Mon AlloCiné
    Berlinale 2014 : le coup de gueule du producteur d’Alain Resnais
    11 févr. 2014 à 14:36
    facebook Tweet

    Jean-Louis Livi, producteur d'"Aimer, boire et chanter", le nouveau film d'Alain Resnais, a déploré le manque de financement pour les films de créateurs comme Resnais et Polanski.

    © F comme film/ Arnaud Borrel

    Jean-Louis Livi, le producteur du film d'Alain Resnais, Aimer, boire et chanter, s'est scandalisé hier au Festival de Berlin qui se tient en ce moment, que le vétéran du cinéma français ait du mal à trouver des financements. Le producteur participait à une conférence de presse aux côtés de Sabine Azéma, Sandrine Kiberlain, André Dussolier et Hippolyte Girardot dans le cadre de la 64e Berlinale où le dernier film de Resnais est en compétition.


    Pour Jean-Louis Livi, l'industrie cinématographique est "terriblement désolante parce qu'il est absolument indigne (...) et injuste que des créateurs comme Alain Resnais ou Roman Polanski aient du mal à réaliser ce qu'il ont envie de réaliser" alors qu'ils font "partie du rayonnement de la France". Il a ensuite appelé "de tous (ses) voeux l'administration française du cinéma afin d'aider autant que faire se peut de tels artistes".


    Sabine Azéma
    a souligné pour sa part qu'il avait "toujours été très difficile pour Alain de trouver le financement (de ses films) car il fait un cinema particulier, très ambitieux". Il y a eu "des moments difficiles dans sa vie tout simplement pour gagner sa vie", a-t-elle ajouté.


    Le budget du dernier film de Resnais tourne autour de 6 millions d'euros, ce qui le situe dans la moyenne des budgets français, précise l’AFP.


    Jean-Louis Livi a également indiqué qu’Alain Resnais n’était pas encore à la retraite. Le cinéaste et le producteur préparent "le prochain".

    A LIRE EGALEMENT

    Le producteur Jean-Louis Livi revient sur sa carrière... [VIDEO] Le producteur Jean-Louis Livi revient sur sa carrière... [VIDEO]

    A NE PAS MANQUER EN CE MOMENT

    "Game of Thrones" : HBO dévoile 15 minutes d'images inédites de la saison 4 "Game of Thrones" : HBO dévoile 15 minutes d'images inédites

    La bande-annonce de "Aimer, boire et chanter" :

    BB avec AFP

    Suivez-nous sur Twitter pour connaître l'actu ciné & séries d’AlloCiné

    facebook Tweet
    Commentaires
    • lexcalvin
      Arrêtez de comparer systématiquement les films d'alain resnais face aux grosses comédies baveuses et aux blockbusters ! On a le droit de ne pas aimer les 2, ça vous est venu à l'esprit ? On a pas forcément envie de voir les films d'alain resnais ni les profs, parce que ce sont les 2 faces d'un même cinéma français ennuyeux. Incroyable cette manie de partir dans la comparaison immédiate avec des films qui n'ont rien à voir. Comparez Vous n'avez encore rien vu avec un autre film se passant au theatre, par exemple.Sinon on peut comparer On connait la chanson avec Tarzan ? Oui ça n'a rien à voir ... Incroyable d'avoir aussi peu de réflexion venant de gens qui se prétendent défenseurs de ce cinema auteurisant à la papa.
    • Elisariel
      Alain Resnais : 16 prix.En effet, il est vieux. Que l'on aime ou pas, il faut avoir la curiosité de voir "Hiroshima, mon amour", "L'année dernière à Marienbad", "Mon oncle d'Amérique" ou "Mélo" et porter un jugement.Le fric facilement encaissé en produisant du ciné fast-food parce que oubliable, c'est très économiquement rentable.L'essentiel : Le courage de produire et de réaliser des œuvres qui a priori sont casses-gueules ? En France on n'a de plus en plus de mal à se sortir "les doigts du cul" pour pondre autre chose que "Fiston", "Les profs" ou des bidules dégoulinants d'une pseudo psychologie sentimentalo-hystérique du style "Jamais le premier soir".Les générations qui vont nous remplacer, comment verront-elles le cinéma ? A cette vitesse, dans quelques années Hitchcock (c'est qui ?) sera un "has been" pour vieux radoteurs.
    • fedor85
      Dallas buyers club, 12 years slave, qui sont sortie et bien d'"autre dans l'histoire du cinéma. étaient sur papier pas des blockbuster, des film rentable, risqué. et pourtant y a des producteurs, réalisateur, acteurs etc... qui se sont sortie les doigt du cul pour les faire. et les films ont été rentable. et de qualité. alors au lieu de poussé un coup de gueule, prend ta retraite ou va chercher a produire de nouveau talent. Resnais n'est pas rentable ( je ne parle pas de la qualité de ses film, ils ne m'intéressent pas) mais d'un point de vu économique (oui car le cinéma est une économie) il n'est pas intéressant. au revoir. tu gère une boulangerie, ta un boulanger doué mais pas assez de monde veut acheter son pain. Tu ferme la boutique ou tu ré tu va engager quelqu'un d'autre? ... et encore, une mauvaise boulangerie elle, n'a pas autant d'aide que le cinéma
    • Kilian Dayer
      Qu'on finance des projets de Jacques Audiard, de Roman Polanski, d'Albert Dupontel me paraît normal au vu du succès et de la qualité des longs métrage qu'ils livrent. Pour ce qui est d'Alain Resnais, si ce n'est pas une critique, faut avour qu'avec un titre comme Amier, boire et chanter, je ne serais pas ravi de mettre la main au porte monnaie. Voilà une époque ou me semble t-il la guimauve n'est plus rentable.
    • Elisariel
      OUI !!!
    • Elisariel
      Faire le comparatif entre Alain Resnais (91 ans) et Roman Polanski (80 ans) dont les premières œuvres ont très vite imposée une atmosphère unique avec messieurs Pierre-François Laval (45 ans), l'heureux papa du mirifique "Les profs" ou Pascal Bourdiaux (âge ???) et son "Fiston" peut en déstabiliser quelques uns. Je comprends le coup de gueule et je suis totalement d'accord avec andiran23 :Les deux derniers cités pris au hasard (je sais, je sais ET je l'ai fait exprès) vu leur notoriété sidérante et accessoirement l'état d'hébétude ravie des français qui les ont plébiscités, confirment que le cinéma français, sortit des sempiternelles "L'amour c'est compliqué", "Les gazelles" ou "Jamais le premier soir" s'effondre lentement dans une torpeur aseptisée consternante.Il ne faut pas non plus peindre tout en noir : Au milieu de ces "machineries à la guimauve" surnagent difficilement quelques méritants courageux comme Albert Dupontel, Alain Guiraudie ou Jalil Lespert.Oui, certains ont d'étonnantes facilités pour encaisser des centaines de millions d'euros et nous pondre des inepties tandis que d'autres (c'est l'âge qui les rendent obsolètes, allez savoir) bataillent pour pouvoir continuer à réaliser, un comble au vu de leurs parcours !Et l'AFP (ils sont prévenants, c'est gentil de leur part) précise que 6 millions, c'est dans la moyenne... A deux millions près + des acteurs autrement plus doués que le duo Dubosc/Adams, une paille ou une poutre plutôt :((
    • JotaB
      Peut être mais les films de daube bessonesques qui engrangent des bénéfs devrait servir à financer un cinéma plus confidentiel et original.
    • JimBo Lebowski
      Je respecte Alain Resnais, mais le financement d’un film se fait en parti avec les recettes précédentes non ? Peut être que ces longs métrages n’ont tout simplement pas marché, c’est un fait (cruel peut être mais s’en est un), après si il veux trouver des financements conséquents faut partir au charbon et défendre ses projets auprès de possibles investisseurs. C’est un peu facile de rester a pleurer "moi je suis Alain Resnais, filez moi les tunes, vous avez vu la carrière de batard que j’ai ?!", ça va pas lui tomber dans le bec.Et puis « rayonnement de la France », « cinéma ambitieux » mwai on va se calmer et redescendre un peu hein … Ce monsieur a sans doute surtout fait son temps.Après je suis d'accord sur le fait que l'industrie du ciné français privilégie un peu trop les mêmes projets, tous aussi mauvais en majeure partie.
    • andiran23
      C'est bien qu'enfin toutes ces voix s'élèvent contre le système de financement du cinéma français, zéro risques et films qui se ressemblent par dizaines, et budgets qui explosent pour un rien !J'espère juste que ça changera les choses, parce qu'il est temps ...
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Ad Astra Bande-annonce VF
    Sponsorisé
    Alice et le maire Bande-annonce VF
    Portrait de la jeune fille en feu Bande-annonce VF
    Domino - La Guerre silencieuse Bande-annonce VO
    El Otro Cristobal Bande-annonce VO
    Chambre 212 Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Box Office
    Ca : chapitre 2 et Deux moi au coude à coude pour les premières séances
    NEWS - Box Office
    mercredi 11 septembre 2019
    Ca : chapitre 2 et Deux moi au coude à coude pour les premières séances
    Bande-annonce Ad Astra : Brad Pitt s'envole dans l'espace pour James Gray
    NEWS - Vu sur le web
    lundi 15 juillet 2019
    Bande-annonce Ad Astra : Brad Pitt s'envole dans l'espace pour James Gray
    Sponsorisé
    Box-office US : retour solide pour le clown de Ça Chapitre 2 !
    NEWS - Box Office
    lundi 9 septembre 2019
    Box-office US : retour solide pour le clown de Ça Chapitre 2 !
    Sorties cinéma : Catherine Deneuve et Fête de famille en tête des premières séances
    NEWS - Box Office
    mercredi 4 septembre 2019
    Sorties cinéma : Catherine Deneuve et Fête de famille en tête des premières séances
    Dernières actus ciné Box Office
    Films de la semaine
    du 18 sept. 2019
    Ad Astra
    Ad Astra
    De James Gray
    Avec Brad Pitt, Tommy Lee Jones, Ruth Negga
    Bande-annonce
    Un jour de pluie à New York
    Un jour de pluie à New York
    De Woody Allen
    Avec Timothée Chalamet, Elle Fanning, Selena Gomez
    Bande-annonce
    Le Chardonneret
    Le Chardonneret
    De John Crowley
    Avec Ansel Elgort, Oakes Fegley, Nicole Kidman
    Bande-annonce
    Portrait de la jeune fille en feu
    Portrait de la jeune fille en feu
    De Céline Sciamma
    Avec Noémie Merlant, Adèle Haenel, Luàna Bajrami
    Bande-annonce
    Trois jours et une vie
    Trois jours et une vie
    De Nicolas Boukhrief
    Avec Sandrine Bonnaire, Pablo Pauly, Charles Berling
    Bande-annonce
    Interview avec Dieu
    Interview avec Dieu
    De Perry Lang
    Avec David Strathairn, Brenton Thwaites, Yael Grobglas
    Bande-annonce
    Sorties cinéma de la semaine
    Back to Top