Mon AlloCiné
Cannes 2014 - Atom Egoyan : "Il y a plusieurs façons d'être captifs"
Par Maximilien Pierrette — 16 mai 2014 à 20:34
facebook Tweet

Passé par Cannes à diverses reprises, Atom Egoyan présente sur la Croisette son sixième film en Compétition : "Captives", un thriller qu'il juge peu classique.

StudioCanal

Cannes, c'est "comme un grand huit" pour Atom Egoyan. "Quand on fait une bonne interview, c'est inspirant" poursuit celui qui présente son sixième long métrage en compétition. Soit Captives, thriller emmené par Ryan Reynolds.

AlloCiné : C'est la sixième fois que vous présentez un film en Compétition. Cela vous rend-il plus détendu par rapport à l'exercice ?

Atom Egoyan : La première fois que j'ai présenté un film ici [Speaking Parts en 1989, ndlr], c'était à la Quinzaine des Réalisateurs, donc j'étais plus détendu car il n'y a pas toute cette pression. The Adjuster y était aussi [en 1991, ndlr] et l'environnement est vraiment différent. Lorsqu'on est en compétition, le jeu n'est plus le même et il y a beaucoup plus de stress. Les fois où j'ai pris le plus de plaisir, c'est en faisant partie du jury ou en ayant la possibilité de rester une semaine, car j'ai pu voir d'autres films, ce qui n'est pas le cas en général avec tout le travail que je dois faire. Mais ça reste incroyablement stimulant et merveilleux que d'être ici.

Lorsque vous êtes à Cannes, vous lisez les avis sur vos films ? Ou vous restez dans une sorte de bulle ?

J'essaye de rester dans une bulle. Mais je sais par exemple que "Captives" a eu des retours contrastés : certaines personnes l'ont adoré, d'autres l'ont détesté ; certains arrivent à s'engager dedans, d'autres non. Mais ça fait partie du jeu.

Cette année vous êtes ici avec "Captives", qui a un titre pluriel…

En anglais aussi, car "The Captive" fonctionne des deux façons. Ça décrit un état, une condition, qui peuvent s'appliquer à plus d'une personne. En France, il faut absolument trancher, mais ce qui m'intéressait c'est qu'il y ait plus d'un captif dans le film.

Oui, et on le voit dans le récit qui aborde la captivité physique d'une personne sous l'aspect thriller, et la captivité mentale d'autres sous forme de drame.

Tous les personnages sont en quelque sorte captifs : qu'il s'agisse de leur condition, de leur travail, d'une douleur, d'un traumatisme. Il y a beaucoup de façons d'être captifs.

Considérez-vous le film plus comme un thriller ou comme un drame du coup ?

Non. C'est certes un thriller, mais il n'est pas classique car nous savons dès le début que la fille est en vie, il n'y a pas de compte à rebours, et nous connaissons le résultat. Nous savons que le père n'est pas suspect, même si l'inspecteur pense qu'il a pu enlever sa fille. Nous possédons donc beaucoup d'informations, et le côté thriller vient de l'ambiance et du fait que nous ne sachions pas jusqu'où ce monde va aller, ni à quel point les choses vont devenir sombres. L'ensemble est plus construit autour du drame.

Qu'est-ce qui vous a poussé à choisir Ryan Reynolds, que l'on voit rarement dans ce type de rôle ?

Il est très disponible sur le plan émotionnel, et j'adore le fait de pouvoir comprendre tout ce qu'il ressent. 

La bande-annonce de "Captives" :

Captives Bande-annonce VO

 

facebook Tweet
Sur le même sujet
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Top Bandes-annonces
Us Bande-annonce VO
Sponsorisé
Black Snake, la légende du serpent noir Bande-annonce VF
La Lutte des classes Bande-annonce VF
Rocketman Teaser VO
Tito et les Oiseaux Bande-annonce VF
Jusqu'ici tout va bien Bande-annonce VF
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Festivals
César 2019 : Alain Attal reçoit le prix du Producteur de l'année pour Le Grand Bain et Pupille
NEWS - Festivals
mardi 19 février 2019
César 2019 : Alain Attal reçoit le prix du Producteur de l'année pour Le Grand Bain et Pupille
Alita et les icônes féminines de la SF au cinéma
NEWS - Festivals
lundi 18 février 2019
Alita et les icônes féminines de la SF au cinéma
Dernières actus ciné Festivals
Meilleurs films à l'affiche
Bohemian Rhapsody
Bohemian Rhapsody
4,6
De Bryan Singer
Avec Rami Malek, Gwilym Lee, Lucy Boynton
Bande-annonce
Green Book : Sur les routes du sud
Green Book : Sur les routes du sud
4,6
De Peter Farrelly
Avec Viggo Mortensen, Mahershala Ali, Linda Cardellini
Bande-annonce
Edmond
Edmond
4,5
De Alexis Michalik
Avec Thomas Solivérès, Olivier Gourmet, Mathilde Seigner
Bande-annonce
Alita : Battle Angel
4,4
De Robert Rodriguez
Avec Rosa Salazar, Christoph Waltz, Jennifer Connelly
Bande-annonce
Pupille
4,3
De Jeanne Herry
Avec Sandrine Kiberlain, Gilles Lellouche, Élodie Bouchez
Bande-annonce
Tous les meilleurs films au ciné
Back to Top