Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Opus Dei fait pression sur le "Da Vinci code"
    15 févr. 2006 à 12:20
    FBwhatsapp facebook Tweet

    L'organisation catholique conservatrice de l'Opus Dei a demandé aux producteurs du "Da Vinci code" que son nom ne soit pas cité dans l'adaptation cinématographique du best-seller de Dan Brown.

    Quand l'Eglise catholique et le cinéma ne font pas bon ménage. Le porte-parole de l'Opus Dei, organisation catholique réputée conservatrice, a déclaré mardi, au sujet de la sortie en mai prochain du film The Da Vinci code, qu'il espérait "ne pas trouver dans l'édition finale de ce document des références pouvant blesser les catholiques", souhaitant notamment que l'Opus Dei ne soit pas cité ou que soit indiqué clairement que The Da Vinci code est une fiction.

    Le mauvais rôle de l'Opus Dei dans le "Da Vinci Code"

    The Da Vinci code, qui sort sur les écrans le 17 mai prochain en France, est un thriller dénonçant un complot de l'Eglise catholique visant à dissimuler l'existence d'un enfant, fruit d'une relation entre Jésus Christ et Marie Madeleine, dans lequel l'Opus Dei use de tous les moyens, y compris un assassin, pour éviter que la vérité n'éclate. Tirée du best-seller de Dan Brown, cette version des faits a été largement désapprouvée par l'Eglise catholique et de nombreux historiens ont critiqué les invraisemblances du livre.

    Ni boycott, ni autre action de protestation

    L'Opus Dei, qui n'entend pas recourir au boycott ou à quelque autre action de protestation contre la sortie du Da Vinci code, attend "un geste de conciliation" de la part du producteur Sony-Columbia qui serait "très apprécié par les temps qui courent, où nous constatons toutes les pénibles conséquences de l'intolérance", faisant notamment référence au climat de tension dû aux caricatures de Mahomet. The Da Vinci code, réalisé par Ron Howard et emmené par l'acteur américain Tom Hanks et la Française Audrey Tautou, sera présenté en ouverture du prochain Festival de Cannes.

    Marie Surrel avec AFP
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Blablateur
      Franchement si Marie Madeleine Etais avec Jesus ou le contraire. C aussi interessant Que de savoir avec Qui etait Paris Hilton Depuis 3 mois. Moi je pense que Zeus etais avec Hera Mais parait qu'il aurait fais quelque infidélité. Mais Bon Tant que Tout le monde en Parle pas Chez Thierry Ardisson. On peut pas savoir si c la Vérité Mouahahahahahha
    • SAHARA1000
      Alors, comment faire et que dire quand on débarque avec ses gros sabots. On trouve sur lOpus Dei tout et n'improte quoi, mais comme apparemment c'est réservé aux riches et à une élite sociale, je ne risque pas d'en faire partie, même si je le voulais. De plus je suis divorcée, donc exclue... NON ? C'est MOI!!!
    • Bille-en-tete
      Voilà qui est bien parlé !&#x0D&#x0DJe suis à 100% daccord avec ce qui a été dit avant moi. Je n'ai pas (encore) lu le Da Vinci Code. Mais je compte le lire avec attention prochainement, non pas pour la polémique qu'il a instalé mais pour la qualité d'écriture (j'adore les thrillers)...&#x0D&#x0DEt pis soyons chauvin, y a des français dans le film !!! Hiiihiiihi !!! :p :p :p
    • Nolok
      Tous ces commentaires sur l'Opus Dei m'ont bien fait rire...Essayons d'être un peu objectifs sur la question. Pour tous ceux qui auront le courage (!) de vouloir se faire leur propre opinion sur ce mouvement, au lieu de gober sans réfléchir ce qu'ont leur sussure au creux de l'oreille, voici quelques éléments de bon sens : 1/ Parlez de ce que vous connaissez : si vous vous intéressez à l'Opus Dei, allez voir ce qu'ils racontent sur leur site internet, voire même jetez un coup d'oeil sur les bouquins qui ont été écrits par Mgr Josemaria (certains en citent des extraits + haut). Et alors, ô surprise! Dedans, rien de sanglant ou de sado-maso! M.... alors, on m'aurait menti? 2/Par principe, mieux vaut se méfier de site comme prevensectes ou vigisectes, cités + haut également : à les écouter, on est entouré de gens complètement frappés qui ne cherchent à vous sucer votre argent avant de vous écorcher vif...N'oubliez pas que la théorie du complot est une idée simple pour les simples d'esprit. Evidemment, la théorie du complot, comme toute théorie irrationnelle, a pour avantage d'être irréfutable (absolument tout peut être expliqué par un complot), mais elle n'explique rien : c'est pourquoi elle ne vaut rien. Et puis soyons sérieux : qui peut raisonnablement croire à un complot pluri-séculaire mené par l'église catholique contre les gentils adorateurs de Marie-Madeleine, avec meurtres et manipulations à la clé? 3/ Une question, pour finir : comment réagirait une organisation quelconque, aujourd'hui, si on la traitait de groupe mafieux ou de secte d'assasins, le tout dans un livre tiré à plus de 40 millions d'exemplaires, auquel il faudra ajouter les millions de téléspectateurs du film qui en sera tiré? Evidemment, elle ferait un procès, et elle aurait mille fois raison! Eh bien, quand à l'Opus Dei, ils ne bougent pas. Pourquoi? Pas pour ne-pas-attirer-l'attention-parce qu'ils-ont-des-activités-pas-nettes..(théorie du complot, encore...)? Non! Tout simplement parce qu'ils croient, comme toute organisation vraiment catholique, qu'il vaut mieux rechercher la paix plutôt que le conflit. Pour finir, je tiens à souligner que je ne fais pas partie de l'Opus Dei (je sens le coup venir). Je trouvais juste complètement surréalistes les commentaires que je voyais ici, et je tenais à y apporter ma modeste contribution.
    • histerik2Spidey
      Voila, le problème avec ce livre, ce que tout le monde maintenant dit n'importe quoi sur la religion catholique. Ca me dégoute.
    • Herm3s
      C'est d'ailleurs le seul intérêt du livre de Dan Brown: nous rappeler que le christianisme s'est dogmatisé sur un fond païen complètement éradiqué et intégré par la religion. Aujourd'hui peu de gens critiquent intelligemment les religions. Païen, même si cela est étymologiquement dépréciatif, ramène à un état où le sens du sacré était en prise avec les réalités humaines et l'environnement. C'est un bien de rappeler cet héritage.
    • sorrelli
      [quote] En 1978, trois ans après la mort du fondateur, la secte propulse Karol Wojtyla pape, sous le nom de Jean-Paul II.[/quote] On ne peut pas vraiment dire qu'il a été le pire tyran religieux que la Terre ait portée...
    • archibalddelacruz
      Salut, ce serait bien que tu te documentes un peu sur l'opus dei qui est une secte puissante qui sévit surtout en Amérique du sud et en Afrique, connue pour ses pressions politiques et meurtres divers.C'est une organisation sectaire dangereuse connue depuis une vingtaine d'années. L’Opus Dei est aujourd’hui présente au plus haut niveau de l’Etat, d’où elle agit pour imposer un nouvel ordre moral chrétien en Europe. Rapide aperçu de l'opus dei:En 1928, l’abbé Escriva de Balaguer (el "Padre") crée l’Opus Dei, une association catholique et monarchiste qui se propose de guider spirituellement ses membres et de restaurer la foi et les moeurs en Espagne. Après la guerre civile, l’Oeuvre divine devient le pilier occulte du franquisme puis s’étend aux dictatures latino-américaines. En 1978, trois ans après la mort du fondateur, la secte propulse Karol Wojtyla pape, sous le nom de Jean-Paul II. Grâce à lui, l’Opus Dei s’empare bientôt des leviers de commande de l’Eglise catholique, et utilise celle-ci pour étendre son pouvoir politique dans le monde et imposer son ordre morale. Si le but de l’Opus Dei est de faire triompher le catholicisme d’Etat, l’exercice du pouvoir est sa raison d’être. Le pouvoir sous toutes ses formes, économique et politique d’abord, médiatique et judiciaire ensuite. Avec les juntes militaires, l’Opus s’identifie au parti unique. Avec les démocraties, ses membres défendent une même conception de l’ordre moral au travers de partis concurrents. Pour eux, tous les compromis idéologiques sont possibles pourvu qu’ils conservent le pouvoir en leurs mains. Sans s’y référer, ils ont fait leur la devise du Guépard : "Il faut que tout change, pour que rien ne change et que nous restions les maîtres."
    • jesaistout
      c'est tres malin de reveler l'histoire a ceux qui n'ont ni lu le livre ni vu le film.faut vraiment etre naze
    • Adrien-du-25
      on ne sait plus quoi penser de l' opus dei. un jour j' ai trouvé ça en cherchant "opus dei" sur Google. on y apprend des choses assez troublantes ...
    • paisley1985
      En regard de l’évidente croissance de l’Opus Dei et des nombreuses critiques qui l’accablent, il y a lieu de se demander pourquoi donc cette « œuvre de Dieu » est-elle l’objet de tant de suspicion? Le fait que des personnes s’appliquent à vivre leurs activités personnelles, familiales et professionnelles sous le regard de Dieu, que des laïcs témoignent de leur foi catholique à la face du monde avec l’espérance que la qualité de leur travail professionnel reflète cette présence divine qui les habite, n’a rien de répréhensible, au contraire. Tout cela n’est que belle et bonne chose à n’en pas douter. Mais là où le bât blesse, c’est quand l’Opus Dei déborde le plan de sa mission initiale. Sa compréhension manichéenne du monde nous laisse perplexe. Avec sa vision apocalyptique du monde, Mgr Escriva donne l’impression de regarder avec suffisance la plèbe immonde. « Toutes les choses de ce monde ne sont que terre », n° 676. L’éthique, le respect de l’environnement, le partage dans le pluralisme, la démocratie, la charte des droits de la personne, l’abolition de la torture et des mutilations génitales sont tout de même issus du monde et promus par lui. Repliée sur elle-même, l’Opus Dei s’appuie sur une théologie primaire basée sur l’orthodoxie de l’Église plutôt que sur l’Évangile. Intégraliste, elle incorpore tout ce qui vient du Vatican et manifeste une intolérance imperturbable envers toute forme de critique à cet égard. Certains théologiens et théologiennes l’ont appris amèrement. Le culte envers la personne de Jean-Paul II a atteint un paroxysme incontestable, on peut même parler de papophilie. D’ailleurs, ce dernier ne fait pas mystère de sa sympathie pour l’Opus Dei à qui il a accordé le statut de prélature personnelle et, de plus, s’est entouré de disciples pourprés, membres ou sympathisants de l’Œuvre qui détiennent présentement les ficelles de l’administration ecclésiale. L’intégralisme pratiqué par l’Opus Dei a pris la forme du conservatisme, de l’intransigeance et du maximalisme. Son action est fortifiée par la culture du secret développée et entretenue par l’Œuvre depuis sa fondation. En effet, le secret (le fondateur préfère discrétion) en constitue le principe opératoire; il conforte et nourrit la structure et maintient le contrôle absolu sur la vie de ses membres. Ces derniers, nostalgiques de l’homogénéité d’autrefois, sont sécurisés par une rhétorique de certitude et une assurance quant au retour de l’ordre moral. Ne dédaignant pas les moyens modernes, l’Œuvre de Mgr Escriva pratique son apostolat par l’infiltration, les alliances, le lobbying et les communications. Même si la consigne est formelle de ne pas faire de politique, il n’en reste pas moins que des membres influents ne se privent pas pour se faire les missionnaires de la pensée unique dans les milieux politiques. À partir d’une conception dépassée de la conversion du peuple par la classe dominante, des dirigeants de l’Œuvre sont à l’aise dans les grands salons où ils fréquentent, avec complaisance, les chefs nationaux et n’hésitent pas à copiner avec des dictateurs, sans tenir compte du fait que ces gens ont outrageusement bafoué les droits humains et les valeurs démocratiques. L’exemple est venu de haut : Mgr Escriva ne cachait pas ses affinités avec le général Franco lequel comptait dans son ministère au moins un membre de l’Opus Dei, sinon davantage. Et puis, il y a bien sûr, la nomination d’évêques opusdéistes en Amérique latine; en particulier celle de Mgr Fernando Lacalle nommé au siège de Mgr Oscar Romero, l’évêque assassiné par l’extrême-droite au Salvador. Demain, l’Église canonisera Josemaria Escriva, et ses disciples loueront ses vertus, lui qui a su mettre sur pied une vaste organisation laïque dirigée par des clercs. Mais oubliera-t-on que cette personnalité charismatique avait cru bon de solliciter le titre de marquis de Peralta qu’il a obtenu en 1968? Malgré cet accroc à la modestie, souhaitons qu’au royaume des saints, il puisse intercéder pour notre Église!
    • loulou86
      L'Opus Dei est bel et bien une sorte de secte, peut-être Dan Brown exagère-t-il un peu ce point là dans son livre.Pour preuve, lisez ce témoignage qui date de 2001 De plus, l'ascension de l'Opus Dei n'est-elle pas pour le moins troublante ? L'Opus Dei est devenu une véritable organisation de manipulation et d'infiltration, qui exerce un pouvoir grandissant (et peut-être trop) sur l'Eglise, c'est d'ailleurs l'Opus Dei qui a compté pour beaucoup dans l'élection du Pape Jean Paul 2. Mais cette "Eglise dans l'Eglise" ne se retournera-t-elle pas contre le Pape ?(...) A méditer pour les philosophes en herbe...;-)
    • speeddemon
      Mais c'est exactement ce que je me suis dit en lisant l'article, c'est vraiment une erreur énorme !!! Attention, les rédacteurs d'ALLOCINE soyez plus habiles en écrivant vos news et s'il vous plait, modifiez le texte, vous avez révélé toute l'intrigue du livre !
    • The_Visitor
      Tout ça c'est du n'importe quoi ! :lol: :lol: :lol: et moi ça me fait bien rire que l'on donne un avis sur ce sujet ! Moi je dis qu'il faut laisser faire, ce ne sont que des paroles en l'air ! Et puis l'Opus Dei tout comme l'église catholique ne feront jamais autant de scandale que celui des caricatures de Mahomet ! Nous sommes encore dans des pays qui ne sont pas extremistes vis-à-vis de la religion et laissons la place à la liberté d'expression ! heureusement pour nous... :crazy:
    • Kalou37
      [quote]Les déclarations de l'Opus Dei me paraissent TOTALEMENT DEPLACEES [/quote] En fait je ne m'étonne même pas de leur réactions, quand on voit que le livre parle de 'traitrise' de l'église catholique qui réécrit la Bible à leur guise, tentant de démoniatiser tous les symboles bienfaisants qui font obstacles sur la suprématie de l'homme par rapport à la femme...Et l'Opus Dei est décrite comme une secte aux adorateurs limite masochistes prêts à éliminer tout ce qui se met en travers des messagers de Dieu (ou de leur fortune)...C'est à se demander si Dan Brown ne nous retourne pas le cerveau contre nos croyances en faveur des anciennes religions païennes.
    • Breizhan
      MDR si il appelait au boycott ça ferait juste un peu plus de pub... Et puis de toute façon la religion catholique est une secte comme toutes les autres religions... Vive la liberté d'expression et les carricatures...
    • leaddict
      c'est ce que l'on peut appeler un vrai coup de pressionce que je ne comprends pas c'est que le réalisateur ne se soit pas indigné de commentaires aussi cassants et détournés dans le but d'un boycott.... Bref, je pense qu'une fois passé le moyen-âge et les autres compagnies de censure tels que celle du saint sacrement, les religions ne devraient plus se prononcer sur l'art et ce qui les dérange dedans.Les déclarations de l'Opus Dei me paraissent TOTALEMENT DEPLACEES :crazy:
    • Biakko_Mouse
      Faut dire qu'ils auraient mal choisi leur moment pour proférer des menaces...Et puis quelles genres de menaces peut proférer un organisme comme l'Opus Dei ? Eux je crois pas qu'ils vont appeler à "dépecer les ressortissants" d'ici ou là...
    • Bollareck31
      L'Opus Dei ne menace personne, n'appele même pas au boycott, il demande simplement qu'il soit bien précisé que le film est une fiction, car pendant 2 heures on va y entendre que l'opus dei est une secte dangereuse, alors que le plus souvent il s'agit de gens qui ne feraient pas de mal à une mouche et qui ne demandent qu'a vivre leur religion intensément. Ca n'a rien de comparable avec des fous furieux qui tuent des gens dans des émeutes, qui brûlent des ambassades, qui menacent de morts des innocents qui ont le seul tort d'être Danois ou Français, n'est ce pas ?
    • next
      Le 2e paragraphe raconte quasiment toute l'histoire du livre et les enjeux, par simple deduction on peut trouver la fin. C'est nul comme article on apelle ca un spoiler
    Voir les commentaires
    Back to Top