Mon AlloCiné
François Truffaut critique : ses coups de gueule et ses coups de coeur cinéma !
Par Laetitia Ratane — 25 oct. 2014 à 18:00
facebook Tweet

Il disparaissait il y a 30 ans, nous laissant une œuvre inégalable, faite d'images mais aussi de mots. Mots d'auteur et surtout de critique, qui détestait René Clément ou adorait Hitchcock. Focus sur François Truffaut, homme de goût et de dégout.

William Karel/Sygma/Corbis

"Lorsque j'étais critique, je pensais qu'un film, pour être réussi, doit exprimer simultanément une idée du monde et une idée du cinéma. La Règle du Jeu ou Citizen Kane répondaient bien à cette définition. Aujourd'hui je demande à un film d'exprimer soit la joie de faire du cinéma, soit l'angoisse de faire du cinéma et je me désintéresse de tout ce qui est entre les deux, c'est-à-dire de tous les films qui ne vibrent pas". 

Focus sur les goûts du Truffaut de la première heure, le critique avant le cinéaste, le maître des mots avant d'être celui des images.

Truffaut, homme de goût

Fenêtre sur Cour

Universal
Il n'est rien de plus célèbre que la passion de l'"hitchcocko-hawksien" Truffaut pour le Maître du Suspense, qu'il a toujours loué et avec qui il a longuement échangé lors de leurs fameux Entretiens, cherchant à mettre à jour le langage des émotions de celui qui pour lui et sa génération, était un cinéaste hors pair.

L'avis de Truffaut, Cahiers du Cinéma, avril 1955

"Hitchcock a acquis une telle science du récit cinématographique qu'il est devenu en trente années beaucoup plus qu'un conteur d'histoires (...) J'ai la conviction que ce film est l'un des plus importants des dix-sept que Hitchcock a tournés à Hollywood, l'un des rares en tous cas à ne contenir aucune faille, aucune faiblesse, aucune concession. (...) Rear Window est (...) une extraordinaire symphonie de la vie quotidienne et des rêves détruits."

 A l'Est d'Eden

Warner
Film de toute une génération, A l'Est d'Eden est considéré comme le sommet de la carrière d'Elia Kazan, qui a en outre déjà livré des perles telles que Sur les quais et Un tramway nommé Désir, tous deux magnifiés par le charismatique Marlon Brando. N'aimant jusque-là pas du tout son oeuvre, Truffaut avait même déclaré lors de la sortie de La Poupée de Chair, "Si Baby Doll n'est pas un chef d'oeuvre, c'est peut être que Kazan est condamné à ne jamais en produire... Un double manque de nécessité et de sincérité ôte à ses films beaucoup de leur force et les maintient dans un registre décoratif." A l'Est d'Eden le fait revenir sur ses positions.

L'avis de Truffaut, Cahiers du cinéma, octobre 1955
"James Dean a réussi à rendre commercial un film qui ne l'était guère, à vivifier une abstraction, à intéresser un immense public à des problèmes moraux traités de façon inhabituelle. (...) Après cette révélation cinq fois confirmée, je suis allé revoir Un tramway nommé Désir, et il m'a fallu toute la bonne foi et la perspicacité dont je suis capable pour surmonter l'agacement devant les éclairages clignotants qui masquent le jeu extraordinaire de Vivien Leigh. (...) Nous pardonnons à Elia Kazan de n'avoir pas aimé ses films car les enfants pardonnent à leurs parents."

La Nuit du chasseur

Carlotta Films
Echec commercial peu commenté par les critiques, le poétique et noir La Nuit du chasseur n'a été hissé au rang de chef d'oeuvre que plus (trop) tard, décourageant définitivement son metteur en scène qui n'a plus fait de films par la suite. Visionnaire, François Truffaut avait déjà tout saisi.

L'avis de Truffaut, Cahiers du cinéma, mai 1956

"Un tel scénario n'est pas de ceux par lesquels on peut inaugurer une carrière de cinéaste hollywoodien et il y a fort à parier que ce film, réalisé au mépris des normes commerciales élémentaires, sera l'unique expérience de Charles Laughton et c'est bien dommage. Dommage oui, car en dépit des heurts de style, La Nuit du Chasseur est un film d'une grande richesse d'inventions qui ressemble à un fait divers horrifiant raconté par des petits enfants"

Bonjour Tristesse

Flash Pictures
Chef d'oeuvre en noir et blanc d'Otto Preminger, adapté de Françoise Sagan, Bonjour Tristesse est porté par l'icône de la Nouvelle Vague, Jean Seberg. Ne sortant pas du rang à ce sujet, Truffaut est conquis.

L'avis de Truffaut, Cahiers du cinéma, mars 1958

"Le cinéma est un art de la femme, c'est-à-dire de l'actrice. Le travail du metteur en scène consiste à faire faire de jolies choses à de jolies femmes, et pour moi, les grands moments du cinéma sont la coïncidence entre les dons d'un metteur en scène et ceux d'une comédienne dirigée par lui. Griffith et Lillian Gish (....) Rossellini et Magnani (...), Fellini et Masina (...). Nous pouvons désormais ajouter Preminger et Jean Seberg."

Truffaut, homme de dégoût

La Traversée de Paris
Gaumont
En 1954, dans son célèbre article "Un certaine tendance du cinéma français"François Truffaut attaque avec virulence la vieille garde du cinéma français, un cinéma dit de la "Qualité" qui propose selon lui des adaptations à outrance, "des films de scénariste et non de metteurs en scène", fondés sur un "réalisme psychologique" qui enlève toute humanité à ses personnages. Un cinéma dont font, selon lui, partie Jean Delannoy et... Claude Autant-Lara.

L'avis de Truffaut, Cahiers du cinéma, novembre 1956

"Du Diable au Corps à Marguerite de La Nuit, en passant par L'Auberge Rouge, Le Blé en Herbe, et Le Rouge et le Noir, j'ai régulièrement attaqué Claude Autant-Lara, déplorant ses tendances à tout affadir, à tout simplifier, la grossièreté hargneuse avec laquelle il "condensait" Stendhal, Radiguet ou Colette, déplaçant, amenuisant toujours l'esprit de l'oeuvre adaptée. (...) Si j'admire aujourd'hui et presque sans réserve La Traversée de Paris, (...) c'est qu'il a enfin trouvé le sujet de sa vie, (...) et que la truculence, l'exagération, la hargne, la vulgarité, l'outrance, loin de desservir, ont haussé jusqu'à l'épique."

Barrage contre le Pacifique
L'oeuvre de l'éclectique, poétique et réaliste René Clément ne trouve pas plus de grâce aux yeux de François Truffaut qui de La Bataille du Rail à Monsieur Ripois en passant par Jeux Interdits n'a de cesse de lui trouver tous les défauts.

L'avis de Truffaut, Cahiers du cinéma,  février 1958

"René Clément pratique un cinéma contre lequel, aux Cahiers, nous luttons.  (...) L'essentiel pour Clément est que le film qu'il est en train de tourner coûte plus cher que le précédent et moins que le prochain. Il ne s'agit plus, comme avec La Bataille du rail, de tourner un film à son idée en espérant que le public entrera dans le jeu, mais, d'emblée, offrant de l'exotisme à peine plus orgueilleux qu'à l'ordinaire, et beaucoup de vedettes. (...) [Son] cinéma n'influencera personne (...) Sitôt qu'[il] cherche la vérité, son échec est flagrant (...) les enfants de Jeux Interdits sont aberrants et dans tous ses films, l'amour est escamoté purement et simplement."


Le Dernier tango à Paris

MGM
Truffaut n'est plus critique lorsque sort le film de Bertollucci, sur lequel il s'exprimera pourtant avec autant de franchise qu'auparavant. Malgré la présence de son acteur fétiche Antoine Doinel, le cinéaste ex-critique ne sera pas sensible au passionné, scandaleux et harmonieux Dernier Tango à Paris.

L'avis de Truffaut, Décembre 1972

"C'est un film que j'admire mais je ne l'aime pas. Certaines séquences me semblent avoir été réalisées pour épater l'intelligentsia des grandes capitales du monde entier. C'est un film très intelligent, cela on ne peut pas en douter. Mais je ne l'aime pas."


La bande-annonce du "Dernier Tango à Paris"

Dernier Tango à Paris Bande-annonce VO

 

facebook Tweet
Sur le même sujet
Commentaires
  • Francis F.
    En général, j'aime ses films. Mais il n'est pas le meilleur Français à mes modestes yeux.
  • loic B.
    Enchanté Mina. Ce dédain est d'autant plus imbécile que le cinéma comme tt art n'est pas un art objectif ! Certes lorsqu'on enseigne l'histoire du cinéma, il y a des oeuvres plus incontournables que d'autres (on va plus enseigner "Pierrot le fou" de Godard que "Lucy" de Besson) mais que le cinéma doit être vivant et pas enfermait dans des dogmes.Le Mimi a l'air d'un snob stt. Moi aussi cela me déprime de voir "Lucy" cartonnait mais bon mm dans ce qui est pour moi un navet, il y a kan mm la sublime Scarlett à sauver et je préfére inciter les autres à aller voir des films plus "arty" que m'exposer mon mépris pour les autres (Mim pour quelqu'un qui idolatre JLG a "le mépris" facile lol)
  • Joe D.
    donc tu n'es pas un cinéphile puisque tu as été voir et tu as aimé Hellboy 1 et 2 et surtout Pacific Rim, et ne vient pas me dire que ce ne sont pas des blockbuster surtout Pacific Rim. Encore une fois tu te contredis bravo,
  • gimliamideselfes
    Ah du sophisme. Et de l'Ad Hominem, mon préféré ! Ben oui mon gars, tu me prétends savoir ce que je pense, évidemment que tu ne peux pas... Ce n'est en rien une bassesse que de le signaler, mais au contraire un travail sérieux pour rétablir la vérité.Puis après on parle du petit livre rouge ? Qu'est-ce-qu'il vient faire là ? Quel rapport ? Encore un de tes délires malfaisants ? On dirait.Ai-je prétendu être autre chose qu'un cinéphile ? Non... Mais un cinéphile, pas un type qui aime juste bouffer du blockbuster, ce qui n'est en rien un cinéphile...
  • Joe D.
    avec dédain et mépris, nuance accepte au moins d'être ce que tu es. Tu veux jouer dans la cour des grands alors que tu n'en a clairement pas l'étoffe, tout comme moi d'ailleurs, la seule différence, c'est que moi je l'admets et je ne prétendrai pas être ce que je ne suis pas, parce que ça ne m'intéresse pas. Preuve en est de la bassesse de ton argumentation, au début bien calculé, et maintenant tu t'abaisses à me sortir de l'argument de bas étage avec ton écran et l'impossibilité de savoir, ce que tu penses, Je vais jouer mon tit Moizi Gimli pour te répondre à cela, je me fiche totalement de comment tu es derrière ton écran ;) Tu vois c'est facile pour tout à chacun, seulement tu commencerais par là plutôt que tenter de démontrer ta pensée unique et universelle (n'oublie pas ton ptit livre rouge) o combien miteuse et sans fondement, ça serait plus simple mais o damned pardon c'est vrai que ça nuirait à ta pseudo réputation. Là pour le coup, c'est moi qui me marre tant tu viens de révéler ton vrai toi: Un passionné de cinéma lambda .... .
  • gimliamideselfes
    Je n'ai pas de grandes lignes, L'Emile explique très bien comment élever l'enfant hors de la société. Et c'est un sophisme ad hominem que de dire "Rousseau a abandonné ses enfants", c'est bien la preuve que tu ne comprends pas Rousseau et que tu ne l'as pas lu. Tant pis écoute...
  • lexcalvin
    Pas d'echappatoire : les grandes lignes ici, j'attends.Les préceptes d'un mec adepte du " faites ce que je dis, pas ce que je fais " ... oh et puis nonFinalement c'est tout toi Rousseau : un type qui parle de grande idées, mais ne les applique pas pour lui.Parle d'éducation, mais abandonne ses enfants.ça te va bien finalement.Je valide :)Allez, bisous bisous.
  • gimliamideselfes
    Je vais me répéter, l'éducation... Et je vais reciter L'Emile de Rousseau.
  • gimliamideselfes
    C'est vrai que tu vois comment je suis à travers l'écran. Je crois plutôt que ça t'énerve de me savoir calme et serein, les doigts de pieds en éventail à démonter chacun de tes messages avec flegme et nonchalance.
  • Joe D.
    c'est fascinant en plus de mentir aux autres tu te mens à toi même !!
  • gimliamideselfes
    De l'éducation en général. Tu le fais exprès ?Ne redéfinis pas les termes du sujet de la sorte. Ce n'était pas ça.Je t'ai dit ce que je suggère, l'éducation tout simplement...
  • gimliamideselfes
    Euh non ça ne m'énerve pas, je suis très calme... C'est quoi cette idée reçue "tu es énervé sinon tu ne me répondrais pas". Il y a mille raisons qui poussent à répondre.J'ai envie de constater jusqu'où tu peux descendre, par pur esprit scientifique bien entendu.
  • Joe D.
    Sauf que ça t'énerves que tu l'admettes ou non, sinon tu ne perdrais même pas ton temps à me répondre,
  • gimliamideselfes
    Donc je ne parle bien pas d'éducation publique et j'ai répondu parfaitement. L'éducation en général. Il y a plusieurs formes d'éducation...
  • lexcalvin
    fais toi soigner les yeux, je te cite " L'éducation ça existe "quelle éducation, réponds.
  • gimliamideselfes
    Réponds à ma question. Tu ne peux pas... Tu m'as donc calomnié. Je n'ai rien dit sur l'éducation publique.Comment ça quelle éducation ? L'éducation en général !
  • gimliamideselfes
    Aucune insulte. Sois tu ne comprends pas une phrase simple, soit tu es de mauvaise foi, à toi de faire ton choix, avec ce que ça implique.
  • gimliamideselfes
    Genre tu vas me mettre un avertissement, on nage en plein délire. Tu crois que tes petites menaces me font peur ? ça me fait rire. C'est pour ça que je veux savoir en quoi je suis un manipulateur ? Parce que bon tu es quand même la personne qui va me stalker sur d'autres sites pour venir tenter de me contredire sans comprendre ce que je raconte...Donc ta poutre...D'autant que je ne viens jamais te parler, c'est toi qui vient systématiquement faire de la provocation, ce à quoi, en bon altruiste, je fais ton éducation.
  • lexcalvin
    Tu m'insultes ? Mauvaise idée :)
  • lexcalvin
    A la methode ludovico, tu réponds" L'éducation ça existe "laquelle ?
  • gimliamideselfes
    Je vais me répéter, j'ai dit quoi sur l'éducation publique ?
  • lexcalvin
    " L'éducation ça existe "éduquer les gens à voir les bons films ... ceux que tu aimes :)En clair, éduquer les gens à comprendre pourquoi ils ont tort, et pourquoi tu as raison, comme un autre coco de ton espèce ...
  • Joe D.
    ah mais tu crois que je ne te vois pas venir, tu t'acharnes depuis que je te connais à ne jamais admettre que tu manipules et d'un coup sous le coup de mon avertissement, tu me demandes de te donner les arguments qui font de toi un manipulateur hors pair, afin de subtilement le retourner contre moi, et avoir les arguments en ta faveur en cas de plaintes ??? Me crois tu si stupides ?? Je vois clair dans ton jeu, et ça ne marchera pas, navré tu t'es tiré la balle dans le pied tout seul ;)
  • gimliamideselfes
    J'ai dit quoi sur l'éducation public (sic) ? Rien du tout...
  • gimliamideselfes
    C'est quoi ça dogma ? Un mélange de dogme et de doxa ?Encore une fois tu me prêtes des propos qui ne sont pas les miens je n'ai pas à en répondre.
  • lexcalvin
    Mais encore, fais moi rire :tu veux leur faire quoi à ceux qui n'aiment pas tes goûts, allez fais nous rêver un peu sur ton monde idéal, et surtout explique bien ce que tu ferais aux gens qui ne suivraient pas ta dogma.
  • lexcalvin
    punaise ... des membres fantômes à présentcontinue c'est trop bon de te voir t'enfoncer, mr 98% :)Je n'ai pas envie de te convaincre : tu n'en sais rien.Tu ne connais pas les milliers de membres de ce site, tu n'es pas dans leur tête, alors comment peux tu savoir si leur profil est à jour ?Tu n'as aucune demi-preuve de ce que tu avances depuis le début, et tu prétends parler au nom de bon goût, de la juste éducation, la tienne, sur un postulat erroné.Si ça ce n'est pas du sophisme ...
  • gimliamideselfes
    Et tu n'as aucune logique pour les réfuter car tu te bases sur des membres fantômes pour appuyer ton raisonnement. Désolé. Mais tu auras du mal à me faire croire qu'il y a plus d'une personne sur cinquante sur ce site qui a vu plus de films que moi.
  • gimliamideselfes
    En quoi suis-je un manipulateur ? Vas-y ne te défile pas. J'attends.
  • gimliamideselfes
    Utilise des mots dont tu connais l'emploi, par pitié.
  • gimliamideselfes
    Gênant pour toi.
  • Joe D.
    tu es gentil avec le terme facho je trouve ;)
  • gimliamideselfes
    Je t'ai déjà expliqué clairement, simplement pourquoi je disais ça, tes amalgames tu te les gardes, c'est un sophisme... Et tente de conceptualiser un peu ce que je raconte au lieu de débiter des sornettes sur la toile.
  • gimliamideselfes
    Cherche la définition de raciste. Parce que là...
  • Joe D.
    Tu as raison je maîtrise aussi mon anglais, mon espagnol .... Mais dis moi lorsque tu dis que je ne maîtrises pas ma langue maternelle, ne serait ce pas des sous entendus racistes que je perçois ??
  • lexcalvin
    Tu me rappelles ces racailles qui parlent de filles qui ne se respectent pas (même langage) cad, des filles qui font ce qu'elles veulent, et surtout qui ne couchent pas avec eux, mais avec qui elles ont envie. :)On a bien compris que tu n'aimes pas que les gens voient les films dont ils ont envie ... Tu veux qu'ils voient les films dont TU as envie.
  • lexcalvin
    Quand on lira tes propos mis bout à bout, sans retouche rassure toi, tu auras bien plus de problèmes que moi :)
  • gimliamideselfes
    Non, tu es dans ton fantasme, c'est différent.
  • lexcalvin
    Je note tout ce qu'il dit : c'est la diatribe du parfait petit facho.
  • lexcalvin
    Je crois au contraire que je t'ai percè à jour, toi et les idées que tu défends, qui, mises en application, feraient froid dans le dos.
  • gimliamideselfes
    Ironise autant que tu veux... ça ne changera pas les faits, tu ne maîtrises pas ta langue maternelle.
  • Joe D.
    Je me respecte très bien et je me sens parfaitement bien dans mes baskets, merci de ta mansuétude à mon humble égard. Je n'ai nullement besoin de m'inventer un personnage pour prétendre à quelque chose. Si tant est que j'aurai besoin d'éclaircissement il me paraît évident que ce n'est pas vers toi, que je me tournerai tant ta pédagogie, et d'ailleurs ici ton procédé fallacieux de tenter (en vain) de me victimiser, sont rédhibitoires à tout processus d'apprentissage. Navré tu n'es pas le bon messager clairvoyant que tu voudrais paraître.
  • gimliamideselfes
    Arrête de citer aléatoirement, c'est gênant.
  • lexcalvin
    Non mais te fatigue pas, moizi est très heureux sur son site fondé par un petit facho en puissance, adorateur de Bioshock :un ancien fondateur de gamekult, site avec des gamers très marqués à droite ... la droite de sarkozy.Tu y croises les fanas d Ayn Rand, et autres misanthropes tels que Robert A Heinlein , Dino Buzatti, Orson Scott Card etc
  • lexcalvin
    " Je respecte ceux qui se respectent eux-même, "cad" je respecte ceux qui pensent comme moi, une élite incomprise "Pour les autres : rééducation dans les camps.
  • Joe D.
    35. Faire voir qu'il se tire dans le piedSi l'on peut faire sentir à l'adversaire que son opinion, si elle était valable, causerait un tort considérable à ses intérêts, il la laissera tomber aussi vite qu'un fer rouge dont il se serait imprudemment emparé.En général, une once de volonté et de conviction pèse plus lourd qu'un quintal d'intelligence et de raisonnement. Ce qui nous est défavorable paraît généralement absurde à l'intellect. Ce stratagème pourrait s'intituler « attaquer l'arbre par la racine ».
  • gimliamideselfes
    Je respecte ceux qui se respectent eux-même, je ne peux pas faire leur travail à leur place.Je méprise le service public ? Où ça ? Encore une allégation infondée car tu n'as pas compris un message. Mec, prends le temps de lire ce que je raconte. Demande si tu ne comprends pas, déjà comme ça tu commenceras à te respecter.
  • gimliamideselfes
    Toi, depuis le début. Où ai-je cité quelque chose hors de propos ? Y a-t-il seulement un seul de tes posts, une seule de tes allégations que je n'ai pas démontée ?
  • Joe D.
    Si vous le dites Bernard Pivot ;)
  • Joe D.
    Je reprends ta façon de faire ni plus ni moins, navré si ça te choque, qui a la poutre dans l'oeil au fait ??
  • gimliamideselfes
    C'est bien cite un truc hors de propos plutôt que de répondre. Tu fais ça depuis le début.
  • gimliamideselfes
    Ai-je dis que j'étais le seul ? Non, bien sûr que je ne suis pas le seul.
  • lexcalvin
    Donc tu infantilises le public car toi seul est l'adulte qui a reçu cette éducation, bien sûr.
  • gimliamideselfes
    Cherche la définition de profaner... ça m'étonnerait que tu aies voulu utiliser ce mot. De plus ce n'est pas un verbe pronominal...
  • Joe D.
    38. Ultime stratagème : injurierSi l'on s'aperçoit que l'adversaire est supérieur et que l'on ne va pas gagner, il faut tenir des propos désobligeants, blessants et grossiers. Être désobligeant, cela consiste à quitter l'objet de la querelle (puisqu'on a perdu la partie) pour passer à l'adversaire, et à l'attaquer d'une manière ou d'une autre dans ce qu'il est. Mais quand on passe aux attaques personnelles, on délaisse complètement l'objet et on dirige ses attaques sur la personne de l'adversaire. On devient donc vexant, méchant, blessant, grossier.Tu faiblis mon ptit Moizi, reprends toi là, tu en viens aux injures et aux grossièretés.
  • gimliamideselfes
    Encore de la calomnie, ai-je dis ça ? Bien sûr que non. L'éducation ça existe, je te conseille à ce sujet Emile de Rousseau et dis-moi si c'est "fasciste".
  • lexcalvin
    " l'abrutissement des masses ? "Je suis sûr que toi tu saurais comment forcer les gens à ne plus s'abrutir hmm ?Avec des pinces dans les yeux, traitement ludovico, pour les guérir de cette sale maladie qu'est le mauvais goût hmm ?
  • gimliamideselfes
    Je me fous de ce que tu lis, mais complètement. En quoi je n'assume pas mes lectures (on croit rêver, c'est sur la première page de mon profil sur SC... et je n'assumerai pas... on nage en plein délire, réfléchis à ce que tu racontes, les mots ont un sens). Je te demande de prouver tes allégations, ce qui est différent. Sauf que tu ne peux pas le faire... Vu que tu ne connais pas le "marquis de Sarde".
  • gimliamideselfes
    Ai-je dis ça ? Non, calomnie.
  • gimliamideselfes
    Et tu ne m'as pas répondu, mais de quel site tu parles ?
  • gimliamideselfes
    C'est ce que l'on appelle du coup de la calomnie, de la diffamation et du harcèlement. Bref une attitude de lâche qui refuse de voir la vérité en face car il ne peut la concevoir. J'ai vu plus de films qu'une immense majorité ici et tu ne peux démontrer le contraire.
  • Joe D.
    oh mais ça je le sais depuis longtemps mon cher lex mais lui ayant déjà expliquer une fois que ça ne reflète rien à notre propre culture, Monsieur le petit Fuhrer n'entend que ce qui l'arrange ;) Ce qui est clairement typique de toute personne hermétique à une discussion rationnelle.
  • gimliamideselfes
    Je repose ma question, de quel site tu parles ? Je vois que tu refuses ce qui fâche.Et excuse-moi je suis au courant que tout le monde ne renseigne pas à fond son profil, ce qui ne change rien à ce que je dis... Tu ne peux pas te baser sur des suppositions. Je te parle de faits. De plus, peut-on réellement dire qu'un type qui a un compte allociné et qui ne l'utilise pas est une utilisateur allociné ? Dans ce cas là je dois être sur pas mal de site...
  • Joe D.
    réponse par de l'ad hominem , typique de la lâcheté de ne pas assumer ce qu'on lit. Excuse moi du peu si tu n'as strictement aucune idée de mes lectures.
  • lexcalvin
    Oui tu ferais marcher l'humanité à coups de fouets, c'est ça ton idée , hmm ?Dans leur intérêt bien sûr ....
  • gimliamideselfes
    Sauf que non jeune homme, c'est toi qui as appliqué cette technique plutôt que de te rendre compte de ta propre turpitude... à moins que ça soit inconscient par refus de la vérité et de la réalité. J'ai déjà dû t'en parler mais Nietzsche disait des choses sur les êtres incapables de recevoir une nouvelle vérité.
  • gimliamideselfes
    "mon monde" c'est quoi "mon monde" ? De quoi parles-tu ? C'est tout ce que tu trouves à dire après que j'ai soulevé des points essentiels sur la participation du divertissement à l'abrutissement des masses ?
  • gimliamideselfes
    Je t'ai déjà posé la question, de quel site tu parles ? Traiter un site de fascisme mental, qu'est-ce-que ça veut dire ? Si ça veut au moins dire quelque chose...Et au cas où tu ne le saurais pas on peut voir le nombre de films vus (enfin, notés).
  • Joe D.
    29. Faire diversion Toute dispute entre des gens du commun montre à quel point ce stratagème est quasi instinctif. En effet, quand l'un fait des reproches personnels à l'autre, celui-ci ne répond pas en les réfutant mais en faisant à son tour des griefs personnels à son adversaire, laissant de côté ceux qu'on lui a faits et semblant donc reconnaître leur bien-fondé. Dans les querelles, une telle diversion ne vaut rien parce qu'on laisse tomber les reproches reçus et que les témoins apprennent tout le mal possible des deux parties en présence. On peut l'utiliser dans la controverse faute de mieux.Malin, mais ça ne prend pas sorry ;)
  • gimliamideselfes
    Comprends bien que tu t'injuries tout seul, je ne fais que soulever ce qui fait mal. Je ne suis que le messager. Mais bon regarder la poutre dans oeil doit te faire trop mal.
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Top Bandes-annonces
Qui m'aime me suive! Bande-annonce VF
Just a gigolo Bande-annonce VF
Sponsorisé
Sunset Bande-annonce VO
Dernier amour Bande-annonce VF
Entre les roseaux Bande-annonce VO
Just a gigolo Teaser VF
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus Culture ciné
Dernières news Culture ciné
Top films au box office
Back to Top