Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Rencontre avec le réalisateur culte Alejandro Jodorowsky
28 déc. 2006 à 06:00
facebook Tweet

Surréaliste, provocateur, violent, passionné, mystique... Alejandro Jodorowsky a marqué toute une génération de cinéphiles. Ses films cultes "El Topo" et "La Montagne sacrée" ressortent au cinéma après des années de projections clandestines. L'occasion d'une rencontre avec cette icône du cinéma underground.

Qu'est ce que vous cherchiez à provoquer chez le spectateur avec vos films ?
Je ne voulais surtout pas construire des films pour provoquer telle ou telle chose chez le spectateur. Je voulais faire des films sans définition. Dans la même scène, tu trouveras un spectateur qui va rire, un autre qui va être furieux, l'autre aimer, et l'autre pleurer. Je voulais que la réaction soit différente pour chaque personne. Je ne voulais surtout pas guider le sentiment du spectateur !

Est-ce qu'il est encore possible de faire des films comme "El Topo" ou "La Montagne Sacrée" aujourd'hui ? A l'époque de mes films c'était déjà impossible de faire des films comme ça ! Les producteurs étaient soit des salauds soit des voleurs soit des fous. Ce n'était jamais des professionnels. J'ai fait tout ça contre l'industrie. El Topo je l'ai fait avec des chèques en bois. Si on ne le vendait pas, on allait en prison. Mon associé avec qui on avait monté l'escroquerie a maigri d'un kilo par jour le temps que l'on vende le film ! Il a perdu 15 kg en tout. Quant à La Montagne sacrée c'est John Lennon qui a influencé Allen Klein pour qu'il me donne un million de dollars. Donc c'est à travers des fous, des artistes, des voleurs et des gangsters que j'avais l'argent. Et bien sûr personne me payait ! J'étais payé comme un simple ouvrier. Ici, à Paris, je ne gagne toujours rien. La seule chose qui me rapporte un tout petit peu sont mes droits musicaux parce que c'est moi qui ai fait la musique. Mais ce n'est pas grave, parce que je fais ça avec plaisir. Je suis ravi que les gens voient mes films c'est tout. Je n'ai pas besoin de gagner plus d'argent. A quoi ça va me servir ? Des maîtresses ? Je n'ai pas la force sexuelle pour en avoir beaucoup. Manger ? Non je suis au régime. Ca ne me sert à rien ! Pour moi le cinéma c'est toujours faire un cadeau. C'est vivre ! Comme faire un enfant.

Dans "La Montagne Sacrée", la qualité des décors est remarquable pour un film doté d'un tel budget. Comment avez vous fait ?
J'ai loué un hangar abandonné. Des vieux studios sur le point d'être démolis. Après je n'ai employé que des ouvriers qui étaient à la retraite. Que des vieux ! C'était les meilleurs mais personne ne les utilisait. Je n'ai utilisé que deux décors en tout, que l'on détruisait et que l'on reconstruisait. La tour est une sculpture abstraite à laquelle j'ai rajouté un petit étage. Je l'ai filmé sans permis.

Ces deux films sont deux quêtes initiatiques.
Ils renvoient à mes propres recherches. Dans El Topo je commençais à étudier la méditation Zen. Alors j'essayais de trouver en moi le moine. Sortir de la colère animale de mon passé et arriver à une vraie sainteté citoyenne. Et dans La Montagne sacrée j'ai mis tout ce que je voulais savoir : l'alchimie, le tarot, l'hindouisme, la maçonnerie, les symboles, les secrets hallucinogènes, les pyramides du Mexique. Et maintenant je sais tout ça...

Vos castings ont toujours été particuliers.
Le milliardaire c'était un milliardaire, le nazi c'était un nazi, la prostituée était une prostituée... je ne cherchais pas des acteurs. Je l'ai fait avec des gens !

Vous utilisiez beaucoup d'handicapés également
Des vieillards, des handicapés... Pour moi c'est de l'imagination tout ça. Un monstre est un miracle artistique de la nature.

Donc pas de stars de cinéma ?
Je déteste les stars de cinéma. Le pire de tous est Peter O'Toole. Je le détestais et je le déteste encore. Quelle star de merde ! Il ne savait pas le rôle, il se droguait, etc. Il était égoïste, egomaniaque... Insupportable ! Il se prenait pour le roi du monde en méprisant l'artiste. Par contre Omar Sharif était aimable et vraiment formidable.

Vous vouliez créer un film qui avait la force d'un évangile. Vous pensez avoir réussi ?
Je ne sais pas ! Mais il y a en France un livre qui s'appelle "L'Esotérisme " qui recense les douze plus grandes oeuvres d'art de l'humanité. On y trouve les Pyramides de Kheops notamment. Et le Numéro douze c'est La Montagne sacrée. On m'a mis là mais pour moi c'est une exagération (rires).

Propos recueillis par Eric Kervern le vendredi 17 novembre 2006
facebook Tweet
Commentaires
  • Kyro22
    peut être doué, mais pas peu fier... Mieux vaut le lire ou le regarder à travers ses oeuvres, c'est plus intéressant que de l'écouter se regarderle nombril
  • Spasms
    un "J", parce que Jodorowsky est chilien (de parents russes)...et qu'en espagnol "alexandre" se dit "aleJandro"
  • AMCHI
    Très intéressante cette interview, j'ai rencontré une fois Jodo lors d'une scéance de dédicaces et il était très sympa. Je connais surtout ses BD (L'Incal est un monument de la BD), le seul film que j'ai vu de lui c'est Tusk et c'était assez moyen.
  • Ikiru
    Pas très sympa pour Peter O'Tool Si j'ai bien compris l'interview, c'est à lui qu'on doit la pollution mystico new age opéra baroque de la science fiction, aussi bien au cinéma que dans la BD française...hum je sais pas s'il faut l'en remercier. Parce qu'au bout de 30 ans, ça commence à devenir lourd, VIVE LA HARD SCIENCE
  • malter
    Je ne connais pas aussi cet ...,et comment ça a été.
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Top Bandes-annonces
Toy Story 4 Bande-annonce VF
Yves Bande-annonce VF
La Femme De Mon Frère Bande-annonce VF
Her Smell Bande-annonce VO
Music of my life Bande-annonce VO
Anna Bande-annonce VO
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Interviews
Qui était vraiment Tolkien ? Rencontre avec l'équipe du biopic...
NEWS - Interviews
mercredi 19 juin 2019
Qui était vraiment Tolkien ? Rencontre avec l'équipe du biopic...
Didier Bourdon et Josiane Balasko ont répondu à notre questionnaire Beaux-parents
NEWS - Interviews
mercredi 19 juin 2019
Didier Bourdon et Josiane Balasko ont répondu à notre questionnaire Beaux-parents
Dernières actus ciné Interviews
Films de la semaine
du 19 juin 2019
Beaux-parents
Beaux-parents
De Héctor Cabello Reyes
Avec Josiane Balasko, Didier Bourdon, Bruno Bénabar
Bande-annonce
Le Daim
Le Daim
De Quentin Dupieux
Avec Jean Dujardin, Adèle Haenel, Albert Delpy
Bande-annonce
Child's Play : La poupée du mal
Child's Play : La poupée du mal
De Lars Klevberg
Avec Aubrey Plaza, Gabriel Bateman, Brian Tyree Henry
Bande-annonce
Tolkien
Tolkien
De Dome Karukoski
Avec Nicholas Hoult, Lily Collins, Colm Meaney
Bande-annonce
Noureev
Noureev
De Ralph Fiennes
Avec Oleg Ivenko, Adèle Exarchopoulos, Chulpan Khamatova
Bande-annonce
Don Giovanni (Opéra de Paris-FRA Cinéma)
Don Giovanni (Opéra de Paris-FRA Cinéma)
De Ivo Van Hove
Avec Étienne Dupuis, Jacquelyn Wagner, Nicole Car
Bande-annonce
Sorties cinéma de la semaine
Back to Top