Notez des films
Mon AlloCiné
    Martin Scorsese, protecteur du patrimoine cinématographique mondial.
    23 mai 2007 à 12:43
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Martin Scorsese a lancé ce mardi 21 mai à Cannes son projet de sauvegarde et de restauration à l'échelle internationale du patrimoine cinématographique.

    Martin Scorsese a lancé ce mardi 21 mai son "World-Cinema project" : un plan de sauvegarde du patrimoine cinématographique mondial. Ce n'est pas la première fois qu'il s'intéresse à la préservation des films puisque la "Film Foundation" aux Etats-Unis (l'équivalent de notre Cinémathèque Française nationale) avait vu le jour en 1990 grâce à son initiative et à celle de nombreux réalisateurs américains prestigieux tels que Woody Allen, Robert Altman, Francis Ford Coppola, Clint Eastwood, Stanley Kubrick, George Lucas, Sydney Pollack, Steven Spielberg et Robert Redford.

    Une situation urgente et préoccupante

    Scorsese évoque l'urgence de la situation : par exemple, 90% des films muets et la moitié des films d'avant 1950 américains ont été perdus malgré les actions de la Fondation du Film américaine : "Le temps passe, malheureusement il est quasiment impossible de le rattraper , c'est pourquoi nous avons pensé ces dernières années, qu'il serait fantastique d'unir l'influence des réalisateurs à travers le monde, pour travailler dans leurs pays et récolter des fonds." Il a ainsi décidé d'étendre son action et de lancer un programme de sauvegarde mondial avec l'aide de grands réalisateurs tels que Guillermo Del Toro, Alejandro González Inárritu, Wong Kar-Wai et Stephen Frears. Le but est de restaurer les métrages les plus menacés sur DVD, pellicule ou Internet, et selon le metteur en scène italo-américain, les réalisateurs du monde entier sont bien déterminés à sauver leurs films préférés. Le réalisateur brésilien Walter Salles (Carnets de voyage) a ajouté que la préservation des films garantissait la préservation de l'identité culturelle.

    Le Festival de Cannes, une occasion en or

    Fort de son aura légendaire et de ses deux Oscars fraîchement remportés, Martin Scorsese a saisi l'opportunité du 60e Festival de Cannes, rencontres internationales du Cinéma par excellence, pour annoncer et lancer son ambitieux projet, en étant soutenu par le Président du jury de cette sélection 2007 (Frears), et deux participants au film anniversaire du festival Chacun son cinéma (Inárritu, et Wong Kar-Wai); ce dernier étant également en compétition officielle. Scorsese a ajouté que c'était "un rêve devenu réalité" de pouvoir initier ce programme à Cannes où il avait reçu la Palme d'or en 1976 pour Taxi Driver. Le Maître hollywoodien a par ailleurs une actualité chargée sur la croisette, où il prodiguera ce jeudi 24 mai une master class, et remettra le prix du Meilleur Premier Film à la Cérémonie de Clôture ce dimanche 27 mai.

    Adriana Soreil avec Yahoo
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Cannes 2007 : Martin Scorsese, professeur d'un jour
    Commentaires
    • clac
      il fait ça parce qu'il avait des remords d'avoir fait des remakes :D
    • scorsesejunior54
      En espérant que cette sauvegarde voie vraiment le jour mais ça en vaut la peine ! :)
    • dr-jaws
      Merci Marty, c'est au combien utile et nécessaire.
    • csony
      voila ce qu'on appelle la classe et l'altruisme MR SCORSESE grand cineaste mais aussi grand homme
    • Flav43
      Voilà un projet qui vaut véritablement le coût d'exister. En se posant comme le nouveau Henri Langlois, Martin Scorsese se pose comme un immense défenseur du cinéma. Esperons que ce projet verra le jour.
    Voir les commentaires
    Back to Top