Mon AlloCiné
Décès du réalisateur Ingmar Bergman
30 juil. 2007 à 10:59
facebook Tweet

Le réalisateur suédois Ingmar Bergman, auteur des "Fraises sauvages", "Cris et chuchotements" et "Fanny et Alexandre" est décédé à l'âge de 89 ans, a-t-on appris ce lundi 30 juillet.

  • (Re)découvrez la carrière d'Ingmar Bergman en images sur Ina.fr


  • Quelques heures après l'annonce du décès de l'un des plus célèbres comédiens français, Michel Serrault, l'AFP nous apprend la disparition d'un des plus grands cinéastes européens, le maître Ingmar Bergman. La vie conjugale, la mort, l'enfance : tels sont quelques-uns des thèmes récurrents d'une oeuvre souvent autobiographique, qui a marqué des générations de spectateurs, et influencé nombre de réalisateurs, de Woody Allen à Jacques Doillon. Son ultime film, Saraband, tourné au départ pour la télévision, fit l'événement à sa sortie en France en décembre 2004.

    Une éducation rigoureuse

    Fils d'un pasteur luthérien qui lui prodigue une éducation rigoureuse, fondée sur les notions de péché et de culpabilité, Ingmar Bergman éprouve très tôt une fascination pour le monde du spectacle, créant dès son plus jeune âge des numéros de marionnettes avec sa soeur. Chaque dimanche après le sermon, il se rend dans les salles de cinéma de Stockholm, où il découvre les films muets de son compatriote Victor Sjöstrom, mais aussi les longs-métrages de Julien Duvivier et Marcel Carné.

    Sa première passion, le théâtre

    Ingmar Bergman étudie l'histoire et la littérature à l'université, mais se consacre dès 1938 à sa première passion, le théâtre. Metteur en scène remarqué de Strindberg, Ibsen ou encore Shakespeare, il rejoint en 1942 l'équipe de scénaristes de la Svensk Filmindustri. Bergman voit son premier script porté à l'écran en 1944 par Alf Sjoberg (Tourments) avant de passer à la réalisation l'année suivante en adaptant une pièce danoise (Crise) -le monde du spectacle sera pour lui une source d'inspiration constante (La Nuit des forains).

    Sensualité et cruauté

    Dès La Soif en 1949, il sonde les mystères du couple, une thématique qu'il ne cessera d'explorer tout au long de son oeuvre avec cruauté mais aussi sensualité, comme en témoigne en 1953 Monika, avec Harriet Andersson et son fameux regard-caméra qui troublera les cinéastes de la Nouvelle vague. Ingmar Bergman accède à la reconnaissance internationale au milieu des années 50 avec le marivaudage Sourires d'une nuit d'été (1955) puis Le Septième Sceau (1957, photo ci-dessus), conte médiéval et réflexion sur la mort, deux films primés à Cannes et qui témoignent de la diversité de l'inspiration du cinéaste suédois.

    Liv, Bibi, Ingrid...

    Avec des films mêlant réalisme et onirisme (Les Fraises sauvages, Ours d'or à Berlin en 1958), et dans lesquels il règle ses comptes avec la religion (Les Communiants), Bergman s'impose, aux côtés d'Antonioni en Italie ou de Resnais en France, comme l'une des figures majeures du cinéma moderne. A cet égard, Persona (1966), oeuvre déroutante sur le thème du double, est l'un de ses longs-métrages les plus commentés. C'est aussi le film de la rencontre avec Liv Ullmann (photo), une des nombreuses égéries -aux côtés de Bibi Andersson ou Ingrid Thulin- d'un cinéaste à la vie sentimentale mouvementée.

    La télévision, l'opéra...

    Devenue sa compagne, Liv Ullmann apparaît dans quelques-uns des films les plus fameux de Bergman, comme Cris et chuchotements (photo) ou Scènes de la vie conjugale en 1974, destiné initialement à la télévision, et qui s'est révélé l'un des plus grands succès publics du cinéaste. Refusant de se cantonner au subtil cinéma psychologique qui a fait sa réputation (Sonate d'automne), il continue d'emprunter des chemins de traverse, filmant par exemple en 1974 l'opéra de Mozart La Flûte enchantée. Le maître suédois fait ses adieux au cinéma en 1982 avec Fanny et Alexandre, film-fleuve qui le voit se replonger dans ses souvenirs d'enfance.

    Une "Palme des Palmes" en 1997

    Loin de mettre un terme à ses activités, il continuera de tourner pour le petit écran (Apres la répétition en 1983, Saraband en 2003), et d'écrire des scénarios (Les Meilleures Intentions de Bille August, Infidèle de Liv Ullmann). En 1997, le Festival de Cannes lui décerne, à l'occasion des 50 ans de la manifestation, la "Palme des Palmes", une récompense que le secret Bergman n'est pas venu chercher, lui qui déclara à la revue Positif en 2001 : "Tout ce qui m'a jamais intéressé, c'est d'accomplir un vrai bon travail d'artisan."

    Julien Dokhan
    facebook Tweet
    Commentaires
    • angmichel
      quelle émotion !j'ai vu il y a qq temps sur le câble le long entretien de Faro, et je soupçonnais quelque chose... en tout cas, une vie pleine et une fin lumineusede toute façon cela fait longtemps que Bergman est immortel
    • Kev-Tarantino
      Paix à son âme.Mr Ingmar Bergman était un très grand cinéaste et nous a livré de superbes chefs-d'oeuvres...Décidément, aujourd'hui, lundi 30 juillet, 2 grandes figures du cinéma nous ont quittés...
    • scorsesejunior54
      C'est triste, qu'est-ce-que vous voulez dire d'autre ?Repose en paix Ingmar, le cinéma ne t'oubliera pas de sitôt ! :sweat: :jap: :jap: :jap:
    • angmichel
      c'est la loi des séries d'autres pourraient suivre, car pas mal de grands atteignent désormais l'âge canoniqueRohmer, Resnais, Oliveira
    • Grimmer
      :sweat: On ne sait pas trop quoi dire dans ces moments là. Juste bravo à cet immense cinéaste. :jap:
    • Heidi
      Même si cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu d'actualité, cette disparition est un choc.. Sans conteste l'un des plus grands réalisateurs européens...
    • Nico2
      Les Fraises sauvages sont un chef d'oeuvre et un film d'une originalité rarement atteinte. Sa mort est une très grande perte. Deux mauvaises nouvelles en un jour.
    • nico666fr
      Je ne suis jamais ressorti indemne du "Septième Sceau"... Chapeau pour votre carrière et merci M. BERGMAN !
    • Mr.Cine
      Ingmar Bergman est mort! Je suis anéanti! Vraiment! Lui qui m'a fait vibré au cinéma avec Monika, lui qui m'a bouleversé devant mon écran d'ordinateur avec Les Fraises Sauvages... C'est vraiment une tragédie, mais il y a une conclusion à tirer: la nouvelle vague de réalisateurs DOIT arriver, et cela me rend plus fort pour faire du cinéma!En tout cas, vous resterez à jamais dans mon esprit Ingmar...Je pense également à Liv Ullmann, qui doit être complètement "fracassée" par cette nouvelle!La nouvelle vague de réalisateur DOIT arriver!...Je suis plus fort à présent!
    • BMWC
      J'ai beau n'être qu'un grand fan de cinéma de genres pour certains, la mort d'Ingmar Bergman m'a beaucoup attristé. Comme pour Robert Altman l'an dernier, je n'ai vu que très peu de films du réalisateur suédois, mais ils m'ont amplement suffi pour m'impressionner et reconnaître l'immense talent du réalisateur. Certains snobs "auteuristes" ne vont certainement pas prêter attention à mon message, n'empêche que Bergman sera à jamais dans mon coeur pour avoir réaliser l'un des plus beaux films fantastiques qu'on ait vu : Le Septième Sceau. :cry:
    • Anaxagore
      C'est pour moi rien moins que le plus grand réalisateur vivant qui disparaît! Bergman est l'un des rares cinéastes à avoir égalé la profondeur des plus grands écrivains. Je suis en deuil...
    • christo8684
      [quote] Bergman sera à jamais dans mon coeur pour avoir réaliser l'un des plus beaux films fantastiques qu'on ait vu : Le Septième Sceau[/quote] de même pour moi,ce film est indispensable
    • Mr.Cine
      Celui qui m'a le plus marqué est Monika, une pure merveille...Et je regarde en ce moment même L'Attente des Femmes qui est excellent!
    • natglick
      les fraises sauvages, Persona et le septième sceau sont certains des plus grands films jamais créés. Pour ces trois là, et pour tous les autres bien sûr, gloire à lui.
    • truhl
      [quote]C'est pour moi rien moins que le plus grand réalisateur vivant qui disparaît! Bergman est l'un des rares cinéastes à avoir égalé la profondeur des plus grands écrivains. Je suis en deuil...[/quote] Précisemment. Sur l'évocation de la psyché enfantine, ses tourments, ses fantasmes et son rapport au monde et à la mort, Fanny et Alexandre est le seul film que je connaisse qui approche un tant soit peu(c'est déjà magistral), en terme de finesse, de sensibilité et de qualité de traitement, les mêmes thèmes dans le premier volume de la Recherche du Temps Perdu de Proust. Le film entier à quelque chose de Proustien d'ailleurs. C'est aussi le récit, rendu possible par elle, de la génèse d'une vocation artistique.
    • Jonathan Kabisa
      Un grand maître du 7ème art a qui les jeunes cinéastes d'aujourd'hui comme moi doivent beaucoup. ( Au final, l'a mort gagne toujours au jeu d'échec)
    • tor76
      Que dire?Deux monuments du septième art vont pour ne se retourner jamais.Mais je pense que la vie a été généreuse avec ces deux hommes,elle les a laissé de poursuivre leur travail pour nous donner des chefs-d'oeuvres inoubliables.Tandis que la mort de Lubitsch,Truffaut,Tarkovski nous a laissé une tristesse amère Antonioni et Bergman ont déjà pu réaliser Monika,Avventura,Blow Up,Fanny et Alexander,Chris et Chuchotements,Scène de la vie conjugale,Profession reporter.Nous pourrons à jamais voir leurs oeuvres.Les Picassos,Michelangelo,Da Vinci du septième art qui sont mort hier,nous rappellent que l'histoire du cinéma commence a être un peu plus vieille.plus importante.
    • BMWC
      J'ai aussi revu Persona qui passait sur France 3 pour l'inévitable hommage du cinéma de minuit à Bergman. C'est aussi un film très fort, une touchante confrontation entre les deux actrices principales et une étude psychologique de premier ordre !
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Let’s Dance Bande-annonce VF
    Shazam! Bande-annonce VF
    Sponsorisé
    Gentlemen cambrioleurs Bande-annonce VO
    Boy Erased Bande-annonce VO
    C'est ça l'amour Bande-annonce VF
    Tanguy, le retour Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Stars
    Walter : qui est Issaka Sawadogo, le vigile qui mène la vie dure à Alban Ivanov ?
    NEWS - Stars
    samedi 23 mars 2019
    Walter : qui est Issaka Sawadogo, le vigile qui mène la vie dure à Alban Ivanov ?
    Rocketman : le biopic sur Elton John amputé d'une scène de nudité entre Taron Egerton et Richard Madden ?
    NEWS - Stars
    vendredi 22 mars 2019
    Rocketman : le biopic sur Elton John amputé d'une scène de nudité entre Taron Egerton et Richard Madden ?
    Dernières actus ciné Stars
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top