Toutes les news Interviews

 
 
Julie Lescaut : des nouvelles de Babou !

jeudi 20 octobre 2005 - News - Interviews

A l'occasion des rediffusions régulières de "Julie Lescaut" sur TF1, AlloCiné Séries vous propose une interview exclusive de la petite Babou devenue grande !

AlloCiné Séries: Quel regard portez-vous sur l'aventure Julie Lescaut ?
Josephine Serre : Personnellement c'est une grande chance d'avoir commencé si tôt : la première fois que j'ai tourné dans Julie Lescaut, j'avais 8 ans. Ça m'a permis de prendre très vite des marques, d'intégrer les codes techniques du tournage, notamment par rapport à la caméra. C'est très important parce qu'aujourd'hui j'ai juste à jouer et non plus à me soucier des marques au sol par exemple. J'ai tourné très régulièrement pendant 13 ans, avec environ quatre tournages par an, qui duraient en moyenne 10 jours. L'autre grande chance que j'ai, c'est que la série m'a permis de me faire connaître. Et comme il faut avoir tourné pour tourner... Du point de vue du jeu, il m'a paru évident à un moment donné que ce n'était plus suffisant pour moi, c'est aussi pour ça que je suis partie. Aujourd'hui je cherche autre chose dans la comédie que de simplement jouer la fille de quelqu'un, qui n'a pas vraiment d'histoire indépendante et qui quelquepart, alors que moi en tant que comédienne j'évoluais, ne grandissait pas. A 20 ans, je me suis donc dit que c'était le moment de partir.

Quitter la série était une décision importante...
Oui et ça a pris du temps. J'en ai parlé longtemps à l'avance, en 2002. J'avais signé un nouveau contrat de 2 ans pour faire seulement un épisode sur trois parce qu'on ne pouvait pas faire partir Babou (ndlr : son personnage) comme ça. Et de mon côté je n'avais pas envie de quitter subitement ce qui avait été mon quotidien depuis mon enfance. Mais il me fallait passer à autre chose.



Si vous aviez un épisode de Julie Lescaut à retenir ?
Il est complètement tiré par les cheveux mais c'était celui où il y avait le plus de choses à jouer pour moi, pour Jennifer et au niveau de la famille, c'était celui où le père est censé mourir dans un accident d'avion. Il s'agit en fait d'un coup monté, il fait croire qu'il est mort parce qu'il est recherché ! Dans cet épisode, Babou est persuadée qu'il n'est pas mort et elle se lance à sa recherche.

Avez-vous une anecdote de tournage à nous raconter ?
Il y a une anecdote qui m'a marqué, pour la bonne et simple raison que je ne m'en souviens pas ! C'est d'une bagarre avec Jennifer (ndlr : Jennifer Lauret, qui interprète Sarah, la grande soeur de Babou dans la série), on se courait après à travers le jardin parce qu'elle m'avait encore traité de "petite". Je ne suis pas très grande, je fais à peine 1m 60 et j'ai toujours été plus petite que les autres, du coup tout le monde me disait "Ouais, t'as 4 ans !" Elle a dû me redire un truc de ce genre, je lui ai donc couru après à travers tout le jardin avec un gros bâton en bois pour la taper. Et toute l'équipe s'est interposée pour nous séparer parce qu'apparemment nous étions comme deux furies. Je ne m'en souvenais pas, c'est la maquilleuse et la costumière de la série qui me l'ont raconté récemment. Elles étaient étonnées que je m'en souvienne pas. Mais à part cette bataille avec Jennifer, ça se passait très bien (rires) ! On s'entendait très bien, on était comme deux frangines, on était tout le temps ensemble, on rigolait et quelquefois on se bagarrait ! On se détestait, on s'adorait, comme deux soeurs.

Vous avez grandi dans la série devant les téléspectateurs...
C'est intéressant parce que les gens me parlent, m'écrivent comme s'ils me connaissaient. En plus, ce qui est joli c'est qu'avec les rediffusions, parfois les gens dans la rue ou dans les cafés viennent me voir et me demandent : "C'est vous ? Vous êtes plus âgée que dans la série !" C'est assez mignon de les entendre parler de vous, d'un épisode où vous avez 10 ou 11 ans et qui vous le racontent comme s'ils vous avaient connu à cet âge. Il y a une intimité partagée. D'autant plus que j'ai joué dans Julie Lescaut de 8 à 20 ans, période très importante pour la formation, la construction des individus. L'évolution physique a été suivie par tous les gens qui ont regardé la série. C'est assez étonnant. Mais ce qui est sûr c'est que les gens sont toujours très gentils parce qu'il y a une véritable affection pour le noyau familial de Julie Lescaut.

...N'est-ce pas justement un peu troublant ?
La plupart du temps, c'est spontané et je suis super naturel avec ça. Mais quelquefois la limite est franchie et la proximité est décalée. Dans ces cas-là on a envie de revendiquer son indépendance et son identité. Parfois certains mélangent la fiction et la réalité. Il m'est arrivé de rencontrer des personnes qui pensaient que j'étais réellement la fille de Julie Lescaut, la soeur de Sarah et qui sont stupéfaits d'apprendre que non !

Bien que vous ne fassiez plus partie de la série, regardez-vous Julie Lescaut ?
Pour regarder, il faudrait que je connaisse les programmes TV ! En fait ça dépend des périodes et en ce moment je n'ai pas le temps ! Si ce sont des vieux épisodes, ça peut m'amuser. Si Jennifer et moi, on a 12 ou 14 ans, ça va me faire rire.

Vous avez une carrière cinématographique déjà riche...
Parallèlement à Julie Lescaut je passais d'autres castings à côté. Lorsque j'étais retenue pour un film, on s'arrangeait pour que le tournage tombe dans un créneau possible. Au niveau emploi du temps, la série ne me prenait pas tant de temps que ça. Les tournages étaient ramassés, donc je pouvais tourner entre les épisodes. Malheureusement deux ou trois fois ça m'est arrivé de refuser un tournage à cause justement de cet emploi du temps. En tournant dans d'autres films, j'ai entrevu d'autres univers, d'autres exigences. Ces expériences m'ont donné envie d'aller plus loin, de rechercher plus loin. Un long-métrage en Angleterre avec Charlotte Gainsbourg et William Hurt (ndlr : Jane Eyre), ce n'est pas le même travail que sur une série. C'est peut-être ce qui m'a amené à penser que la série ne me suffisait plus. Mais en fait je pense que c'est plus la découverte du théâtre après le bac et de m'être rendue compte à quel point le métier d'acteur était un véritable travail, à quel point c'était dur, un chemin est long et douloureux. En faisant du théâtre, j'ai réalisé que le jeu nécessitait plus de recherche en profondeur, de construction, de réflexion, d'engagement. Je crois que c'est plus ça qui a déterminé mon décalage par rapport à Julie Lescaut.

Quels sont vos projets ?
Je suis dans la Compagnie Le Rugissement de la Libellule. Nous sommes partis un mois en Russie au mois de mars 2005 pour faire une création collective. Le matin on répétait, et l'après-midi on allait à la rencontre des gens, dans les cafés, la rue. On regardait tout ce qui se passait autour de nous, dans le bus, à l'église. Au fur et à mesure, on en dégageait des thèmes d'improvisation de plus en plus précis, puis on s'est mis à écrire une pièce qui parle de la Russie d'aujourd'hui et de l'état de chaos où se trouve le pays en ce moment, ses habitants ne sachant pas où ils en sont ni où est-ce qu'ils vont. C'est ce spectacle que nous jouons les 4 et 5 novembre au Centre d'animation des Halles - Le Marais (ndlr : Paris). Et puis personnellement j'ai écrit une pièce qui va être lue au Théâtre 13 en février 2006.

De quoi parle cette pièce ?
En 2001, j'étais déjà partie en Russie avec une de mes camarades de la compagnie et on avait été marqué par ce voyage. A mon retour, j'avais ressenti un gros désir d'écrire sur le pays et sa situation après un siècle de révolutions, de désillusions, d'utopies et d'échecs... Puis en 2002, j'étais partie en ex-Yougoslavie, juste après la fin de la guerre. Durant le voyage en train, j'ai rencontré pleins de gens, qui m'ont raconté des tas de choses sur les conflits, leurs familles et les déchirements qu'ils avaient connu. Je suis revenue avec un carnet de voyage énorme ! Et j'ai écrit à partir de ces notes.

Quelles sont vos séries préférées ?
Je ne suis pas très au courant de ce qui passe à la télévision ! J'ai entendu parler d'Ally McBeal mais je ne l'ai jamais vu. J'aime bien Friends même si j'ai mis très longtemps avant de regarder... Tout le monde me dit que 24 heures chrono est géniale donc j'ai très envie de la voir ! Quand j'étais petite, j'aimais beaucoup Zorro !

Propos recueillis par Thomas Destouches


En savoir plus : Julie Lescaut , Josephine Serre

A voir aussi

Encore plus de news Interviews

Toutes les news Interviews
Haut de page
Dernières news Séries
Tweet  
 
Tweet  
 
Tweet  
 
La saison 5 de Glee diffusée en France dès le 17 mai
Tweet  
 
Ce soir à la télé : on mate "Impitoyable", on zappe "Programmé pour tuer"
Tweet  
 
Voir toutes les news Séries
Meilleures Séries US
Meilleures séries US

avec

Toute l'actualité
  • 18-04-2014

    Hollande affirme qu'il ne sera pas candidat en 2017 si le chômage ne baisse pas

  • 18-04-2014

    Sondage présidentielle : Sarkozy talonné par Juppé, Le Pen au second tour

  • 18-04-2014

    Algérie : Bouteflika réélu avec 81,53% des voix, le scrutin contesté

  • 18-04-2014

    Laureelen retrouvée saine et sauve, l'ami de son père mis en examen et écroué

  • 18-04-2014

    Football : le club de Luzenac, village de 650 habitants, accède à la Ligue 2

Toute l'actualité sur www.leparisien.fr