Ibère tension : ces cinéastes espagnols qui nous ont secoués
jeudi 22 novembre 2012 - 09h00

Comme Juan Antonio Bayona, qui nous plonge dans le tsunami avec "The Impossible", ils sont plusieurs cinéastes espagnols à nous avoir secoués. Un petit focus s'imposait... - Dossier réalisé par Maximilien Pierrette

Précédente Suivante
3 / 10

Premier film

Action mutante (1993), après le court métrage Mirindas Asesinas, en 1991.

 

Álex de la Iglesia sur le tournage de Balada Triste - © SND

 

Le choc

De la même façon que pour Alejandro Amenábar, la déflagration Álex de la Iglesia s'est déroulée en plusieurs étapes : remarqué par Pedro Almodóvar suite à son court métrage, il se fait se fait un nom auprès du public espagnol grâce à Action mutante puis Le Jour de la bête (1995), dans lesquels apparaît déjà ce goût pour le gore et l'humour noir, qui caractérisera son cinéma. Nommé à 6 reprises aux Goyas pour son premier long métrage, il enchaîne ensuite avec Perdita Durango (1997) et Mort de rire (1999), mais son vrai gros succès international intervient en 2002, grâce à Mes chers voisins (extrait ci-dessous). Pas le carton de l'année non plus, mais depuis, il n'y a pas qu'en Espagne que le nom d'Álex de la Iglesia est connu, et on ne voit plus Dark Vador de la même façon depuis.

 

 

Et après ?

La suite de ce démarrage fulgurant est davantage en dents de scie pour le réalisateur. Car si Le Crime farpait ou La Chambre de l'enfant (à ne pas confondre avec le drame palmé de Nanni Moretti) prouvent qu'il est loin d'avoir perdu la main, 800 balles et - surtout - Crimes à Oxford sont nettement plus faiblards, le second, sorte de Cluedo live un peu mollasson, montrant même que l'international ne lui réussit pas tant que ça et l'affadit même un peu. Et puis est arrivé Balada Triste, l'un des films chocs de 2011, qui lui avait valu deux prix (Mise en Scène et Scénario), remis par Quentin Tarantino, lors de la 67ème Mostra de Venise. Autant dire qu'on est aussi curieux qu'impatients de voir ce que va donner l'incursion de Salma Hayek dans son univers, et il va donc encore falloir patienter quelques petites semaines, puisque la sortie d'Un jour de chance est prévue pour le 12 décembre (voir la bande-annonce ci-dessous).

 

Précédente Suivante

A voir aussi

Voir les commentaires

Commentaires

  • jaribaud

    Et Alfonso Cuaron, c'est du poulet? C'est assez gênant d'oublier le réalisateur acclamé du chef d'oeuvre les Fils de L'homme ou du très bon 3ème volet d'Harry Potter: Le Prisonnier d'Azkaban (le meilleur à mes yeux). C'est d'autant plus dommage que le premier film cité plus haut risque de rester gravé dans l'Histoire du cinéma pour son réalisme quant au futur, et sa réalisation dantesque (plans séquences inoubliables).

  • Guiromero

    cuaron est mexicain. Alors certes ya del toro mais comme expliqué il a fait 100 plus pr le cinéma espagnol que cuaron...

  • Lululouci

    j'adore les Autres et l’Orphelinat

  • Jahro

    Ils sont tous intéressants, mais le meilleur c'est quand même Amenabar.
    Merci pour cette synthèse en tout cas.

  • Mr Movie

    Amenabar est super mais je reste sur Bayona, qui est pour moi un excellent réalisateur notamment pour son film : L'Orphelinat, qui me donne encore un léger frisson ! Impatient d'aller voir son nouveau film ;)

  • SarahConnor ?

    C'est clair, les Espagnols sont des monstres ! Mais je dirais qu'actuellement, nous (les Français) sommes les meilleurs pour ce qui est de secouer les spectateurs. Je les mettrais juste après nous.
    Y'a aussi Gabe Ibáñez, réalisateur de "Hierro", un excellent thriller fantastique et le film "La Cara Oculta", génial au niveau du suspens et du scénario.

  • floriuscine

    Pour répondre à Jaribaud, Alfonso Cuaron est Mexicain et le dossier concerne uniquement les Espagnols...

  • Jahro

    Je pense qu'ils voulaient dire hispaniques, ou hispanophones, car Del Toro aussi est mexicain si je ne m'abuse...

  • Attila Kovacs

    "les Français) sommes les meilleurs pour ce qui est de secouer les spectateurs." avec quoi plus belle la vie? les francais son pas plus capable de faire un tsuami superrealiste que de faire un vrai film d action,ils sont plutôt du genre a faire des films de depressif ,de couple a la con qui se sépare qui reviens et qui repart, échangisme quoi,ni queue ni tete,c est 90% des films francais. et je dirais les ricain en 1er pour ce qui est du surprenant

  • SarahConnor ?

    @Attila : je parlais des films d'horreur français de ces dernières années: "A L'Intérieur", "Frontières", "Territoires", "Ils", des films d'Alexandre Aja, de Pascal Laugier, du choc mondial de "Martyrs" - dont les Ricains comme tu dis, vont nous pondre un remake, des films de Gaspar Noé, etc etc...
    Les Ricains, à part les remakes, ou autres reboots, les suites... ça n'a plus rien de surprenant ou très peu - il en reste peu qui osent faire de vrais scénarios qui innovent. Ca fait longtemps que les Américains ne me surprennent plus. Mais les Espagnols : presque à chaque fois.

Top Bandes-annonces
212 747 vues
Sponsorisé
Toutes les bandes-annonces
Toutes les actus Ciné
Portrait de Stacy Martin, le Dernier amour de Vincent Lindon
Portrait de Stacy Martin, le Dernier amour de Vincent Lindon
Tweet  
 
Us / Friends : quel est le point commun entre le film de Jordan Peele et la sitcom culte ?
Us / Friends : quel est le point commun entre le film de Jordan Peele et la sitcom culte ?
Tweet  
 
Shazam ! : "entre Big et Maman, j'ai raté l'avion", "super drôle", "sincère"... le film DC Comics électrise la presse américaine
Shazam ! : "entre Big et Maman, j'ai raté l'avion", "super drôle", "sincère"... le film DC Comics électrise la presse américaine Sponsorisé
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Films prochainement au cinéma
  1. Tanguy, le retour

    De Étienne Chatiliez
    J-16

    Bande-annonce
  2. Shazam! J-9
  3. Dumbo J-2
  4. Avengers: Endgame J-30
  5. Once Upon a Time… in Hollywood J-142
  6. C'est ça l'amour J-2
  7. Let’s Dance J-2
  8. After - Chapitre 1 J-23
  9. Simetierre J-16
  10. Chamboultout J-9
Les films à venir les plus consultés