Mon AlloCiné
65e Mostra : Aronofsky vainqueur par KO
8 sept. 2008 à 10:25
facebook Tweet

Porté par un impressionnant Mickey Rourke, "The Wrestler" de Darren Aronofsky remporte le Lion D'or du Festival de Venise 2008. Retour sur le palmarès...

  • Films, photos, vidéos... Tout sur la 65e Mostra


  • "A heartbreaking performance" ("une performance bouleversante"). Juste avant d'annoncer le nom du lauréat du Lion (gnon ?) d'Or de la 65e Mostra, le Président du jury Wim Wenders a tenu à donner la raison principale de son choix. Car si le quatrième long métrage de l'Américain Darren Aronofsky, auteur-culte de Requiem for a Dream, a tant ému les festivaliers lors de sa présentation en toute fin de Mostra, c'est bien grâce à la prestation de Mickey Rourke, époustouflant en gloire déchue du catch. Come-back réussi pour un acteur longtemps considéré comme un hasbeen... mais aussi pour le réalisateur, agé de 39 ans, dont l'avant-dernier opus, The Fountain, avait été fraîchement accueilli à Venise en 2006.

    S'excusant (par la voix de son président, juste après la remise des prix) de ne pas pouvoir remettre le Prix d'interprétation à Mickey Rourke pour cause de règle de non-cumul avec le Lion d'Or, le jury a récompensé le comédien italien Silvio Orlando (que les Français connaissent au moins depuis Le Caïman de Nanni Moretti) pour Il Papà di Giovanna. Chez les femmes, c'est la Française Dominique Blanc qui a été distinguée pour son rôle de jalouse obsessionnelle dans L'Autre de Patrick Mario Bernard et Pierre Trividic.

    Souvent cités par les pronostiqueurs pour figurer au palmarès, le film russe Paper Soldier, sur les tourments moraux et amoureux d'un soldat à l'époque de la conquête spatiale, et Teza, une fresque sur l'histoire de l'Ethiopie racontée à travers le parcours d'un adolescent, repartent avec deux trophées chacun : Prix de la Mise en scène et Osella de la Meilleure contribution technique pour le premier, Prix spécial du Jury et Prix du scénario pour le second -deux doubles prix qui résultent sans doute de discussions animées au sein du jury...

    L'éclectisme de la Sélection -ou son manque de cohérence, pour les détracteurs du directeur Marco Muller, qui s'en sont donnés à coeur joie tout au long du festival- se reflète dans ce palmarès, puisqu'on y retrouve aussi bien le consensuel The Burning Plain d'Arriaga, à travers un prix de la révélation pour la comédienne Jennifer Lawrence, et le radical Nuit de chien, un Prix spécial venant saluer l'ensemble de l'oeuvre de l'Allemand Werner Schroeter. Un mot pour finir sur un absent de marque, Ponyo de Hayao Miyazaki, qui avait enchanté tous ceux qui l'avaient vu : mais il est vrai que le Japonais avait reçu il y a trois ans un Lion d'honneur pour l'ensemble de sa carrière.

    Julien Dokhan

  • Films, photos, vidéos... Tout sur la 65e Mostra
  • facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Mojo_Jojo
      Aronofsky est un cinéaste singulier. J'avais été très touché par "Requiem For A Dream" et "The Fountain" m'avait laissé perplexe. Le sujet de son dernier film (le catch?) est original et ça m'intrigue...Mickey Rourke n'est pas vraiment ma tasse de thé mais j'irais sans doute voir ce film...
    • stuters
      J'suis content pour Aronofsky ! il se fait toujours craché dessus alors qu'il fait ce qu'il aime avec talent !!
    • ZybaX
      Rourke est le plus grand acteur de sa génération. Il est même à l'écran plus grand que sa propre vie. Merci au réalisateur de The Fountain d'avoir eu les couilles de faire ce film avec lui. Respect.
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Qui m'aime me suive! Bande-annonce VF
    Just a gigolo Bande-annonce VF
    Sponsorisé
    Sunset Bande-annonce VO
    Dernier amour Bande-annonce VF
    Entre les roseaux Bande-annonce VO
    Just a gigolo Teaser VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Festivals
    Le Printemps du cinéma 2019 : 4€ la séance du 17 au 19 mars
    NEWS - Festivals
    vendredi 15 mars 2019
    Le Printemps du cinéma 2019 : 4€ la séance du 17 au 19 mars
    Bande-annonce Just a gigolo : Olivier Baroux transforme Kad Merad en playboy sur le déclin
    NEWS - Vu sur le web
    lundi 18 mars 2019
    Bande-annonce Just a gigolo : Olivier Baroux transforme Kad Merad en playboy sur le déclin
    Sponsorisé
    Dernières actus ciné Festivals
    Meilleurs films à l'affiche
    Green Book : Sur les routes du sud
    Green Book : Sur les routes du sud
    4,6
    De Peter Farrelly
    Avec Viggo Mortensen, Mahershala Ali, Linda Cardellini
    Bande-annonce
    La Liste de Schindler
    La Liste de Schindler
    4,5
    De Steven Spielberg
    Avec Liam Neeson, Ben Kingsley, Ralph Fiennes
    Bande-annonce
    Le Chant du loup
    Le Chant du loup
    4,5
    De Antonin Baudry
    Avec François Civil, Omar Sy, Reda Kateb
    Bande-annonce
    Alita : Battle Angel
    4,4
    De Robert Rodriguez
    Avec Rosa Salazar, Christoph Waltz, Jennifer Connelly
    Bande-annonce
    L'Incroyable histoire du Facteur Cheval
    4,3
    De Nils Tavernier
    Avec Jacques Gamblin, Laetitia Casta, Bernard Le Coq
    Bande-annonce
    Tous les meilleurs films au ciné
    Back to Top