Mon AlloCiné
Cannes 2009 : le palmarès !
24 mai 2009 à 22:20
facebook Tweet

Le jury d'Isabelle Huppert a rendu son verdict : la Palme d'or a été décernée au "Ruban Blanc" de Michael Haneke. Jacques Audiard, Alain Resnais et Charlotte Gainsbourg figurent parmi les lauréats.

  • Tout le festival sur notre site événementiel "Cannes 2009"


  • Ruban doré et Charlotte aux palmes... Finalement, le fait qu'Isabelle Huppert préside le jury cannois n'aura pas été un handicap pour Michael Haneke. Certains pensaient que l'interprète de La Pianiste n'oserait pas décerner la récompense suprême au cinéaste de peur d'être accusée de copinage. On aurait dû se souvenir que la peur n'est pas vraiment ce qui caractérise le parcours d'Isabelle Huppert...

    Haneke le cannois

    Et puis le jury avait une sacrément bonne raison de couronner Le Ruban blanc : il s'agit d'un film absolument passionnant, aussi bien sur la forme que sur le fond. Rien de scandaleux donc à ce que la Palme d'or le récompense aujourd'hui. Le réalisateur autrichien est un habitué de la Croisette : son premier long métrage, Le Septième continent était présenté à la Quinzaine de Réalisateurs il y a tout juste 20 ans, il intègre la compèt' en 1997 avec Funny Games, remporte le Grand prix pour La Pianiste en 2001 (ses acteurs Huppert et Magimel sont aussi salués), le Prix de la Mise en scène pour Caché en 2005 –on raconte que déjà à l'époque, une partie du jury souhaitait lui décerner la Palme d'or...

    Blanc et éclatant

    Mais si d'autres habitués de la sélection ont donné l'impression de refaire toujours un peu le même film, Haneke s'est profondément renouvelé avec ce film en noir et blanc, sans mettre de côté ses thèmes fétiches (l'autorité, la violence, le conformisme...). Oeuvre fascinante et énigmatique, tenant à la fois du film historique, de la fable et du thriller, Le Ruban blanc est une plongée dans un petit village protestant du nord de l'Allemagne à la veille de la Première Guerre mondiale. Un village où règne la malveillance, et où les enfants sont éduqués selon des règles aussi strictes que cruelles. C'est ce qu'on découvre lorsque survient une étrange série d'actes de malveillance inexpliqués. Ces méfaits auraient-ils été commis par les enfants (des enfants qui appartiennent à la génération qui, 20 ans plus tard, portera Hitler au pouvoir) ? N'en disons pas plus (le film sortira le 21 octobre), notons simplement qu'un an après Entre les murs, la Palme d'or récompense encore une oeuvre intelligente sur l'éducation.

    La France en force

    Michael Haneke a souvent tourné dans l'hexagone, mais il est couronné pour un film qui marque son retour en terre (et en langue) germanique. Le reste du palmarès est en revanche, très français. Le Grand prix est décerné au chouchou des festivaliers, Un Prophète, quatrième film de Jacques Jacques Audiard, brillant polar qui retrace l'ascension d'un caïd en prison. Un "Prix exceptionnel du Festival de Cannes" distingue la carrière d'Alain Resnais, qui était en compétition avec les bien nommées Herbes folles (l'intitulé du prix n'est pas franchement à la hauteur de l'originalité de son destinataire...). Et ce n'est pas fini puisque notre chère Charlotte Gainsbourg nationale a été sacrée Meilleure actrice pour sa performance stupéfiante, sans peur et sans reproche, dans le controversé Antichrist du Danois Lars von Trier.

    Waltz avec Tarantino

    Pour l'acteur, c'est du côté d'Inglourious Basterds de Quentin Tarantino qu'il faut se tourner. Le gagnant n'est toutefois pas une de ces stars dont tout le monde parlait avant le film (Brad Pitt, Diane Kruger ou... Maggie Cheung, qui ne figure même plus dans le film !), mais l'incontestable révélation Christoph Waltz, acteur autrichien (décidément...), irrésistible en (im)pitoyable colonel nazi. La jury a aussi récompensé la mise en scène implacable du Philippin Kinatay qui comptait beaucoup de détracteurs à Cannes et le scénario du courageux Nuits d'ivresse printanière, étude d'une brûlante passion homosexuelle en Chine. Un double prix du jury à Fish Tank de l'Anglaise Andrea Arnold (qui avait déjà reçu ce prix pour son précédent film...) à Thirst du Coréen Park Chan-wook vient compléter un palmarès classieux qui reflète la cinéphilie, l'exigence et l'audace de la Présidente du jury.

    Julien Dokhan et Eric Kervern
    facebook Tweet
    Commentaires
    • andika
      Vive le copinage etla complaisance!! Hueuement qu'il a une certaine prise de position pur Gainsbourg!
    • clapno1
      Encore une palme que personne n'ira voir.Jacques Audiard ne peut pas dire "Merci" à Isabelle Hupert.C'est clair qu'elle lui a volé la Palme.
    • Ashura
      le film de Haneke est peut être excellent (même si j'aime pas son cinéma), mais la présence de Huppert en présidente nous mettra toujours le doute sur la légitimité de cette victoire... Je suis certains que son avis (à elle du moins) n'était pas objectif sur le film de Haneke... enfin bon les récompenses à Cannes ne sont jamais celle auquelles je m'attends
    • jean_grey
      Huppert m'a toujours énervé, mais là c'est le pompom, c'est clairement une Palme donnée à un ami, et non pas parce que son film le mérite. Si elle n'avait pas été Présidente du jury, Audiard l'aurait eu cette Palme d'Or, il l'aurait eu pour de bonnes raisons lui.
    • Ierons
      Huppert .... l'actrice la plus perverse dans l'histoire du cinéma... (suffit de regarder sa filmo ... elle accepte tout et n'importe quoi.... y compris les histoires d'incestes et immoraux ) Audiard ... tu es le véritable gagnant ! tu es la quintessence de la réussite ! tu es un vrai pilier pour le cinéma français ! dommage que tes projets soient si lent... Haneke est un sadique des images ! aime choquer, aime etre scandaleux ! pour moi c'est un psychopathe de l'écran ! il aime faire mal a ses spectateurs (non j'adore l'hémoglobine je vous jure !) et ça le fait jouir ! son cinéma m'a toujours répugné ! enfin... il faut de tout pour faire un monde ! on aime ou on deteste, pas entre les deux.... maintenant faut pas etre surpris s'il a remporté la palme d'or hein... (sur canal + et cine cinema ils ont eu des commentaires du genre "huppert aime profondément haneke, elle pourrait très bien lui donner cette palme....) "tu es mon ami... parce que tu le vaux bien..." sinon j'ai vu la cérémonie en entier et j'etais bouche bée de voir cette "enlacement" si long entre huppert et haneke... presqu'elle a versé des larmes ! signe trop complice, trop proche... trop... "pere /fille" :saint: :sweat: sinon... charlotte est si génial que ça ? pour moi elle est d'une banalité... elle n'a rien d'extraordinaire... bof bof quoi... :saint: :sweat:
    • wackhead
      Déçu par ce verdict cannois.Je suis tout à fait OK avec qui parlent de copinage, ça doit être à la mode en ce moment.
    • Kritics
      -Charlotte Gainsbourg récompensé pour Antichrist (elle faisait partie du jury qui a donné le prix d'interprétation féminine à Huppert)-Palme d'or au Ruban blanc de Haneke (oui le réal de La Pianiste dans lequel Huppert a remporté le prix d'interprétation)-Enlacement très (mais alors pas du tout suspect) émouvant à la remise du prix à Haneke-Huppert n'a cessé de dire que pour les délibérations elle ne ferait pas de concession.-Rumeur selon laquelle James Gray a failli demissionner de sa fonction de juré. Si avec tout ça vous trouvez que Huppert a été impartiale (et ce même si Le Ruban blanc n'est pas mauvais), je vous suggère de regarder la tête qu'elle fait lorsque Christoph Waltz remercie Tarantino...
    • slg66
      Donc si je vous suis ........ ... pour être Président(e) d'un jury, ou même (soyons fou) simple membre du jury il faudrait des conditions parmi lesquelles : - ne jamais avoir travaillé avec un seul des protagonistes des films en compétition ??? :ouch: Qu'est-ce qui vous permet de supposer que "Le Ruban Blanc" ne méritait pas - tout simplement - la Palme d'Or ??? Tout comme vous, j'aurais été ravi d'un succès pour "Le Prophète" ou "Inglorious Basterds" mais n'ayant pas vu "Le Ruban Blanc" je ne pense pas être en mesure de critiquer cette récompense ! Avez-vous assisté à la projection de tous les films en compétition à Cannes ???
    • durruti
      [quote]je vous suggère de regarder la tête qu'elle fait lorsque Christoph Waltz remercie Tarantino...[/quote] oui j'avoue que moi aussi j'ai trouvé ça super irrespectueux envers waltz et tarantino.aprés savoir si les dés étaient pipés ou pas seul la vision des films en questions et d'éventuelles fuites des jurés nous mettrons sur la voie mais bon .... ma simple intuition sur huppert qui vaut se quelle vaut, c'est a dire pas grand chose ,me fait penser que oui c'est tout a fait possible.
    • Punklog
      Pour ma par HEUREUX. J'adore Haneke et j'espèrais vraiment qu'il ait cette palme. Je n'ai pas encore vu le film mais ça m'étonnerai qu'il me déçoive (Haneke ne l'a jamais fait). Je tiens à rappeler aux grincheux que Huppert n'EST pas le jury elle en est seulement la présidente. De plus combien ici ont-ils vu les deux métrages avant de prétendre que Le Prophète méritait plus la palme que Le Ruban Blanc? La critique? Oui, la critique je sais ce que ça vaut!
    • durruti
      pas faux mais je grinche quand méme :fou: tout vas finir par se savoir que j'vous dit
    • andika
      [quote]Isabelle Huppert qui présidait le jury de ce 62 e Festival de Cannes, n’a laissé à personne le soin de remettre la Palme d’or à l’Autrichien Michael Haneke. Un réalisateur qu’elle connaît bien pour avoir remporté, en 2001, le prix d’interprétation féminine avec « la Pianiste », tourné sous sa direction. Dans un passé récent, seul Clint Eastwood avait bousculé le protocole (qui veut que la remise du trophée suprême soit confiée à une personnalité extérieure au jury) en donnant lui-même la Palme à Quentin Tarantino, en 1994, pour « Pulp Fiction ». Jusqu’à la dernière minute, hier, les organisateurs ont voulu préserver le suspense sur le nom du remettant. On sait qu’ils avaient songé à Mickey Rourke et à d’autres acteurs américains. Isabelle Adjani, envisagée au début de la manifestation, a finalement attribué le prix de la Caméra d’or, qui récompense le meilleur premier film. « Vous feriez mieux de voir les films plutôt que de faire la fête ! » Ce qui s’est passé hier soir confirme donc l’omniprésidence d’Isabelle Huppert. Tout au long du Festival, l’actrice aux deux prix cannois d’interprétation (« Violette Nozières » et « la Pianiste ») a imposé ses convictions, n’hésitant pas à froisser certains jurés. Il est avéré que James Gray, le réalisateur de « La nuit nous appartient » et « Two Lovers » est entré en conflit ouvert avec elle. La fantasque Italienne Asia Argento a également dû subir les foudres de la présidente, en raison de ses sorties nocturnes répétées. « Vous feriez mieux de voir les films plutôt que d’aller faire la fête ! » aurait-elle lancé à la belle Asia. Laquelle, sans se démonter, aurait rétorqué : « Vous n’êtes pas ma mère ! » Selon nos informations, le choix de la Palme d’or a aussi donné lieu à des discussions musclées. Isabelle Huppert plaidait pour « Antichrist » de Lars von Trier. James Gray penchait pour « Un prophète » de Jacques Audiard. Le clan James Gray a dû finalement s’incliner. Un compromis a été trouvé sur le film de Michael Haneke, « le Ruban blanc ». Ce qui explique ensuite la répartition des autres trophées : le prix d’interprétation à Charlotte Gainsbourg (héroïne d’« Antichrist »), et le grand prix du jury à Jacques Audiard.[/quote] Donc le heneke serait un compromis? Mon oeil!
    • The-Red-Shoes
      J'ai vue la palme d'or Le Ruban Blanc, j'ai vue Un Prophète aussi,ainsi que les 18 autres films de la compétition officiel, donc je suis bien placé pour en discuter. Et Audiard mérite amplement plus sa palme que Haneke qui nous offre un film très moyen, 2H30 d'ennui,c'est froid austère, ça manque d'émotion, son film n'a absolument rien de passionnant, donc oui la palme de Isabelle Huppert a était donner assez injustement. Surtout que a 1H45 du matin j'ai vue Michael Haneke avec sa palme d'or dans les mains et Isabelle Huppert sortir du palais du festival de Cannes, et ils étaient ensemble en train de se féliciter mutuellement,il avait l'air énormément complice, et j'ai marché a leurs cotés jusqu'à l'hôtel du majestic et là il se sont enfin séparer tout les deux. Après je m'en fiche de qui a bien pu recevoir la palme d'or, ça c'est pas très important les récompenses a mes yeux, mais en tout cas, de mon propre jugement Isabelle Huppert a fait un choix de coeur, plutot qu'un choix purement artistique.
    • globalcut
      je suis contente de voir que je suis pas la seule a pensé ke haeneke a eu la palme grace a cette presidente du juryc'est sur qu'avec isabelle huppert c'est pas tarantino qui l'aurai eu^^mais bon en meme temps sean penn a qd meme filé la palme a un film que je trouve aussi sans interetmais c'est juste mon opinion !!!
    • andika
      Ca ne m'a jamais dérangé qu'on donne une palme à un film sans interêt! Mais la donner à un film sans interêt pas parce qu'on a aimé, mais parce que c'est un ami qui l'a fait, je trouve ça pas très cool!
    • Ashura
      c'est clair sa moue en dit long... ce genre d'actrices (un peu comme adjani aussi) qui pour moi, se la jouent, n'ont pas d'humour (regardez sa réaction lors du passage de terrence Mallick...) je ne supporte pas.
    • Tajanou
      Pour ma part, je suis partagé. J'admets que je trouve des choses un peu "too much". J'adore Huppert et je l'admire en tant qu'actrice. Le cinéma d'Haneke ne m'a jamais déçu non plus parce que justement, il est novateur, radical et qu'il ne fait pas l'unanimité. Il mérite la Palme pour sa carrière de toute façon. Je ne crois pas non plus qu'une Palme d'Or doive forcément être populaire puisque le Festival de Cannes est justement là pour récompenser des films audacieux, artistiquement ambitieux et qui en ont besoin. Le public, lui, attribue des prix tous les jours en allant voir les films qu'il souhaite. S'il n'aime pas le cinéma d'auteur qu'il juge barbant, rien ne l'oblige à y aller. Ce qui m'a énervé en revanche, c'est quand Huppert a enlacé Haneke à la clôture. Ca frôlait quand-même l'indécence. Elle a peut-être récompensé un ami mais, dans ce cas, que dire du prix attribué à Charlotte Gainsboug? Je n'ai pas vu [i][b]Antichrist[/b][/i] et j'irai le voir mais Charlotte Gainsbourg était membre du jury en 2001, justement l'année où Huppert a reçu le Prix d'Interprétation à l'unanimité pour [i][b]La Pianiste[/b][/i]. Et voilà que présidente, Huppert récompense à son tour Charlotte qui est machinalement allée vers elle pour l'embrasser avant de recevoir son trophée. Même si c'est mérité, il y aura toujours un parfum de soupçon. Je pense que les films récompensés sont de qualité mais on ne sera jamais dans le secret des dieux. Les délibérations ont été houleuses, paraît-il. Tôt ou tard, on saura peut-être la vérité grâce au président du Festival Gilles Jacob avec le second tome de ses mémoires.
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Sang froid Bande-annonce VO
    Us Bande-annonce VO
    Sponsorisé
    Apprentis parents Bande-annonce VO
    Marie Stuart, Reine d'Ecosse Bande-annonce VO
    Jusqu'ici tout va bien Bande-annonce VF
    On ment toujours à ceux qu'on aime Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Festivals
    César 2019 : Jusqu'à la garde et Audiard triomphent, Le Grand bain et En liberté! trébuchent
    NEWS - Festivals
    samedi 23 février 2019
    César 2019 : Jusqu'à la garde et Audiard triomphent, Le Grand bain et En liberté! trébuchent
    Bande-annonce Us : après Get Out, découvrez le nouveau film d'horreur de Jordan Peele
    NEWS - Vu sur le web
    mardi 25 décembre 2018
    Bande-annonce Us : après Get Out, découvrez le nouveau film d'horreur de Jordan Peele
    Sponsorisé
    Dernières actus ciné Festivals
    Meilleurs films à l'affiche
    Bohemian Rhapsody
    Bohemian Rhapsody
    4,6
    De Bryan Singer
    Avec Rami Malek, Gwilym Lee, Lucy Boynton
    Bande-annonce
    Green Book : Sur les routes du sud
    Green Book : Sur les routes du sud
    4,6
    De Peter Farrelly
    Avec Viggo Mortensen, Mahershala Ali, Linda Cardellini
    Bande-annonce
    Edmond
    Edmond
    4,5
    De Alexis Michalik
    Avec Thomas Solivérès, Olivier Gourmet, Mathilde Seigner
    Bande-annonce
    Le Chant du loup
    4,4
    De Antonin Baudry
    Avec François Civil, Omar Sy, Reda Kateb
    Bande-annonce
    Alita : Battle Angel
    4,4
    De Robert Rodriguez
    Avec Rosa Salazar, Christoph Waltz, Jennifer Connelly
    Bande-annonce
    Tous les meilleurs films au ciné
    Back to Top