Notez des films
Mon AlloCiné
    Comment "La Reine des Neiges" est-elle devenue le plus grand succès de l'histoire de l'animation ? [ENQUÊTE]
    31 mars 2014 à 19:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Alors que le dernier classique des studios Disney vient de dépasser le score de "Toy Story 3" au box-office mondial, il est désormais le plus grand succès de l'histoire de l'animation. Comment "La Reine des Neiges" s'est-elle hissée sur la première marche du podium ? Voici quelques éléments de réponse...

    © The Walt Disney Company France

    1 milliard et 72 millions ! En laissant le colosse Toy Story 3 dans son sillage, La Reine des neiges est officiellement devenu le plus grand succès de tous les temps pour un film d’animation. Certes, on s’attendait à une réussite en voyant arriver le projet, mais comment expliquer ce triomphe ? Enquête…

    Le retour des chansons

    Let it go, let it goooo… (libérée, délivréééée…) ! En décembre de l’année dernière, on sortait tous des salles obscures avec cet air dans la tête, ce qui n’était plus arrivé depuis le "Hakuna Matata" du Roi Lion ou le "Prince Ali" d’Aladdin. Il faut dire que de la première seconde à la dernière, La Reine des Neiges bombarde ses spectateurs de chansons entrainantes, composées par Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez, des sommités de la comédie musicale : un ingrédient qui a souvent contribué à la réussite des grands classiques Disney.

     

    « Tous les plus grands succès de Disney ont été des films musicaux que cela soit Blanche Neige et les Sept Nains, Mary Poppins, Le Roi Lion ou La Reine des Neiges.  Walt Disney lui-même  a (…) toujours voulu utiliser des chansons pour rythmer les œuvres et dérouler les histoires », explique Franck Armand-Zuniga du site Chronique Disney.

    "Libérée, délivrée" interprétée en 25 langues...


    Des chansons qui agrémentent le récit, de la musique pour porter l’histoire, presque comme dans un show de Broadway… C’est bien la recette que Disney employait tous les ans au début des années 90, et qui semble encore fonctionner aujourd’hui. Un retour aux sources, donc ? Un élan de nostalgie ? Pour Franck, le conte de fées musical est en tout cas un genre qui « manquait au public » depuis sa disparition au début des années 2000, alors que l’humour et l’action des productions Pixar ou Dreamworks florissaient en lieu et place des traditionnelles chansons.

     

    « En 2013, le public est enfin prêt à retrouver dignement le genre au point de le fêter comme dans les années 90,» ajoute l’auteur de Chronique Disney. « Disney refait du Disney comme il y a 20 ans durant le dernier âge d'or, » confirme Antoine Clarisse, créateur du blog The Art of Disney.

    © The Walt Disney Company France

    A noter que pour surfer sur le succès du film, une version "sing-a-long" (karaoké), qui propose aux spectateurs de donner de la voix en même temps que les personnages pendant les chansons, s’apprête à sortir dans les salles. Il faut dire que maintenant, tout le monde connait les paroles par cœur : « La très réussie chanson "Let it Go" a été écoutée en boucle par des millions de personnes à travers le monde et un bouche à oreille s'est effectué, » explique Anthony Seguier, créateur du site Focus on Animation.

    John Lasseter aux commandes

    Lorsqu’on cherche à expliquer le succès de La Reine des neiges, et la montée en puissance actuelle que connaissent les studios Disney, un nom semble revenir sur beaucoup de lèvres : celui de John Lasseter, fondateur des studios Pixar et actuel directeur artistique des Walt Disney Studios. Etant donné qu’il est animateur et artiste avant d’être homme d’affaires, nombreux sont ceux qui voient en lui le nouveau Walt Disney. Et un nouveau Walt Disney ne va pas sans un nouvel âge d’or…

     

    « John Lasseter et Ed Catmull ont créé un environnement où la qualité et la narration sont à nouveau florissants. Vous pouvez appeler ça l’âge de ce que vous voulez, tout ce que je sais, c’est que c’est à nouveau une partie de plaisir de venir travailler,» explique Rich Moore, réalisateur de La Reine des Neiges.


    © The Walt Disney Company France

    Serait-ce là le secret de la réussite ? Laisser un artiste piloter la grande machine du département animation Disney et favoriser la créativité par-dessus tout ? Pour Franck du site Chronique Disney, John Lasseter est sans aucun doute l’homme de la situation. « Petit à petit, pierre après pierre, film après film, il a réussi à redonner au studio historique son ton, sa signature et son identité. », explique-t-il.

     

    Anthony Seguier de Focus on Animation, quant à lui, est plus mitigé. Selon lui, la multiplication des responsabilités de Lasseter, qui s’occupe non seulement de l’animation chez Disney et chez Pixar mais aussi des parcs d’attractions de la firme, pourrait lui jouer des tours : « Il est considéré, à juste titre, comme le nouveau Walt Disney par la plupart des fans mais à vouloir trop faire on finit par faire mal les choses, ou à moitié. C'est le cas de John qui porte bien trop de casquettes à mon goût.»


    Mais le créateur de Disney Next d'ajouter : « John Lasseter a clairement impulsé une nouvelle dynamique aux studios. (...) Le coup de génie, c’est d’avoir compris les attentes du public moderne, à savoir que la nostalgie des "vieux Disney" n’était pas incompatible avec les codes de l’industrie animée actuelle. »


    Une promo audacieuse

    Une bonne vieille recette à la Disney agrémentée de chansons et concoctée par une équipe d’artistes. Mais une fois le film terminé, encore faut-il savoir le vendre. Et là encore, l’équipe de La Reine des neiges s'est surpassée.

     

    « Il est arrivé que Disney ait du mal à vendre ses films (on se souvient de la promo ratée des Mondes de Ralph), mais quand il s'agit de princesses et de comédie musicale, ils savent très bien où ils vont, » précise Antoine Clarisse de The Art of Disney.

     

    Début 2013. Alors qu’après Raiponce et Les Mondes de Ralph, tout le monde attend fébrilement le prochain Disney, les studios jouent la carte de l’humour et du "fun" en présentant au public les personnages de Sven et d’Olaf (le renne et le bonhomme de neige) en premier, dans une petite vidéo teaser hilarante. Personne ne sait encore ce que va être La Reine des Neiges, mais tout le monde aime déjà ses personnages secondaires (voir plus haut).

     

    Et quand vient l’heure de présenter le thème du film au public, l’équipe marketing prend bien soin d’adapter sa tactique d’approche à chaque pays : un aspect plus cartoon et une mise en avant des personnages aux Etats-Unis, alors que l’accent est mis sur le côté traditionnel des contes de fées en Europe.

    © The Walt Disney Company France

     

    Mais c’est au moment de dévoiler sa bande annonce finale que La Reine des neiges fait preuve d’une audace inattendue, n’hésitant pas hérisser les poils de quelques fans. A la fin du trailer, au son d’une des chansons du film, apparait la mention : "le plus beau film d’animation Disney depuis Le Roi Lion" (voir en bas de l'article). En osant la comparaison avec leur plus grand succès de tous les temps, les studios Disney prennent le risque de s’y casser les dents, mais proclament ouvertement qu’ils ont confiance en leur dernier bébé. Un coup de poker qui s’est avéré payant !

     

    « Je pense qu'ils ont voulu jouer avec l'inconscient collectif. Par association, quand vous demandez à une personne quel est le meilleur Disney (...) il vous répondra dans la grande majorité des cas "Le Roi Lion". Comme Disney = Le Roi Lion = La Reine des Neiges, ça fait forcément mouche ! », explique Anthony Seguier de Focus on Animation.

    Pour finir d'asseoir sa position de chef-d'oeuvre auto-proclamé, la place de choix est réservée au film jusque dans les spectacles des parcs Disneyland, où la nuit, le château prend l'allure du palais d'Elsa.

     

    Enfin, pourquoi se priver de faire rimer "glace", "neige" et "conte de fées" avec "décembre" et "période des fêtes" ? La Reine des Neiges devient donc officiellement le "Disney de Noël 2013" et peut régner sur un empire qui ne souffre pas (ou très peu) de concurrence côté animation. Il ne reste plus qu'à laisser le bouche-à-oreille, particulièrement efficace sur ce film, s'occuper du reste.

    Le Top 10 des plus gros succès mondiaux en animation :

    1 - La Reine des neiges : 1,072 milliard de dollars dans le monde

    2 - Toy Story 3 : 1,063 milliard

    3 - Le Roi Lion : 987 millions de dollars

    4 - Moi, moche et méchant 2 : 970 millions de dollars

    4 - Le Monde de Nemo : 936 millions de dollars

    5 - Shrek 2 : 919 millions de dollars

    6 - L' Âge de glace 3 - Le Temps des dinosaures : 886 millions de dollars

    7 - L' Âge de glace : La dérive des continents : 877 millions de dollars

    8 - Shrek le troisième : 799 millions de dollars

    9 - Shrek 4, il était une fin : 752 millions de dollars

    10 - Madagascar 3, Bons Baisers D’Europe : 746 millions de dollars

    La bande annonce de "La Reine des neiges"...

    Remerciements : Franck Armand-Zuniga (Chronique Disney), Antoine Clarisse (The Art of Disney), Anthony Seguier (Focus on Animation), (Disney Next)

    Thomas Imbert

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Jeanne l.
      Perso je trouve la pub nulle parce que c'est pas les vrais voix ni les vrais répliques et certaines images ne sont pas dans le films
    • Elektron31
      Moi c'est Délivré Libéré que j'ai détesté et je comprend pas qu'on puisse l'aimé
    • Elektron31
      comme Libéré...
    • Elektron31
      La seul musique de ce film que je haie est le buzz de ce film : Libéré...
    • Elektron31
      Le roi lion entre bien dans les meilleurs disney, mais j'ajoute que moi mes préférés (je ne compte les adaption du genre Maléfique) sont "Alice aux Pays des Merveilles", "Le Livre de la Jungle" & "Le Roi Lion (Trilogie)"La Reine des Neiges (Frozen), je le classerais plus comme Phénomène de MODE : X-Men #7 (Days of the Future Past) - Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu! .Après c'est mon avis
    • FanAvatar09
      Alors dans ce cas faut faire la différence entre flop commercial et échec critique ;)Et un flop par définition se définit par ses recettes ;)Et oui, l'article se gourre complètement ;)
    • 21Cha
      Après quand je dis flop je parle pas seulement des recettes obtenues par rapport au budget mais aussi de comment le film a été reçu par la critique ^^' Et bon je suppose que cet article se trompe totalement alors http://www.lefigaro.fr/conjonc...
    • FanAvatar09
      SûR ;)Gang de Requins: 75 millions de budget, 363 millions de recettes ;)Les Cinq Légendes: 145 millions de budget, 303 de recettes, ça reste correct, un peu comme Turbo.Le seul flop qu'on pourrait annoncer chez eux est Peabody et Sherman qui lui marche pas ;)
    • 21Cha
      N'en soit pas si sûr(e) ! Dreamworks a déjà connu des flops, je crois que Gang de requins a été un sacré flop à sa sortie et plus étonnant Les cinq légendes a fait aussi un flop et a fait perdre à Dreamworks beaucoup d'argent ! =/
    • FanAvatar09
      Par contre c'est en y repensant que je me dis, avec Disney c'est tout ou rien.Pixar a toujours enchaîné les succès, Dramworks n'a jamais eu de gros flop non plus à leur actif.Disney par contre a remonté le niveau en peu de temps. Quand je pense qu'il y a 10 ans, on était rendu à La Ferme se Rebelle et on ne souhaitait plus qu'une chose c'est de voir le studio fermer pour qu'il arrête de se foutre de notre gueule. Et aujourd'hui, le voilà rendu au plus gros succès d'un DA de tous les temps.
    • Casval
      Mais qu'est ce que c'est ce top 10.On va faire clair je n'aime pas Disney, donc pas de parti pris, mais lorsque je vois les résultats, le classement est totalement faux. En effet, on parle de revenu généré par les entrées et non le nombre de places vendues. Donc Si on prend par exemple le Roi Lion, la place de cinéma coutait beaucoup moins cher, que maintenant. Tout ca pour flatter la gloriole personnelle des studios.
    • DarkParadise
      Tu sais, j'en grandi avec, tous les soirs j'en regardais un.La Reine des Neige utilise bel et bien les mêmes codes que les anciens Disney.
    • FreyaX
      Et pourtant ce dessin-animé est très vite oubliable je trouve... A part le petit bonhomme de neige qui était bien marrant, c'est vraiment sans plus et sa chante beaucoup trop à mon goût. Dans le genre Raiponce était bien mieux ;)
    • Jonathan F.
      pour moi sa restera le roi lion et aladin
    • FanAvatar09
      She-Elf, je doute que les enfants réfléchissent à ce point pour aller voir un film ;) Tout ce qu'ils voient c'est un DA et du coup ils y vont tout simplement. Bon après pour expliquer la montée du succès y autre chose évidemment mais en ce qui les concerne ça n'a pas été jusqu'à analyser les détails du film :D
    • She-Elf
      Cette analyse ne prend pas en compte deux aspects fondamentaux de ce film qui le connectent, à mon humble avis, à deux aspirations majeures de l'inconscient collectif actuel: D'une part la disparition de la dualité bon/méchant (préhistorique, même si elle gouverne encore la majorité des comportements humains) et d'autre part l'avènement du pouvoir féminin, qui prend une bien autre forme que le pouvoir masculin. D'ailleurs, dans ma perception de l'histoire le personnage principal de ce film n'est plus la princesse bien comme il faut, mais sa soeur aux trop grands pouvoirs qui apprend à les accepter et à les déployer dans l'amour plutôt que dans la peur. Les enfants ne s'y trompent pas, quelque soit leur culture.
    • Matthhou
      Le problème de ce film, c'est qu'il n'a rien d'original. C'est un "retour aux sources" avec exactement les mêmes ficelles que Pixar à voulu couper en faisant Toy Story. Ce film ne marche que par l'effet nostalgie des enfants qui sont allés voir Aladdin et qui emmènent aujourd'hui leurs enfants au ciné...Je vous laisse voir la vidéoconférence TED de Andrew Stanton http://www.ted.com/talks/andre... (sous-titres FR dispos sous la vidéo), le tableau vers 11 minutes est très parlant.
    • Looper
      Je n'ai pas aimé du tout, c'est même un des dessins animés que j'ai le moins apprécié, je ne m'explique pas ce succés ni ces deux Oscars gagnés...
    • N u n e
      Avec une grosse promo et une grande distribution.
    • Arnaud E.
      La Reine Des Neiges est un excellent Disney qui fait beaucoup de bien a regarder. Avec qqun comme Lasseter aux commandes, on se doutait que Disney releverait la tete apres ces calamiteuses années 2000 surtout marquées par des suites insipides en direct-to-DVD. Maintenant a voir comment ils vont continuer sur la lancée. Apres un Raiponce tres bon, un Monde De Ralph tres surprenant et genial, et la Reine Des Neiges magnifique, Disney est lancé dans une phase tres positive qu'ils doivent absolument confirmer. J'ai juste deux "inquietudes" avec Disney actuellement: - malgré l'echec de La Princesse Et La Grenouille (que j'ai d'ailleurs beaucoup aimé), j'espere qu'ils n'abandonneront pas les films en 2D definitivement. - Quand a Pixar, ils font pas mal de suites maintenant (Cars 2, Planes qui est presque une suite de Cars, Planes 2, Les Mondes De Dory, Monstres Academie, Indestructibles 2, Toys Story 2 et 3 ...). Certes ces suites sont souvent des tres grandes reussites, mais j'attends un peu plus d'innovation de leur part (et Inside Out me fait beaucoup esperer)
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Jojo Rabbit Bande-annonce VO
    Pinocchio Bande-annonce VO
    Dernier amour Bande-annonce VO
    Basta Capital Bande-annonce VF
    Sortilège (Tlamess) Bande-annonce VO
    Kaamelott - Premier volet Teaser VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Box Office
    Sorties cinéma : Scandale en tête des premières séances
    NEWS - Box Office
    mercredi 22 janvier 2020
    Sorties cinéma : Scandale en tête des premières séances
    Avengers : pourquoi Hugo Weaving ne joue pas Crâne Rouge dans Endgame
    NEWS - Box Office
    mercredi 22 janvier 2020
    Avengers : pourquoi Hugo Weaving ne joue pas Crâne Rouge dans Endgame
    Box-office US : les Bad Boys plus forts que Robert Downey Jr. !
    NEWS - Box Office
    lundi 20 janvier 2020
    Box-office US : les Bad Boys plus forts que Robert Downey Jr. !
    Fox : Disney va changer le nom du studio !
    NEWS - Box Office
    samedi 18 janvier 2020
    Fox : Disney va changer le nom du studio !
    Dernières actus ciné Box Office
    Films de la semaine
    du 22 janv. 2020
    Bad Boys For Life
    Bad Boys For Life
    De Adil El Arbi, Bilall Fallah
    Avec Will Smith, Martin Lawrence, Vanessa Hudgens
    Bande-annonce
    Scandale
    Scandale
    De Jay Roach
    Avec Charlize Theron, Nicole Kidman, Margot Robbie
    Bande-annonce
    Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part
    Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part
    De Arnaud Viard
    Avec Jean-Paul Rouve, Alice Taglioni, Benjamin Lavernhe
    Bande-annonce
    Le Photographe
    Le Photographe
    De Ritesh Batra
    Avec Nawazuddin Siddiqui, Sanya Malhotra, Farrukh Jaffar
    Bande-annonce
    Se nourrir - Conférence France Inter
    Se nourrir - Conférence France Inter
    Giselle (Bolchoï)
    Giselle (Bolchoï)
    De Alexeï Ratmansky
    Bande-annonce
    Sorties cinéma de la semaine
    Back to Top