Mon AlloCiné
James Bond : décès de Geoffrey Holder, le Baron Samedi de Vivre et laisser mourir
Par Maximilien Pierrette — 7 oct. 2014 à 12:35
facebook Tweet

Célèbre pour son rôle de Baron Samedi dans le James Bond "Vivre et laisser mourir", l'acteur et danseur Geoffrey Holder est décédé ce dimanche 5 octobre à l'âge de 84 ans.

D.R.

Sale temps pour les ennemis de James Bond : après Gottfried John (Orumov dans Goldeneye) et Richard Kiel (Requin), l'acteur et danseur Geoffrey Holder, alias le Baron Samedi, nous a quitté ce dimanche 5 octobre, à l'âge de 84 ans. Né le 1er août 1930 à Port-d'Espagne (Trinité-et-Tobago), il fait ses premiers pas dans le monde du spectacle à l'âge de 7 ans, lorsqu'il rejoint la troupe de danse de son frère aîné, qu'il dirige à la fin des années 40 lorsque ce dernier s'envole pour Londres.

Geoffrey Holder déménage aux Etats-Unis en 1954 et fait ses débuts à Broadway en novembre de la même année. Des planches sur lesquelles il évolue régulièrement tout au long de sa carrière, et qui lui permettent de remporter un Tony Award pour la mise en scène de "The Wiz", relecture afro-américaine du Magicien d'Oz, en 1975.

De Bond à Burton

Côté cinéma, il s'illustre chez Otto Preminger (Porgy and Bess, où il incarne... un danseur) et Woody Allen (Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe... sans jamais oser le demander), avant de décrocher ce qui restera comme son rôle le plus marquant : celui du Baron Samedi, adversaire de Roger Moore dans Vivre et laisser mourir, premier James Bond de l'acteur anglais.

Bien que secondaire, son personnage inquiétant et haut en couleurs marque plus les esprits que celui interprété par Yaphet Kotto dans le long métrage, et le grand comédien (1m98) entre ainsi au panthéon des ennemis de 007. Passionné de culture caribéenne, Geoffrey Holder apparaît ensuite dans Annie, Boomerang et même Hasards ou coïncidences de Claude Lelouch, puis décroche son dernier rôle marquant chez Tim Burton. Le réalisateur qui a su exploiter son timbre vocal grave en faisant de lui le narrateur de Charlie et la Chocolaterie, près de dix ans avant qu'il ne s'éteigne à New York, ville de ses premiers succès.

La bande-annonce de "Vivre et laisser mourir" :

Vivre et laisser mourir Bande-annonce VF
facebook Tweet
Commentaires
  • Koroxx
    Aouch, c'était mon ennemi favori, bien flippant quand je voyais ça gamin avec son fameux rire!
  • lolomatrix
    Un ennemi des plus emblématiques qui m'avait considérablement marqué quand j'étais gosse !
  • cloud29
    Sale temps pour les méchants de James BOND effectivement ! :-(Il m'avait fait bien flipper dans le film je dois avouer surtout lors de la cérémonie à la fin.R.I.P. et condoléances à sa famille ! :-(
  • JimBo Lebowski
    Magnifique coquille
  • dagrey1
    "Vivre et laisser mourir"....mon james bond préféré!
  • Crazyvolcan
    Ah oui c'était lui le sorcier qui jouait avec les serpents venimeux dans la scène du cimetière avec la pauvre fille les poings liés aux poteaux de torture .Quand il s'exprimait , il le faisait en rigolant de façon lugubre .
  • pellflorent
    Encore? :/
  • MGM-ranger
    On a rarement eu une hécatombe de stars comme 2014. R.I.P
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Top Bandes-annonces
Black Snake, la légende du serpent noir Bande-annonce VF
Alita : Battle Angel Bande-annonce VO
Sponsorisé
Grâce à Dieu Bande-annonce VF
Le Chant du loup Bande-annonce VF
Destroyer Bande-annonce VO
La Reine des neiges 2 Bande-annonce VF
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Stars
Batman : Ben Affleck fait ses adieux au Chevalier Noir, qui pour prendre la suite ?
NEWS - Stars
vendredi 15 février 2019
Batman : Ben Affleck fait ses adieux au Chevalier Noir, qui pour prendre la suite ?
La Reine des neiges 2 : portrait de Jennifer Lee, directrice artistique de Walt Disney Animation Studios
NEWS - Stars
vendredi 15 février 2019
La Reine des neiges 2 : portrait de Jennifer Lee, directrice artistique de Walt Disney Animation Studios
Dernières actus ciné Stars
Films Prochainement au Cinéma
Les films à venir les plus consultés
Back to Top