Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Quand le cinéma français dépasse le cinéma hollywoodien...
23 mai 2007 à 12:51
facebook Tweet

Selon le bilan annuel du Centre National de la Cinématographie, publié mardi dernier, en 2006 les films français ont attiré davantage de public que les films américains. Une grande année pour le cinéma français puisque 2006 a également atteint un niveau record avec un total de 188 millions d'entrées.

Le Centre National de la Cinématographie (CNC) a publié mardi dernier son bilan annuel, il en découle que l'année 2006 a battu des records avec un total de 188 millions de billets vendus, mais également que les films français ont attiré plus de spectateurs que les films hollywoodiens. Un phénomène qui n'était pas survenu depuis 20 ans. Le CNC précise dans son bilan, qu'en 2006, " pour la première fois depuis 1986, les films français réalisent plus d'entrées que les films américains, avec 84,29 millions contre 83,33 millions ". Ainsi le cinéma tricolore a réalisé 44,7% de part de marché contre 44,2% pour les films américains.

Une fréquentation à la hausse

La fréquentation des salles françaises en 2006, n'a certes pas dépassé le niveau " historique " atteint en 2004 où 195,53 millions de places avaient été vendues dans l'Hexagone, cependant le CNC précise que le cru 2006 " constitue la seconde meilleure performance des 22 dernières années ". Il semble important de préciser que les Français restent les plus grands cinéphiles d'Europe avec une moyenne de " 3,2 entrées par an et par habitant contre 2,8 pour les Espagnols, 2,6 pour les Britanniques, 1,8 pour les Italiens et 1,7 pour les Allemands."

Des films français porteurs

Si le nombre d'entrées pour les films hexagonaux a dépassé le nombre de billets vendus pour les films hollywoodiens en 2006, c'est en parti grâce aux succés populaires, notamment Je vous trouve très beau d'Isabelle Mergault, Les Bronzés 3 amis pour la vie de Patrice Leconte, Camping de Fabien Onteniente ou encore La Doublure de Francis Veber. Véronique Cayla, directrice générale du CNC, a déclaré ce mardi à Cannes qu'"Il y a indéniablement aujourd'hui une adhésion des publics à l'offre cinématographique française "; avant d'ajouter :" il y a quelques films très porteurs qui font beaucoup d'entrées, et c'est tout à fait souhaitable : c'est grâce à eux que nous pouvons aider les films les plus fragiles".

Des chiffres qui redonnent confiance

Véronique Cayla a également affirmé sa volonté " d'accentuer la politique redistributive du CNC ". Précisant que le fond de soutien doit " jouer pleinement son rôle de correctif du marché. Nous allons, dès le mois de juin, faire évoluer ce dispositif pour, je l'espère, le rendre plus efficace : revalorisation des aides, mais aussi meilleur travail d'accompagnement des auteurs". Le cinéma français ne semble donc pas prêt de faillir face à son homologue américain.

Laëtitia Forhan avec AFP
facebook Tweet
Commentaires
  • CMARCHAND
    En voyant ce résultat j'ai une pensée émue pour Catherine Tasca ex-ministre de la communication du gouvernement Jospin qui s'était très activement oposée à la carte UGC illimitée en 2000 en lui attribuant la future fin du cinéma français au bénéfice d'Hollywood. Elle devrait rencontrer Paco rabanne, ils auraient beaucoup de choses intérressantes à se dire sur l'avenir.
  • Ierons
    ça fait drolement plaisir ! :) vive le cinema francais ! ;)
  • exnight
    Cocorico !!!! A mon avis, il y a de quoi être fier d'être français dans ces cas là !!! C'est quand même très fort même si les films qui ont permis cela n'était franchement pas top !!!
  • jonath08
    Comme quoi en france, plus c'est naze, plus ça marche comme par exemple, les comédies pour beaufs qui font un carton : Bronzés 3, camping...
  • slg66
    mouais :sarcastic: :( Quand on voit que les films qui font recette sont : Les Bronzés 3, Camping et La Doublure !!! :cry: (seul Je vous trouve très beau sauve l'honneur) .... ça calme un peu les réjouissances :( français américain chinois turque serbe ou italien, ce qui serait bien plus réjouissant ce serait que les films cartonnant le plus soient .......... aussi les plus intéressants et réussis du point de vue artistique ! Voilà qui serait réjouissant :jap: :hello:
  • Ierons
    bah ... moi j'ai adoré camping et la doublure :) jsuis sur qu'allociné n'a pas montré tous ... y parrait que la mome a fait un carton la bas .... l'avenir du cinema francais repose de plus en plus sur qui ?
  • Kracker
    [quote][le fond de soutien doit] " jouer pleinement son rôle de correctif du marché. Nous allons, dès le mois de juin, faire évoluer ce dispositif pour, je l'espère, le rendre plus efficace : revalorisation des aides, mais aussi meilleur travail d'accompagnement des auteurs".quote] En esperant qu'il n'y est pas que les films dit "d'auteur" qui bénéficie des aides. Je m'explique que ce soit dans le court-métrage ou pour les longs rares sont les aides pour le cinéma de genre. Pourquoi ce manque d'ouverture ?Pourtant la plus part des génies du cinéma existant ou ayant existé officient dans le genre. J'ai quelques idées plus ou moins réalisables pour CNC : Pour qu'il y est un véritable système égalitaire,il faut supprimer le comité de lecture (qui se permet entre nous de préciser "d'EXPERT") , quitte à revoir le montant des aides vers le bas (faudra bien calculer ou mettre l'argent et c'est pas forcément dans sa poche personnel) , pour permettre à des projets, même de genre, de voir le jour. Moins d'argent peut être, mais beaucoup plus de dossier accepté. Si supprimer le comité de lecture est trop utopiste alors créer un fond de soutien spécifique au cinéma de GENRE avec s'il vous plait des personnes absolument rompus à ce cinéma. (Faut voir qui ils nous mettent aux comités de lecture pour deviner tout de suite qu'on ne sera pas séléctionné) Tout cela se verrait aussi adhéré par les collectivités territoriales. Obliger les chaines TV, puisqu'elles veulent et peuvent co-produire pour le cinéma, à respecter un quota à la diversité des genres. (pas que des comédies quoi). Obliger les chaines TV à diffuser des bandes annonces de 30 sec pendant les publicités. Puis pour finir décentraliser les pouvoirs. Doit on parler du cinéma Parisien ou Français ? Il existe aussi de grand auteurs, voir visionnaire, en province.
  • ptitseb51
    Co-sign à 100% .Mais bon faut pas rêver, en france on méprise le cinéma de genre, c'est comme en politique ça fait un demi siecle que c'est les mêmes.C'est un milieu où il est impossible de perser.Je conseil aux jeunes cinéaste de s'expatrier pour tenter leur chance, ya rien a attendre de ce pays de con...
  • DarkKane
    Le cinéma français se portent bien mais les gros films restent trop souvent des comédies pataudes type Bronzés 3 :cry: ou Camping :( .C'est dommage mais notre 7e art reste le meilleur du continent européen en terme de quantité (et parfois de qualité) Car, contrairement à nous, nos voisins voient les américains atteindrent des parts de marchés incroyablement hautes. Maintenant 2007 risque d'être difficile pour tout les concurrents des américains avec les nouvels opus de Spiderman, Pirates des Caraibes, Shrek ou encore la future licence Transformers.
  • Liquid22
    c'est clair qu'avec les poids lourds de 2007, les réjouissances seront de courtes durée au moment de faire le bilan... je rêve, les bronzés3... :cry: et cette année, Taxi4 :cry:
  • ptitseb51
    Je vois pas en quoi notre cinéma est le meilleur européen je suis pas d'accord du tout, le cinéma anglais et espagnol est de très grande qualité ! De plus, on peut pas dire qu'on innove avec des comédies comme "la doublure", c'est du recyclage perpetuel !
  • Kracker
    [quote]...ce pays de con[/quote] Je comprends cette réaction. J'ai moi même très souvent réagi comme ça. Avec le recul et passé la colère on s'aperçoit que ceux sont - comme toujours - les dirigeants qu'on accuse. Le cinéma français est en très mauvaise posture car très élitiste quand ce n'est pas les fils d'un tel ou d'un tel qui prenne la place des autres. Encore une fois le rayonnement du cinéma français dans le monde est plus que minable... quelques films "cartonnent", mais ce sont des succés relatif... car aucun film français (d' Amélie Poulain en passant par La Marche de l'Empereur (qui n'est pas une fiction à proprement parlé) ou encore Un long Dimanche de Fiançaille)n'a réalisé le score au box office américain du film chinois Tigre et Dragon (128 millions de $). Je rappel que les chiffres d'un véritable succé aux usa varient entre 100 et 500 millions de $ (et 600 millions de $ pour Titanic). Bref tout ça pour dire que la France se réjouie toujours et encore pour rien. Un constat très simple peut être fait : Combien de DVD américain et asiatique dans les dvdthèques des français ? Combien de DVD français dans les dvdthèques des nos amis les américains et asiatiques ? Pensez vous qu'un chinois ou un américain attend de pied ferme le dernier Vincent Lindon, Jean Pierre Bacri, Depardieu, Djamel, Catherine Deneuve ?. J'aimerai une production française inversant la tendance. Nous avons absolument besoin d'un cinéma commercial et donc de genre, à l'image des meilleurs oeuvres qui se font à l'étranger. Au lieu de ça, nous avons des comédies crétines quand ce n'est pas des adaptations de BD ou autres series TV populaires tournés avec un sens aigu du chauvinisme primaire (Les Chevaliers du Ciel, Les Brigades du Tigre, Arsène Lupin...). Et c'est cela que l'on exporte ? Exporter ? certains producteurs et distributeurs ne doivent même pas savoir ce que cela veut dire tant le système de production français se suffit à lui même. Comme quoi la France serait le monde. A quoi bon un sujet universel ? Vaut mieux un sujet d'appartement tourné comme une vulgaire fiction TV. De toute manière avec la perfusion du CNC ou les chaines TV font qu'on ne perd jamais : même joueur joue encore ! Le pire c'est quand on voit des polars tournés comme un épisode de Julie lescaut... ça fait vraiment pitié (et je pèse mes mots). Il faut inverser la tendance et briser par conséquent un véritable tabou qui gangrène le cinéma français. Qui s'interesse encore aux Césars ? Réunion annuel de pinguouins ultra friqués se faisant passer pour des socialos au coeur tendre... une bien belle manière d'assoir leurs privilèges certainement. Malgré tout, saluons cette année la performance de certaines productions qui ont misé sur du genre (plus ou moins ratés certes) comme TRUANDS, LE SERPENT, SCORPION et JACQUOU LE CROQUANT. Malheureusement les français, lassés d'être pris pour des cons depuis plusieurs années, ne sont pas allé voir ces films sortis en début d'année 2007. Une faute du en partie à la promotion des films (les français ont encore beaucoup de chose à apprendre des américains dans ce domaine)et aussi des erreurs de casting. Car là encore un tabou existe. Le cachet des acteurs. Quand on voit Gérard Depardieu ou Djamel en tête des acteurs les mieux payés de France. On est en droit de se poser une nouvelle fois, des questions sur le système. Djamel n'a eu qu'un gros succé avec Asterix de Chabat alors qu'il était loin d'avoir le premier rôle... regarder maintenant le score d' Angel-A où il tient le 1er rôle vous verrez qu'il ne mérite guère son salaire de "mega star francaise". Tout comme Depardieu quia part Astérix n'a guère impressionné au box office français, regardez les chiffres de ces dernies films ou il est tête d'affiche : Quand j'étais Chanteur, Olé, Boudu, Michou d'Auber... bref pas de quoi se réjouir. Pourtant on continue à nous faire croire qu'il existe un star system, à l'heure ou un parfait inconnu peut être propulsé star en une émission TV. Les français comme le reste du monde veulent des bonnes histoires, pas forcément des têtes d'affiches. Des bonnes histoires ? peut être y aura t'il avec les futurs FRONTIERES, CHRYSALIS, A L'INTERIEUR, CORTEX, DANTE 01, L'ENNEMI INTIME... du genre pur et dur fait par des jeunes réalisateurs ou des confirmés de la mise en scène qui fera peut être inversé la tendance d'un cinéma français plus que minable. Soutenez ces futurs films. C'est de la santé du cinéma français en termes qualitatif en premier lieu qu'il s'agit. 2007 sera donc une année cruciale...
  • slg66
    des films qui innovent des films de genre des films qui s'exportent mouais bof on n'a vraiment pas les mêmes critères que les américains ne possèdent pas le dvd de " Le Gout des Autres " ne me gène guère Ce qui m'intéresse avant les $$$ c'est la qualité des films Et franchement dans la liste des films dont tu parles ...... b1 y'a pas mal de merdes et même de grosses merdes Qu'un film s'exporte ou pas n'est pas mon problème. Je ne suis pas producteur Par contre la qualité des films produits en France m'importe énormément Et là y'a de gros efforts à faire Mais bon avec le public qu'on a ... on a les films qu'on mérite (qu'ils soient français ou non d'ailleurs) Et pour commencer à inverser la tendance (plus de films de qualité dans le Top 10 du box-office), il faudrait déja que l'école se soucie de réintroduire la culture (mais les français viennent de faire le choix de continuer à retirer la culture de l'école (les 5 dernières années avaient donné une idée de ce qui nous attend))) Donc mal barré Le NIVEAU ne sera pas relevé avant 10 / 15 ans minimum A quand Les Bronzés 4 et La Doublure 2 ??? :(
  • Kracker
    [quote]Et franchement dans la liste des films dont tu parles ...... b1 y'a pas mal de merdes et même de grosses merdes[/quote] Ben oui c'est fait exprès... car La France a un cinéma populaire plus que minable. Maintenant c'est vrai que le public a les films qu'il mérite... mais malgré tout, je trouve cela un peu vite dit. Maintenant, tu prends l'exemple du film LES GOUTS DES AUTRES (que je trouve pour le coup un peu surestimé, tout comme le couple Bacri/Jaoui... c'est mon avis) et effectivement a part les collections "classique" ou "auteur" à l'étranger, personne n'a vu le film à travers le monde... du moins ils ont du vite l'oublier. Tu dis t'en foutre de l'exportation... mais voilà c'est du rayonnement du cinéma français dans le monde dont il s'agit et pour plaire aux autres il faut correspondre aux cadors étranger. Bien evidemment, il s'agit là plus de cinéma populaire, de genre que du cinéma dit d' "auteur" dont la vocation est d'être "difficile d'accès". Je ne veux rien interdire... tout ce que je veux dire c'est que la France, contrairement aux idées reçus est très fermé en terme de diversité. Il est beaucoup plus facile de produire un film dit d'auteur, d'art et d'essai qu'un film de genre dont sa véritalbe vocation est d'être transgressif et subversif. Le cinéma de genre est quasi inéxistant pourtant il existe beaucoup d'auteurs ayant le talent et le désire d'exercer dans ce domaine, tout comme il existe une véritable demande (producteurs et public). C'est le système de financement qui est lui complétement hermétique à ce cinéma, créant ainsi un manque d'air, un manque de renouveau, un manque de dynamisme, de fraîcheur... Vous savez tous que 95% des producteurs français ne sont en faite que des "secretaires" remplissant des dossiers d'aides pour le CNC. Il ne s'agit pas d'argent risquement gagné remis en jeu (comme à l'étranger) Bref, je me répète mais il faut absolument réformer le système d'aide et donc de financement du cinéma français.Mais on sait déjà que ca fera pas plaisir aux previlegiers. Tu fais aussi allusion au dernier éléction... j'espere bien qu'il donnera un gros coup de pied dans le fondement de la culture... cette culture de cadavre vivant uniquement de sa gloire passée. Molière doit d'ailleurs se retourner dans sa tombe quand il voit de quel manière on traduit son idée du "spectacle". Quelque chose me dit qu'il serait lui aussi partie aux USA (en Angleterre et en Espagne ça semble bouger aussi) exercer.
  • DarkKane
    Le vrai problème du cinéma français est évidemment sa grande part donnée aux comédies.Pourtant, des films tel Le pacte des loups, 36 quai des orfèvres ou dernièrement La môme ont déjà démontré la rentabilité d'un 7e art hexagonal différent. Espérons que ces films connaissent des petits car rester toujours sur les comédies pataudes est une véritable épée de Damocles.
  • Kracker
    Tes arguments sont pertinents PluginSeb.Maintenant, je ne sais pas si tu es producteur et que tu as essayé de produire du genre (déjà que les bons scénarii sont rares)... mais je te souhaites bien du courage. Et si l'art et l'essai a des petits budgets c'est avant tout parce qu'ils n'en nécessitent pas davantage et qu'encore une fois leurs sujets et leurs traitements ne sont pas des plus attraticfs. Et oui je trouve ça malhonnête de demander a un producteur des millions d'euro pour un projet ou l'on sait pertinement qui n'interesse personne. Le cinéma étant aussi une industrie chaque réalisateur devrait être soucieux de sa rentabilité... et pour ça on est pas obligé de prendre les gens pour des cons. (je pense que tu vois de quels films populaires je parles) Aussi, essai de faire une demande d'aide au CNC avec un projet de genre bien assumé... et tu verras le résultat. Alors c'est facile de dire votre scénario est bidon... sauf qu'ils sont rares les films de genre ayant réussi à obtenir une subvention. On sent bien là une ligne éditoriale. Surtout lorsque l'on voit les personnes aux comités. (des producteurs d'arts et d'essai, des réalisateurs de films intello neuneux...).. bref la pluspart ne sont pas rompus au genre et ne veulent surtout pas qu'il voit le jour pour ainsi garder leurs privilèges ! T'imagines il manquerait plus que ces gens là soit obligé de gagner de l'argent pour pouvoir produire. Non les subventions c'est mieux. Pour moi ce sont eux les prévilégiers. Tu cites Clavier et Reno mais ces gens là ont réussi - peut être avec des films de merde - mais voilà... ils n'ont rien a attendre du système. Puis tout cela, n'est pas une légende. Si le CNC aidait le genre ca se serait et il y en aurait justement. Tu as raison de dire que les tentatives de genre en France ont été ridicule mais je ne suis pas d'accord avec toi sur LE PACTE DES LOUPS que j'ai trouvé très bon et risqué car un 18e siècle façon Manga... c'est pas donné à tout le monde de réussir à rendre crédible un univers qui n'était pas acquis par avance. Puis le film est apparement sous-estimé en France, mais pas dans le reste du monde... allez comprendre pourquoi ? (bon on le sait un p'tit peu) Spiderman 3 n'est certes pas Subversif... mais Sam Raimi est loin d'être un crétin. Et si les gens aiment Spiderman c'est peut être parce que cette grosse production de divertissement en donne a voir et a entendre, voir a apprendre. Pas comme nos "blockbusters" bien de chez nous. Tu sembles critiquer la culture d'aujourd'hui... mais voilà il faudrait surtout pas prendre le jeu vidéo pour un simple divertissement pour ado attardé. Je ne vais cependant pas encourager l'exemple que tu donnes. Mais avoir une culture videoludique vaut tout autant qu'une culture littéraire française. Lire des Comics ou des mangas c'est aussi avoir une culture. Une culture s'enrichit et évolue en empruntant, s'inspirant de celle des autres. Il ne faut pas rester figer sur ses acquis. Il faut être souple et sage. Mais aimer le jeu video n'empeche pas d'apprécier "le radeau de la méduse"... chaque chose doit rester à sa place. Car je vois mal des cours de jeu vidéo à la place de victor Hugo. Je tiens aussi à préciser que la plus des jeux qui cartonnent aupres des ados sont des jeux effectivement plus que sans interet... des jeux de foot ou de course... :/. La culture du jeu vidéo c'est beaucoup plus que ça qu'on se le dise, tout comme le manga qui est bien plus que de l'ultra violence ou du sexe... c'est juste qu'on apprend les mêmes choses que dans n'importe quel livre de grand auteur sauf que c'est dénué de contexte historique... alors forcément ça dérange. Mais je le répète en la culture à tout interet de rester souple et sage. Comme l'eau... Verse là dans un verre et elle devient le verre. Verse là dans un bol et elle devient le bol... La culture doit s'adapter.
  • Kracker
    [quote]qui correspond parfaitement à ce que tu dénonces (le cinéma d'art et essai).[/quote] Je ne « dénonce » pas la catégorie. Mais le système, notamment de subvention, qui favorise grandement ce type de cinéma. Maintenant qu’un film d’art et d’essai réalise un très haut score à l’image d’un Spider-Man. J’ai rien contre. Mais permet moi d’en douter… les gens ne sont pas forcément des veaux. Du moins je refuse de me soumettre à cette idée. [quote]Non. Le cinéma est un art, le 7e. Et l'art, par définition, n'a pas à être rentable. Son succès, ses bénéfices, ce n'est que du bonus, et l'essentiel pour un film est d'être de qualité.[/quote] J’aimerai avoir cette pensé utopique… mais il faut garder les pieds sur terre. Le cinéma ça génère de l’argent et il en faut aussi beaucoup pour en faire. Ca génère des emplois et fait vivre pas mal de monde. Ca coûte cher rien qu’en frais régie et salaires pour un court-métrage de 08 min avec une petite équipe, ne compte pas moins de 10 000 euro. Je te laisse imaginer sur un mois de tournage sur un long métrage. Maintenant avec ta réflexion, tu ne vois pas l’inconvénient qu’on baisse les budgets et revenus pour le cinéma d’art et d’essai… après tout le « 7e art » semble pouvoir vivre « d’amour et d’eau fraîche »… [quote]Contrairement à ce que tu affirmes, de nombreux films de genre et/ou populaires bénéficient de l'aide du CNC.[/quote] Il ne faut pas confondre l’aide sélective sur scénario et le compte automatique.Pour avoir le compte automatique du CNC, il faut cumuler des points et pour cumuler des points, il faut beaucoup produire. Bref, il faut être un très gros producteur. Il y a un fort paradoxe dans le système. Celui ci entretien donc le manque de diversité (via l’aide séléctive) tout en permettant aux plus riches de s’enrichir toujours plus et encore (via le compte automatique). En cela, oui LE PACTE DES LOUPS à l’inscription « avec le soutien du Centre de la Cinématographie Française ». Mais là encore permet moi de penser que c’est plus les banques et Canal + qui sont plus responsable de l’existence de cette grosse production française que le CNC. Aussi, et je sais très bien que tu le sais, mais le cinéma de genre ce n’est pas que des méga blockbusters… il peut y avoir des films beaucoup plus durs et donc subversif. Généralement avec un interdit au moins de 16 ans si ce n’est pas 18 ans comme dernièrement SAW III. Là encore il faut savoir que les chaînes TV n’ont droit qu’a un film interdit au moins de 18 ans par mois. Le constat est simple parmi les grandes chaînes : TF1, France 2 , France 3, Arte et M6 ne diffusent pas de films d’horreurs bien assumés. Il n’y a que Canal + et penses tu que cette dernière accepteraient de sacrifier leur porno mensuel ??Voilà… certes c’est un problème de censure… mais voilà une autre preuve de la maltraitance du cinéma de genre en France. [quote](en parlant de Reno et Clavier) ils attendent tout d'un système qui s'efforce d'abrutir les spectateurs afin qu'ils se ruent sur les saloperies les plus poujadistes.[/quote] Non. Qu’ils choisissent de faire des saloperies ça les regardent. Mais ils n’ont aucunement besoin que leurs producteurs attendent des subventions pour produire leurs films. Maintenant que France Télévision ou TF1, M6 et CANAL + participent à l’abrutissement du spectateur avec des comédies. Je suis d’accord. C’est pour cela que j’aimerais que les chaînes respectent un quota à la diversité des genres. Ca éviterais de se farcir un trop pleins de films « comiques » très souvent ratés. [quote]Quant à l'idée d'apprendre quoique ce soit avec Spiderman, ahem, je me tais, je risque d'être blessant...[/quote] On va rester courtois quand même. On peut tirer une morale sur tout… même d’un gros nanar. Le message – si il y a - est certainement la chose la moins difficile à transmettre dans un film. La difficulté c’est savoir comment transmettre le message. Là encore le cinéma d’auteur à la française fait passer la pilule avec de vulgaires « captations de comédiens ». Ce que Sam Raimi avec Spider-Man et sa « glorification du puceau » a su éviter avec une mise en scène des plus inventives. (ah merde ! faut du travail et du talent pour ça). Maintenant je tiens à dire qu’on ne va pas non plus au cinéma pour apprendre quelque chose. On peut aussi se divertir la rétine et alléger son cerveau. Encore une fois, je ne veux rien interdire, mais juste permettre à d’autre de faire autre chose. [quote]J'aime aussi les films de divertissement (PDC par exemple, "Batman Begins" mais celui-là vole assez haut, etc...) et les jeux vidéos. Mais je m'efforce de les placer au bon endroit : ça ne me viendrait pas à l'esprit de les mettre au niveau des grandes oeuvres littéraires[/quote] Tu m’as mal compris. Justement tout comme toi, je tiens à ce que chaque chose soit au bon endroit.A mon précédent poste j’ai écrit justement que je vois mal un prof au collège faire un court avec un jeu vidéo en laissant de côté un livre de V.Hugo. [quote]Un jeu vidéo n'est autre chose qu'un enfermement et aboutit au final à l'absence de contacts humains (et ne parlons pas de contacts virtuels, c'est une connerie).[/quote] Cliché. Je ne sais pas à quels jeux tu as joué, moi je ne joues plus tellement pour raison de temps. Mais je ne me prive pas pour découvrir certaine « œuvre » parce que ça mérite réellement le mot « œuvre ». Non seulement le jeu video permet une abstraction active et non passive mais je te prie de croire que sur certains jeu (les Metal Gear Solid (l’apocalypse now du jeu video), les Final Fantasy (les Shakespear du jeu vidéo), les Silent Hill (David Lynch et Cronenberg réuni dans un même jeu vidéo) ect...) on apprend beaucoup sur la nature humaine. Bon ok, qui dit abstraction active dit « talent » de bon joueur pour faire avancer la narration. Malheureusement la narration dans un jeu vidéo n’évolue pas sur un simple tourner de page ou une pose assise pendant près de 2h devant un écran. (je précise, je n’ai rien contre la littérature (grand art) et le cinéma (cela va de soi), j’ai contre les gens qui sous estime le jeu vidéo le vrai… pas les jeux de sports. [quote]Verse là dans un verre et elle devient le verre. Verse là dans un bol et elle devient le bol...C'est tiré de quel nanar, ça ?[/quote] C’est basé sur des réflexions bouddhistes… c’est peut être mieux la rationalité primitive des philosophes des lumières ? (on voit ou ça nous mène pour certains…) [quote]Sur le principe de la culture qui doit rester "souple" et "sage", excuse-moi, mais c'est la définition opposée à toute forme de transgressivité et de subversivité. C'est la définition d'une culture officielle, celle d'un état totalitaire.[/quote] Je n’ai pas bien compris. Qu’est ce que la culture officielle, l’état totalitaire ? une culture qui se veut souple et sage ? Si c’est ce que tu as voulu dire… c’est plutôt le contraire. La culture idéal (ceux que beaucoup de pays ont compris) c’est celle qui s’inspire des autres pour faire évoluer la sienne car elle est souple pour accepter et observer celle des autres et sage pour ne pas les juger. Maintenant le cinéma Français a de quoi faire avec ça… parce qu’en parlant de dictature… On est en pleins dedans avec la « nomenklatura » du CNC et la ligne éditorial des chaînes TV… il créent même des écoles pour ça !
  • DavySky
    Le ciné frenchie a démarré en force en 2007 mais la pelleté de blockbusters US aura raison de leur part de marché : depuis la sortie de Spidey 3 le ciné français n'atteint que difficilement les 15 % (!!!) et ça devrait durer jusqu'à fin août, voir septembre !!!! 2006 était vraiment exeptionnelle et rare... Davy, webmaster de
  • Kracker
    [quote]Ce qui les y pousse, en réalité, c'est la pression médiatique qui leur fait comprendre qu'il "faut" voir tel film, si possible avant les autres, et qu'en plus, il faut l'apprécier.[/quote] C’est quoi cette théorie du complot ? Faut pas croire qu’ils vont contrains et forcés à la projection d’un blockbuster US. Ils y vont même tout sourire. Que veux tu ? entre un thon et une jolie femme tu choisirais qui ? Ben c’est un peu ça le blockbuster US.. un magnifique packaging, malheureusement parfois vide de sens. (je ne parle pas de Spider-Man… En même temps, je respecte l’œuvre… mais je ne suis pas fan des aventures de Peter Parker.) [quote]On ne leur laisse plus le choix. Le nombre de salles dans lequel sort Spider-Man (et ce n'est pas le seul, bien entendu) est effrayant[/quote] En même temps limiter le nombre de copies… c’est pour moi déjà une forme de censure. Je ne suis pas pour ça. Surtout que le CNC taxe les films US pour remettre l'argent sur des films de "biiip". [quote]Les films de Griffith, en leurs temps, ont été acclamés comme des films d'auteur, sont catalogués "art et essai" : ils ont obtenu de larges succès, à l'époque équivalent à celui de Spider-Man. "Bagdad Café" a quasiment atteint le million sur Paris-Périphérie.[/quote] En leurs temps... Et le temps a évolué. Les standards ne sont plus les mêmes. Encore une fois, si la France était seul au monde. Ok. Mais on subit la concurrence et il faut s’adapter, réinventer. Mais ce n’est pas avec nos blockbusters qu’on réussira à inverser la tendance. [quote]Enfin, quand tu dis que tu refuses de te soumettre à cette idée : tu parles de la bovitude juvénile ou de l'éventualité d'un succès pour une oeuvre art et essai.[/quote] Ben oui, parce que je sais très bien que l’on danse en boite et qu’on reste assis à l’opéra. Je veux dire par là que ce n’est pas le même public. Et qu’un film « art et essai » est par définition plus difficile d’accès (ne voit pas un rapport avec l'Opéra qui malgré ce que l'on pourrait croire cartonne). Maintenant, je préfère laisser libre les gens d’aller voir ce qu’ils veulent. Il faut aussi remarquer quel tranche d'âge va le plus au cinéma. Les américains s'adressent donc au plus grand nombre. Je vois pas pourquoi je vais faire les films pour Père. Il ne se déplacerait même pas. La pression médiatique… j’y crois pas trop. Tout comme l’avis des critiques. Si de sales critiques pouvaient arrêter un succé. Taxi ou les Bronzés 3 n’atteindrait jamais les 10 millions d’entrées. Maintenant que l’image soit devenu un standard en notre société. Oui. Mais je ne pense pas que ça rende malheureux la plus part des gens. Mais je le répète, je ne veux pas interdire le cinéma dit d’ « auteur » et autres « art et essai »… je dis juste qu’il est plus simple de produire ces derniers que du genre. [quote]Quand TF1 présente les émissions de Cauet, ou F3 "C'est mon choix", quelles instances respectent-elles ? Quelles lois les empêchent de programmer des émissions à l'idéologie des plus douteuses ?[/quote] Idéologies des plus douteuse ? Cauet ? … faut pas abuser là. Ca vole pas bien haut mais c’est inoffensif. "C'est mon choix" ? ... là je veux bien ! :hap: [quote]Nombreux sont les parents qui ne font pas attention à ce que regarde leur progéniture, et encore plus ceux qui n'envisagent pas de discuter avec leurs mômes après les avoir emmenés (ou laissés) voir un film. Il est dommage que les fans des films de genre soient lésés à cause de certains, mais arrive un moment où il faut bien coller quelques placébos.[/quote] Les parents n'ont qu’a faire leurs devoirs de parents. C’est une mani chez nous de trouver un responsable et de ne jamais accuser la connerie humaine. Comme pour les accidents de la route. C’est pas la vitesse qui tue, c’est la connerie des gens. Pareil pour tous. Bon maintenant, je ne demande pas à ce que Hellraiser soit diffusé le matin. Ce n’est pas non plus les « placebos » qui me dérange. C’est l’interdiction au moins de 18 de SAW III qui très exagéré. C’est très mauvais pour le cinéma de genre ou autres films à expression « violente ». Il n'y a que Canal + ou le satellite pour diffuser ça. Et ils ne sacrifieront jamais leur porno mensuel. Aussi, tu dis qu'ils n'expliquent pas a leurs enfants ce qu'ils regardent. Euh... On a pas attendu le cinéma violent pour éventrer des gens. Sincérement j'ai grandi avec Mad Max, Robocop et autres Conan le Barbare... ça n'a pas fait de moi un tueur sanguinaire. Même pas un tatouage ou un percing :hap: Plus sérieusement, faut arrêter d'assister les gens. J'ai toujours trouvé qu'un Tom & Jerry était beaucoup plus violent qu'un Chevalier du Zodiaque. Dans ce dernier "non censuré lors de sa première diffusion Tv", on apprends au moins l'importance des actes qui pour certains peuvent être fatal. Dans Tom & Jerry on peut s'ecraser à coup de marteau... il est toujours vivant. Bon tu as le droit de dire que je suis complétement malade. Mais je le pense. [quote]Enfin bref, ce n'est pas ces ébauches de dialogue pour Carradine qui vont me réconcilier avec le bouddhisme.[/quote] Pas grave, je ne suis pas bouddhitste. [quote]Doit-on évoluer vers un cinéma de type hollywoodien[/quote] L’une des clés serait peut être de prendre ce qu’il y a de meilleurs dans les deux. L’idée du CNC n’est pas nul. C’est le comité d’ « expert » pour l’aide sélective qui me dérange beaucoup. Il faudrait trouver un compromis. On est dans un pays de liberté d’expression, je trouve intolérable que les auteurs de genre ne puissent assouvir leurs désires… Ok la petite bande des « Bee Movies » (hormis MALEFIQUE) a fait beaucoup de mal a ceux qui les ont suivies… Tu l’auras donc bien compris, il ne s’agit pas non plus de produire des NEXT, ou des FAST and FURIOUS, EN SURSIS ou encore xXx. Mais le cinéma populaire et divertissent peut donner des films vraiment cultes (les John Carpenter) et très bon (Minority Report par exemple). Je vais pas te refaire la liste horrible de nos productions de divertissements et autres « blockbusters » pourris. Peut être que le véritable problème finalement c’est « les auteurs français ». Entités réputés intouchables chez nous… mais il va peut être falloir briser un tabou là aussi non ? N'oublions tout de même pas que le cinéma hollywoodien exerce une dictature sur le reste du monde sans proposer forcément les meilleurs films... D’ou l’importance d’offrir de bons divertissement français essayant ainsi de battre les américains a leurs propres jeux. Le cinéma de Hong-Kong avait réalisé cette exploit chez eux dans les années 80 – 90. Avec des cinéastes offrant des films populaires de qualités, créant ainsi la réputation du cinéma de Hong-Kong. Mais ce n’est pas avec les Chevaliers du Ciel qu’on va se détourné de Top Gun. Pour ce problème là, je suis d’accord qu’outre les auteurs eux mêmes, les responsables sont aussi les producteurs et les chaînes de TV. [quote] Rien que pour le cinéma de genre, combien de films de genre hong-kongais sont-ils sortis et ont-ils obtenu un réel succès en France (ou ailleurs ?).[/quote] Des films qui cartonnent en DVD en location. Effectivement en salles c’est beaucoup plus timide. Mais je ne pense pas qu’une méga promo ferait venir là encore les gens.Ceux ne sont pas des moutons pour obéir à de l’affichage, et autres tapages médiatiques. Peut être que le public occidental ne se reconnaît pas avec des visages asiatiques ? je ne sais pas. Regarde les films chinois qui ont du succés : Tigre et Dragon (encore lui !), Hero…ect. Bref du folklore. Mais quand il s’agit de voir un polar HK, il n’y a plus personne. Pourtant ça se vend comme des petits pains en dvd. C’est difficile à expliquer. Mais sincèrement une grosse promo pour un de ses films ne suffiraient pas. C’est très difficile de prévoir un succés, même si on peut malgré tout limiter les dégats.
Voir les commentaires
Top Bandes-annonces
Le Daim Bande-annonce VF
Evasion 3 Bande-annonce VO
Quand on crie au loup Bande-annonce VF
Nevada Bande-annonce VO
Anna Bande-annonce VO
Tolkien Bande-annonce VO
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Box Office
Box-office France : X-Men Dark Phoenix prend la première place à Aladdin
NEWS - Box Office
mercredi 12 juin 2019
Box-office France : X-Men Dark Phoenix prend la première place à Aladdin
Sorties cinéma : Men In Black International aveugle les premières séances
NEWS - Box Office
mercredi 12 juin 2019
Sorties cinéma : Men In Black International aveugle les premières séances
Avengers Endgame devient le plus gros succès de l'année au box-office français
NEWS - Box Office
mardi 11 juin 2019
Avengers Endgame devient le plus gros succès de l'année au box-office français
Avengers Endgame : le film dépassera-t-il Avatar au box-office mondial ?
NEWS - Box Office
lundi 10 juin 2019
Avengers Endgame : le film dépassera-t-il Avatar au box-office mondial ?
Dernières actus ciné Box Office
Films de la semaine
du 12 juin 2019
Men in Black: International
Men in Black: International
De F. Gary Gray
Avec Tessa Thompson, Chris Hemsworth, Liam Neeson
Bande-annonce
Roxane
Roxane
De Mélanie Auffret
Avec Guillaume De Tonquédec, Léa Drucker, Lionel Abelanski
Bande-annonce
Greta
Greta
De Neil Jordan
Avec Isabelle Huppert, Chloë Grace Moretz, Maika Monroe
Bande-annonce
Nicky Larson Private Eyes
Nicky Larson Private Eyes
De Kenji Kodama
Bande-annonce
Lune de Miel
Lune de Miel
De Elise Otzenberger
Avec Judith Chemla, Arthur Igual, Brigitte Roüan
Bande-annonce
Zombi Child
Zombi Child
De Bertrand Bonello
Avec Louise Labeque, Wislanda Louimat, Adilé David
Bande-annonce
Sorties cinéma de la semaine
Back to Top