Décès du cinéaste allemand Werner Schroeter

mardi 13 avril 2010 - 14h52

Le grand metteur en scène de cinéma et de théâtre allemand Werner Schroeter est décédé des suites d'un cancer à l'âge de 65 ans. Auteur de "Malina", "Le Roi des roses" ou "Nuit de chien", il avait reçu en 2008 à Venise un Prix spécial pour l'ensemble de sa carrière.

Un esthète disparait. L'Allemand Werner Schroeter, grand nom du cinéma allemand, également metteur en scène de théâtre et d'opéra, s'est éteint dans la nuit de lundi à mardi dernier, à l'âge de 65 ans, des suites d'un cancer.

Marqué par la Callas

Cet ancien étudiant en psychologie à l'Université de Mannheim commence par réaliser plusieurs courts métrages sur la Callas, "la personne la plus importante de ma vie" confiera-t-il à Libération en 2002. Il s'attaque à son premier long métrage en 1969 : Eika Katappa, lauréat du prix Josef von Sternberg. Compagnon de route de la nouvelle vague allemande, il s'en distingue par ses partis-pris stylistiques radicaux. La mort rôde dans ses drames broques tels que La Mort de Maria Malibran (1971) qui s'attarde sur les derniers jours de la jeune cantatrice Maria Malibran. Le monde de l'art en général, celui de l'opéra en particulier, sont très présents dans son oeuvre, comme Concile d'amour (1982), autour d'une pièce de théâtre interdite pour blasphème.

Huppert à la folie

Les personnages principaux de ses longs métrages sont souvent des femmes fragiles qui ne parviennent pas à se conformer aux conventions de la société : Carole Bouquet est l'une des héroïnes du Jour des idiots en 1982. L'extravagant Schroeter trouve en Isabelle Huppert une interprète idéale : l'actrice oscille entre raison et folie dans Malina, un de ses films les plus marquants. Présenté en 1991 à Cannes (la projection fut houleuse), ce portrait de femme borderline est l'adaptation d'un roman d'Ingeborg Bachman, sur un scénario d'Elfriede Jelinek (l'auteur de La Pianiste). Onze ans plus tard, Huppert incarnera des soeurs jumelles dans l'onirique Deux (2002).

Cinéaste nomade

Si Schroeter refuse les barrières artistiques, alternant les tournages de films et les mises en scène d'opéra ou de théâtre, il ignore aussi les frontières géographiques : Il tourne en Italie dans les années 70 Le Règne de Naples (1978) et Palermo (Ours d'or à Berlin en 1980), tableaux du prolétariat italien à Naples et de l'immigration transalpine. Mais c'est au Portugal qu'il tourne en 1984 Le Roi des roses, dans lequel il filme un jeune homosexuel avec l'esthétisme et le goût de la démesure qui lui sont propres. Le film marque le début de sa collaboration avec le producteur Paulo Branco.

Nuit noire

En 2008, déjà très malade, Werner Schroeter se rend à Venise pour la présentation de Nuit de chien, fable sombre sur une ville en état de siège. Le président du jury, son compatriote Wim Wenders, lui remet un Prix spécial pour l'ensemble de sa carrière. En février dernier, il recevait une récompense honorifique du jury gay du Teddy Award au Festival de Berlin. Emporté par un cancer, le réalisateur au chapeau noir avait déclaré lors de la sortie de Nuit de chien : "Celui qui ne pense pas à la mort au moins cinq minutes par jour ne vit pas, mais fuit quelque chose. Vivre avec la mort est pour moi la seule préparation possible à l'éternité. Et à part cela, la tension entre la vie et la mort me tente (..) Les épicuriens disent : il n'y a pas de vie dans la mort et pas de mort dans la vie. Tout de même, vie et mort se côtoient, comme deux parallèles qui se rejoignent dans l'infini."

Julien Dokhan avec Amélie Charnay

A voir aussi

Voir les commentaires

Commentaires

  • Sebiii

    R.I.P

  • Flav43

    Un immense cinéaste, au moins aussi grand que Rainer Werner Fassbinder ou que Carmelo Bene, disparaît. Je suis encore plus peiné que pour la disparition d'Eric Rohmer.

  • brunocinoche

    Un cinéaste exigeant et unique. Les 2 films qu'il tourna avec la grande Huppert sont pour moi 2 grands moments de cinéphile.

  • UniversalMovie58

    Après avoir vu "Malina" sur Arté hier, j'ai pu voir sur que le cinéma "le Reflet Medecis" à Paris diffusera à partir de mercredi 3 films du réalisateur "Deux", "Nuit de Chien" et "Poussière d'amour".
    Belle idée de programmation. Merci

Top Bandes-annonces
Hercule Bande-annonce VO
48 088 vues
Sponsorisé
Avant d'aller dormir Bande-annonce VO
25 237 vues
White Bird Bande-annonce VO
9 703 vues
Le Paradis Bande-annonce VF
3 736 vues
The Salvation Bande-annonce VF
958 vues
Les Recettes du bonheur - EXTRAIT VF "Grande cuisine"
Toutes les bandes-annonces
Toutes les actus Ciné
Matthew McConaughey chez Stephen King en Randall Flagg ?
Matthew McConaughey chez Stephen King en Randall Flagg ?
Tweet  
 
Venise 2014 : Al Pacino viendra présenter deux films à la Mostra
Venise 2014 : Al Pacino viendra présenter deux films à la Mostra
Tweet  
 
Quel est le meilleur film de la semaine selon la presse ?
Quel est le meilleur film de la semaine selon la presse ?
Tweet  
 
Hercule : comment Dwayne Johnson est devenu un demi-Dieu
Hercule : comment Dwayne Johnson est devenu un demi-Dieu Vidéo sponsorisée
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Films prochainement au cinéma
  1. 22 Jump Street

    De Phil Lord, Christopher Miller
    J-4

    Bande-annonce
  2. Hercule J-4
  3. Sex Tape J-18
  4. Bon rétablissement ! J-25
  5. The Avengers: Age of Ultron J-249
  6. Enemy J-4
  7. Cinquante Nuances de Grey J-172
  8. Le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées J-109
  9. Maintenant ou jamais J-11
  10. Horns J-39
Les films à venir les plus consultés

avec

Toute l'actualité
  • 23-08-2014

    Expulsion du territoire : le ressortissant algérien est mort d'asphyxie

  • 23-08-2014

    Politique économique : Montebourg plaide pour un changement de cap

  • 23-08-2014

    Propos de Montebourg : Hollande minimise, l'opposition ironise, les écolos satisfaits

  • 23-08-2014

    Gérard Collomb : «Hollande doit tenir bon face aux frondeurs»

  • 23-08-2014

    Israël pilonne la bande de Gaza, l’Égypte appelle à négocier

Toute l'actualité sur www.leparisien.fr