A la rencontre de Béla Tarr...
samedi 3 décembre 2011 - 06h00

Considéré par de nombreux cinéphiles, tels que Gus Van Sant, comme un des plus grands cinéastes vivants, le Hongrois Béla Tarr fait ses adieux à la réalisation avec "Le Cheval de Turin", en salles ce mercredi. AlloCiné a rencontré cet artiste rare. Entretien réalisé par Benoît Thevenin

Précédente Suivante
1 / 6

Lauréat de l'Ours d'argent du meilleur réalisateur pour Le Cheval de Turin lors de la Berlinale 2011, le cinéaste hongrois Béla Tarr a enfin obtenu une récompense à hauteur de sa réputation. Il est un cinéaste radical mais admiré, sans doute parce que son ambition esthétique n'a quasiment aucun équivalent, mais aussi parce que son oeuvre habite longtemps les spectateurs sensibles à sa façon de sonder l'âme humaine. Néanmoins, Béla Tarr déteste les honneurs. Son oeuvre parle pour lui, et lui se prête mal au jeu de parler de ses films. Il présente Le Cheval de Turin comme son ultime film, à 55 ans. On peut être certain qu'il ne reviendra pas sur sa décision, tant, en voyant le film, on se rend compre que Béla Tarr ferme la parenthèse ouverte avec son premier long-métrage, Le Nid familial en 1979. A l'occasion de la sortie en salle du Le Cheval de Turin, mais aussi de la rétrospective intégrale de l'oeuvre de Béla Tarr consacrée par le Centre Pompidou en décembre, AlloCiné est allé à la rencontre du cinéaste.

Notre interview vidéo avec Bela Tarr

 



Précédente Suivante

A voir aussi

Voir les commentaires

Commentaires

  • kirtsidamgir

    Peu à peu, après avoir habité ce film comme un esprit pourrait pudiquement s'y installer, je me réveille... avec une vision et une passion du cinéma grandie.
    Ces plans séquences donnent au temps et à l'espace respiration et perspective... Hypnotisé par l'intensité narrative, minimaliste par l'image aux lumières parfaites, j'ai ressenti une puissante impression de présence dans le lieu, avec ce père et sa fille.
    Béla Tarr l'annonce comme son dernier film? Je crois comprendre pourquoi... il n'y aura plus de cheval...

  • Arthur B.

    Au départ, j'ai beaucoup douté de l'intérêt des "Plan-Séquence", mais après avoir vu Andreï Tarkovski à l'œuvre dans "Stalker" ou Béla Tarr dans "Les harmonies Werckmeister", j'ai ressenti la profondeur qu'ils pouvaient apporter, tant aux personnages, qu'à l'ambiance du film. C'est un procédé qui rebutera le grand nombre, et touchera ceux qui tenteront de le comprendre. Béla Tarr a su entretenir ce procédé avec qualité et en signe probablement la fin en signant la fin de sa carrière.

Top Bandes-annonces
Toutes les bandes-annonces
Toutes les actus Ciné
Qui est votre Batman préféré ? Fanzone fête les 80 ans du Dark Knight
Qui est votre Batman préféré ? Fanzone fête les 80 ans du Dark Knight
Tweet  
 
Batman Dark Knight : 20 détails cachés dans la trilogie
Batman Dark Knight : 20 détails cachés dans la trilogie
Tweet  
 
Bande-annonce Abominable : après Dragons 3, le nouveau film d’animation Dreamworks
Bande-annonce Abominable : après Dragons 3, le nouveau film d’animation Dreamworks Vidéo sponsorisée
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Films prochainement au cinéma
  1. Abominable

    De Jill Culton, Todd Wilderman
    J-32

    Bande-annonce
  2. Au nom de la terre J-4
  3. Joker J-18
  4. Rambo: Last Blood J-4
  5. Downton Abbey J-4
  6. Chambre 212 J-18
  7. Hors Normes J-32
  8. J'irai où tu iras J-11
  9. Alice et le maire J-11
  10. Gemini Man J-11
Les films à venir les plus consultés