Guillaume Nicloux : "Avec Depardieu et Huppert, la frontière est poreuse entre la fiction et la réalité"