Comme Tony Scott, ces 10 cinéastes ont cartonné dans les années 80-90...
mercredi 22 août 2012 - 05h00

A l'instar de Tony Scott, ces quelques réalisateurs, souvent qualifiés de "bons faiseurs" du cinéma d'action, ont connu leur heure de gloire dans les années 80-90 et ont vu défiler devant leur caméra les plus grandes stars. Aujourd'hui, certains sont tombés dans l'oubli, et nous avons souhaité leur rendre hommage. (Dossier réalisé par G.M.)

Précédente Suivante
1 / 10

 

Son plus gros carton au box-office

48 heures de plus (80,8 millions de dollars aux Etats-Unis et 1,4 million d'entrées en France)

Son plus gros navet *

Supernova (moyenne de 2 sur 5)

Ses acteurs fétiches

James Remar et Brion James

Projet avorté

Vengeance Is Mine, l'histoire d'un tandem composé d'un criminel violent et d'un policier particulièrement âpre. Tous deux cherchant à venger le meurtre abominable perpétré sur une prostituée qu'ils ont chacun aimée par le passé.

 

Sa biographie

Sa filmographie


La bande-annonce de "48 heures de plus"


 

* Appréciation se basant sur les notes de nos internautes

Précédente Suivante

A voir aussi

Voir les commentaires

Commentaires

  • Simon1310

    walter hill que j'ai découvert un peu tard a été l'une des meilleurs choses qui soit arrivé au film d'action viril des ans 80, malgré quelques décéption il m'a marqué avec des films comme : les pilleurs, sans retour, les guerriers de la nuit ( un film culte aujourd'hui), double détente, invincible, et aussi avec sa participation à l'une des meilleurs série horrifique les contes de la crypte.

  • -FRANCKY-

    c'est franchement plus "fun" de voir un bon film d'action "années 80" qu'un film d'aujourd'hui :)
    vive les années 80 les meilleurs années cinema pop corn et son lots de super acteurs ;)

  • Gear of War

    Entre le décès de Tony Scott, le retour d'Arnold Schwarzenegger et les films Expendables, y a pas comme un air de nostalgie pour les 80's qui arrive depuis 2-3 ans? Commençons-nous à regretter les films au scénario inexistant mais à l'action omniprésente? Regrettons-nous les effets spéciaux peu crédibles et les décors flashy de ces années-là pour l'hyper-réalisme que l'on a aujourd'hui? Finalement, un retour vers le passé de temps en temps, ça a du bon!

  • John Pitakai

    C'était bien à l'époque car c'était nouveau. Maintenant le soucis, on refait tous le temps la même chose.

    J'ai essayé de regarder le premier Rambo. C'est fun car c'est tellement nawak qu'on se marre. Ce genre de films est fait pour des réunions entre potes.

  • BiggerThanLife

    Merci Allociné de respecter ce cinéma là. Super dossier. Vive les 80's !

  • Von Kish

    Et John mcTiernan avec Predator, Die hard1 et 3, c'est moi ou ils l'ont oublié?

  • johnmcclane87

    @von kish: on parle de réalisateur qui ont connu un, voir deux, duccès et puis plus rien. John McTierman est très très largement au dessus car à lui seul il a révolutionné le cinéma d'action avec "Die Hardl". Et puis tous les succès qu'il a: Predator, Die Hard 1 & 3, A la poursuite d'Octobre Rouge, Last Action Hero

  • Chunk84

    ah ah le slogan sur l'affiche du film le contrat "pour sauver sa peau il doit d'abord mourir"j'ai direct pensé au sketch des inconnus sur jésus

  • bluedahlia

    Et Joeph Zito connu pour avoir tourné quelques navets du cinéma d'action hyper patriotique avec Chuck Norris (porté disparu ou invasion usa), n'aurait-il pas ça place au milieu de cette liste d’escrocs ? A noté que ce réalisateur pas foutu de tourner un seul plan correct est depuis membre du comité de censure et d'éthique à Hollywood ! Merci à allociné de me rappelée au combien je déteste le cinéma ricain depuis l'arrivée de Schwarzy ou Stallone.

    Sinon j’ai aussi pensée au sketch des inconnus sur jésus !

  • BiggerThanLife

    Vue le ton que tu emploies, ce ne sont pas eux les réactionnaires, c'est toi :'(

  • BiggerThanLife

    "Le contrat" est un must du genre. C'est facile de parodier un genre lorsqu'il est entré dans la culture populaire. N'en déplaise à ces détracteurs

  • bluedahlia

    Navrée, mais c'est pas moi qui cautionne ce genre de films. Comment peux tu aimer Les Incorruptibles ? C'est un film qui va à contre courant de la pensée réactionnaire et reganienne que contenait beaucoup de grosses prods à l'époque !

  • BiggerThanLife

    Dans les 80's, il n'avait pas que des films à la sauce Cannon à ce que je sache, le cinéma est varié, comme mes goûts ;) Eh puis dans les incorruptibles, y a pas mal de règlements de compte, de loi du talion, qui est un thème plutôt réactionnaire. J'ai pas vraiment compris ce que les Incorruptibles venaient faire ici ^^, enfin..............

  • bluedahlia

    Bien sûr, mais il y en avait beaucoup sur le marché français et dans les vidéos clubs et même dans les salles obscurs pour 2,50 Francs !
    Et puis dans les Incorruptibles, le personnage de Kevin Cosner condamne ses propres actes. J'ose pas imaginé si la Cannon avait rachetée les droits : le film n'aurait pas la même gueule et encore moins un tel propos !

  • BiggerThanLife

    Pas touche aux Incorruptibles de toute façon ! ^^ ;)

  • bluedahlia

    Exactement, faut fêter le fait qu'on aime tous les deux le même film. C’était pas gagner aux vu de nos précédents échange !

  • BiggerThanLife

    Oui, en effet ^^ ;)

  • brunodinah

    Je pense à Mark L. Lester et son "Commando". Peut être ne rentre-t-il pas dans cette catégorie, mais à la vision de sa filmo, elle fait bourrin.
    On aurait pu mettre Simon West (son plus gros succès : "Tomb rider" ; son film le plus culte, pour ma part : "Les ailes de l'enfer") : très bon faiseur également (mais ne rentrant sans doute pas dans la catégrie.
    Lluis Losa (le réalisateur de "Anaconda", "L'expert"...), Dwight Little ("Meurtre à la maison blanche") et Stuart Baird ("US Marshals") peuvent y figurer.

    Sinon, très bon dossier.

Top Bandes-annonces
Toutes les bandes-annonces
Toutes les actus Ciné
Iron Man : comment le film a failli tuer Marvel
Iron Man : comment le film a failli tuer Marvel
Tweet  
 
Dimanche soir à la télé : on mate "La Grande Vadrouille" et "Diabolo Menthe"
Dimanche soir à la télé : on mate "La Grande Vadrouille" et "Diabolo Menthe"
Tweet  
 
Bande-annonce Les Crevettes pailletées : direction les Gay Games pour Nicolas Gob et son équipe de water-polo
Bande-annonce Les Crevettes pailletées : direction les Gay Games pour Nicolas Gob et son équipe de water-polo Vidéo sponsorisée
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Films prochainement au cinéma
  1. Avengers: Endgame

    De Joe Russo, Anthony Russo
    J-2

    Bande-annonce
  2. Les Crevettes pailletées J-16
  3. Anna J-79
  4. Nous finirons ensemble J-9
  5. Star Wars: L'Ascension de Skywalker J-240
  6. Fast & Furious : Hobbs & Shaw J-107
  7. Hellboy J-16
  8. X-Men: Dark Phoenix J-44
  9. Jessica Forever J-9
  10. Victor et Célia J-2
Les films à venir les plus consultés