Mon Allociné
Le scénariste de "Un prophète" et "Braquo" règle ses comptes avec le cinéma français
10 janv. 2014 à 16:45
facebook Tweet G+Google

Interrogé par nos soins à l'occasion de la diffusion prochaine de "Braquo" saison, 3, Abdel Raouf Dafri, le scénariste des deux "Mesrine" ou encore du film de Jacques Audiard, "Un prophète", s'est exprimé sur le système de production des films français et du traitement réservé aux scénaristes dans l'hexagone.

Lauréat d'un César pour Un prophète, Abdel Raouf Dafri est sans conteste l'un des grands noms du scénario en France. Mais il est également connu pour ses propos sans langue de bois. Ainsi, interrogé par nos soins sur le travail des scénaristes en France, il n'a pas pris de gants pour dévoiler le fond de sa pensée et livrer une vision virulente du système. Morceaux choisis :

 

- "Aux Etats-Unis, le scénario c'est ce qu'il y a de plus sacré."

 

- "Qu'est-ce que c'est que raconter une histoire ? Aujourd'hui en France, on a perdu ça !"

 

- "La plume c'est comme la bouche : si t'as rien à dire, ferme ta g....e !"

 

- "En France on ne valorise pas l'écrit"

 

- "Quand vous regardez le cinéma français, vous pleurez !"

 

- "On fabrique du Doliprane."

 

Propos recueillis par Clément Cusseau / Cadrage : Constance Mathews.

 


A NE PAS MANQUER EN CE MOMENT...

Paul Walker : ses remplaçants sont choisis !


Suivez-nous sur Twitter pour connaître l'actu ciné & séries d’AlloCiné

facebook Tweet G+Google
Commentaires
  • Ikki du Phoenix

    le débat est clos Marc Fiévet ,donne raison a Adbel Raouf Dafri !Julien leclercq est un sacré menteur ! lisez la réponse de Marc Fievet ! a la place de julien j'aurais honte maintenant les gens penseront qu'il ment toujours ,pas bon ça , si un jour il dit la vérité sur un autre débat ,les gens le suspecterons toujours d’être le menteur !

  • Saymyname-WW

    Pour s'inscrire sur ce site si c'est juste pour cracher ta haine... car a priori tu n'aimes rien et tu es supérieur à tout le monde...

  • pouet P.

    T'es bien gentil mais Lang a quitté l'allemagne quand le Furher lui a demandé de réaliser les films du IIIème reich. Sa femme on s'en fout, Lang est l'antithèse même du nazi et oui, le terme "humaniste" s'applique bien à lui. Regarde "Fury" ou "j'ai le droit de vivre" si t'en es pas convaincu.

    Maintenant, traiter Nolan de fasciste c'est beaucoup dire. Je dirais simplement "américain". C'est clair qu'on trouve dans les films de super-héros, quelqu'ils soient, des éléments que n'auraient pas renier les nazis : culte du corps musclé, apologie de la violence, idée selon laquelle le peuple a besoin d'un "guide"... Entre superman et le "surhomme" la frontière est faible.

  • pouet P.

    "Aux Etats-Unis, le scénario c'est ce qu'il y a de plus sacré."

    C'est une blague ou quoi ?
    C'est pour ça que tous les derniers films us sont des remakes ou des adaptations de comic book marvel ?
    Allons la bonne blague, le scénariste est le dernier maillon dans un film américain! N'importe quel stagiaire peut faire l'affaire du moment qu'il remplit le cahier des charges des producteurs : des biscottos, des explosions, dieu bénisse l'amérique et c'est bon.
    Qu'il regarde "the player" de john altman, c'est très bien expliqué : pourquoi payer si cher un scénariste alors que n'importe quel merde avec Tom Hanks et Spielberg fera un carton de toute façon.

  • Saymyname-WW

    Je t'ai pas pris à défaut sur les fautes ? C'est ça mon mensonge ? HA HA HA

  • gimliamideselfes

    Encore un mensonge.

  • Saymyname-WW

    Je t'ai toujours pris à défaut.

    Et je reconnais que ma victoire sur les fautes d'orthographe / grammaire, c'est la plus savoureuse puisque c'est toi qui m'avait attaqué sur ce sujet :)

  • gimliamideselfes

    … Dixit le mec qui n'a jamais réussi à me prendre à défaut et qui me stalke comme une pucelle stalkerait Justin Bieber.

  • Saymyname-WW

    Tout le monde te tombe dessus si facilement et comme tes arguments sont très limités, tu te fais toujours avoir... :) :) :)

  • Thejoosty

    J'ai dis ça exprès pour t'emmerder

  • gimliamideselfes

    C'est sûr que comme ça on va avancer "chacun ses goûts" et puis quoi encore ?

  • Thejoosty

    C'est ton avis, tes goûts

  • gimliamideselfes

    Bien sûr que si il y a du vrai cinéma, du cinéma à propos, à mise en scène… un truc viscéral dans son parti pris.

  • Thejoosty

    La vérité c'est surtout que tu pètes plus haut que ton cul, j'étais encore tenté de te dire que chacun à ses goûts mais si tu persistes à penser le contraire... Il n'y a pas de vrai cinéma tu sais

  • gimliamideselfes

    Les deux ne sont pas antithétiques.

  • gimliamideselfes

    ça dépend du sujet.

  • Thejoosty

    Et quelle est cette vérité ?

  • Saymyname-WW

    La mégalomanie chez les grands artistes, écrivains, hommes politiques, etc... ça peut se comprendre.

    Mais la mégalomanie de la part d'un internaute d'Allociné, c'est risible.

  • gimliamideselfes

    Les sophistes disaient la même chose à Socrate.

  • Saymyname-WW

    Ca se confirme, tu devrais vraiment côtoyer des êtres humains car là, ça devient pathétique.

  • gimliamideselfes

    Où est la réponse à cette question ?

    "Parce que les gens ne font pas l'effort de voir du muet on peut faire pareil en "nul" ?"

  • gimliamideselfes

    Je suis comme Socrate, à l'aide de mes dialogues je pousse les gens vers la vérité.

  • Saymyname-WW

    Encore en train d'imposer ton avis... Tu devrais sortir, voir des gens, ça te ferait du bien.

  • nkta1

    La je ne comprends pas j'ai répondu à toute tes question, si tu ne veux pas les entendre, je n'y peux rien.

  • gimliamideselfes

    Je t'ai posé une question… tu n'y as pas répondu…

  • nkta1

    Quel débat ? J'aime et j'ai dit pourquoi, tu n'aime pas et tu as dit pourquoi, c'est une question de subjectivité si tu ne comprends pas, tu peux le prendre pour une esquive c'est ton problème, moi j'ai autre-chose à faire que de tourner en rond.

  • gimliamideselfes

    Belle façon d'esquiver le débat.

  • nkta1

    C'est ton avis, moi j'en ai un différent.

  • gimliamideselfes

    Mais n'importe quoi… Parce que les gens ne font pas l'effort de voir du muet on peut faire pareil en "nul" ?

  • nkta1

    ça s'appelle un hommage, pas besoin de réinventé, puisque les films muets sont vues extrêmement rarement voir pas du tout, mais ils ont quand même fait l'effort de mettre des bruitages dans un film muet et ça peu de film muet l'ont fait ;)

  • gimliamideselfes

    Pas un très bon film, un film qui sous couvert de l'hommage refait la même chose sans inventivité. à quoi ça sert de faire pareil en moins bien ?

  • nkta1

    On aime ou on aime pas, mais comparé un chef d'oeuvre à the artist je ne pense pas que ce soit constructif. Un chef d'oeuvre sera toujours meilleur qu'un très bon film.

  • gimliamideselfes

    Comme chantons sous la pluie mais en nul !

  • nkta1

    Exactement, s'il n'avait pas vu ce film il n'aurait jamais vu de film muet et en plus le film explique le problème lié à la venu du parlant pour certains acteur de muet.

  • gimliamideselfes

    Non mais l'excuse de la découverte c'est bidon, combien de gens sont vraiment allés voir boulevard du crépuscule après the artist ? 1% ?

  • nkta1

    ça a le mérite de changer un peu et de faire découvrir ce genre de film au jeune public. Après dire que c'est de la merde je trouve sa un peu fort.

  • gimliamideselfes

    Non mais je m'en fous de la femme de Lang, tu regardes Fury ou aime le maudit… c'est un cinéma qui a une notion de la justice.

  • Ro s.

    Toute cette discussion est fort intéressante, mais la femme de Lang, qui participait au processus d'écriture des films, était proche des milieux nazis, alors Lang=merveilleux humanisme et Nolan=dangereux fasciste, c'est le truc le plus stupidement manichéen que j'ai pu lire sur le "fascisme" de Nolan.

    Je vous rappelle que depuis les années 80/90, tout l'univers de Batman a été remodelé par Franck Miller (qui lui est vraiment d’extrême-droite, auteur notamment de Batman: Year One, The Dark Knight Returns et The Dark Knight Strikes Again, mais aussi de 300 et Sin City pour vous donner une idée), alors forcément les thématiques de la saga de Nolan ont subi de fortes influences.

  • Sektor S.

    Oui merci je mate les vidéos avant d'ouvrir ma bouche...

    Dans le doute, suite à ta remarque, j'ai rematé l'interview, je persiste et je signe : ils dit qu'ils ont changé le nom du perso principal et le titre du film, ça l'a véner' et donc il a refusé... ensuite, il devient beaucoup plus évasif et se contente de lâcher un "ils ont nivelé mon scénario vers le bas" c'est vague et ça veut rien dire...

    En clair, pour moi, aux vues de la vidéo de la réaction du réalisateur, je pense qu'aucun des deux n'est irréprochable dans l'affaire...

  • gimliamideselfes

    Les gens qui ont réinventé le cinéma quoi.

  • HarryLockhart

    Esthétisme est un mot péjoratif seulement pour Bazin et la critique francaise, je ne vois pas pourquoi il serait connoté négativement au vu de sa signification

  • Ro s.

    le réalisateur a voulu changer les noms, il a refusé et ils se sont engueulés, donc le réalisateur a demandé au scénariste de son film précédent de réécrir une histoire qui ressemble mais avec des noms différents. Tu écoutes les vidéos que tu commentes ?

  • HarryLockhart

    Bah oui mais chacun les gouts et le cinéma francais, c'est clair qu'il ya ni intrigue, ni esthétisme ni fond, juste une recherche de la banalité qui est à mon avis peu interressante. Alors que certains films portent vers cela ok, mais là c'est une part trop importante du cinéma francais qui oublie que le cinéma est également un système industriel destiné aux masses (Eisenstein l'avait dit mais encore plus vrai dans une société de consommation). Ce qui ne veut pas dire qu'il faut faire du ciné sauce Nabila, mais pas non plus se couper de la narration

  • gimliamideselfes

    Mais personnellement je suis contre l'intrigue au cinéma. Ou alors complètement minimaliste.

  • HarryLockhart

    Bah oui mais dans ce cas le vrai ne vient pas du fait que le cinéma soit ancré dans un contexte social banal et qu'on connait tous et le cinéma francais pourrait chercher le vrai (enfin l'émotion quoi) ailleurs, le méler à des intrigues plus palpitantes que tata n'a pas de vie sexuelle et s'enferme dans sa salle de bain alors papi va faire les courses

  • gimliamideselfes

    Bien sûr que si c'est vrai. Non ce n'est pas réaliste et ce n'est pas une condition nécessaire pour être vrai.

    Lorsque Depp prend Ryder dans ses bras, les émotions sont vraies.

  • HarryLockhart

    Là tu parles pour toi... Moi Edward au mains d'argent ca m'émeut et c'est loin d'être vrai ou réaliste..
    Le vrai est une condition car il faut bien evidemment que les personnages et autres soient un minimum réaliste, mais il n'est pas je pense le but du cinéma

  • HarryLockhart

    Oui mais c'est montrer la dérive pour mieux la critiquer

  • MadRom

    Au début du film, on dérive un peu vers le fascisme avec omniprésence de la police et les prisonniers qui ne sont plus jugés.

  • Sektor S.

    Mouais... je reste perplexe : si tu revois l'interview, tout ce qu'il dit c'est qu'ils ont changé le nom du film et du héro principal... si c'est juste ça les modifs apportés au scénario désolé mais ça change pas radicalement le film...

  • gimliamideselfes

    Sauf que si tu n'as pas de vrai tu n'as pas d'émotions…

  • HarryLockhart

    Oui j'avais oublié John Blake il faudrait que je le revoie. Mais d'apres ce que je me rappelle et ce que tu viens d'ajouter le film ne propose pas de dérive, non...

  • HarryLockhart

    Bon la le probleme c'est qu'on ne partage pas du tout la même vision fondamentale du cinéma.. SI tu veux pour moi, le cinéma est de base un outil permettant la captation du réel et je ne pense pas qu'il doive justement se limiter à chercher le vrai mais qu'au contraire il doit assumer le faux. Contrairement à Godard qui dit que le cinéma c'est la vérité 24 fois par seconde, je rejoins de Palma qui dit l'inverse : The camera lies all the time... L'opposition Lumière/Melies quoi...

  • gimliamideselfes

    J'aimerai que tu me dises où se trouve le bavardage intellectuel chez
    Kechiche, Bonello, Desplechin (ils parlent mais c'est plus fun), Dumont…

    Je
    n'ai pas vu Mud et Gatsby (ce dernier a l'air nul à chier), cependant
    où est la prestation dans Gravity ? Et la place haut delà de la pine
    c'est une honte comme film. Insupportable ! Mal écrit, avec des acteurs
    qui en font des caisses dans leur autisme, c'est bon, poubelle !

    Le
    loup de Wall Street c'est très bien DiCaprio se donne à fond, mais en
    terme de jeu ça n'a rien à voir avec la vie d'Adèle. On est plus dans la
    performance que l'incarnation réelle.

    Cassavetes j'aime pas spécialement, j'en ai vu deux ça m'a plutôt fait chier pour tout te dire et je n'en garde aucun souvenir.

    Et le subtilité ce n'est pas de dire des choses dans un truc grand public, ce n'est qu'une façon de faire.

    Et
    justement le fait qu'il y ait peu d'action (enfin de scènes d'actions)
    dans le cinéma français, c'est ce qui fait le vrai, de créer des
    personnages humains, etc. Et lorsqu'ils s'animent c'est que ça vaut
    vraiment le coup avec de vrais enjeux !

    Et je me répète
    mais Bonello, Depardon, Dumont font des films sublimes visuellement…
    ils n'ont actuellement nul pareil de part le monde.

    Pour
    les spaghetti, c'est justement tout l'art du truc, les spaghetti on est
    content de les manger, c'est un régal, elles sont bonnes, etc. Le
    plaisir est dans les choses simples.

  • MadRom

    Bah oui et non parce que à la fin, John Blake reprend le flambeau en tant que Batman.
    Je pense surtout que les citoyens de Gotham vont devoir affronter leur peur afin d'en être libérer. D'ailleurs Bruce Wayne sort du puits ( superbe métaphore sur l’ambiguïté du bien et du mal et une belle référence à l'allégorie de la caverne de Platon ) et est donc libre que lorsqu'il comprend qu'il doit être confronté à cette peur. C'est pareil pour Gotham et c'est pour ça, je pense, que le film n'est pas fascisant, parce qu'il demande aux citoyens d'affronter leur peur au lieu d'essayer à tout prix de s'en préserver et donc de dériver vers des idées fascistes.

  • HarryLockhart

    Alors en cinéma américain récent, Mud, Le Loup de Wall Street, Gravity, The Place Beyond the Pines, Gatsby, Ma vie avec Liberace sont de très bon films juste pour 2013 avec des performances d'acteur qui pour moi valent celles de La Vie d'Adele. Ce film n'a aucune commune mesure avec les grand films d'acteurs comme les Cassavetes où tu sors de la salle bouleversé par la prestation ET le film, et les images te restent en tête pendant des mois.. Ici les personnages ne sont peut etre tout simplement pas assez attachant mais le film ne prend pas pour moi.

    Malgré tous les discours que l'on pourra me faire sur le beau, je ne suis pas le seul loin de là à trouver l'oeuvre de Kechiche abusivement portée aux nues par la presse. Tu le qualifie de subtil, mais je ne vois pas en quoi.. Justement il me semble que la subtilité est du côté américain (pas dans tous les films hein je l'admet), car ils arrivent à intégrer des réflexions profondes au coeur de récits grand public alors que dans le cinéma francais il n'y a ni réflexion, ni action, juste du bavardage intellectuel qui n'est pas à mon sens du cinéma, art visuel avant tout.

    Voila c'est mon point de vue et pour le résumer je vais citer Bukowski : An intellectual says a simple thing in a hard way. An artist says a hard thing in a simple way.

    PS : Au niveau de la lutte des classes, le film est quand même très maladroit et cliché (famille pauvre spaghetti, famille riche huitres, professions des parents, etc). Le film manque justement à mon avis de subtilité à ce propos tant il force l'opposition thématique.

  • HarryLockhart

    Au final Bruce Wayne abandonne le costume, il ne devient pas le monstre qu'il aurait pu être si il avait continué d'ignorer tout ce qui le rend humain (blessures, peurs, amour,...). Même si Bane est de "gauche", le principe du "justicier" qui va avec Bane et Batman, car les deux se considèrent comme tel, est en soi fascisant (la justice ne fait pas son boulot donc un mec va tuer les mechants dans la rue). A la fin de TDKR on s'en remet donc à la société et non plus à un vengeur solitaire et pour moi c'est profondemment non fascisant comme fin.

    C'est ma vision du personnage de Bane et de la fin du film, il est intriguant justement parce qu'il permet de se poser la question de la limite entre terrorisme et héroisme.

  • gimliamideselfes

    La Route je serai très réservé. Benjamin Button c'est un très beau film (mais pas tout récent non plus), mais c'est beaucoup plus idéalisé.

  • MadRom

    Il y a quand même quelques films américains récents qui s'attardent sur ce que tu cites, sur le simple: je pense à La Route ou L'étrange Histoire de Benjamin Button, par exemple (bien que, pour les deux, le contexte tende vers le fantastique). Ce dernier montre la vie dans sa simplicité avec ses hauts et ses bas et au bout d'un moment, ça en devient bouleversant.

  • Ro s.

    ha ha une gamine de 12 ans qui regarde Game of Thrones ^^
    Dire non à la censure je veux bien mais il y a quelque limites, montrer le personnage d'une ado mariée de force qui se fait clairement sodomiser puis tombe amoureuse de son Kal chéri, c'est moyen comme modèle pour une gamine !

  • Ro s.

    ben justement il explique que son scénar a servi à leur torcher le cul et qu'ils ont fait un plagiat minablement mal écrit.

  • Ro s.

    Aux Etats-Unis, le scénario c'est ce qu'il y a de plus sacré.

    lol
    Il connait tous ces films avec Nicolas Cage ? Il connait la prélogie Star Wars ? Il connait la trilogie du Hobbit ? c'est dommage qu'il ai prononcé cette phrase, parce que tout le reste est tellement vrai !

  • gimliamideselfes

    Ben justement non, c'est pas ça.

  • gimliamideselfes

    Je n'avais pas fait le rapprochement entre ce que tu disais et ma boutade du premier message…

    Kechiche a une mise en scène plate ? difficile de faire plus dynamique pourtant ! Lisible, qui parvient à capter tous les éclairs de génie de ses acteurs… Difficile de faire mieux.
    Et c'est là que l'on voit le mal que peut faire la non subtilité des films américains.
    Parce que Kechiche est un mec subtil mine de rien, parce qu'il arrive justement à mettre le réel au centre de son film, tout en traitant d'une belle histoire d'amour. Et Nicolas Boileau disait le beau c'est le vrai. Et lorsqu'on a des gens qui s'aiment et que l'on pas d'autres choix que d'y croire parce que les acteurs sont tellement à bout qu'ils ne jouent plus, ils sont. On est dans le vrai, dans le beau.

    Que toi ça ne t'intéresse pas, tant pis pour toi.
    Mais après il ne faut pas venir dire n'importe quoi.
    Parce que Kechiche, dans la vie d'Adèle qui arrive à te faire derrière une histoire d'amour homo un film non pas sur l'homosexualité, mais un film sur la lutte des classes et l'incapacité des bourgeois à aimer et leur proportion assez grande à se toucher la nouille sur rien du tout. J'en veux pour preuve la scène où ils parlent de cul à l’anniversaire (?) d'Emma. D'un côté les grands mots et de l'autre quelqu'un de naturel qui se sent exclu cette conversation sans intérêt.

    La scène où elles citent Sartre par exemple, c'est fabuleux on sent le mépris de classe lorsqu'Adèle arrive avec son Bob Marley, tu le vois dans le sourire d'Emma, un petit sourire méprisant.

    Après ce n'est pas ce qui m'a fait aimer ce film, j'en ai rien à foutre, mais c'est vraiment le beau, des personnages qui existent, avec des enjeux clairs, simples et puissants. Contrairement à une production (américaine il faut bien l'admettre) où les enjeux sont perchés et les réactions peu crédibles.

  • gimliamideselfes

    Ceci explique cela.

  • MadRom

    Peux-tu développer un peu plus ?Je vois pas bien le lien entre ta conclusion (le film est non fascisant) et ton développement ( Batman pourrait être Bane) parce que, si le fait de dire: Batman finit par ne pas devenir Bane alors le film est non fascisant, c'est un peu bizarre sachant que Bane est personnage d’extrême gauche, une sorte de Robespierre des temps modernes ( d'ailleurs il y a pas mal de références à la révolution français dans TDKR: le serment du jeu de paume, la terreur ).

  • HarryLockhart

    Bane est surtout un mirroir pour Batman, un mirroir de son possible futur si il continue de chercher le bien pour tous : il va devenir un monstre (moral et phyique), le corps de Batman est entièrement disloqué dans le film car aucun homme ne peut supporter une telle responsabilité... C'est donc au contraire un film non fascisant à l'inverse de TDK

  • HarryLockhart

    Ahah toujours la défense par l'attaque.. Le sophisme ne sort néanmoins pas de nulle part, ton comportement est affligeant de prétention, redescend sur Terre et accepte qu'on puisse discuter d'égal à égal avec toi. (Tu pense ce que tu veux des sémites je te parle cinéma, tu as abordé le sujet pas moi)

    J'ai fais une affirmation et tu es venu me contredire en te moquant, ma demande d'arguments me semble légitime (je ne peux mesurer ta science infuse depuis les basses sphères où je réside, l'ainé)..

    Godard est un point de interressant et je te remercie de le citer mais est ce encore réellement du cinéma ? Il repousse à chaque film les limites de la prétention et de l'ennui en déconstruisant à ce point le récit.. Mais tu as raison, je l'admet c'est rempli d'idées je ne peux pas dire le contraire sans mentir donc tu marques un point.

    Maintenant pour ce qui est du reste, comment t'expliquer... Si l'on part du principe que l'art n'est pas seulement la reporoduction du réel, comment aimer le cinéma francais ? J'abhorre Kechiche autant pour ses films que pour le personnage, sa mise en scène est plate et ininterressante, sa direction d'acteurs très surfaite, il fait des citations avec la subtilité d'un roman de gare le tout dans un cadre réaliste, et n'a aucun réel message.. de quelle forme parles tu ? de quel fond parles tu ?...

    Il faut que tu comprennes que le réalisme social dénué de conscience n'est pas la tasse de thé de tout ceux qui vivent le "social", comme disent si joliment les intellectuels francais, au quotidien. Il serait interressant si ces réalisateurs développaient au travers de celui ci un message fort mais ce n'est pas le cas dans la france du 21e siecle, peut etre car il serait prétentieux d'avoir des revendications sociales à notre époque vu notre niveau de vie en hexagone..

  • MadRom

    On en a apprend tous les jours. Moi qui croyais avoir vu un navet plein de clichés avec Stallone en mode mono expression sur 1h30, faudrait peut être que je le revoie du coup.

  • MadRom

    Il l'aime , l'amour rend aveugle c'est bien connu !

Voir les commentaires
Suivez-nous avec Passion
Top Bandes-annonces
Papa ou maman 2 EXTRAIT "Le Japon"
Papa ou maman 2 EXTRAIT "Le Japon"
1 034 vues
Assassin's Creed L'ultime bande-annonce VO
Assassin's Creed L'ultime bande-annonce VO
12 527 vues
Sponsorisé
<strong>Ballerina</strong> Bande-annonce VF
Ballerina Bande-annonce VF
69 218 vues
<strong>Miss Sloane</strong> Teaser VO
Miss Sloane Teaser VO
17 750 vues
Passengers EXTRAIT VO "C'est pas bon signe"
Passengers EXTRAIT VO "C'est pas bon signe"
Assassin's Creed Bande-annonce (2) VO
Assassin's Creed Bande-annonce (2) VO
142 925 vues
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Interviews
Premier Contact : "Ça faisait longtemps que j’avais envie de faire de la science-fiction", explique Denis Villeneuve
mercredi 7 décembre 2016
Premier Contact : "Ça faisait longtemps que j’avais envie de faire de la science-fiction", explique Denis Villeneuve
Interview quiz : Marina Foïs et Laurent Lafitte jouent à "Papa ou Maman ?"
mercredi 7 décembre 2016
Interview quiz : Marina Foïs et Laurent Lafitte jouent à "Papa ou Maman ?"
Dernières actus ciné Interviews
Films de la semaine
du 7 déc. 2016
Demain tout commence
De Hugo Gélin
Avec Omar Sy, Clémence Poésy, Gloria Colston
Bande-annonce
Papa ou maman 2
De Martin Bourboulon
Avec Laurent Lafitte, Marina Foïs, Alexandre Desrousseaux
Bande-annonce
Premier Contact
De Denis Villeneuve
Avec Amy Adams, Jeremy Renner, Forest Whitaker
Bande-annonce
Baccalauréat
De Cristian Mungiu
Avec Adrian Titieni, Maria Drăguș, Lia Bugnar
Bande-annonce
À Jamais
De Benoît Jacquot
Avec Mathieu Amalric, Julia Roy, Jeanne Balibar
Bande-annonce
L'Amour de loin (Met-Pathé Live)
De Robert Marcel Lepage
Avec Susanna Phillips, Eric Owens
Bande-annonce
Sorties cinéma de la semaine
Films Prochainement au Cinéma
  • Rogue One: A Star Wars Story
    Rogue One: A Star Wars Story

    de Gareth Edwards (II)

    avec Felicity Jones, Diego Luna

    Film - Fantastique

    Bande-annonce
  • Assassin's Creed
  • Cinquante Nuances plus sombres
  • Transformers : The Last Knight
  • Raid Dingue
  • Beauté cachée
  • La Momie
  • Passengers
  • Mes trésors
  • Ballerina
Les films à venir les plus consultés