Le scénariste de "Un prophète" et "Braquo" règle ses comptes avec le cinéma français

vendredi 10 janvier 2014 - 16h45

Interrogé par nos soins à l'occasion de la diffusion prochaine de "Braquo" saison, 3, Abdel Raouf Dafri, le scénariste des deux "Mesrine" ou encore du film de Jacques Audiard, "Un prophète", s'est exprimé sur le système de production des films français et du traitement réservé aux scénaristes dans l'hexagone.

Lauréat d'un César pour Un prophète, Abdel Raouf Dafri est sans conteste l'un des grands noms du scénario en France. Mais il est également connu pour ses propos sans langue de bois. Ainsi, interrogé par nos soins sur le travail des scénaristes en France, il n'a pas pris de gants pour dévoiler le fond de sa pensée et livrer une vision virulente du système. Morceaux choisis :

 

- "Aux Etats-Unis, le scénario c'est ce qu'il y a de plus sacré."

 

- "Qu'est-ce que c'est que raconter une histoire ? Aujourd'hui en France, on a perdu ça !"

 

- "La plume c'est comme la bouche : si t'as rien à dire, ferme ta g....e !"

 

- "En France on ne valorise pas l'écrit"

 

- "Quand vous regardez le cinéma français, vous pleurez !"

 

- "On fabrique du Doliprane."

 

Propos recueillis par Clément Cusseau / Cadrage : Constance Mathews.

 


A NE PAS MANQUER EN CE MOMENT...

Paul Walker : ses remplaçants sont choisis !


Suivez-nous sur Twitter pour connaître l'actu ciné & séries d’AlloCiné

Follow @allocine

A voir aussi

Voir les commentaires

Commentaires

  • JULIEN P.

    ouai!je veux bien!mais quand on voit le niveau de la saison 2 de braquo.....
    de plus sa comparaison avec les états unis,est plutot discutable!pour une multitude de raison!budget,nombre de production etc...après tous ce qu'il dit n'est pas faut

  • fedor85

    super interview. malheureusement coupé, j'ai pas eu l'impression qu'elle soit entière.
    mais ce qu'il dit est vrai.Après, même si je suis d'accord avec lui, qu'il faut redonner de la lumière sur le métier de scénariste, une fois que le scénario passe entre les mains du réal, si il veut changer certaines chose, il le fait. qu'il demande l'avis au scénariste pour apporter des modifs, c'est sur c'est mieux mais bon.
    sinon totalement d'accord avec lui. et j'aime sa façon de parler

  • warior117

    Excellente interview ! il en faudrait plus souvent des gens honnêtes comme ça..

  • Elisariel

    Et PAN dans les dents !!!
    Abdel Raouf Dafri rejoint les propos plus policés de Vincent Maraval !
    A 100 % d'accord avec sa vision de la production française : Aseptisée, pontifiante, apeurée par la nouveauté : On reste entre soi et on distribue du Doliprane et un anxiolytique en prime.
    Et oui, dire que nous avons eu les plus grands conteurs (Hugo, Dumas, Verne et Cie) qui cartonnent encore au 21ème siècle. Les frères Lumières ne doivent pas être très contents...

  • Ed12

    C'est tellement vrai ce qu'il dit, en plus ça vient d'un professionnel dans le cinéma, dans l'audiovisuel, voilà les problèmes avec le cinéma français, quand tu fait un truc original, on t'embête (pour parler gentillement), il faut changer, ceci, celà... en faite ces gens (dirigeant de chaînes TV, producteurs, réalisateurs en dehors de notre époque...) prends les français pour des imbéciles, c'est pas parce que c'est français qu'on peut pas faire comme les américains.

  • Moneycars

    Nous avons simplement peur d'investir dans des prods lourdes.
    On restera cantonné aux séries TV avec des anges, des ados et des familles formidables jusqu'à quand?
    Je n'irai pas à critiquer le cinéma Français car les Américaines ne sont pas non plus exempts de grosses daubes.
    Les productions Françaises sont parfois bonnes, pas assez surement, mais elles s'exportent et c'est aussi bon pour nous car cela encourage à produire mieux.

  • leparrain83

    Excellente interview même si on dirait qu'il en manque un bout. Globalement je suis plutôt d'accord avec ce qu'il dit mais comme il a déjà été remarqué plus bas en France on n'a pas non plus le même budget qu'aux States, ça explique aussi pourquoi on a pas de séries comme GoT ou Les Piliers de la Terre.

  • jerem2010

    C'est un peu facile et ca part dans tous les sens.
    il compare avec les Etats-Unis c'est le seul pays avec lequel il ne faut pas se comparer !
    qu'il compare avec l'Italie, l'Espagne ou l'Angleterre.
    D'autre part , il ne voit que les films qui arrivent en France ! mais qu'il aille aux etats-unis ! Il verra qu'en proportion, les bouses et bien il y en a plus qu'en France !!!!
    C'est comme si dans l'autre sens , un americain jugeait le cinéma Français en ayant vu qu'Amélie poulain, intouchable et the artist ...

  • fedor85

    "le réalisateur, ce petit connard" :) énorme

  • Elnaros

    On serait alors le pays où la reconnaissance critique permet d'insulter publiquement ses confrères?

    Malgré le talent du bonhomme, j'ai juste vu quelqu'un qui, sous prétexte de dire "la vérité", parle fort et vulgairement, et ce pour énoncer des généralités déjà entendues. Les américains sont-ils des meilleurs raconteurs d'histoire que les français? Ils ont certainement des méthodes préférables aux notre, mais je pense qu'ils bénéficient avant tout d'une plus grosse industrie, produisant plus de films et de séries, et mécaniquement, plus de bons films et plus de bonnes séries. Il y a sûrement des choses censées dans ce qu'il dit, mais je crois que seul l'argumentation permet d'avoir un propos radical, et non la violence de la prise de parole. Or, on ne trouve presque que cette dernière lors du visionnage de cette interview.

    J'évoquerais Kaamelott (même si, c'est vrai que ça reste assez incongru dans le paysage audiovisuel français) pour deux raisons : d'abord pour prouver que canal + n'a pas le monopole de la bonne série (il existe d'autres séries qui prouvent le contraire sur d'autres chaines, ce ne sont évidemment pas celles qui sont toujours prises en exemple pour prouver la "médiocrité" française), et pour son excellent scénariste, entre autres, qui, malgré son succès, est un exemple de courtoisie jusque dans ses critiques.

  • Mr Gage

    En fait, c'est pas que les chaînes TV prennent les gens pour des imbéciles (bon, un p'tit peu quand même ^^), c'est surtout qu'elles savent que la moyenne d'âge des gens qui regardent encore la télé est de 55 ans. Forcément, ils sont terrorisés à l'idée de montrer quelque chose d'un peu plus subversif que Joséphine ange gardien. Ils préfèrent donc contenter son public, sans se préoccuper de la jeune génération... Alors pour l'instant, ils sont bien contents parce qu'ils ont leur petite audience, mais Ils l'auront bien dans l'os dans 30 ans quand tout leur public sera mort et enterré. A ce moment-là, peut-être qu'ils se diront: "euh, les mecs, je crois qu'on a fait une connerie."

  • ducleto

    Les Piliers de la Terre c'est une coproduction germano-canadienne.
    Le manque de moyen est une fausse excuse. Les Anglais, les Suédois ou encore les Danois font de meilleures séries que nous. Et ils n'ont pas forcément plus de moyens.

  • captain-thono

    Il me plait lui!

    Le scenar, LE plus important d'un film, rien a redire.

  • Bralack J.

    Quelques points de désaccords avec M. Dafri. (En plus de ceux déjà évoqués dans les commentaires précédents)

    1) L'histoire n'est pas nécessairement ce qui permet à un film d'être bon ou original : 2001, l'odyssée de l'espace, Tree of Life, Gravity, Les ailes du Désir... On peut pas vraiment dire qu'ils mériteraient des récompenses pour leur scénario ! Et c'est un des problèmes du cinéma américains, le scénario est roi, au point où les films sont trop souvent des versions "filmés" du scénario. (Mais en tant que scénariste, il défend sa paroisse.)

    2) Le paradoxe de la pensée de M. Dafri : il prétend avoir appris à écrire en lisant (Hugo, Voltaire, La Fontaine, etc.). Mais par contre, il prétend qu'il faudrait des cursus universitaires pour apprendre à écrire. Je suis pas sûr que la créativité s'apprenne en suivant une "méthode" (autant pour un scénariste que pour un réalisateur).

    3) Et surtout, ce qui me fait le plus de peine : Certains films français originaux ne font pas des scores terribles : Enter the void, Rubber, Wrong, La Fille du 14 Juillet, Aux yeux de tous : entre 40 et 50 000 entrées !
    Les films d'horreur français (dont je ne suis pas tellement fan, mais qui ont le mérite de s'exporter dans le monde entier) font à peine mieux.

    Il faudrait aussi peut-être envisager le fait que les spectateurs français
    ne soient pas "habitués" ou "prêts" pour l'originalité !

  • leparrain83

    Totalement d'accord pour notre cinéma, c'est vrai qu'on croule beaucoup sous les comédies mais on a quand même de bons représentants (Cavayé, Marchal, Jérome Salle), il est simplement dommage que peu de monde s'y intéresse. Et alors Angélique par le réal de Yamakasi ... Y'avait p't'être meilleur choix !

  • AmonAbbath

    Même chose. Ses interventions sont souvent disproportionnées et virulentes à l'excès, je trouve qu'il passe plus de temps à se donner "un genre" qu'autre chose.

  • Kao-BB

    Au contraire, le cinéma français est très loin d'être une petite industrie côté moyens! Mais on n'a rarement de (bonnes et de nouvelles) idées côté création. Je suis pas un détracteur rageux de notre cinéma, il y a des talents en France, mais c'est clair qu'il y a pas mal de ménage à faire...Eviter de jeter de l'argent par les fenêtres quand des projets coûteux sont au final attendus par pas grand monde et donc bide (dernier en date le remake d'Angélique)

  • ouadou

    c'est le scénariste le plus surcoté du moment et le plus prétentieux.
    Il a participé au prophète et essaie d'en accaparer tout le scénario (merci audiard, merci bidegain! au passage)
    Et pour quelqu'un qui dénonce le système français, il devrait revoir son grand scénario de Gibraltar (film à 20 millions d'euros ? de budget qui lui permet de prendre lui aussi un saladier) seulement comme Gibraltar a fait un bide , c'est de la faute des autres. Si le film avait fait 2 ou 3 millions, pas sûr qu'il aurait allumé le real.
    Il s'étonne que le real s'accapare son scénario ? C'est son taf au real ? C'est le risque.
    Il croit qu'il va filer un scénario et qu'il va tout contrôler et en même temps il adule hollywood ? Il n'a pas peur de la contradiction.
    Et il nous cite Scorcese ??? sans blague c'est un génie et son dernier film est un chef d'oeuvre. Mais il y a un loup de Wall street qui sort toutes les semaines à hollywood ???
    Et Braquo, il va nous faire croire que c'est une bombe se scénar ???
    Un peu d'humilité Monsieur

  • Bastien V.

    Merci, Merci, MERCI !

  • ghyom

    merci Nicolas Peufaillit aussi. Quitte à citer Audiard <3 et Bidegain autant citer tout le monde. ;-)

  • yannou56fr

    J'adore ce mec. Il a tout à fait raison : il ne faut pas s'étonner que les gens ne regardent plus rien de français puisque ce qui est français tourne en vase clos.
    Pour écrire, je peux vous dire qu'il faut vraiment en avoir envie. Parce que la manière dont les gens sont traités, c'est exactement ça : il n'y a pas de respect envers les écrivains. Les gens pensent que faire du buzz sur internet sera suffisant. Dans un premier temps, oui. Mais quand on voit que rien n'est vendu à l'international, et donc qu'en définitive, on ne fait les choses que pour contenter la soit disant ménagère de moins de cinquante ans ; il y a du souci à se faire.
    Et quand on dresse le constat que lui dresse, on passe pour un mégalo et quelqu'un qui se la pète. Mais très franchement, c'est à vomir. Il a raison et je le comprend.

  • ghyom

    "il n'y a pas de respect envers les écrivains." c'est vrai en partie. On "vénère" plus les réals que les scénaristes. Ca ne veut pas dire que les cinéphiles ne peuvent pas aller voir un film ou une série sur le nom d'un scénariste. Mais le constat selon lequel les scénaristes sont plus respectés à Hollywood ??? Il le sort d'où ça ? Il a oublié les raisons de la grève des scénaristes en 2007 ??? Quant aux producteurs qui viennent mettre leur grain de sel partout qu'il en parle donc avec Ridley Scott (Blade Runner) et Terry Gilliam, McKeown et Stoppard (Brazil) ou d'autres encore qui se sont vu dépossédés de leur scénario et de leur montage. Car au US le propriétaire n'est ni le scénariste, ni le réalisateur mais les producteurs (contrairement à la législation française ou les droits d'auteurs offrent une protection).
    "quand on voit que rien n'est vendu à l'international" le cinéma français est celui qui s'exporte le mieux après le cinéma US.
    "on ne fait les choses que pour contenter la soit disant ménagère de moins de cinquante ans" Pas sûr que L'inconnu du lac, L'apollonide, etc. soient des films pour séduire la ménagère de moins de 50ans.

  • BiggerThanLife

    Merci Monsieur Dafri d'avoir parler avec le coeur !!! :)

  • Elnaros

    Je pense qu'il peut traiter tous les constats qu'il souhaite sans qu'on le prenne pour un mégalo, il suffit de le faire avec un minimum d'humilité.

  • T-Durden

    Le mec se vante d'avoir eu une recompense de la part des americains pour "Braquo" S2... Preuve que les americains ont vraiment des gouts bizarre! Parce que quand on compare Braquo S1 et S2, tu peux retourner lire des bouquins mon gars, ou demander des conseils à O.Marchal!
    J'ai adoré les deux films sur Mesrine, le prophète mais qu'est ce que la saison 2 de "Braquo" a ete decevante par rapport à la 1ere qui m'avait mis une claque!
    J'attend la saison 3 de pied ferme, mais je ne m'attend pas à quelque chose d'exceptionnel.( Le truc qui plombe "Braquo" c'est la tournure que prend l'histoire avec Vogel dans la saison 2...)

  • drakhov

    il a raison, je serais lui, après, j'irai écrire aux states et laisser "les réalisateurs, ces connards" se démerder avec un film qui fera peu d'entrée en France. il a la capacité a faire de bon films, il perd son temps ici, le cinéma Français se meurt dans des pauvres comédies sous tranxen qui n'amusent plus.

  • yannou56fr

    Je pense qu'être humble quand on s'est fait griller son scénario, c'est compliqué. Travailler 5 ans sur quelque chose et au final se le faire dévorer, déchiqueter et voler, ça fait atrocement mal.

  • yannou56fr

    Certes ... Mais tu parles de films qui ont eut une visibilité sur combien d'écrans ? Quand lui donne l'exemple du Loup de Wall Street, il sait qu'il parle d'un film qui est visible à grande échelle.
    Dis moi, combien les gens connaissent de nom de scénaristes en France ? Aux USA, ils ont un syndicat des scénaristes, et clairement un film se fait sur un scénario : bon ou mauvais. En France, on cherche le mec bankable : c'est ainsi. Regarde "Pas très normal activités" : le film s'est fait autour de Norman Thavaud. Résultat net : une grosse plantade.
    Maintenant, il y en aura toujours qui diront "Ah mais le cinéma français est le plus gros après les USA."
    OK, d'accord. Mais si on regarde, on est totalement largué derrière le cinéma indien qui produit 1 000 films par ans. Et que dire du cinéma chinois qui présente une force de frappe en constante évolution.
    Un cinéma qui ne se vend pas est un cinéma qui court à sa ruine : c'est ce qui s'est passé en Italie.
    Et puis, il y a bien la Guilde des scénariste en France ... Elle a été créée en 2010. La WGA a été créée au début des années 50. Si tu veux comparer, comparons. Parce que clairement, la vision américaine est peut être très orienté vers la rentabilité. Mais au moins ils ont l'avantage de s'être donné les moyens de leurs ambitions. Et le cinéma, tout comme la télé, en France, manque cruellement d'ambition internationale.

  • FandeDQ

    Enfin je dirai aussi qu'un des plus grands réalisateurs français récents (du moins à mon sens) c'est Grandrieux, alors que niveau scénario il n'y a quasiment rien, c'est ultra-basique, soit en description d'un état de fait soit en une courte évolution. Quand on a une mise en scène de dingue pas besoin de la superposer à une histoire forcément complexe, très construire, cela ferait trop (ou bien on fait comme Godard période post 68 et dans ce cas-là on perd une bonne partie des spectateurs).

  • Selbycool

    "L'inconnu du lac, L'apollonide, etc." Là en fait, sûrement sans le vouloir hein, tu ne parles pas des films dont parle Dafri, tu parles de cette bonne grosse moitié des films Français qui sont écrits par leur réalisateur - ce qui explique majoritairement le nombre de mauvais films français qui sortent chaque année, d'après moi.

    Dans ce cas des films plus exigeants peuvent être produits, puisque la seule figure artistique respectée dans le cinéma FR c'est le réal. On entre alors dans la catégorie "cinéma d'auteur", où l'on trouve chaque année quelques perles, heureusement.

    En revanche, dès qu'on sort du cinéma d'auteur, on devient mauvais parce qu'on est incapable de se passer du réal/auteur. Pourquoi ? Parce qu'on manque terriblement de considération pour le scénario, qui dans le cas de tous les films de genre, de toutes les comédies, devrait rester le sanctuaire d'un projet, le matériau de base, et représenter un investissement dix fois plus grand (financièrement, en temps, en réflexion).

    Puisque tu aimes les comparaisons, aux USA, la part du budget allouée à l'écriture (TV & ciné) tourne autour de 10% d'un budget global. Les studios US ont compris depuis toujours qu'en dehors de quelques artistes extrêmement complets (et encore, Welles, Hitchcock, Kubrick embauchaient des scénaristes...), c'est beaucoup plus sûr, prudent, et riche pour le film d'employer un scénariste chevronné, et de lui faire confiance.

    ...En FR, c'est 3 %. ça t'éclaire cette fois ? :)

  • Wingnut7

    Les 8 plus gros studios américains ont produit 121 films (http://thisismymovies.over-blo..., quand en France 181 films sortent et seulement 18 sont rentables. Alors oui il y a un problème, et de plus les films se ressemblent énormément alors que les américains ont plus de diversité. Et que les scénarios, du monsieur qui démonte tout ce système en boucle, sont comme même de haut niveau, où Kaamelott est une exception et aussi du au talent et au travail de A. Astier. Une exception comme celle ci n'est pas un contre exemple qui démonte ce que dit A. R. Dafri. Tu mets en lumière justement l'arbre qui cache la forêt.

  • Selbycool

    Alors, comment te dire...

    Etre un bon scénariste, ce n'est pas pondre des idées originales à la chaîne, ça n'a rien à voir avec ça. D'ailleurs, tu remarqueras que souvent il y'a deux mentions au générique : "histoire originale de / d'après une idée de", puis, "scénario de".

    Un bon scénario ne nécessite pas une histoire jamais vue, et heureusement ! Parce que même les films originaux que tu cites peuvent être comparés à d'autres oeuvres plus anciennes. ETV, Wrong ou Rubber ont des histoires très originales, qui m'ont plu d'ailleurs, mais des scénarios ratés. Parce qu'un bon scénario, c'est une narration de qualité, c'est-à-dire tirer les situations les plus efficaces / accrocheuses / trépidantes / croustillantes d'une situation donnée.

    Donc, cher ami, un bon scénariste ce n'est en rien quelqu'un qui ramène des "trouvailles" au guichet du concours Lépine. C'est au contraire une personne très méthodique, un genre de cuisinier, qui va savoir tirer la meilleure recette avec les éléments que tu lui apportes. Evidemment que l'originalité va être une donnée importante, mais le point définitif c'est la méthode, l'intelligence. Donc c'est un art qui s'apprend.

  • lexcalvin

    Il y a toute une frange de spectateurs, et de gens du métier, qui seraient bien heureux de voir disparaitre le scenario, le scénariste : je les ai vu défiler pour Gravity.

    Forcément, plus besoin de se fatiguer à écrire des dialogues, des séquences construites, on filme un cinéma d'impro ou de luna park, et on ne réflechit plus ou les comédiens ne parlent plus.

    Bref on revient au temps du muet, les dialogues en insert, en moins.

  • johnnylang

    Bien sur que si, la créativité s'apprend, tout comme on apprend à dessiner. Il faut apprendre une base, une socle, une méthode pour raconter une histoire. Quand on maîtrise cette méthode, on peut sortir de grandes histoires, et du coup, on peut ensuite se permettre de casser cette méthode. Etre créatif, ça s'apprend. Par contre, ceux qui ont un vrai talent inné, comme en dessin, seront toujours au dessus des autres. Mais le talent ne fait pas tout, car il faut savoir le maîtriser, d'ou la méthode.

  • lexcalvin

    Un grand monsieur.

  • FandeDQ

    2001 l'odyssée de l'espace, Tree of Life, Gravity ce sont des films à concept, mais ça ne veut en aucun dire qu'il n'y a pas de scénario, au contraire le concept fait le scénario.

  • FandeDQ

    Bon même s'il fait pas mal de généralités (désolé mais le mot "scénario" chez Marvel et Hollywood ça ne veut rien dire, on est plus à l'époque des films sur commande des années 30/40, puis les films indépendants américains depuis 20 ans réussissent justement parce qu'il n'y a pas de scénario, exemple Frances Ha récemment, il n'y a pas de réel scénario), et les tacles sur le cinéma français sont surtout à l'encontre des comédies mièvres, trop dramatiques ou trop "humoristiques", mais des films récents genre l'Inconnu du Lac, la Vie d'Adèle, ou des films de réalisateurs tels que Carax ou Desplechin on trouve de réels scénarios construits, ou tiens même chez Audiard, avec qui il a travaillé pour Un Prophète. Il y en a peu certes mais il y en a quand même.

  • Selbycool

    Pour schématiser, pense au scénario de "Usual Suspects"... Qu'il y'a-t-il d'original dans cette histoire ? Une bande de criminels qui se tire dans les pattes, un mec en garde à vue, mouaiffffff...

    Mais alors la qualité du traitement est juuuuuuuuste hallucinante ! C'est ça un grand scénario, pas du tout "Rubber" - même si j'aime bien Dupieux, j'aimerais le voir s'entourer de solides scénaristes un jour.

  • landic

    rien de plus a ajouter il a tout dit, et le pire c'est que c'est comme sa depuis 15 ans deja mais pas grave continué les gars a faire des films de merde que seul les "ramoli de la casserolle" iront voir. On peut dire plein de truc du cinema ricains mais au moins ils savent faire des films originals dans tous les domaines. Enfin c'est tout continué a faire des comédie a chier avec boon, debouze, ou elmalé. Le pire c'est que meme le cinéma coréen est meilleur que le cinéma français et que personne fait rien pour que sa change

  • Elnaros

    C'est sûr, ce "petit connard" de réalisateur a bafoué son chef d’œuvre sur lequel il a travaillé dur pendant 5 ans et ses potes ont été forcé à jouer dans ce film devenu minable.
    Ca fait "atrocement" mal, il y a pas de doute.

    Un minimum de nuance dans sa perspective m'apparaît largement nécessaire pour qu'on la tienne pour honnête.

    Et si c'était vrai, ou non d'ailleurs, cela signifie que tu supportes plus ou moins l'idée selon laquelle, puisqu'on subit un préjudice, il est toléré d'agir comme un connard publiquement. Je te prie de m'excuser de trouver ça à gerber.

  • Elnaros

    Je pense pas qu'il faille, pour me contredire, souligner ce que j'ai déjà souligné. ("même si, c'est vrai que ça reste assez incongru dans le paysage audiovisuel français").
    En outre, j'ai dit pourquoi j'évoquais Kaamelott, c'est à dire pour aller contre Dafri sur deux points précis : le fait que d'autres chaînes que Canal + présentent des séries décentes, ce qu'il nie expressement, et d'utiliser l'image d'Astier, qui est un type qui a régulièrement critiqué la TV française, pour montrer que d'autres gars plus talentueux -selon moi en tout cas- ont déjà fait ces remarques avec quinze fois plus de classe. A aucun moment j'ai évoqué Kaamelott pour faire l'éloge des scénarii de l'audiovisuel français, qui sont globalement mauvais de mon point de vue, exactement comme le sont les scénarii US. Je pense que les bons scénarii, qu'importe le contexte où ils sont faits, font toujours figure d'exception.

    Enfin, me balancer un chiffre ne prouve rien. On peut les lire de toutes les façons. J'ai juste parlé d'une "plus grosse industrie". Je pense que si on fait un rapport entre les dollars investis et le nombre de bons films pour le cinéma US, qu'on le compare au même rapport fait pour le cinéma Français, ta conclusion ne pourra pas être aussi péremptoire.

    En ce qui concerne l'hypothèse que "les américains ont plus de diversité", pourquoi pas, mais le dire ne suffit pas pour le prouver.

  • Silverio D.

    je ne connais rien au cinema a part regarder mais sur le cinema francais il a raison a part des comedie qui ne valent rien et des film prise de tete il n y a rien meme les serie b ou z americaine sont plus distactif!!

  • Jahro

    Il dit pas vraiment autre chose, puisqu'il souligne que les américains ont l'habitude de se réunir pour discuter du film et de son histoire, alors qu'en France c'est chacun dans son coin. J'ai pas l'impression que ça le dérangerait si le réal et le scénariste discutaient ENSEMBLE des modifs, ce qu'il regrette c'est que la décision est prise dans un coin et que le scénariste est mis devant le fait accompli !

  • Leo P.

    Je connais personnellement Abdel et on lui avait proposé un million pour scénarisé Eyjalakofful et il a refusé car il ne veut pas faire de mauvais films, donc non il ne court pas après l'argent.

  • Jahro

    Ses états de service parlent pour lui, perso qu'il soit aussi direct me dérange pas, j'y vois surtout la marque d'un passionné. Maintenant ça reste UN avis, dans une interview courte où il est obligé de cibler seulement quelques exemples parlants. De là à en déduire qu'on est OBLIGES d'avoir un pur scénario et que le reste c'est secondaire, c'est aller un peu vite en besogne.
    Moi je retiens qu'il manque peut-être un aspect un peu industriel, au sens organisé, au cinéma français. Que d'une manière générale les métiers du cinéma deviennent des métiers presque classiques, avec un système d'éducation dédiés, des syndicats spécifiques, des méthodes de travail partagées...

    Mais je me pose quand même une question : ça se passe comment les études de cinéma en France ? A l'entendre on a l'impression que ce sont des écoles d'art farfelues qui servent surtout à entrer dans le milieu et se faire des potes...

  • jaribaud

    Le cinéma français "fabrique du Doliprane"? Personnellement, il me donne souvent mal au crâne, et pourtant Dieu sait que ce n'est pas par les histoires qu'il nous prescrit. Abdel Raouf Dafri fait partie des rares qui arrivent à le soigner comme il faut.

  • K?vin Kister

    C'est un peu triste les commentaires qu'on peut lire. "Dafri s'accapare un prophète", ah bon, a quel moments de la vidéo? Bien entendu que le talent des autres scénaristes et la réalisation d'Audiard font du scénario un véritable bon film mais Dafri reste le scénariste a l'origine du film. Prétentieux ? quel moment? Parce que le mec défend son bout de steak, il est prétentieux? Vaudrait-il mieux qu'il fasse de la fausse modestie? la pilule passerait mieux pour certains?
    Vous êtes trop a confondre aussi scénario et histoire. A mon sens, quand Dafri défend l'histoire il ne défend pas les scénarios complexes mais simplement le fait qu'il faut avoir quelque chose a dire en tant que scénariste. "Le loup de Wall street" qu'il défend est une simple histoire mais elle est orchestré avec passion par le scénariste, le réal, les acteurs et toute l'équipe et cela traverse l'écran et éclate tout le monde. Gravity n'est pas un scénario difficile a cerné mais il a une histoire, le combat d'une femme. Au moins, la vidéo fait parler, que les gens dénigrent ou apprécient ces propos, peu importe, tous ont été touché et ce sont reconnus dans ses propos...contre ou pour lui, vous le soutenez, je le soutiens.

  • CineMorgan

    Je suis globalement d'accord avec lui, mais de là à dire que chez les Américains le scénario est sacré, permettez moi d'en douter car combien de blockbusters sont des gros foutages de tronche. De toute façon pour moi, les vrais bons scénarios se trouvent en Asie aujourd'hui :)

  • kalcidian

    Un bon scénario n'est pas forcément original. l'ecriture de scenario se base sur une methode (et oui). Si tu n'a pas cette methode tu ne peux pas construire de personnage crédible, ni de narration crédible. Je te conseil de lire Christopher Vogler pour te faire une idée de ce qu'est une véritable methode ou McKee qui sont les pape de l'ecriture de scénario.
    Si ces film ne font que 50 000 entrée c'est que le scénario est mauvais. Les meilleurs acteur et le fric n'y feront rien. si le scénario est mauvais le film est mauvais.
    Et dit toi bien qu'une methode n'a jamais rien enlevé a un scenario bien au contraire.

  • selenie

    Pas du tout d'accord, je trouve le scénario plus important en France qu'aux USA... Il suffit de voir l'incroyable nombre de copié-collé aux States, les montages et découpes par les producteurs qui donnent des films bien éloignés des scénarios d'origines... Et juste en parenthèse, Abdel Raouf Dafri, un des grands noms du scénario en France ?! Oui "Un prophète" est un chef d'oeuvre , le dyptique "Mesrine" est pas mal du tout... Mais à part ça ?!...

  • Wingnut7

    Il parle pas de nos appréciations, il parle du respect des américains envers les scénarios et la manière pragmatique de les écrire et de savoir le faire.

  • kalcidian

    C'est effectivement un assez bon résumer du cinéma Francais depuis plus de 20 ans

  • Wingnut7

    Que A. Astier soit courtois, bien lui en face. Y'a plusieurs manière de critiquer mais depuis le temps que certains le font avec courtoisies, les schémas restent identiques. Du coup, certains deviennent plus véhéments par usure psychologique et dégoût de voir le déclin à vu d'oeil, de le pointer du doigt et que ça continue quand à décliner.

    Et rejeter les chiffres, c'est aussi dire non à un argument pragmatique et se voiler la face. Y'a un gros souci car le cinéma est art oui, mais aussi une économie et donc une industrie. Et j'ai pas juste balancer un chiffre, j'aussi balancer un lien qui explique plus en détail mais comme j'ai mal répondu au sujet de Kaamelott, je suppose que tu n'as pas pris la peine de lire le lien.

    Et tu veux une preuve de la diversité américaine? Rien qu'avec les genres. (Horreur, action, comédie, drame, fresque historique, western, biopic) Et à chaque fois tu peux citer au minimum un bon film dans ce genre là. Et t'as de tout au cours de l'année alors qu'en France tu as comédie, drame et biopic. Qu'on peut résumer avec un peu de mauvaise foi avec des coquilles vides pas drôles(comédies), chiant à pleurer (drame) et inspiré de faits réels avec un vrai boulot derrière (biopic). Voilà grosso merdo le paysage français alors en quoi les américains ne sont pas plus diversifiés? Si j'ai pas argumenté plus que ça c'est que je pensais que je n'avais pas besoin de le faire devant l'évidence.

    PS : Et on peut voir les dollars investis mais ont peu aussi voir les dollars gagnés. C'est le problème de la France qui n'a que 18 films rentables sur 181!!! 10% des films! Mais en quoi ses chiffres ne t'inquiètes pas? En quoi ces chiffres ne t'alarment pas sur le souci des films français? Evidemment y'a des bons films qui ne sont pas rentables malheureusement. Mais il faut savoir qu'on est 65 millions et pas 360 millions. Il faut savoir qu'on a pas de véritables marché vidéo et que certains films ne méritent pas le ciné mais c'est la seule façon de les sortir et il y a engorgement. Y'a qu'à voir avec les blockbusters hollywoodien, qualité/goût mis à part, y'a de la casse.

    PSS : On dit des scénarios.

  • Wingnut7

    On dit souvent qu'il faut avoir des contacts, jamais qu'il faut avoir un bon outil de travail, un excellent scénario ou une idée du feu de Dieu. Non juste des contacts.

  • kalcidian

    Si t'a l'envie et quand même un certain talent d'écriture, tu n'a pas besoin des école pour savoir écrire des histoire. Les ecole de cinéma Francaise t'entraine a ecrire du cinéma francais. Donc ca ne sert a rien.

  • kalcidian

    Et encore, en France, tu gagne quelques chose uniquement si ton projet est valider sinon tu a bosser pendant des mois voir plus pour des clopinettes voir pour rien si ton scenar est rejeté. Les scenarios seront meilleur quand les scenaristes seront payé pour leur boulot dès le premier mot écrit et quand ils auront une methode d'ecriture pour la structure comme pour les personnages d'ailleurs parce que dans la majorité des films francais les personnages sont de véritables caricatures.

    Ce que les américain ont de plus que nous ? Une methode d'écriture qui tien la route et, depuis 2007 un plus grand respect du travail des scenaristes et, pour les séries, des showrunner a l'imagination fertile qui contrôle tout les aspects du show pour qu'il est la meilleur qualité possible (Vince Gilligan pour Breaking Bad par exemple).
    Et pour terminer, le cancer de l'audiovisuel francais ce sont les producteur et les diffuseur frileux et qui prefere produire des Joséphine Ange Gardien parce qu'ils sont sur de retomber sur leurs pattes que des Revenants, plus risqué mais dont la qualité est 1000 fois meilleurs a tout les niveaux

  • dreadstarr

    Relativement d'accord avec lui. Le scénario ce n'est pas l'histoire en soi c'est la manière comment s'articule l'action des personnages, leurs dialogues, les cadrages afin que l'histoire soit comprise. Oui on est d'accord qu'il y a un travail dans le cinéma français sur l'originalité et sur le fond mais soyons bien d'accord qu'il y a un sacré problème d'écriture de scénario donc de forme. On se retrouve avec des films sans rythme, avec des actions sans intérêts, des dialogues inutiles (je pense qu'en France on est vraiment très fort pour ça) et des cadrages immondes. Les américains on peut dire ce qu'on veut sur les histoires qu'ils adaptent mais ils sont très précis au niveau du scénario.

  • bibsou08

    bienvenue chez les cht'i? hypocondriaque, le crocodile du botswana, à peu près 80% du cinéma français est consternant de bêtise en terme de scénar...

  • Elnaros

    Autant pour moi pour le pluriel de scénarios, j'arrête pas de lire scénarii partout, je te prie de m'excuser.

    Tu es manifestement plus informé que moi et je pense que tes arguments sont bons, pour peu qu'ils soient émis, mais tu me prêtes des propos que je n'ai pas eu. Je n'ai jamais dit que je n'étais pas inquiet concernant le cinéma français et sa rentabilité, je n'ai jamais dit que je trouvais le cinéma français particulièrement diversifié. Je reconnais dans mon premier message qu'il dit sûrement des choses véridiques, je n'ai jamais dit que j'étais fondamentalement en désaccord avec lui, ni avec toi d'ailleurs, j'ai juste défendu le fait que sa reconnaissance - et sa prétention - ne donne pas aux généralités autoritaires qu'il énonce vulgairement plus d'acuité.

    Tu as raison pour la diversité des genres, mais je pensais qu'on parlait de diversité de scénarios, désolé. A part le fait qu'il y ait un type précis de scénarios par genre, ça ne signifie pas qu'il existe une grande diversité de scénarios au sein de chaque genre. On peut débattre si c'est là que se trouve la vraie diversité, mais dans tous les cas, désolé de ne pas trouver la réponse évidente.

    J'ai dit dans le message précédent que je pense qu'un bon scénario est toujours une exception (désolé de pas argumenter plus là dessus, je n'en ai malheureusement pas le temps), dans les film comme dans les séries, tant ils sont globalement mauvais, et que dans ces conditions, je pense qu'il est difficile de dire que "les américains" en général soient meilleurs que "les français" juste en prenant l'exemple de mauvaises séries françaises et de bonnes séries US, ce que Dafri fait uniquement. Mais lorsque je dis ça, je n'affirme pas que les français n'ont rien à envier aux US, je dis juste que sa critique est facile.

    Je fais simplement la critique du comportement de Dafri, comportement que je trouve à vomir. Il y a plusieurs manières de critiquer, mais la suffisance mérite pour moi d'être soulignée, surtout quand des gens le félicitent pour cela. J'ai dit ce que j'avais à dire là dessus, et puisque ce n'est pas vraiment là dessus que tu souhaites réagir (ce n'est pas une critique), je ne vais pas continuer d'en parler.

  • fedor85

    Mais par sa plume ça aurais pu être un bon film. ça me parait gros un million.
    ce qui me fait penser que se serais bien de connaitre l'argent que gagne les scénaristes. "Star" et moins stars

  • Wingnut7

    J'ai compris sur ton deuxième message que tu condamnais sa façon de critiquer, que je comprends mais qui éloigne du sujet surtout vu le CV du bonhomme, je pense surtout que c'est un ras le bol.

    Ensuite, les américains ont des schémas plus ou moins visibles pour écrire les scénarios. Ensuite, il faut savoir qu'il n'existe que 35 thèmes pour écrire une histoire alors la diversité se range là dedans mais quand une recette marche on l'use jusqu'à la lie.

  • dreadstarr

    j'ai découvert cette année a quel point l'écriture d'un scénario est vraiment complexe et à quel point on peut rendre une histoire hyper simple intéressante grâce à la pertinence des plans.

  • Maexim

    Tout a fait d'accord avec lui, dommage que les scénarios ne soient pas mieux travaillés en France :(

  • Karim W.

    C' est surtout dans les séries que le scénar est sacré aux Usa , peu dans les films . Le cinéma US c'est devenu de grosses machines dont les effets spéciaux écrasent l'histoire .

  • yannou56fr

    Personnellement, je ne sais pas comment je réagirai à sa place ... Je ne suis pas réputé pour être une grande gueule. Du coup, je n'agirai certainement pas comme lui.
    Mais je peux tout à fait comprendre son point de vue. A partir du moment où tu te fais piquer ton scénar, tes contacts et (d'une certaine manière) ton film, il faut faire quelque chose.
    Maintenant, je pense que j'aurai régler ça d'une manière tout à fait différente. Mais je ne sais pas laquelle.

  • yannou56fr

    Merci. Moi aussi je le soutiens. Mais c'est vrai qu'en grattant un peu, on se rend compte que pour qu'un scénariste réussite, il doit encore plus gratter pour faire sa place. Pas gratter au sens écrire, mais plutôt au sens de se faire remarquer.
    Maintenant, je sais que j'ai vu tous les projets qu'il a put faire, et il est clair qu'il en ressort une chose simple : ce gars est très bon. Il a tout compris à la manière dont articuler une histoire, comme la rendre crédible et surtout quoi dire et à quel moment. Et c'est ça qui pèche dans le cinéma français. Je pense qu'il va encore falloir un peu avant qu'une réelle évolution se fasse sentir. Mais lui, il pourrait l'insuffler.

  • ghyom

    Si effectivement le genre de la comédie populaire représentait 80% du cinéma français, on ne pourrait qu'être d'accord avec toi. Mais pas de bol, ça ne représente peut être que 20% (et encore je vise large). Ce n'est pas parce que tu n'as entendu parlé que de ceux là ou parce que ce sont ceux qui font le plus d'entrées qu'ils sont un échantillon représentatif de l'ensemble de la production française.

  • Zipane

    "On fabrique du doliprane !". J'aime bien ce mec, même si il sacralise un peu trop le système américain. Je suis d'accord avec tout ce qu'il dit, mais y a beaucoup de séries américaines avec des absurdités de scénario assez incroyable. Mais c'est vrai qu'en general, niveau séries et films, ils vont beaucoup plus loin. Dommage qui parle pas un peu aussi des séries et des films anglais, qui sont, pour certains, des modèles d'écriture et d'humour absurde.

  • Bronson 29

    C'est plutôt bon d'entendre quelqu'un oser mettre un coup de pied (même petit) dans ce cinéma français qui est , effectivement , à pleurer actuellement

  • st?phane g.

    --- c'est faux ce qu'il dit, les bons scénaristes ne sont pas sans idées, ils sont ailleurs ...les meilleurs scénaristes français/belges sont dans la bédé, parce qu'ils peuvent créer des mondes sans limites de budget...science fiction, historique, fantasy, etc...et ils ne doivent pas baisser leur froc pour avoir du boulot...chose curieuse, le cinéma français ne s'intéresse pas à ce stock immense d'histoires à adapter : à quand une adaptaion de la quete de l'oiseau du temps, de thorgal, de sillage, des mondes d'aldébaran, des passagers du vent, de sambre, de rapaces etc ? .... que des scénarios qui déchirent.... mais les producteurs se limittent à essayer d'adapter des bédés pour gosses ou des vieux trucs sans profondeur...(boule et bill, michel vaillant, etc...) que l'on mette le budget d'asterix dans thorgal et ça fera un succes internationnal égal aux seigneur des anneaux...

    cela dit la plus grande crise du cinéma français (européen sauf uk), en dehors des scénarios et du budget, c'est qu'il n'y a aucun acteur qui a une tête de héro, et il en faudrait une bonne dizaine minimum pour changer le cinéma français... c'est pas avec jp rouve, boon ou kad que ça va évoluer.

Top Bandes-annonces
Lucy Bande-annonce VO
345 982 vues
Sponsorisé
Get On Up Bande-annonce (2) VO
5 086 vues
Léviathan - EXTRAIT VOST "Les menaces"
9 074 vues
Obvious Child Bande-annonce VO
21 020 vues
Détective Dee II : La Légende du Dragon des Mers Bande-annonce VOST
97 438 vues
Le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées Bande-annonce VO
76 544 vues
Toutes les bandes-annonces
Toutes les actus Ciné
Bob l'éponge sort les muscles dans la bande-annonce
Bob l'éponge sort les muscles dans la bande-annonce
Tweet  
 
Tusk : Lily Rose, la fille de Johnny Depp et Vanessa Paradis, fait ses débuts au cinéma
Tusk : Lily Rose, la fille de Johnny Depp et Vanessa Paradis, fait ses débuts au cinéma
Tweet  
 
Ce soir à la télé : on mate "Heat" et "Itinéraire d'un enfant gâté"
Ce soir à la télé : on mate "Heat" et "Itinéraire d'un enfant gâté"
Tweet  
 
Lucy et les pouvoirs de Scarlett Johansson : et si c'était vrai ?
Lucy et les pouvoirs de Scarlett Johansson : et si c'était vrai ? Vidéo sponsorisée
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Films prochainement au cinéma
  1. Lucy

    De Luc Besson
    J-4

    Bande-annonce
  2. Le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées J-130
  3. Cinquante Nuances de Grey J-193
  4. Détective Dee II : La Légende du Dragon des Mers J-4
  5. Hunger Games - La Révolte : Partie 1 J-109
  6. Les Gardiens de la Galaxie J-11
  7. Mad Max: Fury Road J-284
  8. Sex Tape J-39
  9. Colt 45 J-4
  10. Les Combattants J-18
Les films à venir les plus consultés

avec

Toute l'actualité
  • 01-08-2014

    Gaza : l'armée israélienne affirme que le soldat Goldin a été enlevé

  • 01-08-2014

    Gaza : la trêve vole en éclats, 91 Palestiniens tués vendredi

  • 01-08-2014

    Disparition de 52 kg de cocaïne au 36, quai des Orfèvres : la piste du « vol en interne»

  • 02-08-2014

    Marseille : nouveau règlement de comptes, un homme tué par balles

  • 01-08-2014

    Rugby : les Bleues gagnent leur premier match de Coupe du Monde (26-0)

Toute l'actualité sur www.leparisien.fr