Ibère tension : ces cinéastes espagnols qui nous ont secoués
jeudi 22 novembre 2012 - 09h00

Comme Juan Antonio Bayona, qui nous plonge dans le tsunami avec "The Impossible", ils sont plusieurs cinéastes espagnols à nous avoir secoués. Un petit focus s'imposait... - Dossier réalisé par Maximilien Pierrette

Précédente Suivante
1 / 10

Premier film

L'Orphelinat (2007), après une série de courts métrages et de captations musicales, entre 1999 et 2005.

 

Naomi Watts & Juan Antonio Bayona sur le tournage de The Impossible - © SND

 

Le choc

L'Orphelinat donc. Si l'affiche et la bande-annonce pouvaient faire craindre un ersatz des Autres d'Alejandro Amenábar (on en parle page suivante), et ce malgré la présence de Guillermo del Toro à la production, le premier long métrage de Juan Antonio Bayona n'emprunte pas vraiment la même direction. Bien sûr, il y est aussi question d'une mère sur-protectrice et de son enfant, et de fantômes qui hantent la demeure. Mais ce qui surprend, c'est l'importance que prend le drame humain sur l'épouvante, même si cet aspect nous vaut quelques scènes particulièrement flippantes. Résultat : un carton historique dans les salles espagnoles, et des débuts en fanfare pour le cinéaste.

 

 

Et après ?

On mettra de côté sa participation, en tant qu'acteur, à la parodie Spanish Movie (2009), pour mieux mettre en avant le fait que Juan Antonio Bayona ne s'est pas précipité pour passer la seconde. Annoncé, l'espace de quelques heures, aux commandes de Twilight - Chapitre 3, il a finalement préféré prendre son temps, et il revient avec une forme horreur bien plus réelle : dans The Impossible, le cinéaste espagnol nous replonge (au propre comme au figuré) dans le tristement célèbre tsunami qui a frappé les côtés thaïlandaises en décembre 2004 et fait plusieurs dizaines de milliers de morts. Et si le dernier semble bien plus ancré dans le réel que ne l'était L'Orphelinat, les deux longs métrages partagent quelques points communs, à commencer par le drame familial, la relation entre une mère et son fils, le thème de l'enfant disparu et une belle capacité à nous secouer, là encore au propre comme au figuré, dont le réalisateur nous parle ici. A l'arrivée, un nouveau raz-de-marées dans les salles ibériques, qui fait du long métrage le deuxième plus gros succès de tous les temps dans le pays.

 

Précédente Suivante

A voir aussi

Voir les commentaires

Commentaires

  • jaribaud

    Et Alfonso Cuaron, c'est du poulet? C'est assez gênant d'oublier le réalisateur acclamé du chef d'oeuvre les Fils de L'homme ou du très bon 3ème volet d'Harry Potter: Le Prisonnier d'Azkaban (le meilleur à mes yeux). C'est d'autant plus dommage que le premier film cité plus haut risque de rester gravé dans l'Histoire du cinéma pour son réalisme quant au futur, et sa réalisation dantesque (plans séquences inoubliables).

  • Guiromero

    cuaron est mexicain. Alors certes ya del toro mais comme expliqué il a fait 100 plus pr le cinéma espagnol que cuaron...

  • Lululouci

    j'adore les Autres et l’Orphelinat

  • Jahro

    Ils sont tous intéressants, mais le meilleur c'est quand même Amenabar.
    Merci pour cette synthèse en tout cas.

  • Mr Movie

    Amenabar est super mais je reste sur Bayona, qui est pour moi un excellent réalisateur notamment pour son film : L'Orphelinat, qui me donne encore un léger frisson ! Impatient d'aller voir son nouveau film ;)

  • SarahConnor ?

    C'est clair, les Espagnols sont des monstres ! Mais je dirais qu'actuellement, nous (les Français) sommes les meilleurs pour ce qui est de secouer les spectateurs. Je les mettrais juste après nous.
    Y'a aussi Gabe Ibáñez, réalisateur de "Hierro", un excellent thriller fantastique et le film "La Cara Oculta", génial au niveau du suspens et du scénario.

  • floriuscine

    Pour répondre à Jaribaud, Alfonso Cuaron est Mexicain et le dossier concerne uniquement les Espagnols...

  • Jahro

    Je pense qu'ils voulaient dire hispaniques, ou hispanophones, car Del Toro aussi est mexicain si je ne m'abuse...

  • Attila Kovacs

    "les Français) sommes les meilleurs pour ce qui est de secouer les spectateurs." avec quoi plus belle la vie? les francais son pas plus capable de faire un tsuami superrealiste que de faire un vrai film d action,ils sont plutôt du genre a faire des films de depressif ,de couple a la con qui se sépare qui reviens et qui repart, échangisme quoi,ni queue ni tete,c est 90% des films francais. et je dirais les ricain en 1er pour ce qui est du surprenant

  • SarahConnor ?

    @Attila : je parlais des films d'horreur français de ces dernières années: "A L'Intérieur", "Frontières", "Territoires", "Ils", des films d'Alexandre Aja, de Pascal Laugier, du choc mondial de "Martyrs" - dont les Ricains comme tu dis, vont nous pondre un remake, des films de Gaspar Noé, etc etc...
    Les Ricains, à part les remakes, ou autres reboots, les suites... ça n'a plus rien de surprenant ou très peu - il en reste peu qui osent faire de vrais scénarios qui innovent. Ca fait longtemps que les Américains ne me surprennent plus. Mais les Espagnols : presque à chaque fois.

Top Bandes-annonces
Toutes les bandes-annonces
Toutes les actus Ciné
Bande-annonce Abominable : après Dragons 3, le nouveau film d’animation Dreamworks
Bande-annonce Abominable : après Dragons 3, le nouveau film d’animation Dreamworks Vidéo sponsorisée
Tweet  
 
Batman et Spider-Man en mode XVIe siècle: les costumes des super-héros version Renaissance !
Batman et Spider-Man en mode XVIe siècle: les costumes des super-héros version Renaissance !
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Films prochainement au cinéma
  1. Au nom de la terre

    De Edouard Bergeon
    J-6

    Bande-annonce
  2. Joker J-20
  3. Rambo: Last Blood J-6
  4. Chambre 212 J-20
  5. Alice et le maire J-13
  6. Hors Normes J-34
  7. Downton Abbey J-6
  8. J'irai où tu iras J-13
  9. Gemini Man J-13
  10. Tout est possible (The biggest little farm) J-20
Les films à venir les plus consultés