Mon AlloCiné
Le cinéma peut-il changer le monde ?
9 oct. 2009 à 20:00
facebook Tweet

Les documentaires se multiplient sur grand écran, injectant un peu de réel dans le temple du virtuel et de la fiction. Pour rappeler aux spectateurs certains enjeux du monde moderne, et inciter certains à aller plus loin. Peut-être...

  • The Cove - La Baie de la honte
  • : "J'aimerais que ces films n'aient pas besoin d'être faits", disait Luc Besson à Deauville. Fondateur malgré lui du business du dauphin, Richard O'Barry a passé les 35 dernières années de sa vie à lutter contre une industrie qu'il a initiée, et tente de stopper les massacres de petits cétacés dans la baie de Taiji, au Japon.
    Pour aller plus loin : www.takepart.com/thecove

    Plus d'infos sur ce film


  • Le Syndrome du Titanic
  • : Nicolas Hulot et Jean-Albert Lièvre dénoncent les dérives de la société humaine. Plus qu'un film sur l'écologie, un film sur nous, notre génie et notre folie, pour réagir tant qu'il est encore temps.
    Pour aller plus loin : www.fondation-nicolas-hulot.org

    Plus d'infos sur ce film


  • No Hunger
  • : En partant du constat qu'aujourd'hui on sait comment traiter la malnutrition, comment expliquer que 5 millions de personnes meurent encore chaque année de ce fléau ? Une seule solution pour éradiquer ce fléau : mobiliser par tous les moyens les décideurs politiques pour que ce combat devienne une priorité mondiale.
    Pour aller plus loin : www.demande-a-algore.org

    Plus d'infos sur ce film


  • Home
  • : En 200 000 ans d'existence, l'homme a rompu l'équilibre sur lequel la Terre vivait depuis 4 milliards d'années. Réchauffement climatique, épuisement des ressources, extinction des espèces : l'homme a mis en péril sa propre demeure. Mais il est trop tard pour être pessimiste : il reste à peine dix ans à l'humanité pour inverser la tendance, prendre conscience de son exploitation démesurée des richesses de la Terre, et changer son mode de consommation.
    Pour aller plus loin : www.goodplanet.org

    Plus d'infos sur ce film


  • Une Vérité qui Dérange
  • : Plutôt que de sonner le tocsin de l'apocalypse ou de céder à la délectation morose, "Une vérité qui dérange" a choisi d'illustrer et de relayer l'action et le combat passionné d'un homme, l'ancien Vice-président Al Gore, qui depuis cinq ans sillonne les États-Unis pour persuader ses concitoyens de l'urgente nécessité de réagir à cette crise.
    Pour aller plus loin : www.climatecrisis.net

    Plus d'infos sur ce film


  • Nos enfants nous accuseront
  • : La courageuse initiative d'une municipalité du Gard, Barjac, qui décide d'introduire le bio dans la cantine scolaire du village. Le réalisateur brosse un portrait sans concession sur la tragédie environnementale qui guette la jeune génération : l'empoisonnement de nos campagnes par la chimie agricole (76 000 tonnes de pesticides déversées chaque année sur notre pays) et les dégâts occasionnés sur la santé publique.
    Pour aller plus loin : nosenfantsnousaccuseront-lefilm.com

    Plus d'infos sur ce film


  • Capitalism : A Love Story
  • : Michael Moore s'attaque à la crise financière et prend d'assaut Wall Street, en dénonçant "la plus grande escroquerie de l'histoire américaine".
    Pour aller plus loin : www.michaelmoore.com

    Plus d'infos sur ce film
    facebook Tweet
    Commentaires
    • hollywoodlegends
      Bon article ! Le cinéma serait-elle la dernière arme pour sauver la planète ? Puiser sa force dans, finalement, le plus "superficiel" pour percuter ?
    • alastor78
      Heu le truc de Michael Moore n'a rien à faire la dedans, il surfe sur la vague pour nous pondre un énième brulot anti-capitalisme bien évidemment toujours "très fin", c'est déplorable de voir qu'un type pareil puisse être considéré comme l'un des meilleurs réalisateurs de documentaires...
    • lenalomax
      le cinéma peut toujours permettre aux gens les moins informés de se sentir concernés... Mais ne réglera rien, car les coupables ne regarderont pas ces films, aussi bien réalisés qu'ils soient. les vrais coupables (grosses industries, japonais, américains et autres) s'en fichent de ces films. ils ne voient que les économies, et pas l'écologie.certes, ces films sont poignants et réveillent les consciences. nous pouvons changer nos habitudes, et modifier les choses à notre toute petite échelle, mais cela ne sera pas suffisant. j'espère juste que nos enfants n'en souffriront pas trop.cela dit, je trouve cela plutôt pas mal que certain mettes à profit leur popularité et le cinéma pour faire passer des messages et ouvrir les yeux sur ce que nous ne pouvons voir depuis chez nous. merci à tous ces réalisateurs de nous montrez toutes ces choses. c'est très émouvants et très tristes de vérité.
    • Gagor
      Evidamment que Moore fait partie de ces documentaristes excellents qui donnent une vision du monde. Michael Moore touche à beaucoup de points sensibles, et est beaucoup moins politiquement correct que Hulot dans son syndrome du Titanic par exemple! Il dénonce et va contre les vérités érablies avec un franc-parler incroyable!!!
    • Gagor
      A noter également, la sortie prévue courant février 2010 du film de Coline Serreau, La Terre vue de la Terre (Solutions locales pour un désordre global), qui, plus que de dénoncer les dérives du système, et plus que d'être un film esthétisant, apportera de vraies solutions déjà mises en place dans plusieurs parties du monde (en Inde, notamment).
    • DeadPool59
      Les films documentaires sont plutôt récents, mais il existe des films à faire pleurer dans les chaumières à la pelle (qui parlent toujours et dénoncent un truc... qu'on voit tous les jours aux infos)! Et ces derniers n'ont rien changé du tout vu que la société devient de plus en plus n'importe quoi... A voir pour les documentaires maintenant!
    • Asalyah
      Non. L'être humain ne comprend que les coups sur la gueule, rien d'autre.
    • hazel_motes
      En 1983, après 7 ans de tournage, Godfrey Reggio a pondu 'Koyaanisqatsi'. Ensuite, ce fut 'Powaqqatsi' en 1987. Ces 2 films nous racontent notre planète tel qu'elle était dans les années '70 et '80. Les plus grandes forces de ces films : les images triturées (accélérées, au ralenti, ...), la musique de Philip Glass qui remplace les discours (d'ailleurs il n'y a pas de discours) laissant les spectateurs faire leur propre opinion sur l'état de notre planète. Mais vu les films écolos faits de nos jours, les 'Qatsi' sont plus que jamais d'actualité mais sont pourtant des films très méconnues. Mieux vaut les faire ressortir au cinéma maintenant, au lieu de multiplier les films écolos pétées de thunes (du genre 'Home' : des sponsors de luxe et de très belles images pour un film super bavard !). Du même genre que les 'Qatsi', 'Chronos' (1985) et 'Baraka' (1992) de Ron Fricke.
    • hazel_motes
      Pas de discours = pas de paroles qui gênent les images. Les 2 'Qatsi' ont quand même eu le soutien (niveau distribution) de Francis Ford Coppola et de George Lucas (même Mémé (Menahem Golan) et Yoyo (Yoram Globus) pour 'Powaqqatsi' en tant que producteurs exécutifs (la Cannon, pro du cinéma républicain à la Chuck Norris ou à la Charles Bronson durant les années '80 !) !)
    • ElTotor
      Bien que ce genre de film soit très beau et émouvant, ils n'apportent souvent que des constats et très peu de solutions aux problèmes soulevés.Redéfinir un système économique planétaire demande l'entière et pleine coopération de toute les nations et de tous les habitants. Or, allez demander à un hindou des bidonvilles de ne pas jeter ses ordures n'importe ou à un riche industriel pétrochimique de ralentir sa production au bénéfice de l'envirronement, c'est pour le moment impossible...
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Sang froid Bande-annonce VO
    Us Bande-annonce VO
    Sponsorisé
    Apprentis parents Bande-annonce VO
    Marie Stuart, Reine d'Ecosse Bande-annonce VO
    Jusqu'ici tout va bien Bande-annonce VF
    On ment toujours à ceux qu'on aime Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Toutes les actus Ciné
    Faux Raccord : les gaffes et erreurs de Stargate
    NEWS - Culture ciné
    samedi 23 février 2019
    Dernières news cinéma
    Meilleurs films à l'affiche
    Bohemian Rhapsody
    4,6
    De Bryan Singer
    Avec Rami Malek, Gwilym Lee, Lucy Boynton
    Bande-annonce
    Green Book : Sur les routes du sud
    4,6
    De Peter Farrelly
    Avec Viggo Mortensen, Mahershala Ali, Linda Cardellini
    Bande-annonce
    Edmond
    4,5
    De Alexis Michalik
    Avec Thomas Solivérès, Olivier Gourmet, Mathilde Seigner
    Bande-annonce
    Dragons 3 : Le monde caché
    Dragons 3 : Le monde caché
    4,5
    De Dean DeBlois
    Bande-annonce
    Le Chant du loup
    Le Chant du loup
    4,4
    De Antonin Baudry
    Avec François Civil, Omar Sy, Reda Kateb
    Bande-annonce
    Alita : Battle Angel
    Alita : Battle Angel
    4,4
    De Robert Rodriguez
    Avec Rosa Salazar, Christoph Waltz, Jennifer Connelly
    Bande-annonce
    Tous les meilleurs films au ciné
    Back to Top