Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Suicide de Tony Scott : réactions et polémiques
21 août 2012 à 13:04
facebook Tweet

Après le suicide du réalisateur Tony Scott survenu ce dimanche 19 août, les hommages pleuvent de toutes parts. Et pas toujours des plus élogieux. Par ailleurs, chacun y va de sa petite théorie pour expliquer les raisons d’un tel geste.

 

La mort soudaine de ce grand nom du cinéma de pur divertissement n'a laissé personne indifférent dans la profession. Pour preuve, les nombreuses réactions postées sur les divers réseaux sociaux. Ainsi, par le biais de sa porte-parole, Tom Cruise, qui doit son accession au rang de star grâce à Top Gun et Jours de tonnerre, a salué un "visionnaire dont l'empreinte sur le cinéma est énorme." Le réalisateur américain Ron Howard avait été l'un des premiers à réagir à la mort du cinéaste, dimanche soir, écrivant sur son compte Twitter : "Il n'y aura plus de films de Tony Scott. Jour tragique." Marc Webb, qui vient de signer The Amazing Spider-Man, a rendu pour sa part hommage à une "légende", tandis que Tim Roth a évoqué "un type bien" qui le "faisait rire". Quant à Gilles Jacob, le président du Festival de Cannes, il s'est déclaré "stupéfait d'apprendre la disparition brutale de Tony Scott, réalisateur talentueux et sophistiqué, dont j'avais aimé (et montré) Les Prédateurs."

 

 

« Inutile de jouer les hypocrites ! »

Mais les hommages rendus n’ont pas toujours été très flatteurs. Ainsi, les journalistes français Eric Libiot de L’Express (voir l’article) et Jérémie Couston de Télérama (voir l’article) ont été les premiers à dégainer contre ce metteur en scène responsable de nombreux « pop corn movies ». Pour nos deux confrères, « inutile de jouer les hypocrites ! ». Dans son article intitulé « Que garder de la filmographie de Tony Scott ? Pas grand-chose », Eric Libiot répond « Les Prédateurs, pour le côté "arty eighties", True Romance, parce que le scénario était signé Roger Avary et Quentin Tarantino et pourquoi pas USS Alabama et Spy Game, un samedi soir de pizza. » Ce à quoi on pourrait rétorquer « C’est déjà ça ! ». Tony Scott n’avait certes pas les ambitions de son frère Ridley, mais le cinéma qu’il nous proposait était tout simplement divertissant et véritablement efficace. Et ne soyons pas honteux de dire que nous nous sommes tous un jour régalés de ses « petits plaisirs coupables » programmés à la télévision à heure de grande audience. Plus virulent, Jérémie Couston de Télérama n’hésite pas à pointer du doigt, dans son article « Tony Scott, un réalisateur dopé à la testostérone », "les énormes bouses boursoufflées" d’un cinéaste cocaïnomane, et – comble du cynisme – à poster sur son compte Twitter une photo du pont d’où ce dernier s’est jeté. Le journaliste va même jusqu’à avancer une raison pour le moins saugrenue qui aurait poussé le réalisateur au suicide : sa « concurrence fraternelle » avec Ridley Scott. Un tel brulôt n’a pas manqué de provoquer bon nombre de réactions de la part d’internautes affligés par tant de véhémence. Sur sa page Facebook, le cinéaste Christophe Ruggia a ainsi fustigé, en réponse à cet article, « le mépris et l'arrogance habituels dont vous faites preuve à l'égard d'un de ces cinéastes sans lesquels vous n'existeriez pas, et qui en racontent beaucoup plus sur vous-mêmes que sur celui dont vous avez l'ambition de parler. »

 

 

Tumeur ou pas tumeur ?

Pour l’heure, la mort du frère cadet du cinéaste Ridley Scott n'a pas encore été classée officiellement comme un suicide, même si les autorités américaines traitent le dossier comme tel. La police de Los Angeles a ouvert une enquête, et une autopsie a été conduite ce lundi. Les conclusions n'ont pas encore été publiées, dans l'attente des résultats des tests toxicologiques. Citant une source proche du cinéaste, la chaîne américaine ABC a affirmé lundi que Tony Scott souffrait d'une tumeur au cerveau inopérable, ce qui aurait motivé son geste. Une rumeur que l'actrice Donna Wilson, la veuve du cinéaste, s’est empressée de démentir selon le site internet TMZ.

 

G.M.

 

Une vidéo hommage à Tony Scott (ThePatrick2323)

 

facebook Tweet
Commentaires
  • Nower
    Franchement, j'avoue que certains jouent les hyppocrites et enscencent tout à coup l'homme parce qu'il est mort mais, il était tout à faire possible pour Télérama de ne pas s'ajouter à ça en passant rapidement sur le fait plutôt que de cracher ainsi.Perso moi, je l'aimais bien de son vivant. Ennemi d'Etat est l'un de mes films d'action préféré et True Romance est un bijou !
  • Babalova
    on a le droit de ne pas aimer les films d'un réalisateur , mais cracher comme ça sur lui , je trouve ça dégueulasse .Bravo a ces deux andouilles qui se considèrent au dessus des autres parceque "L'express" et "Télérama" , pour ce dernier, j'me suis toujours torché le cul avec leurs critiques soit disant notables , pareil pour les "cahiers du cinéma" c'est pas mon genre de crémerie .
  • Clingo
    Ah mais on est d'accord, mais j'ai l'impression que certains descendent gratuitement le cinéma d'auteur. Les émotions ressenties devant un Bergman sont différentes de celles ressenties devant un Nolan, mais elles existent bel et bien ( tu n'es pas visé spécifiquement ). Ca m'agace juste au plus haut point que des gens croient qu'un film allemand en noir et blanc c'est forcément nul ( pour prendre un exemple ).
  • El Wray
    @Clingo : Attention à ne pas faire l'amalgamme "divertissement = blockbuster". Pour moi, un film divertissant c'est un film que tu prends plaisir à voir, devant lequel tu ne t'ennuies pas, et comme l'a dit Outburst il ne s'agit pas forcément de films à 200 millions de dollars. Et un film se doit d'être divertissant de toute façon, prétendre le contraire serait faire preuve de masochisme. A quoi bon aller au ciné si c'est pour se faire chier ?
  • Clingo
    " en meme temps telerama n'aime que les films de branlette cerebrale ou les drames sociaux genre festival de cannes que 3 peons vont aller voir le film en salle. quand on ne sait pas jouer au foot on fait arbitre, quand on se sait pas faire de cinema on fait critique." C'est trop bien les gens qui ont des idées reçues ! Quelle tolérance...faire du cinéma et de la critique sont deux choses différentes. Réaliser un film et écrire ne sont pas les mêmes choses, mais c'est peut-être trop dur à concevoir ? On peut être passionné de cinéma sans vouloir forcément faire de films. " Oui le cinéma peut nous apprendre des choses, mais les meilleurs réalisateurs, le feront en nous divertissant." : Voilà ce qui me semble être une parfaite conclusion :) " Euh, non. Il y a des grands réalisateurs comme Ozu, Godard ou Antonioni dont les films ne sont pas en général des modèles de divertissements, et ils sont bien plus importants que des gens comme Tony Scott ou Christopher Nolan. Après on n'est pas obligés de tout hiérarchiser non plus, mais dire que les meilleurs sont ceux qui enseignent en divertissant, non, c'est déplacé comme remarque. " Je trouve scandaleux qu'à chaque disparition d'une personnalité publique, des journalistes aigries de ne pas avoir réussi leur vie sans prenne méchamment à ces personnalité publique allant jusqu'à blesser encore plus leur famille en deuil !!! Messieurs et mesdames les journalistes de ces torchons veuillez au moins respecter la dignité des familles qui subissent cette épreuve ou ne venaient pas vous plaindre si quand votre tour arrivera, vos familles subissent à leur tour la vindicte de vos victimes !!!! " Evidemment quand quelqu'un se comporte mal, ça ne dérange plus qu'à son tour il soit victime de la " vengeance " des autres. Je me demande dans quel monde on vit...et quel rapport avec la vie des journalistes ? Qui te dit qu'il est aigri ? Qu'il soit méchant et idiot, tu peux le voir dans ses papiers, mais comment tu connais sa vie aigrie ? En fait tu fais la même chose que Jérémie Couston, tu émets des hypothèses idiotes en te basant sur des pensées infondées. Je répète que je trouve Couston ridicule sur le coup, mais certaines réactions ici le sont tout autant.
  • Outburst
    @El Wray : salut :) oui c'est vrai, va savoir pourquoi.J'ai pas dit que quelqu'un avait dit le contraire ^^ je disais juste que je trouvais ça dommage que ce genre de films soit si peu connus et que leurs réalisateurs ne nous marquent pas comme le feraient Bay, Nolan, Snyder ou Tony Scott (vu qu'il est ici question de lui.)
  • El Wray
    @Outburst : Salut ! Je suis pas sûr que "(ouais j'abrège désolé)" soit moins long à écrire que "ThanLife" mais bon ^^. Bien sûr que les petits budgets peuvent faire de grands films (c'est pas un scoop), divertissants et intelligents. Mais personne ici ne dit le contraire et ce n'est d'ailleurs pas vraiment le sujet.
  • Outburst
    Tu vois Bigger (ouais j'abrège désolé), je suis d'accord avec toi sur ta dernière phrase mais j'aimerai y réagir quand même en disant que c'est dommage que ce soit uniquement les réalisateurs de divertissements à gros budgets qui puissent le faire. J'adore les blockbusters, j'ai grandi avec ça, mais je vois aussi pas mal de films issus du cinéma indépendant qui sont de vraies merveilles (de divertissement, mais aussi de réflexion) et qui se retrouvent méconnus, ainsi que leurs réalisateurs. Le vrai problème du cinéma, c'est pas de savoir s'il doit divertir ou faire réfléchir, c'est plutôt le fait que ce soit uniquement un business et qu'un certain genre de cinéma est privilégié par rapport à un autre.
  • El Wray
    " Oui le cinéma peut nous apprendre des choses, mais les meilleurs réalisateurs, le feront en nous divertissant." : Voilà ce qui me semble être une parfaite conclusion :)
  • BiggerThanLife
    Le débat (entre quelques internautes ici) s'est orienté naturellement sur le sujet "art/cinéma : divertissement ou non", car il faut reconnaitre que ceux qui insultent Tony Scott dans leurs articles, le font spécialement parce qu'il n'y voit que du divertissement. Oui le cinéma peut nous apprendre des choses, mais les meilleurs réalisateurs, le feront en nous divertissant.
  • Rudy Beuvry
    Je trouve scandaleux qu'à chaque disparition d'une personnalité publique, des journalistes aigries de ne pas avoir réussi leur vie sans prenne méchamment à ces personnalité publique allant jusqu'à blesser encore plus leur famille en deuil !!! Messieurs et mesdames les journalistes de ces torchons veuillez au moins respecter la dignité des familles qui subissent cette épreuve ou ne venaient pas vous plaindre si quand votre tour arrivera, vos familles subissent à leur tour la vindicte de vos victimes !!!!
  • leochou
    Hors propos stériles, puériles et polémiques (télérama) je salut un bon artisan du cinéma. Certes il n'a pas réalisé de chef-d'oeuvre ou de film majeur mais une pléiade de films d'actions plutôt bien réussis (bien loin d'être des navets). Il avait un style bien à lui (on aime ou on aime pas). On sent dans tous ces films, une réelle implication et l'envie de faire plaisir à son publique et pour moi c'est le plus important. Je lui dirais au moins merci pour les excellents "True romance" (culte), "Spy game", "ennemi d'état" et "déjà vu". Repose en paix Tony Scott et encore merci pour les bons moments que j'ai passé avec tes films!
  • El Wray
    @alastor78 : "que tu dises non merci très franchement on s'en fouT". Ben oui, et alors ? Si tu résonnes comme ça, aucun post sur aucun forum n'a de sens puisque le but est de dire ce que l'on pense et de défendre son opinion. Je pourrais dire pareil concernant tes messages et ceux de tous les internautes qui postent sur tous les forums de tous les sites internet...Pour en revenir à la discussion (que je trouve décidément peu passionnante), je me demande si tu lis vraiment mes messages. Parce que je me tue à dire depuis hier soir que le cinéma propose du divertissement ET de la réflexion (la nouvelle du siècle, sans dec'). Et le cinéma de pur divertissement n'est pas forcément du cinéma bas de gamme comme tu sembles le penser. Contrairement à toi qui prétends que le "bon" cinéma n'est que réflexion, je n'ai jamais prétendu - et je ne prétendrai jamais - que le "bon" cinéma n'est que divertissement.Et au final je comprends ce que veut dire Winding. On ne va pas au cinéma pour s'instruire à proprement parler. Evidemment, de nombreux films peuvent défendre une cause, nous apprendre des choses et nous faire réfléchir, mais cela doit rester un minimum ludique afin que l'aspect "apprentissage" ne prenne pas le dessus sur ce qui fait avant tout un film : une histoire, des personnages, une ambiance etc.
  • lebelge73
    on aime ou on aime pas mais top gun reste un grand classique et je trouve ça un peu facile pour des journalistes de s'en prendre a lui maintenant qu'il est mort
  • aragarna
    Spy Game est un très bon film, loin d'être un simple blockbuster gonflé à la testostérone.... D'ailleurs Télérama l'avait encensé à l'époque....
  • Winding
    "alastor78" : Si cette conversation a commencé, c'est parce que certains critiquaient le fait que Tony Scott fasse du cinéma de "pur" divertissement (sans prendre en compte son potentiel talent...) et c'est contre cela que je m'insurgeais. Bien sur que le cinéma peut proposer une réflexion, mais pas pitié ne le critiquez pas quand il ne le fait parce que ce ne sera tout simplement pas l'objectif du film en question. "L'ART n'est pas fait ni pour vous divertir, ni pour vous inciter à apprendre. C'est la pensée d'un auteur qui se veut libre et voyager dans vos pensées. C'est à vous d'en retirer quelque chose." : Prenons la musique et la peinture, dans leur forme la plus primaire, tu crois que les gens les faisaient pour proposer une réflexion ? Bien sur que non, ils voulaient juste se divertir. Comme je l'ai déjà dit, il est normal que les choses évoluent et je n'ai rien contre ça, surtout que je regarde et aime absolument toute sorte de cinéma, mais par exemple si vous voulez vous documenter sur la guerre du Vietman, ne regardez pas Apocalypse Now et ne venez pas ensuite le critiquer parce qu'il n'est pas fidèle à l'histoire, ce n'était pas son but. De toute façon ce sujet est beaucoup trop vaste et subjectif pour que quiconque se mette d'accord, mais il me semble que je n'ai exprimé aucune sentence définitive dans mes commentaires, simplement que le cinéma n'avait aucune obligation de faire réfléchir ou d'instruire...
  • Asalyah
    en meme temps telerama n'aime que les films de branlette cerebrale ou les drames sociaux genre festival de cannes que 3 peons vont aller voir le film en salle. quand on ne sait pas jouer au foot on fait arbitre, quand on se sait pas faire de cinema on fait critique.
  • edwin212
    john non juste adapté je dirais ^^
  • John Pitakai
    jetli-34 je vois que tes propos sont un peu déplacés.
  • alastor78
    @el wray que tu dises "non merci" très franchement je pense qu'on s'en fou. Rien de personnelle hein, on se fou aussi de savoir si je préfère les blockbusters ou le cinéma français, ça n'est pas pertinent. Ce que je dis en revanche c'est que le cinéma ne sera pas la même chose pour tout le monde et que c'est réducteur de n'y voir qu'un divertissement parce que l'art (vu que tu l'appelles 7ème art) n'est pas uniquement et fondamentalement fait pour divertir, c'est un cliché erroné. Croire que pour s'instruire ou réfléchir il faut "prendre un essai" ou un "documentaire" c'est triste, on apprend de tout tout le temps, même du cinéma et même, pourquoi pas, des films de tony scott. C'est pas snob de réfléchir au cinéma, c'est comprendre que le type qui a fait le film avait un point de vue et pouvoir confronter sa vision du monde à la sienne. C'est pour ça que le cinéma est une excellente forme de réflexion et un excellent moyen de s'ouvrir l'esprit! Alorsvoir des types qui consomment les films comme des biscuits apéritifs mais pensent y apprendre autant que devant un match de foot ou une publicité pour de la lessive parce que réfléchir devant quelque chose d'autre qu'un essai ça fait "snob" moi ça me consterne...
  • BiggerThanLife
    keevin : Allociné a été parfait !
  • Clingo
    Tu vois de l'opportunisme dans leurs articles ? J'ai plus l'impression qu'Allociné s'intéresse de près à cette actualité parce qu'elle concerne justement un nom du cinéma. Que je sache, Allociné n'est ni Paris Match ni Voici, ils traitent du cinéma de façon simple sans tomber dans le journalisme-poubelle comme le font les magazines people. Je pense que s'il y a des gens à blâmer, c'est plus une certaine partie des membres du site qui n'ont aucun respect pour les autres, ont une propension à troller et à provoquer juste pour faire réagir. Je ne vais pas parler pour AC, mais c'est un site complet et juste dans la diffusion de l'information cinématographique. Il peut y avoir des écarts, une tendance à privilégier les gros films ( voir en ce moment la pub pour Expendables ) mais on peut pas taxer le site de faire de la merde, comme tu dis, l'équilibre entre la nature des films - et des séries - est respecté et le style des journalistes est bon, ça change de l'élitisme de certains ( Télérama, on y revient ). Et pour leur défense, cet article en reprend deux autres et ne reflète donc pas leur avis. Ps : dans Allociné on est aussi très loin du Allô maintenant, mais bon, peu importe.
  • keevin
    @Allociné (concernant l'actu ci-dessus) : Depuis quelques temps (des mois, pour être précis) vous me décevez de plus en plus. Et cette déception, comme il en va, se transforme petit à petit en dégoût à l'encontre de certains de vos choix (rédactionnels). Mais s'il n'y avait que ça... Ça c'est subjectif et ça ne vous touche pas le moins du monde qu'un de vos lecteurs exprime son chagrin de voir un site qu'il aimait disparaître. Objectivement, ce genre d'article reflète la déchéance amorcée d'Allociné. Loin du cinéma, loin du 7ème art et loin d'un quelconque art, il fait dans l'esbroufe (pas la meilleure, en plus) et vous amène à un niveau de Paris-Match, de Voici. Vous spéculez, vous crachez un venin insipide aux yeux de vos lecteurs, vous inventez, vous affichez des propos (qui ne sont pas forcément les vôtres, je le sais) ignobles. Bref, vous venez de pondre un article qui pue la merde.Tout ça, c'est déjà assez difficile à avaler lorsqu'on regarde tranquillement ses news "cinéma", mais il faut ajouter à votre façon de traiter le sujet (digne d'un torchon) le sujet en lui-même : la mort d'un homme. Ce n'est pas rien, on ne traite pas ça à la légère ou alors on ne traite pas ça du tout. Cet homme était simplement réalisateur de cinéma, je n'ai vu nul part qu'il était violeur d'enfants, tueur en série, tortionnaire de brebis, communiste ou n'importe quelle autre horrible chose. Alors pourquoi si peu de respect pour cet homme ? Il méritait qu'on le pourrisse après sa mort ? Qu'on fasse un jeu de cet événement ? Avez-vous, vous, Allociné, une information que personne d'autre n'a ? Vous rendez-vous compte de la tristesse de la chose ? Vous êtes un site dont le sujet est le cinéma. Vous faites 3 articles sur la mort d'un réa, comme si c'était un feuilleton (pourtant vous l'avez dit vous-même, il n'y a rien à voir, il s'est suicidé, il a laissé une lettre, point.). Dans un article vous sortez l'artillerie lourde avec la rétrospective, le quizz, la petite infographie reconstituée à l'arrache dans un coin de MS Paint, les captures minables de Twitter (ça c'est d'l'info qui tâche !)... Et dans le troisième vous balancez "Tumeur ou pas tumeur ?" et l'auteur signe lâchement d'un "G.M." petit (PETIT !) après avoir lâché ses pauvres analyses à deux sous (reprises, par ailleurs). Quel ridicule... quelle honte... Alors voilà, je ne suis qu'un petit lecteur mais cela fait plus de 7 ans que je viens sur Allociné et je vous vais vous dire ce que je vais vous dire en en étant parfaitement conscient : vous faites désormais de la merde. Sans même avoir une idée de ce qu'il se passe en coulisse et des tenants et aboutissants de votre ligne éditoriale, on sait qu'il y a "ciné" dans "Allociné", et là on est loin, très très loin, du "ciné". Avez-vous songé à rebaptiser le site en "Allopouffe" ? Ou bien "Allosaucisse" ? Après tout... tout est possible, maintenant. À bon lecteur. P.S. : DoS ou pas DoS ? (ce n'est pas une menace, c'est juste pour la blague)
  • Clingo
    Je pense qu'il faut les envoyer faire un stage à Télérama pour les lobotomiser. Enfin, je dis ça comme ça.
  • Winding
    "Mais depuis quand le type d'un film dicte forcément ce qu'il transmet ? Bonnie and Clyde n'est ni un essai ni un docu mais il permet de réfléchir sur la violence." : Je n'ai pas dit qu'un film ne devrait pas faire réfléchir, s'il le fait c'est toujours très bon à prendre, mais je trouve ça ridicule de critiquer un film parce qu'il ne le fait pas. "Et puis on peut aimer le cinéma comme divertissement et comme " art " ( le divertissement peut en être un ), pourquoi avoir une vision aussi fermée ?" : Tout le but de mon post était de dire que l'art est du divertissement (même si le divertissement n'est pas forcément de l'art). Après rien n'empêche le divertissement de proposer une réflexion ou une critique, mais il est préférable qu'il le fasse de la manière la plus simple possible (type fables de La Fontaine). "Diffuser une photo du pont d'où il s'est jeté, c'est de la provocation dans le sens le plus moche du terme" : Désolé sur ce coup là, je l'avais un peu zapé... C'est même pas que ça me choque, mais je trouve sans d'une puérilité sans nom.
  • El Wray
    "quel scoop je sais". Oui, le débat vole assez bas... Mais bon, apparemment certains ne sont pas convaincus de ce fait pourtant élémentaire :)
  • Clingo
    J'avais pas vu ton message. Tout ça pour dire qu'on peut réfléchir et se divertir au cinéma ( quel scoop je sais ).
  • El Wray
    @clingo : "Et puis on peut aimer le cinéma comme divertissement et comme " art " ( le divertissement peut en être un ), pourquoi avoir une vision aussi fermée ?" C'est ce que je me tue à dire et c'est ce que j'ai dit mot pour mot deux posts en dessous du tien. "Et puis c'est quoi un film " chiant " ?" Ce que je veux dire, c'est qu'un film dont le message est intéressant mais que je regarde avec un ennui à me tailler les veines, ben j'aime pas ça. "Et les films intelligents dans le fond et dans la forme existent aussi, ça serait bien de pas être aussi radical." Ben oui, je n'ai pas prétendu le contraire. J'expliquais juste à alastor78 - qui avait l'air de prétendre dans son post que le vrai cinéma est celui de la réflexion quitte à ce qu'on se fasse chier en tant que spectateur - que l'aspect divertissement est très important également. Mon explication n'était peut-être pas très claire, mais je n'avais pas envie de pondre un pavet juste pour convaincre quelqu'un que je ne connais pas. En tout cas je te rejoins totalement : pour moi le cinéma est fait pour se divertir ET pour réfléchir, ce que Winding et alastor78 n'ont pas totalement intégré.
  • The Dark Clown
    Il n'y a... pas de mot assez insultant... pour décrire une telle attitude...
  • Clingo
    " @alastor : Un film intelligent dans le fond mais chiant au possible, ben moi je dis non merci... Que tu le veuilles ou non, divertir est l'un des principaux enjeux du septième art, depuis que le septième art existe. " Bon je voulais arrêter de poster, mais en lisant ça je peux pas m'en empêcher. Divertir, oui. Mais le but de l'art est aussi de faire réfléchir. Et puis c'est quoi un film " chiant " ? Et les films intelligents dans le fond et dans la forme existent aussi, ça serait bien de pas être aussi radical. @Winding : " si vous voulez réfléchir ou vous instruire, prenez plutôt un essai ou un documentaire ". Mais depuis quand le type d'un film dicte forcément ce qu'il transmet ? Bonnie and Clyde n'est ni un essai ni un docu mais il permet de réfléchir sur la violence. On a le droit d'avoir un degré d'exigence et d'attendre d'un film qu'il nous procure les émotions que l'on veut, qu'elles soient bouleversantes, nous touchant profondément, ou juste divertissantes. Et puis on peut aimer le cinéma comme divertissement et comme " art " ( le divertissement peut en être un ), pourquoi avoir une vision aussi fermée ?
  • El Wray
    @Winding : Ben là c'est l'inverse : ce journaliste fait de la méchanceté gratuite. Diffuser une photo du pont d'où il s'est jeté, c'est de la provocation dans le sens le plus moche du terme. A choisir, je préfère encore, s'il y en a, les hypocrites qui lui lèchent l'anus alors qu'ils n'ont jamais apprécié son travail. Le mieux est bien sûr de relever les hauts et les bas de sa filmo avec honnêteté, ce que d'autres journalistes compétents ont su faire.
  • El Wray
    Oui, y'en a ras le bol de ces snobs qui ne vont au cinéma que pour réfléchir. Art et divertissement ne sont pas incompatibles, alors s'il vous plaît ne soyez pas aussi bornés.
  • Winding
    "Ils ont oublié que le cinéma c'est avant tout l'art du divertissement" : Merci, enfin quelqu'un qui comprend que le divertissement n'est pas une mauvaise chose... Je dirais presque que le divertissement est la fonction première de l'art, dans le sens noble du terme. Quand les hommes préhistoriques faisaient leur dessin dans les grottes, ils ne voulaient pas proposer une quelconque réflexion ou même laisser une trace, il voulaient simplement (se) divertir et c'était probablement la première forme d'art. Bien sur les choses évoluent et l'art (dont le cinéma) peuvent porter un message et une réflexion, mais n'allez pas le chercher là-bas. Si vous voulez réfléchir ou vous instruire, prenez plutôt un essai ou un documentaire, ça vous évitera de critiquer des films qui n'ont d'autre but que de divertir le spectateur en stimulant ses émotions et non pas son intellect. Pour ce qui est de Scott, je n'aimais pas plus que ça ses films, certains sont même de gentils nanars pour moi, mais je leur prête toujours une grande affection. Je trouve bien sur les critiques de Télérama à son égard stupides, mais au moins ils ont l'honnêteté de ne pas chanter les louanges du bonhomme parce qu'il vient juste de mourir...
  • denox
    Spy games et USS alabama j'ai adoré personnellement.Après on n'est pas la pour debattre sur sa qualité de metteur en scène mais sur son décés donc RIP
  • El Wray
    @alastor : Un film intelligent dans le fond mais chiant au possible, ben moi je dis non merci... Que tu le veuilles ou non, divertir est l'un des principaux enjeux du septième art, depuis que le septième art existe.
  • alastor78
    @biggerthanlife : "le cinéma c'est avant tout l'art du divertissement" et t'es qui exactement pour donner une définition universelle de ce qu'est le cinéma? C'est oublié que la période faste du cinéma hollywoodien que tu affectionnes c'est pas les années 80 et 90 et les blockbusters de spielberg mais les années 60 70 ou les réalisateurs avaient le pouvoir et proposé des films critiques, engagés et loin de n'être que des simples divertissements. C'est avec la vague de réalisateurs d'après que le cinéma devient avant tout un divertissement pop-corn et ça ne reste qu'une seule de ses fonctions. Au lieu de nous ressortir forum après forum le même genre de cliché sur le cinéma français et le cinéma américain, regarde des films que t'as pas forcément l'habitude de regarder, ouvre un peu tes horizons et rend toi au moins compte que des artistes peuvent faire des oeuvres pour d'autre raisons que celle de divertir les foules et que personne, sauf les revendeurs de dvd et les distributeurs de films ne considère que le cinéma c'est avant tout l'art du divertissement.
  • El Wray
    @BiggerThanLife : Des fois, mes actes s'accordent mal avec mes pensées. Je pensais "grand", j'ai écrit "gros", va savoir pourquoi. Et son meilleur film pour moi c'est "True Romance" sans hésitation, même si je n'ai pas encore vu "Le Dernier Samaritain" qui m'a l'air très sympa.
  • Clingo
    Ah ok. Bon après je suis pas sûr qu'on puisse tout mettre dans le même panier. Les Seigneurs est un film qui fait peur, c'est sûr, mais pour moi ce genre de films a surtout un but commercial ( jeu de mots au passage lolilol ) avant d'être des films d'auteurs ayant un propos et un fond ( comme...Camille Redouble ). Et je pense qu'il se fera descendre par Télérama...enfin, je m'arrête ici, parce qu'on est HS malgré tout. Bonne soirée.
  • jamesbond10
    CEST TOTALEMENT HONTEUX ET ABJECTE LA FACON DONT CES PETITS BOBOS PSEUDOS INTELLOS DENIGRENT UN ARTISTE PEU DE TEMPS APRES SA DISPARITION . Ces types de Télérama sont vraiment des déchets
  • BiggerThanLife
    Si si je parlais d'eux aussi, je parlais du cinéma français en général ;) lol Sympa de discuter avec toi même si on est pas d'accord. "Les Seigneurs" fleure bon ce qu'il y a de pire dans le mode de production du cinéma français actuel. Je parle bien de production.
  • Clingo
    Mais je parlais pas de la qualité, sinon du côté " toujours les mêmes " évoqué par BiggerThanLife. Après, évidemment je suis d'accord avec toi, mais je doute qu'il parlait de ces acteurs-là qui ne font aucunement partie du cinéma d'auteur.
  • edwin212
    clongo juste une parenthèse l'exemple que tu a cité : Nolan oui toujours les mêmes mais toujours de la qualité voir même de l’excellente qualité et les acteurs tous très bon voir excellent tandis qu'en france on recycle les gad les franck les josé les jamel et tout le tintouin tu saisis la nuance ? pas que tous sois mauvais mais bon la qualité et quand même très rares !
  • Clingo
    C'est dommage parce que c'est une idée reçue. Je reprends l'exemple du cinéma américain, si on veut le caricaturer comme tu le fais avec la France, je peux dire qu'ils font que du cinéma d'action et qu'on retrouve toujours les mêmes gens entre eux. Il n'y a qu'à voir Nolan, y a toujours Bale, Gordon-Levitt et Cotillard dans ses films, il pourrait s'ouvrir un peu ( j'adore Inception et TDKR je précise...). Après si tu veux grossir les traits, j'y peux rien. Moi y a des cinéastes français que j'adore et d'autres que je déteste, mais c'est pareil avec toutes les nationalités, voire les genres. Je déteste Rohmer mais j'aime bien Truffaut, pourtant ils font tous les deux partie de la Nouvelle Vague. Et pareil pour Le Nouvel Hollywood, j'adore Bonnie and Clyde mais j'aime pas M.A.S.H. C'est pas une question d'appartenance, mais de qualités individuelles. Le cinéma français n'est pas aussi chiant que tu ne le dis. Certains films sont plus radicaux que d'autres ( comme partout ), mais il faut accepter le fait que ces films parlent à certains, sans pour autant que ce soit un geste purement intéressé. Et le cinéma ça n'est pas que du divertissement, c'est pas pour rien qu'on l'appelle le septième art. Mais je le répète : on peut adorer un film suédois austère sur un couple comme un film d'action sur un policier prenant l'identité d'un bad guy ( et vice-versa ! ). Enfin bref, je m'étendrai pas, pas envie de faire du HS alors que cette fiche d'actualité concerne une si triste nouvelle.
  • edwin212
    bien d'accord avec ton dernier post bigger ya qu'a regarder le nouveau film : Les Seigneurs pour mieux comprendre tes propos ^^
  • BiggerThanLife
    Ouais, je trouve le cinéma français en général "inutile, péteux et vain", et "consanguin" je confirme (regarde tout ceux qui le font, toujours les mêmes. Népotisme et cooptation sont les maitres mots de ce petit milieu pourris) Tout ça pour quoi, pour des films chiants, autorisant et sans intérêt. Ils ont oublié que le cinéma c'est avant tout l'art du divertissement, comme les tours de Magie d'un certain Méliés, pourtant français lui aussi. Merci la nouvelle vague ;)
  • Clingo
    @booby : ce que la majeure partie des gens reprochent à Jérémie Couston, c'est pas de pas aimer, mais comme tu le dis, de débiter un lot imparable d'âneries ( le côté cocaïnomane et l'ombre de Ridley, hypothèses fallacieuses qui n'ont rien à faire dans un article puisqu'un journaliste est censé se baser sur des faits et non sur une intuition débile ).
  • BiggerThanLife
    @El Wray : Plus "grand" que la vie, plus "gros", non, bon même si j'ai pris du poids ces temps ci, ça reste "plus grand que la vie", MA définition du cinéma. Et le film le plus "bigger than life" qu'ait fait Scott, ça restera toujours dans mon petit coeur tendre, "TOP GUN", même si j'adore ses autres films comme "Le Dernier Samaritain", scénario de Shane "Arme Fatale" Black, "Uss alabama" qui est l'une des plus incroyablement passionnante confrontation de ses 20 dernières années au cinéma, eh puis "True Romance", pour son casting et son scénario Tarantinien, j'adore aussi. Eh puis impossible de passer sur "Le flic de Beverly hills 2", du pur cinéma fun, cool et sacrément divertissant.
  • Clingo
    @Bigger : Je suis calme, aucun souci, je pensais que tu me cherchais après l'épisode d'hier soir. Donc désolé si c'est pas le cas :ok: Mais bon, je préfère que tu fasses pas d'hypothèses vaines sur moi dans ce cas :) Je le redis de toute façon : son article est mauvais, aussi bien au niveau du style que de la morale. Se dire journaliste et écrire un papier aussi méprisant et irrespectueux, c'est quelque chose que je ne défends pas. Ce que je défends en revanche, c'est un certain droit de réserve. Ca m'agace un peu que le débat tourne autour des goûts de Télérama. Quel rapport ? Et puis je rejoins Margot ( je me trompe sûrement sur le pseudo ) : Couston est un critique, pas un cinéaste : son activité consiste à écrire sur des films, pas à en faire, donc c'est déplacé de sortir des " arguments " du type " Qu'il fasse mieux ! ". Dans leurs articles, les gens de Télérama disent jamais " J'aurais mieux fait ", c'est pas le but de la critique.
  • BiggerThanLife
    Du calme Clingo j'attaque personne (sauf Crousticon et tout ce qu'il représente), surement pas toi, si j'avais du "t'attaquer" (mot qui n'a aucun sens sur des forums bref passons) mes mots auraient sonner d'une autre manière crois- moi ;) Non, c'est juste que tu sembles essayer de trouver une sorte d'excuse à un comportement inadmissible venant de soi-disant journaliste de cinéma, donc j'en déduis que "peut être", note le "peut être" exprimer par le """ "Si" tu fais partie""", tu fais parti du petit milieu, tout petit milieu dont nous parlons ici ... ;)
  • cedric84
    Top Gun, Jours de Tonerre, USS Alabama, Spy Games, True Romance... Ceux qui disent que ce n'est pas un bon réalisateur ne connaissent rien au cinéma.
  • booooby
    En dehors du fait qu'il spécule sur son suicide et qu'il évoque une supposée "addiction notoire à la cocaïne" - et ça, ça se fait pas, on est d'accord - il fait simplement une critique des films de Tony Scott. Critique virulente oui, irrévérencieuse assurément, excessive et facile sans aucun doute. Mais ça ne reste que son avis. Je ne connais pas ce Jérémie Couston, je ne sais pas ce qu'il a écrit avant, ni si c'est habituellement un odieux connard. Mais ce que je sais, c'est que cet article exprime le point de vue de ce mec sur les films de Tony Scott, pas sur Tony Scott directement. Alors oui, il y a le "faiseur de blockbusters bas du front". Mais j'ai lu des choses bien pires (sur Brett Ratner par exemple... que je n'aime pas non plus mais c'est pas la question) sans pour autant que ça soulève un émoi pareil. Ma question est juste celle-ci : est-ce que ce même article aurait provoqué de telles réactions s'il était sorti du vivant de Tony Scott ? Et puis un autre truc qui me gêne, c'est que certains croient que le bon goût est universel mais que c'est uniquement le leur. Désolé de vous l'apprendre, mais non.
  • leboss35
    Télérama atteint des sommet en ce qui concerne des propos affligeants.Un excellent réalisateur de films à pop-corn, et sans ce genre de film on s'ennuierait sévère.C'est lamentable de lancer des propos pareil après la mort d'une personne n'importe laquelle.
  • Chocasse
    Aucune décence de la part de télérama, honteux ...
  • Makko
    certains journalistes ne mériteraient vraiment pas ce titre... cracher sur un cadavre est bien la marque de ces critiques sans gout qui aiment encenser le genre de film ou on verrait une canette de bière vide en plan fixe durant une heure et qui craquent leur acide sur des films qu'ils qualifient au vue de leurs critères élitistes de bouses affligeantes alors que certains de ces films sont, eux, de vrais chefs d’œuvres, comme la trilogie Lord of the Rings ou même Seven... je me demande ce que ces chers "journalistes" diront a la mort de Ridley Scott, James Cameron ou même Clint Eastwood... -_-
  • Clingo
    " Un cinéma inutile, péteux et vain "(...)C'est comme si on disait que le cinéma américain, c'était que des films d'action. C'est bien, on va loin avec ça...
  • Clingo
    @Bigger : ?? D'où tu sors ça ? Mon " appartenance " ? J'appartiens à que dalle, j'aime le cinéma, point. Je n'ai pas choisi le mauvais forum, on est bien sur un site de cinéma non ? Pas de tuning ? ( Remarque, vu le niveau de certains...je blague ). Enfin bon, j'imagine que tu sors une telle stupidité parce que j'ai défendu Camille Redouble ? C'est bien d'être réduit aussi vite à un cliché...je défends pas l'indéfendable, je trouve ça juste abusé qu'on lui tombe dessus comme ça. Si tu relis mon premier commentaire, tu verras que je trouve l'article de Couston d'une stupidité sans nom. Mais si t'as déjà choisi de m'attaquer sur une pseudo-appartenance au milieu bobo, je peux rien faire. Télérama est un magazine que je n'aime pas, non pas pour les avis qu'ils ont et les films qu'ils aiment, mais pour leurs critiques que je trouve parfois gratuites, peu poussées et trop dans la paraphrase. Et pour d'autres raisons. Donc bon, c'est pas avec moi qu'il faut jouer au mec frustré qui crache sur le cinéma français consanguin ( lol ), je regarde de tout et j'aime aussi bien les films d'auteurs français que les films d'action, l'important étant qu'ils soient bons ( j'adore Man on Fire soit dit en passant ). Donc avant de catégoriser les gens, essaie de réfléchir un peu et de comprendre ce qu'ils disent, ça te fera pas de mal. Quant à ta dernière phrase sur Tony Scott, mouais, ne lui donne pas plus d'importance qu'il n'en a réellement non plus.
  • El Wray
    Hello Plus Grand que la Vie ! Oui, sympa de se retrouver ;) Je suis vraiment triste pour Scott. D'après toi, quel est son meilleur film ?
  • JamesBond001
    Même dans la mort, il n'y a plus de respect! C'est véritablement choquant! :OLa seule chose que méritent ces journalistes est le renvoi pur et simple!Comment des gens peuvent-ils sortir autant d'abomination? C'est le retour de la barbarie ou quoi?Eh bien, dans ce cas, tuez-les!
  • Clingo
    Perso je pense pas que ce soit une raison pour se mettre à son niveau, si bas.
  • BiggerThanLife
    @Clingo ce "Crouton" là, nous insulte directement en critiquant avec autant de mépris l'un des réalisateur les plus influant et marquant de notre époque. En insultant sa mémoire, pour moi, c'est comme s'il crachait sur mes rêves adolescents...
  • Hendrix 56
    comment un journaliste peut dire ceci sur n'importe quelle personne qui soit, on a le droit de ne pas aimer ses films je suis d'accord sur le fait qu'il n'a pas fait que des bons films, mais dire ça c'est de la méchanceté gratuite et un manque de respect, c'est tout simplement honteux ! Je dis ça alors que je ne suis pas un grand fan de Tony Scott mais j'ai du respect pour lui.
  • Chunk84
    nikotex bien content qu'il s'en prenne plein la poire sur tweeter
  • SuperPepper
    Un très bon réalisateur et une triste nouvelle.
  • nikotex
    Je suis d'accord avec Chunk84. Le respect, Truc ne connait pas. booooby, si tu (re)lis l'article, ce n'est pas qu'une critique négative du Tony Scott. Qu'on n'apprécie pas ses films, ça ne me pose pas de problème, mais traîner quelqu'un dans la boue, et le traiter comme une sous-merde, ça me dérange. Et avoue que si un grand nombre de journalistes ont réagis à cette publication, c'est qu'il y a quand même un malaise.
  • DarkKane
    Ne pas apprécier le cinéma de Scott est une chose, le descendre sans demi mesure comme l'article de Télérama est une autre chose. Ce n'est plus du journalisme à ce stade là. Après, je trouve tout aussi de le porter aux louanges de par sa disparition tragique. Ce n'est malheureusement pas la première fois qu'un tel cas existe...
  • Clingo
    Le journaliste a écrit un mauvais papier, il faudrait le virer ? Donc quand Tony Scott faisait un film pourri, il fallait l'empêcher d'en faire d'autres ? C'est pas un peu abusé ? Tout le monde a le droit de se tromper, c'est pas comme si Couston était connu pour faire ça régulièrement. booby ( avec plein de O ) : On a le droit de donner son avis, oui, mais pas de cette manière. L'article semble un prétexte à un allumage en règle. " La plupart des critiques sont des réalisateurs frustrés, déja qu'ils sont payés à quasiment rien foutre...qu'ils profitent encore tant qu'ils peuvent, parce que bientôt il n'y auras peut être plus de presse papier " D'où tu sors que la plupart des critiques sont des réalisateurs frustrés ? On peut très bien apprécier les films sans vouloir en faire, et juste écrire dessus. Et affirmer qu'ils sont payés à rien foutre, ok, c'est vrai que réfléchir et écrire ça se fait très facilement. Et s'il n'y aura plus de presse papier, il y aura toujours Internet. Mais c'est pas parce qu'Internet permet à tout le monde de s'exprimer plus facilement que tout le monde s'exprime bien, donc même s'il n'y a plus de papier, les magazines continueront peut-être d'exister.
  • Chunk84
    booooby oui bien sur qu'ils ont le droit de ne pas aimer les films de tony scott,de toute facon pour le cas de telerama ils n'aiment pas grand chose mais là c'est carrément du manque de respect...
  • nikotex
    Suite à la publication du torchon de Truc (oui Couston, je l'appelle truc), ce dernier se fait actuellement pourrir son tweeter (normal c'est une pourriture), par un nombre incalculable de messages incendiaires bien mérités. Je propose à ceux qui ont un compte twitter, de continuer à le faire, pour que Truc comprenne bien qu'il n'a pas sa place dans le monde du journalisme. Mais bête et méchant comme il est, la mission est difficile. Mais vu les réactions des autres journalistes suite à la publication de cette immondice, il reste un espoir. Si Télérama a 2 sous de jugeote (ce qui n'est pas gagné), il serait intelligent de leur part de ne plus faire appel à Truc pour leurs futurs articles.
  • booooby
    Non mais je crois rêver. Vous voudriez que tout le monde s’extasie devant les films de Tony Scott. Les mecs qui ont écrit ces deux articles ont le droit de donner leur avis. C'est le principe même de la critique : un mec donne son avis sur un film (il a aimé/il a pas aimé) et on est d'accord ou pas avec lui. Et si ces deux types n'aimaient pas la filmo de Tony Scott, c'est leur droit le plus absolu. Et ça n'est en rien honteux. Allociné donne son point de vue, ces deux mecs là aussi. Perso, je n'ai jamais considéré Tony Scott comme un grand réalisateur. Pour moi c'était un tâcheron. D'autre peuvent aimer, tant mieux pour eux, mais moi j'ai jamais accroché. J'ai pas le droit ? Alors il est mort et c'est toujours triste pour ses proches, ses admirateurs, ok. Je reconnais qu'il a eu une influence certaine sur pas mal de réalisateurs. Oui, et alors ? C'est pas ça qui, à mes yeux, en fait un grand réalisateur. Là où c'est plus limite, c'est quand le mec de Télérama dit que "Cette concurrence fraternelle explique, sans doute, en partie, sa dramatique disparition." Ouais bah ça non, parce qu'on n'en sait rien, que c'est déplacé et qu'il n'a pas à spéculer là-dessus. Mais à part ça, s'ils veulent dire en toute franchise ce qu'ils pensaient de ce réalisateur, je ne peux que leur défendre le droit de le faire. Après, ça ne m'enlève pas le droit d'être d'accord ou pas avec eux, mais je n'ai pas à les traiter de tous les noms simplement parce qu'ils disent que Tony Scott n'était pas un si grand réalisateur que l'ensemble des critiques semblent le dire aujourd'hui. Et j'ose espérer que même si je considérai Tony Scott comme le plus grand metteur en scène au monde, je garderai cette cohérence de dire que ça n'est pas honteux de donner son point de vue sur la filmographie d'un réalisateur, même si ce dernier vient de mourir.
  • Sonny_Crockett
    La plupart des critiques sont des réalisateurs frustrés, déja qu'ils sont payés à quasiment rien foutre...qu'ils profitent encore tant qu'ils peuvent, parce que bientôt il n'y auras peut être plus de presse papier, quand à faire du cinéma pop corn, je ne vois pas ou est le mal, si c'est bien fait.
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Top Bandes-annonces
Nevada Bande-annonce VO
Contre ton cœur Bande-annonce VO
Quand on crie au loup Bande-annonce VF
Le Daim Bande-annonce VF
Tolkien Bande-annonce VO
Anna Bande-annonce VO
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Stars
Décès de Franco Zeffirelli, cinéaste et scénographe italien
NEWS - Stars
samedi 15 juin 2019
Décès de Franco Zeffirelli, cinéaste et scénographe italien
Loi anti-avortement : Alyssa Milano s'engage avec un guide des états à éviter pour les producteurs
NEWS - Stars
vendredi 14 juin 2019
Loi anti-avortement : Alyssa Milano s'engage avec un guide des états à éviter pour les producteurs
Dernières actus ciné Stars
Films Prochainement au Cinéma
Les films à venir les plus consultés
Back to Top