Notez des films
Mon AlloCiné
    "Windwalkers" : Jan Kounen s'anime !
    9 juin 2011 à 12:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Nouveau changement de registre pour Jan Kounen ! Avec "Windwalkers : Chronicle of the 34th Horde", le réalisateur de "99 francs" va en effet se lancer dans l'animation.

    L'animation, Jan Kounen y avait un peu touché le temps d'une séquence psychédélique de 99 francs. Aujourd'hui, le réalisateur s'apprête à faire le grand saut grâce à Windwalkers : Chronicle of the 34th Horde. Tiré du roman La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, le film suivra l'unité d'élité d'un monde secoué par des vents terrifiants, qui cherche à se rendre à leur supposée source. Budgété à 18 millions d'euros, le long métrage se tournera en langue anglaise et en 3D, et marquera les retrouvailles de Jan Kounen et Marc Caro : interprète d'un flic dans Dobermann, ce dernier officiera ici en tant que superviseur des effets spéciaux. Plusieurs inconnues subsistent néanmoins : le nom du scénariste qui s'occupera de l'adaptation, ainsi que la date de début du tournage, Kounen ayant 99 roubles et sa part des Infidèles à mettre en boîte avant de faire face aux vents de l'animation.

    Maximilien Pierrette avec Variety

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Arivendel
      Et bien, reste à voir ce que ça donnera ! S'attaquer à un des meilleurs romans de SF ne sera pas tâche facile, surtout pour un roman où l'écriture est une des bases de l'histoire !
    • wendsoy
      J'ai des doutes. C'est quand même un roman très délicat à adapter. La zone du dehors (premier roman de l'auteur) aurait été préférable.
    • Croot
      Votre confiance en Kounen me rassure quelque peu.Mais j'ai quand même peur :D
    • beautifulfreak
      Bonne nouvelle! Kounen est intelligent et créatif.
    • ZybaX
      Peut-être. Mais Jan Kounen a un parcours assez singulier qui peut l'amener à s'attaquer à ce genre de livres "inadaptables". J'ai en lui une confiance aveugle à ce niveau, même si je ne suis pas toujours d'accord avec lui, et que je n'aime pas tout son travail. Son documentaire : Darshan est un chef d'oeuvre qui retranscrit parfaitement l'émerveillement d'un occidental à une culture autre que la sienne. C'est simple, beau, élégant, sincère, et ô combien humain. Il est à la hauteur.
    • oimgg
      Jan Kounen est l'un des meilleurs réalisateur Français ! Son pouvoir d'adaptation d'un oeuvre au cinéma est grandiose ! Bravo à lui, je suis toujours impressionné par son travail.
    • Croot
      Certes, certes... Mais ça fait trop peur.Tu imagines des scènes grandioses comme celle de la "joute verbale" transposées à l'écran ? Le livre a des qualités extraordinaires qui ne peuvent techniquement pas avoir d'équivalent cinématographique, parce que directement littéraires et/ou linguistiques. Je pense notamment au jeu des multiples points de vue et de l'écriture qui change en conséquence. Alors oui, il reste tout le potentiel visuel, et avec Caro en charge, on peut espérer une esthétique à la hauteur, mais tu sera d'accord sur le fait qu'a moins d'avoir un scénariste exceptionnel, le film aura du mal à transmettre le quart de la puissance du livre non ?
    • ghib
      Excellente nouvelle. Le roman est superbe, et à quelques petites trahisons près il est adaptable. Ce qui compte, c'est qu'il garde l'univers, et je fais confiance aux animateurs français, à Caro et surtout à Kounen, qui avait déjà parfaitement adapté (et même mieux) 99 FF. Kounen est un excellent réalisateur et très éclectique capable de passer de Dobermann à Coco Chanel, et il le prouve encore aujourd'hui en ayant 4 projets très différents: Windwalkers donc, 99 roubles, Les Infidèles et le Vol des cigognes. Quand à l'américanisation c'est pour attirer les capitaux étrangers, et en même temps ça ne veut rien dire, c'est un film d'animation, et le VF sera aussi bien sinon mieux que la VO.
    • Croot
      Après avoir lu "La horde du contrevent", deux choses étaient claires:- Ce roman est un chef d’œuvre. Chef d’œuvre d'écriture, d'originalité, de créativité, de dépaysement, d'émotion, de poésie, d'humanité, d'aventure.- Ce chef d’œuvre sera adapté d'une manière ou d'une autre. Et là, c'est le drame.Quand les américains adaptent l'inadaptable avec brio en conservant la puissance littéraire initiale (Game of Thrones pour ne pas le citer ), on a en France l'idée invraisemblable d’américaniser un texte superbement écrit et pensé en francais... Enfin... qui vivra verra. Ou pas.
    • ZybaX
      Excellente nouvelle !
    Voir les commentaires
    Back to Top