Mon AlloCiné
    "The Bridge" : rencontre avec Andrea Corr
    26 oct. 2006 à 06:00
    facebook Tweet

    Plus grosse production de l'histoire du court métrage britannique, "The Bridge" de Richard Raymond met en scène Andrea Corr, du groupe The Corrs. Rencontre avec la comédienne et l'équipe du film...

    AlloCiné : Comment êtes-vous devenu réalisateur ?
    Richard Raymond : J'aime les films. D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours voulu faire des films. Quand j'avais 15 ans, j'ai commencé à me faufiler au nez et à la barbe des gardiens des Studios Shepperton and Pinewood près de Londres. Je vivais littéralement avec les équipes, je les regardais travailler sur d'énormes productions, j'essayais simplement d'aider du mieux que je pouvais et dans la mesure de mes possibilités dans le but d'apprendre. J'ai travaillé de cette manière en essayant de progresser petit à petit.

    Avez-vous étudié dans une école de cinéma ?
    Non pas du tout. J'ai grandi dans sur les plateaux de cinéma. Je travaille sur les plateaux depuis que j'ai 15 ans, ce qui m'a permis d'obtenir de l'expérience sur des productions américaines et britanniques telles que Entretien avec un vampire, Le Monde perdu, Le Cinquième élément... J'étais sur les plateaux, j'observais, j'apprenais, j'essayais de me rendre utile en faisant de petites choses comme préparer le thé et le café. Ce fut une expérience incroyable que de voir travailler ces personnes tellement talentueuses.

    Comment le scénario de "The Bridge" a t-il fini entre vos mains ?
    Le scénario a été écrit par un ami qui s'appelle Ludwig Shammasian. Quand je l'ai lu, j'ai vraiment adoré toute l'imagerie qui était inhérente à cette histoire, c'était tellement différent de tout ce que j'avais pu lire auparavant. J'ai aimé toutes les possibilités qu'offrait cette histoire sur le plan visuel. J'ai immédiatement su dans quelle direction je voulais aller et les émotions que je voulais procurer. J'ai tout de suite ressenti ce projet et immédiatement senti ce que je pouvais en faire, c'était pour moi l'opportunité de pouvoir faire un film vraiment différent.

    Avez-vous travaillé sur le scénario avec Ludwig ?
    Nous avons travaillé ensemble pendant un long moment pour donner un style plus "film noir" au scénario mais il est le seul à être crédité du scénario et c'est parfaitement normal car tous les réalisateurs doivent s'approprier un scénario avant de travailler dessus.

    Comment avez-vous choisi Andrea Corr et Leonard Fenton ?
    Quand vous faîtes un film de cette ampleur, car c'est le court-métrage avec le plus gros budget jamais réalisé, vous devez avoir des "stars" à l'affiche mais pour le rôle de Mary, je voulais quelqu'un de différent, quelqu'un de nouveau, une personne que les gens n'auraient pas vu auparavant. Notre directeur de casting a mentionné Andrea Corr. Elle a lu le scénario et elle l'a adoré. Dès que nous nous sommes rencontrés, nous avons été sur la même longueur d'onde. On s'est très bien entendus. Elle était parfaite pour le rôle, elle est vraiment très belle. Elle a une telle présence à l'image. Elle semble vulnérable mais elle est tellement forte en même temps. Leonard Fenton est un véritable génie. Il a joué dans EastEnders pendant de nombreuses années. Nous avons fait un casting. Leonard est venu à l'audition, il a été brillant. J'ai adoré son visage, ses traits sont incroyables. Nous avons tous été subjugués par sa performance. C'est un homme fantastique et très drôle. La chimie entre lui et Andrea a tout de suite fonctionné à l'écran. Et le plus incroyable est que Andrea et Leonard n'ont tourné à aucun moment ensemble, ils n'ont pas tourné au même moment et ne se sont jamais rencontrés sur le tournage. C'est incroyable. C'est pour ça que les films sont magiques.

    Pouvez-vous nous en dire plus à propos du tournage proprement dit ? N'était-ce pas intimidant de diriger un tel projet ?
    Il y a eu beaucoup de stress. Mais ce n'était pas intimidant car les choses se sont faites de manière progressive. C'est un processus. En outre, j'avais une certaine expérience des grosses productions. C'était un rêve car tout le monde rêve de tourner un film dans les Studios Pinewood. Nous avions deux ou trois plateaux à notre disposition. L'équipe du Da Vinci code qui tournait dans le studio juste à côté venait voir nos plateaux tellement les décors étaient splendides. Nous avons construit les décors et filmé l'intégralité du film dans les Studios Pinewood Shepperton. Ces studios ont un tel passé. C'est vraiment fantastique de pouvoir travailler sur des plateaux de cette envergure. Nous étions tous très excités. Si vous êtes bien préparé, si vous savez ce que vous faîtes et savez ce que vous voulez, vous pouvez faire des merveilles. J'avais une équipe tellement talentueuse. Ils ont été simplement brillants. J'aimerais tellement pouvoir tourner de nouveau avec eux car nous avons passé un moment fabuleux. Nous nous sommes tous tellement bien entendus.

    Quels sont vos films préférés ?
    J'aime tous les films. J'adore les films de Terrence Malick, j'admire Steven Spielberg, il est fantastique, c'est un véritable maître. Créatures célestes, tous les films de Peter Jackson en général, j'aime vraiment tous les genres de films mais ce que j'aime par-dessus tout c'est être transporté dans un autre monde. C‘est ce que je voulais faire avec The Bridge. Lorsque vous regardez The Bridge sur grand écran, vous n'êtes plus dans un cinéma à Londres ou bien à Paris. Je désirais vraiment faire un film qui vous fasse complètement oublier qui vous êtes et le monde qui vous entoure pendant quelques minutes. Vous êtes dans l'univers du film. J'admire énormément le travail de Bryan Singer égalment. J'aime aussi beaucoup ce que fait Michael Mann : Heat est un film tout simplement fantastique. Vous savez, dans Heat, il y a cette fameuse scène entre Al Pacino et Robert De Niro. Pour tourner une telle scène, la plupart des réalisateurs auraient fait un plan large mais Michael n'a pas fait ça du tout et si vous regardez attentivement cette scène, c'est exactement comme s'ils étaient le reflet l'un de l'autre dans un miroir et il fait des allers et retours entre les plans, c'est terriblement efficace. C'est le genre de films que j'aspire à faire, ce genre de cinéma. Des films dont les gens se souviennent et discutent après.

    Et quels sont vos acteurs et actrices préférés : en d'autres termes, avec qui aimeriez-vous travailler ?
    Anthony Hopkins. J'ai eu la chance d'être sur le tournage de Les Ombres du coeur et de pouvoir le regarder travailler. C'était fabuleux. C'est difficile de répondre à cette question car un comédien est spécifique à un projet et il y a tellement d'acteurs talentueux. Selon moi, la star du film c'est le film. En outre, j'aimerais énormément travailler de nouveau avec Andrea Corr. C'est une fille formidable. Elle vient de faire un film qui s'appelle Broken Thread. C'est un excellent thriller. En ce moment, elle travaille sur un film qui s'appelle Knife Edge, un thriller également. Mais le tournage a été reporté pour le moment.

    Quels sont vos projets ?
    Je travaille sur un film qui s'appelle Jacob's Wings. C'est l'histoire d'un ange déchu dont les ailes sont noires et qui cherche la rédemption. Le film se passe à notre époque et est en développement pour le moment mais nous allons bientôt tourner. Je rentre juste de New York où j'ai passé les six derniers mois à travailler dessus.

    Propos recueillis par Frédéric Souclier

  • Commandez le DVD de "The Bridge" en ligne !
  • facebook Tweet
    Commentaires
    • Keitaro57
      Snif pu de nouvel album des Corrs avant un bon moment.....
    • Sophie Bonithon
      certes , ça sent pas très bon tout ça , mais pas de quoi desespérer pour autant ;)
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Dossiers recommandés
    Anna, Mathilda, Leeloo, Nikita.... : les héroïnes de Luc Besson
    NEWS - Stars
    vendredi 12 juillet 2019
    Anna, Mathilda, Leeloo, Nikita.... : les héroïnes de Luc Besson
    Comme Sasha Luss avec Anna, 15 mannequins devenues actrices
    NEWS - Culture ciné
    jeudi 11 juillet 2019
    Comme Sasha Luss avec Anna, 15 mannequins devenues actrices
    Netflix, Disney+, OCS Go... Le guide des plateformes SVOD
    NEWS - Films à la TV
    mardi 16 avril 2019
    Netflix, Disney+, OCS Go... Le guide des plateformes SVOD
    100% impro : 20 scènes cultes du cinéma pour la journée de l'impro !
    NEWS - Culture ciné
    samedi 2 mars 2019
    100% impro : 20 scènes cultes du cinéma pour la journée de l'impro !
    Tous les dossiers cinéma
    Top Bandes-annonces
    Donnie Darko Bande-annonce VO
    Wedding Nightmare Bande-annonce VF
    Sponsorisé
    Crawl Bande-annonce VO
    Factory Bande-annonce VO
    Port Authority Bande-annonce VO
    Top Gun: Maverick Bande-annonce VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Back to Top