Il y a 50 ans, l'assassinat de JFK : la fin d'un rêve américain
Par Olivier Pallaruelo ▪ jeudi 21 novembre 2013 - 20h00

22 novembre 1963 - 22 novembre 2013. Il y a 50 ans, le président des Etats-Unis John Fitzgerald Kennedy était assassiné à Dallas. Une tragédie qui continue encore à littéralement hanter la mémoire collective des Américains, tandis que le film de Zapruder, qui immortalisa en direct les événements, constitue le film le plus analysé, commenté et repris de toute l'histoire du cinéma...

Précédente Suivante
4 / 12

Brett Stimely est un habitué du rôle. Il incarne JFK dans Watchmen, Parkland et Transformers 3 - La Face cachée de la Lune - ©Warner Bros.

Précédente Suivante

A voir aussi

Voir les commentaires

Commentaires

  • scarface666

    Cool ! Merci pour la lecture ;)

  • Sebacca

    C'est bien, ce réalisateur connait donc la vérité. Très fort, alors que tous les enquêteurs sérieux ont démontré depuis des lustres qu'il ne pouvait pas s'agir d'Oswald.
    Heureusement que le ridicule ne tue pas, lui.
    Quant à Oliver-complotiste-Stone, tous les éléments de son film n'ont été jamais remis en cause puisqu'il s'est contenté des faits, par l'intermédiaire de son personnage, non inventé également.
    Visiblement, les intérêts pour continuer dans le mensonge sont encore très (trop) puissants.

  • Jean-Michel Nguyen

    À voir aussi : 'Complot à Dallas' (David Miller, 1973), premier film sur l'assassinat de JFK, bien avant le chef-d'oeuvre d'Oliver Stone. La particularité de ce film : l'assassinat de JFK vu du côté des conspirateurs !

  • Docteur Jivago

    Le film de Oliver Stone sur le sujet est génial. Il montre surtout la vérité et le combat d'un procureur de l'époque pour la vérité...

  • DBZ

    Le plus sordide dans cette affaire, ça reste sans doute l'exécution en direct d'Oswald. Ou comment réduire au silence le seul qui pouvait éclaircir tout ce mystère. Clairement l'assassinat de JFK est le plus grand et le plus effrayant des complots.

  • AmericanFox

    Hommage à ce grand homme et à l'excellent film d'Oliver Stone.

  • Messiah014

    C'est la première fois que je vois la vidéo de Zapruder... (si si) ça m'a donné les frissons. Je veux dire, son crâne... huf, quelle horreur... pauvre Jackie, le traumatisme que ça a dû être. Balle magique... quelle ironie. C'est tout de même incroyable, cette trajectoire... ce terrible manque de chance pour JFK. Et l'assassinat de Oswald, mais pourquoi?! si ce patron de boîte de nuit avait retenu son flingue (ou si on ne lui avait pas demandé de le faire...) la vérité aurait peut-être pu être faite? Ne jamais savoir... c'est le plus terrible! Est-ce que les documents étant toujours sous scellés seront suffisant...? pas sûr...

  • Sebacca

    Hier Oswald, aujourd'hui Ben Laden, qui aurait eu des tas de choses passionnantes à raconter. Surement une coïncidence.

  • Blaste

    Cette "fin d'un rêve américain" a eu aussi et surtout des répercussions irréversibles sur le rapport de tout spectateur occidental à l'image, au sens général du terme. C'est ça l'intérêt de parler aujourd'hui encore de ce lâche assassinat. Y a eu quelques grands films sur la désillusion et l'impossible croyance en une autorité sociale - militaire ou médiatique. The Manchurian Candidate, de Frankheneimer en 62 (terriblement prophétique : son utilisation du hors-champ et "d'écrans" est juste incroyable), et The Parallax View, de Pakula en 74, sont 2 sommets du film de complot : qui croire, quelle parole et, par conséquent, quelle image croire ? Plus anecdotiquement, peut-être (pour moi, en tout cas), y a eu Dans la ligne de mire, de Petersen en 93, ou avant, si on extrapole, Blow Up d'Antonioni en 66, et Conversation secrète de Coppola en 74. Et l'intérêt serait peut-être d'extrapoler, chercher les thématiques qui continuent d'habiter le cinéma : c'est une problématique qui n'a jamais arrêté de hanter, de manière plus ou moins lointaine, notre rapport à l'image en mouvement, qui se retrouve aussi bien dans le cinéma américain (cf la filmographie de De Palma : Blow Out en 81, Mission : Impossible en 96, Snake Eyes en 98, Femme fatale en 2002, etc.) que le cinéma européen (les segments de Dreileben par Petzold et Hochhäusler, éventuellement Trance de Boyle, etc.). On peut (re)penser à cette espèce de naïveté avec laquelle on croyait, derrière Bazin, que l'image était forcément une empreinte de réel, était une "preuve" du vrai (si c'était filmé, c'est que ça c'était passé, que ça avait été "là"). Ça a même clairement inspiré des "objets" de la culture pop encore d'actualité à cette heure : la BD XIII, les romans / films Jason Bourne (la question de la mémoire s'y ajoutant... c'est abyssal tout le discours théorique qu'on pourrait en tirer)... On n'est pas obligé de n'y repenser qu'à travers la question, un peu trop valise, du numérique. D'ailleurs, l'image proprement médiatique, des journaux télévisés comme autorité scientifique postmoderne (quelque chose d'aberrant, si on y réfléchit) est aussi aujourd'hui récurrent dans les blockbusters : District 9, Pacific Rim, The Bay, etc. A une époque où on place le réalisme comme objectif artistique absolu, encensant des films comme Gravity, je trouve ça étonnant de passer à côté... Parce que là, se contenter de lister des acteurs dans un même rôle, chose qu'on peut faire avec Imdb, c'est très peu intéressant. Bref, bref. Y a un super article par france24 : http://www.france24.com/fr/201... ; et un bouquin à lire puis à discuter : "26 secondes l'Amérique éclaboussée : L'assassinat de JFK et le cinéma américain", de JB Thoret, sur cette évolution pessimiste du rapport à l'image en mouvement, à mettre en perspective avec ce qui nous est donné à voir aujourd'hui (puisqu'on n'est pas obligé d'accepter les films et les images sans essayer de réfléchir un peu sur ce qu'elles nous disent du monde et sur ce qu'elles veulent que nous soyons).

  • DBZ

    D'accord sur tout !

    Bon sang, qu'est-ce qui ce serait passé si Zapruder n'avait pas tourné ce fameux film ?

  • Docteur Jivago

    Sauf que Oswald c'est une certitude...

  • biboo B.

    mais Jackie n'essaye pas de sortir elle ramasse un bout de cerveau de son mari

  • drzoidberg50

    Excellent reportage dans le Nouvel Obs de la semaine dernière qui démontre par A+B (notamment en décortiquant les faits avérés tels que l'emploi du temps de Ruby le jour du meurtre d'Oswald qui montre qu'il n'avait pas prévu de le croiser ce jour là et donC élimine toute préméditation ou le fait qu'Oswald ait été engagé dans cette boîte bien avant qu'on sache que le cortège présidentiel allait passer devant) que la thèse la plus crédible est ... la thèse officielle. Mais les adeptes du complot (comme pour l'homme sur la Lune ou le 11 septembre) ne seront jamais convaincus.

  • Alex*56*

    Le 11 septembre 2001 c'est pas le XXème siècle Allociné :)

  • Solids

    Alex*56* Techniquement non mais on peut dire que dans l'esprit de tous ce sont ces attentats du 11 septembre qui ont fermé morbidement le XXe Siècle (ou ouvert le XXIe). Il y a un avant et un après 11/09 dans beaucoup de domaines.

  • Blazphem

    Ah bon pas Ben Laden ? C'est nouveau ça...

  • Blazphem

    J'trouve ça un peu déplacé le "sang qui coule" rajouté sur la photo de JFK en limousine la mais bon.. je dit ça je dit rien.

  • Alex*56*

    Pour moi c'est plutôt l'inverse en faite ^^'
    C'est le 11 septembre qui a morbidement ouvert les années 2000 , ba comme tu le dit entre parenthèse quoi ^^

  • Alex*56*

    ça ouvre surtout morbidement un nouveau centenaire , ou même dans ces plus grandes largeurs , un nouveau millénaire.

  • GrandMaster Splash

    Dossier assez intéressant.

  • KevinKevin

    Non pas du tout, ça a été scientifiquement prouvé. Les chercheurs ont pu trouvé l'arme de Hoswald grâce à ses balles. Ses coups ont été tirés à 1,6 secondes d'intervalle, alors que son arme ne permet de tirer qu'à 2,3 secondes d'intervalle... Donc même si c'est Hoswald, il était loin d'être seul

Top Bandes-annonces
Toutes les bandes-annonces
Toutes les actus Ciné
Bienvenue à Marwen : Steve Carell touchant dans la bande-annonce du film de Zemeckis
Bienvenue à Marwen : Steve Carell touchant dans la bande-annonce du film de Zemeckis Vidéo sponsorisée
Tweet  
 
Spider-Man New Generation : avez-vous vu ce caméo de Donald Glover ?
Spider-Man New Generation : avez-vous vu ce caméo de Donald Glover ?
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Films prochainement au cinéma
  1. L'Empereur de Paris

    De Jean-François Richet
    J-6

    Bande-annonce
  2. Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ? J-48
  3. Avengers: Endgame J-132
  4. Aquaman J-6
  5. Le Retour de Mary Poppins J-6
  6. Undercover - Une histoire vraie J-20
  7. Edmond J-27
  8. Mia et le Lion Blanc J-13
  9. Nicky Larson et le parfum de Cupidon J-55
  10. Glass J-34
Les films à venir les plus consultés