Jason Bourne : les héritiers
mercredi 19 septembre 2012 - 05h00

2002: Jason Bourne débarque et s'apprête à changer la donne. Quand ils ne lui doivent pas ce qu’ils sont, les films du genre sortis depuis doivent au moins subir la comparaison. Pile dix ans après le premier épisode de ce qui allait devenir LA saga d’action/espionnage des années 2000, et pour la sortie du "sidequel" (si si) Jason Bourne : l’héritage, focus sur ses rejetons cinématographiques, dont certains ne se sont pas privés pour se servir avant l’héritier "officiel".Alexis Geng

Précédente Suivante
1 / 12

 

Dans la veine captation d'héritage, c'est l'exemple le plus saisissant, puisqu'il est tout de même question de la plus vénérable des sagas, mythe moderne et référence absolue du film d'espionnage, brutalement sommée d'effectuer son plus spectaculaire aggiornamento et on ne parle pas couleur de cheveux.

 

L’ébouriffante poursuite inaugurale de Casino Royale avait, au-delà de sa fonction narrative, un but précis : montrer d’emblée que le James Bond nouveau version bulldozer n’avait rien à envier à Jason Bourne, voire qu’il aurait pu lui faire rendre gorge (cf. la musculature de Daniel Craig). Et de fait, Casino Royale figure indéniablement parmi les tout meilleurs épisodes de la série après être parvenu, sans évacuer trop brutalement le décorum, à moderniser le personnage en le tirant vers plus de réalisme (et moins de gadgets), plus d’humanité (entendre vulnérabilité, cf. sa relation avec Vesper Lynd ou la scène de torture), tout en s’alignant sur les normes du cinéma d’action redéfinies dès les deux premiers Jason Bourne et notamment la radicalisation esthétique opérée par Paul "Bloody Sunday" Greengrass, d’une intensité peu commune. Menacé de se voir ringardisé par un espion soudain plus intéressant et attachant que lui, James Bond se met ainsi à jour… avant de basculer dans le too much avec Quantum Of Solace, qu’on eût dit traversé par un vigile en costard.


Bien qu’il compte presque autant de détracteurs que de soutiens, Daniel Craig, remarquable acteur et vraie "gueule", est en tout cas venu éviter à 007 de s’éteindre dans le kitsch d’un Pierce Brosnan finissant. Reste que la formule a montré ses limites dès le deuxième opus, et que le plus célèbre espion de l’histoire semble désormais à la remorque de son rival cinématographique (comme l’héritier officiel lui-même, cela dit). Peut-être cela changera-t-il avec l'arrivée aux manettes d'un Sam Mendes, qui essaiera de ne pas reproduire les erreurs de Marc Forster ; comme toutes les tendances, le maniérisme bournesque passera, et le mythe Bond lui survivra.

 

Bien reçu par la critique, Casino Royale aura rapporté 594 millions à travers le monde (586 pour Quantum), soit plus que n’importe quel épisode de la trilogie emmenée par Matt Damon… mais la hype sera restée du côté de cette dernière (un an plus tard sortait La Vengeance dans la peau). L'affrontement se poursuit, toutefois, même si Jason Bourne s’est absenté : le troisième volet de ce James Bond rebooté arrive en salles fin octobre pour célébrer le cinquantenaire de la saga, marquant à la culotte Jason Bourne : l'héritage, sorti un mois plus tôt.


Concernant cette capacité à humer l’air du temps de la saga britannique, notons qu’elle ne date pas d’aujourd’hui, comme le rappelait à l’époque Deborah Lipp, auteur de The Ultimate James Bond Fan Book : « Tout agit sur la saga James Bond. […]  Ils sont très en phase avec l’époque. C’est la même chose que pour Vivre et laisser mourir, qui était influencé par la blaxploitation, et que Moonraker, influencé par Star Wars. Bien sûr, Jason Bourne est une influence. Mais ce n’est pas une imitation. »

 

Un extrait de la poursuite inaugurale de Casino Royale :

 

Précédente Suivante

A voir aussi

Voir les commentaires

Commentaires

  • chrispopof

    Pour les amateurs ou ceux qui hésitent encore, voici ma critique du nouveau Jason Bourne : http://oblikon.net/critiques/c...

  • johankata

    n'importe quoi, Casino royal et piégée, et M:I4 son mille fois mieux réalisé que les Bournes alors Ok y a des poursuite à tendance réaliste (et encore ) mais bon sinon c'est tres éloigné en terme de mise en scène. si Liman le réalisateur du 1er est un réal honorable, Greengrass réalise comme un parkinsonien, et Gilroy c'est pas mieux.

  • DarkKane

    Entièrement d'accord avec Johankata : J'ai détesté la mise en scène de Greengrass, surtout sur LA MORT DANS LA PEAU.
    Quand aux autres franchises évoquées, elles ne sont pas toutes au même niveau :
    - James Bond est quasiment immortel : D'une manière ou d'une autre, il arrive toujours à revenir même en tombant bas.
    - Pour M.I., ce n'est pas un film d'action de plus mais celui de Tom Cruise. Et ce point change tout.
    Après ce dossier démontre encore le manque de créativité flagrant à Hollywood où tout le monde copie tout le monde et où la prise de risque est rare.

  • Wingnut7

    On peut ne pas aimer comme DarkKane cependant on peut pas sortir une critique comme la tienne johnkata.

    P.Greengrass est juste le meilleur dans ce style, évidemment c'est le sien. Liman on a vu ses autres films, c'est pas fameux alors que Greengrass est véritablement doué. Greengrass sort du documentaire et sa façon de mouvoir la caméra en est un héritage. Il est excellent car malgré son style on comprend toujours l'action.

    Et MI 4 n'est pas supérieur aux Bourne par contre. L'intensité n'est pas la même. Entre un mec qui vient du documentaire et un de l'animation la différence est bien visible. Mais j'aime beaucoup Brad Bird et son travail.

  • Clingo

    En fait, il me semble ( mais je peux me tromper ) que la majeure partie des films cités s'inspire davantage de 24 Chrono. C'est plus Jack Bauer qui a redéfini le statut de ( anti-)héros que Jason Bourne. Parce que niveau " personnage torturé, sombre, badass ", Bourne est un bisounours à côté de Jack Bauer. Dommage que le dossier ne mentionne pas une fois la série ( si j'ai bien fait attention ).

  • blowinup

    Euh... Vous n'en faites pas un peu trop ? Je connais peu de fans de films d'action que les Bourne ont vraiment marqués, et pas mal des films que vous citez ont certes un style plus nerveux pour se moderniser au maximum, mais ça n'a jamais été l'apanage de la saga Bourne en particulier.

  • The Dark Clown

    Gné ? 007 aurait copié Jason Bourne ? C'est aussi intelligent que de dire que le Seigneur des Anneaux a copié Eragon...

  • Nicolas D.

    Dans Sans Issu le héros n'est pas étudiant puis qu'il est en plein dépot de bilan de sa societé :)

  • Wingnut7

    à The Dark Clown, quand on lit bien l'article on sort pas un commentaire pareil.

  • critiqueattack

    Mouais, bof bof comparer tous les films d'espion de la décennie à Bourne.... Surtout pour MI, je trouve que la saga est vraiment très éloignée de Bourne. 007 s'est modernisé, mais on va pas dire que le style et semblable à celui de Bourne (007 un peu plus fragile, c'est léger). Par contre Taken et Sécurité rapprochée sont des vrais héritiers (mise en scène, rythme), le reste....

  • twingolot

    "et notamment la radicalisation esthétique opérée par Paul Greengrass, d’une intensité inédite" en d'autres termes c'est devenu illisible. Même Quantum of Solace était plus clair. Bond héritier de Bourne... qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre. Vivre et laisser mourir est infiniment plus connu que n'importe-quel film de blaxploitation. C'en sera de même pour Casino Royale et Quantum of Solace vis-à-vis de Jason Bourne. Parce-que la saga Jason Bourne, elle est morte dès le deuxième épisode. Et votre rikiki "Jason Bourne : l'héritage", Skyfall va vous l'écrabouiller.

  • critiqueattack

    Quantum of solace est un navet très loin de la qualité de n'importe quel Bourne.

  • yveton

    Mauvais dossier les gars, mauvais dossier...

  • seke

    Faut arreter d'etre aveugle ou de mauvaise foi, il est évident que JAMES BOND (enfin avec le reboot inicié par CASINO ROYAL en 2006) s'est inspiré de la saga JASON BOURNE (notamment au niveau du "réalisme" et de la brutalité des combats). D'ailleurs les producteurs de 007 ont toujours puisé dans ce qu'ils marchaient ailleurs.

    Il est évident que JASON BOURNE bien qu'étant avant tout un film d'espionnage a changé la facon de filmer les scenes d'action (plus réalistes). Cependant je suis d'accord que le véritable précurseur était plutot Jack Bauer dans la série 24 (septembre 2001)

  • glutamate

    je rejoins la liste des sceptiques au dossier. Faudrait arreter de tout relier a jason bourne parcequ'en cherchant bien vous aller finir par trouver que bienvenu chez les chtis est un héritage de jason bourne ! D'accord je caricature mais en effet je pense que cette mouvance du film d'action qui cherche plus de crédibilité tire son origine des années 2000 post 11 septembre plutôt. Le genre a bien été labouré depuis ( 24 heures chrono, Alias, the cell ) et le ton de la saga jason bourne s'inscrit dans cette logique ( complot gouvernemental,terrorisme) au niveau de la mise en scène 24 est davantage précurseur la caméra a l'épaule dans les scènes d'action ils le faisaient déjà en 2002

  • seke

    @ glutamate : il est vrai que cette envie de "réalisme", brutalité, conspiration , caméra a l'épaule est surtout a lié a l'effet "post 11 septembre". C'est d'ailleurs ce que je reproche un peu au cinéma des années 2000, on a tué l'imaginaire alors que justemment le Cinéma, c'est le 7eme ART (et un art sans imagination, ce n'est plus vraiment de l'Art ou alors tu le réduits considérablement).

  • Serval1984

    Les Bond de Craig sont largement supérieurs aux Jason Bourne. Je veux bien qu'ils se soient inspirés du style des scènes d'action de Jason Bourne pour Casino Royale et Quantum of Solace, mais de là à parler d'héritiers... Faut pas pousser ! James Bond était là avant, et l'auteur des bouquins Jason Bourne s'est lui-même inspiré des romans de Fleming, donc c'est un juste retour des choses, voilà tout. Et Skyfall va écraser The Bourne Legacy, désolé pour les fans. James Bond vaincra ;)

  • critiqueattack

    Serval1984 : il est jamais dit que bourne est supérieur à james bond, et il ne parle pas non plus des bouquins, l'héritage est dans la manière de filmer et dans le réalisme des scènes d'actions. Il n'y a aucune comparaison entre les films en eux-mêmes, tout le monde s'enflamme pour un rien...mais je te rejoins sur skyfall : ça va être une tuerie!!

  • Wingnut7

    Exactement critiqueattack, ils comprenent pas les propos du dossier et critiquent. Sérieux les gars. Pour argumenter, faudrait déjà comprendre de quoi parle le dossier.

    Tout a été dit. Et avec Greengrass on comprend très bien les scènes d'action. C'est clair. Ensuite, d'accord les Bourne sont après 24, mais Bloody Sunday de Greengrass est exactement pareil dans son style visuel. Donc, je pense pas qu'il a copié le bougre. Et excusez moi, mes les combats dans 24 n'ont pas l'intensité des Bourne. C'est pas les mêmes moyens on est d'accord.

    Ensuite, Skyfall va tout déboiter car c'est un vrai cinéaste à la barre. Sam Mendès. Quand même bien supérieur à Gilroy. En plus, pour les mecs qui disent que Bond était là avant et tout ça.

    " Deborah Lipp, auteur de The Ultimate James Bond Fan Book : « Tout agit sur la saga James Bond. […] Ils sont très en phase avec l’époque. C’est la même chose que pour Vivre et laisser mourir, qui était influencé par la blaxploitation, et que Moonraker, influencé par Star Wars. Bien sûr, Jason Bourne est une influence. Mais ce n’est pas une imitation. »"

    Bah ouais les gars faut lire. Y'a une différence entre les bouquins et les films. ILS PARLENT D'IDENTITÉ VISUELLE DANS CE DOSSIER. DEPUIS QUAND ON VOIT ÇA DANS LES LIVRES???

    Sérieux, réfléchissez bon sang.

  • Ivy-B

    +1 Wingnut7

  • kaiser_sauze

    J'ai un peu de mal à supporter la présence des james bond même version daniel craig. James bond est une licence bien plus vieille que jason bourne qui s'est d'ailleurs en partie inspiré de james bond donc il ne faut pas tout confondre. A part ca le classement et le rapprochement avec le recent film est bien vu.

  • sptz

    simpa meme si pas du tout d'accord sur 3 point:
    salt : film de merde, il a rien a faire ici, c'est pas parce que y'a une espionne que c'est du jason bourne
    the international: super film mais pareil, je trouve qu'il y a aucun rapport avec bourn, mais vraiment aucun
    shooter: pas d'accord quand il dise que c'est un film moyen, moi j'ai kiffer :)

  • critiqueattack

    Kaiser : t'as rien compris au dossier, on compare pas le contenu des films/livres Bond/Bourne mais la manière de filmer, et le réalisme les scènes d'action. Celui qui a le moins sa place ici c'est Ethan Hunt (Tom Cruise), car la franchise MI repose sur la pure adrénaline et des scènes d'actions complètement irréalistes (films à l'image des USA : on fait les choses en grand!!).

  • heathledgerdu62

    Des scènes spectualaires , des acteurs épouflasants , extradionaires comme Tomer Sisley , Daniel Craig , Matt Damon , Jeremy Renner !!!!

  • JiB3

    Est ce que ce sont réellement les Bourne qui sont au commencement ? A lire le dossier, il n'y avait rien avant, pas un film évoquant une trahison de la CIA, aucun film emprunt de réalisme ou quoique ce soit, pas d'agents assassinés pour taire un secret... Je suis d'accord, certains films semblent s'inspirer de Bourne (je pense aux derniers Bond évidemment, bien qu'étant plus fan des Bond que des Bourne), mais de là à dire qu'ils ont inspiré tous les films d'espionnage ou d'action. Dans ce cas, on va dire que Bourne a aussi inspiré Nolan pour ses Batman (ne se bat-man-il pas grâce à la krav maga dans le premier opus ? et le réalisme : merci Jason Bourne ?). Je suis d'accord avec le dossier pour certains films comme les deux derniers Bond, ou Largo Winch (dont l'affiche du 2ème opus ressemblait à celle de Quantum of Solace par ailleurs), mais de là à faire le rapprochement avec Piègée, Shooter voire The International...

  • james bond 21

    Je dirais plutôt James Bond:les héritiers,car il me semble qui ce sont tous inspiré sur personnage de Fleming,mais il est vrai que au niveau action tous ce sont inpiré de Jason Bourne,mais certainement pas au niveau du jeu de l'acteur dont l'émotion était plus forte chez Craig que Damon.Mais Skyfall va arrivé bientôt sur les écrans et le ton sera différent pourquoi? Car jamais aucuns producteurs n'est plus heureux de voir sa saga que ceux des James Bond avec l'arrivé d'un des plus grands réalisateurs au monde Sam Mendes qui pourrait très bien basculer Bond comme le meilleur agent secret de toute l'histoire de la saga voire même de l'espionnage.

  • seke

    Attention a ne pas tout mélanger. Bien que JAMES BOND (et les livres) sont sortis bien avant JASON BOURNE. Tout comme il y avait déja eu des films d'espionnage, filmés "caméra a l'epaule", sur des complots, etc... (cf les trillers des années 70).

    Cependant on ne peut pas nier qu'au niveau CINÉMATOGRAPHIQUE, Jason Bourne ait insuflé un nouveau souffle (voir nouveau genre pour certains, cf un "film "a la Jason Bourne"). Et il est évident que les JAMES BOND (version Daniel Criag), TAKEN, SANS IDENTITË, LARGO WINCH, etc...

  • Alexis V.

    tre tre bien je conseil

  • toninmoreau

    Effectivement, merci de rendre à César ce qui est à César !

  • james bond 21

    @seke peut être qu'il ne faut pas tout mélangé,mais Jason Bourne c'est inspiré de la sèrie 24 où tout vas vite on a pas le temps de voire les combats . Mais comme je l'ai dis plus bas çà n’ôtera pas le talent de l'acteur

  • seke

    A noter aussi que la trilogie JASON BOURNE avait permis de "révéler" Matt Damon en star d'action (Chose impensable avant 2002... a cause de sa tete a claque). Et que depuis pas mal de stars ont pris aussi ce contre-emploi : qui aurait imaginé Tomer Sysley ou Liam Neeson réussir dans le meme genre avant 2008?

  • james bond 21

    Attention aucunement le Casino Royale à fait du copiage collé sur les Jason Bourne,c'est plus tôt Quantum Of Solace dont l'action est mal filmé,alors que Casino Royale les scènes d'action sont bien construites et les combats ne ressemblent pas du tout à un Jason Bourne.

  • regimbald

    le faux fichier 13 ... allociné ultra vicelard comme d'hab'

Toutes les actus Ciné
OCS : 7 films pour rire en famille pendant le confinement
OCS : 7 films pour rire en famille pendant le confinement
Tweet  
 
Moi, Moche et méchant 2 sur TF1 : avez-vous reconnu les voix françaises ?
Moi, Moche et méchant 2 sur TF1 : avez-vous reconnu les voix françaises ?
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Films prochainement au cinéma
  1. Police

    De Anne Fontaine
    J-72

    Bande-annonce
  2. Dans un jardin qu'on dirait éternel J-51
  3. Ip Man 4 J-51
  4. Mourir peut attendre J-216
  5. Les Tuche 4 J-254
  6. Wonder Woman 1984 J-135
  7. Mignonnes J-65
  8. Fast & Furious 9 J-366
  9. Candyman J-79
  10. The Demon Inside J-72
Les films à venir les plus consultés