Mon AlloCiné
"Robocop" : la "pire expérience" de son réalisateur !
28 août 2012 à 10:21
facebook Tweet

Le cinéaste brésilien José Padilha, en charge du remake de "Robocop", explique vivre un enfer avec les préparatifs du tournage de ce film.

Alors que l’on apprenait récemment que Hugh Laurie (alias Dr House) ne participera pas à Robocop, voilà que son réalisateur José Padilha confie passer un sale moment avec la mise en chantier de ce film, dont le tournage ne devrait pas tarder à commencer. Fernando Meirelles (La Cité de Dieu, 360), qui a récemment parlé au téléphone avec son ami et compatriote Padilha, raconte : "Robocop est la pire expérience de sa vie. Sur 10 idées qu’il a, 9 sont refusées. Quelle que soit sa volonté, il doit se battre pour l’obtenir". Padilha lui a également confié : "C’est l’enfer ici. Le film sera bon, mais je n’ai jamais autant souffert et je ne voudrais plus jamais revivre une telle expérience". Comme beaucoup de réalisateurs étrangers amenés à travailler aux Etats-Unis, José Padilha semble subir à son tour la toute-puissance d’un grand studio de production hollywoodien (ici la MGM).

Laurent Schenck avec Dark Horizons

facebook Tweet
Commentaires
  • badvador
    il prennent un réalisateur étranger ou pas car ils aime ça façon de faire ses idée et son "oeil" et puis il lui interdisent tout ce qu'il veut aucun intérêt !!! pourquoi il vont le chercher dans ce cas la, ils n'ont qu'a le réaliser eux mêmes !!!!!
  • AmericanFox
    Il faut voir aussi quelles sont ses idées... Il ne faut pas faire les mêmes erreurs qu'avec le nouveau Juge Dredd par exemple.
  • vive-le-cine123654789
    Si ça continue, on a va se retrouver avec un remake d'Alien3 avec Fincher...Je rejoins badvador : à quoi bon prendre un réal particulier si c'est ensuite pour lui dire non à chaque fois. Y'a des yes man ou des blockbuster man fait exprès pour ce genre de projet.
  • Outburst
    J'avais lu je sais plus où (donc je sais pas si on peut vraiment s'y fier) qu'apparemment le scénario était une énorme blague, genre un truc bien pourri. Donc si en plus ils laissent pas faire le réal', ça sent le bon gros navet !
  • Dydoo29
    Outburst> J'ai lu sur filmsactu la même chose mais que le scénario est la copie même de l'original
  • brucetheshark
    C'es vraiment dommage, qu'en est-il de la liberté artistique... Cette mentalité sans prise de risque est si agacante
  • Sicyons
    Gros intérêt à obtenir encore un mauvais film : Ils se décideront peut-être à nous lâcher avec les reborns...
  • badvador
    Le pire dans tout ça c’est que si le film est une bouse et ne marche pas, les studio mettrons ça sur le dos du réal.
  • Chocasse
    Les producteur prennent la peine d'engager un réalisateur avec une vision particulière et pourtant ils l'empêchent de développer sa vision comme il l'entends ... Et bé, on peut pas dire que le film part sur de bonnes bases ...
  • Kao-BB
    +1 Chocasse vraiment dommage pour lui...
  • S?bastien M.
    C'est toujours la même histoire un réalisateur étrangé qui coute pas trop chère, une production qui lui laisse aucune marge de manœuvre et au final ça sera un film plus que moyen... Regardez le docu fuckin kassovitz ça donne une bonne idée de ce qu'est en train de vivre Padiha.
  • lolomatrix
    Non mais il ferait mieux de ne pas la vivre du tout, si c'est partit comme ça, déjà que le projet est casse g*eule si il ne lui laisse rien faire ils vont le condamner au navet... Qu'il laisse tomber c'est mieux, il lui laisseront rien faire, il va devoir relever le niveau de ce qui lui reste, et le résultat va trop le décevoir lui et les gens...C'est c*n pour lui, mais il ferait mieux de lâcher l'affaire a ce compte la...
  • toma47
    Ça sent pas bon tout ça...
  • Spacemeuh
    mouais MGM et la toute puissance.. y a 6 mois ils avaient les mickettes parce qu'ils étaient au bord de la faillite...
  • empeureur18
    en plus robocop est un film culte quand meme
  • KIDICARUS
    Pourquoi faire appel à un réalisateur comme lui, si ce n'est pas pour le laisser travailler tranquille.Il serait temps que les studio comprennent pourquoi ils choisissent des réalisateurs de talent, et qu'ils commencent à se laisser pousser des couilles.Apres ils vont dire que c'est la faute du réalisateur comme pour alien 3, highlander 2 et bien d'autres film remonté par les studio.
  • Herendil
    José Padilha a toujours réalisé les films en partenariat avec les sociétés de production de son pays, le Brésil, et celles-ci ont toujours laissé une grande liberté d'action aux réalisateurs. Cela se voit dans les films qui nous viennent du Brésil. Hollywood, c'est tout l'inverse. Les studios veulent garder un main mise sur leurs films, et font toujours pression sur les réalisateurs pour imposer leurs idées. Pour peu que le réalisateur soit jeune et/ou qu'il n'ait jamais connu l'univers d'Hollywood, l'expérience peut se révéler ardue. Et justement, pour sa première exprérience avec Hollywood, José Padhila est en train de s'apercevoir que derrière une facade de liberté, Hollywood est une dictature. J'ai les mots durs, mais je compare évidemment avec le cinéma brésilien, qui se rapproche plus du cinéma indépendant ou du cinéma d'auteur. De ce fait, évidemment, les sociétés de production brésiliennes et leurs producteurs ne cherchent pas à gagner le jackpot avec leurs films, contrairement à Hollywood. Les grands studios américains ne cherchent que la rentabilité, ne cherchent que les recettes. De "Robocop", MGM n'espère qu'une chose : que les spectateurs se précipiteront dans les salles obscures pour aller le voir, et ainsi lui apporter des sousous. Dès lors, si quelque chose ne lui plaît pas dans la réalisation de "Robocop", car elle estime que telle ou telle scène n'est pas assez efficace pour ameuter les foules, elles ne se privera pas de le dire à José Padhila, tout en essayant de l'obliger à respecter ses désirs. Tel est fonctionnement à Hollywood et à moins d'être une personne de renom, qui peut faire face à ce mastodonte, le combat est perdue d'avance, à moins que vous soyez bien entouré.
  • greatsayaman
    Si j'avais été se réalisateur, je crois que jme serais barré tout de suite (mais jcrois que si jconnaissais la sommes qu'il se fait, meme pour se qui risque d'etre une future bouse, je serais quand meme rester :p )
  • alastor78
    @S?Bastien M. Le docu sur Kasovitz montre certes que les producteurs ne laissent pas assez de liberté aux réalisateurs mais c'est aussi un film sur un réalisateur qui ne sait pas faire de compromis et gâche son talent son film en n'essayant jamais de s'adapter aux règles de ce milieu là. Quand un film coute des dizaines et des centaines de millions de dollars, il ne faut pas s'étonner que les producteurs veulent rentabiliser leurs investissements et préfèrent donc garder des formules qui marchent plutôt que de donner cartes blanches à des réalisateurs qui ne comprennent pas encore comment ça marche. c'est pas nouveau et ça n'empêche pas la sortie de très bons films. Pourquoi? Tout simplement parce que les bons réalisateurs hollywoodiens ne sont pas forcément les plus créatifs mais ceux qui savent se battrent pour leurs idées et concilier les intérêts des producteurs et leur vision personnelle. On nous bassine à longueur de forum avec Spielberg, Lucas ou plus récemment Nolan. Ils sont pourtant l'incarnation même d'un système qu'ils arrivent à faire marcher en faisant des compromis sans aller jusqu'à ce compromettre. Verhoven était lui passé maître dans cet art là puisqu'il remplissait le cahier des charges d'hollywood en faisant des films qu'on pouvait voir comme des divertissements pop-corn ou comme de grandes satires de l'amérique et du cinéma. Total Recall et Robocop sont deux excellents exemples et c'est ce qui les rend cultes. Que Mereilles soit embêté par ses producteurs, c'est normal. Mais qu'il dise qu'il se bat pour défendre ses idées et qu'il ne va pas lâcher le morceau même s'il passe un sale moment (au lieu de laisser tomber comme en suggèrent certains), moi je trouve que c'est très encourageant pour le film. ça ne veut pas dire que le film sera bon, mais ça veut au moins dire qu'il aura quelque chose de personnel parce que le type qui réalise se sent concerné par le projet.
  • Sicyons
    il ne faut pas oublier que Spielberg ou Lucas (puisqu'ils sont tant cités) ont aussi dû se battre pour se faire une place, bien avant d'avoir le pouvoir d'imposer leurs idées aux exécutifs comme désormais, voir de participer activement au système (comme Lucas avec son "empire" tel que l'avait rêvé Coppola lui-même). Bref, plutôt que de rejeter en bloc tout un système (qui est certes bourré de défaut, de plus en plus, même), peut-être faudrait-il mieux essayer de faire preuve d'un peu d'humilité et de suivre un peu les traces de certains grands qui ont montré la voie. Charlie Chaplin fut l'un des premiers, n'oublions pas ça non plus.
  • badvador
    même cameron arrivé un moment les producteur ne le suivent plus est il doit financé lui même à la fin
  • August Alexander
    Je viens de revoir Robocop...ce film n'as vraiment nullement besoin d'un "remake"...c'est beaucoup trop tot...contrairement à total recall, qui sentait vraiment le "vieux"...(de toute façon j'aimais pas l'original...trop..."studio" à mon gout...)...bref... ça sent la fin définitive de la MGM...et d’après le teaser...je sens qu'on va tous moyennement apprécier le relooking du Robocop puisqu'il semblerait que son "armure" soit...noire...Ce teaser peut d'ailleurs expliquer largement le refus de certaines idées de la MGM vis à vis du real'... étant donné que la prod semble avoir déja tout prévu...en meme temps, ce film, c'est une commande...alors y a aucune raison pour que le realisateur vienne se plaindre...j'ai pas le souvenir que Burton l'ai fait pour ses 2 batman ou pour son horrible Planet of the apes....et dieu sait que j'ai du mal avec Burton...
  • Setsuna Y.
    Sa sens le roussi ce film en plus le réalisateur qui fait dans son pantalon rien que pour le construire j'imagine même pas ce que sa donne en ce moment sur le plateau :s
  • Jigo
    Ce n'est pas surprenant, de toute façon, 90 % des réalisateurs étrangers débauchés à Hollywood, se retrouvent une main devant, une main derrière, à suivre contraint et soumis les ordres des exécutifs ou les caprices des stars. Puis, un Robocop, avec ce design, PG-13, ça finira à la poubelle comme le troisième opus, la série, les dessins animés et aussi les immondes téléfilms.
  • Hunnam29
    Et oui ! Ce n'est pas le tout de réussir à entrer dans le club fermé d'Hollywood mais c'est vraiment dur de gagner leur confiance. Après, ça fait parti du métier ! Faut se battre pour se faire un nom.Ca doit lui changer de son film brésilien ou il devait faire ce qu'il voulait sans que personne ne dise quelque chose.
  • Jigo
    Pascal Laugier le disait pertinemment dans une interview (on lui avait proposé le reboot d'Hellraiser), quand tu acceptes d'être le réalisateur d'un projet comme ça, tu t'exposes à la pression des Studios (ils ont le Final Cut), le torrent de haine déversé par les fans de la licence, et un poids sur un CV en cas de bide. C'est pour ça, que les Blockbusters, ce n'est pas une sinécure sauf pour des Mastodontes bien installés.
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Top Bandes-annonces
After My Death Bande-annonce VO
Mortal Engines Bande-annonce VO
Sponsorisé
Amanda Bande-annonce VF
Yomeddine Bande-annonce VO
Overlord Bande-annonce VO
Les Veuves Bande-annonce VO
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Tournages
Millenium : saviez-vous que le dernier opus n’était PAS adapté d’un livre de Stieg Larsson ?
NEWS - Tournages
mercredi 14 novembre 2018
Millenium : saviez-vous que le dernier opus n’était PAS adapté d’un livre de Stieg Larsson ?
Mort de Stan Lee : Avengers 4, Captain Marvel... A-t-il eu le temps de boucler ses caméos ?
NEWS - Tournages
mardi 13 novembre 2018
Mort de Stan Lee : Avengers 4, Captain Marvel... A-t-il eu le temps de boucler ses caméos ?
Dernières actus ciné Tournages
Films Prochainement au Cinéma
Les films à venir les plus consultés
Back to Top