Mon AlloCiné
    "Ascension", la nouvelle série de SF qu'on attendait ?
    Par Raphaëlle Raux-Moreau — 15 déc. 2014 à 19:38
    facebook Tweet

    Lancée aux Etats-Unis sur Syfy ce lundi 15 décembre, "Ascension" intrigue par son concept et la beauté de ses images mais aussi parce qu'elle semble revenir au coeur de la SF que l'on aime, ambitieuse et complexe...

    SyFy

    Ces dernières années, les chaînes du câble tout autant que les networks ont investi l’univers du fantastique et, dans une moindre mesure, de la science-fiction. De ce fait, toutes les chaînes ont aujourd'hui un pied dans le genre plus ou moins bien enfoncé. L'époque où les séries de SF rebutaient une partie du public et où un univers aussi fourni et riche que Star Trek, vétérante de l'aventure spatiale des années 60, en effrayait certains, est désormais bien loin. Le succès d'Interstellar le prouve à nouveau, le grand public cherche sa dose d'évasion vers des territoires inexplorés, vers des questionnements différents.

    Depuis la fin de Battlestar Galactica, SyFy, la vétérante du genre, s'était éloignée de la grande science-fiction, produisant plus de séries fantastiques familiales et procédurales. Mais, depuis 2013, la chaîne tente de reprendre ses droits sur le genre. En octobre dernier, le Président de la chaîne Dave Howe avait ainsi déclaré à EW : "Nous avons vu l'explosion des séries fantastiques et SF sur toutes les chaines câblées et les networks. Les perceptions autour de ce genre ont radicalement changé. Ce que cela dit, c'est qu'il y a une opportunité de nous réapproprier le genre et de nous remettre au premier plan d'histoires provocantes, de qualité supérieure et qui font parler d'elles - dont l'épiphanie était Battlestar."

    Un beau retour aux sources que la chaîne a déjà commencé à mettre en action avec les lancements de Defiance et Helix combinés à une pléiade de projets aux concepts ambitieux dont L'armée des douze singes, Killjoys, The Expanse ou encore Ascension. Lancée cette semaine aux Etats-Unis et probablement diffusée en 2015 sur SyFy France, cette minisérie de six épisodes a souvent été décrite comme la rencontre entre Mad Men et Battlestar Galactica mais semble un peu plus complexe que ça...



    De quoi ça parle ?

    Le propos d'Ascension prend ses racines en 1963 lorsque le Gouvernement, effrayé par la menace de la Guerre Froide et la possibilité d'une attaque nucléaire, prend la décision d'assurer la survie de l'espèce humaine. Dans le secret, ils envoient 350 volontaires - femmes et hommes - à bord d'un vaisseau générationnel. Ces derniers embarquent pour un voyage dans l'espace de 100 ans, censé les amener à Proxima. Alors que cinquante années se sont déjà écoulées, que les enfants nés à bord ont pris la place de leurs parents et que le moment où ils ne pourront plus faire marche arrière approche, le cadavre d'une jeune femme est retrouvé à bord. Il s'agit du premier meurtre commis à bord du l'USS Ascension. Ce meurtre va remettre tout en question pour les occupants. La peur, la méfiance et les vieilles tensions vont s'attiser et le Vaisseau va se trouver divisé entre ceux qui veulent continuer la mission et ceux qui veulent rentrer sur Terre...

    JFK Library
    JFK, le 25 mai 1961, s'adressant à la Nation sur la conquête spatiale

    Et si Kennedy avait vraiment...
    L'un des éléments les plus intéressants dans Ascension est qu'elle présente un monde fantastique qui est également un présent alternatif. L'action de la minisérie se déroule en effet en 2014, cinquante ans après le lancement de la mission, dans un 2014 qui n'a rien à voir avec le nôtre, comme on peut l'apercevoir dans la bande-annonce où le serment d'allégeance au drapeau est légèrement différent tout comme le drapeau américain lui-même. La série s'inspire en effet du projet Orion, véritable projet scientifique développé à la fin des années 50, l'un des plus ambitieux jamais imaginé par la science. A l'époque, la course à l'espace est essentielle pour les Etats-Unis, soucieux de dépasser les Soviétiques sur leur propre terrain. En 1961, Kennedy s'adresse ainsi à la Nation et annonce que les Américains marcheront sur la lune avant la fin de la décennie...

    "Nous avons choisi d'aller sur la Lune"
    Mais, avant que la Mission Apollo ne fasse ses preuves en 1969, le programme d'exploration spatiale Orion devait, lui, rendre possible les voyages interplanétaires grâce à un vaisseau à propulsion nucléaire dans lequel 150 personnes (évidemment scientifiques) auraient pu évoluer durant la durée de leur mission. Au début des années 60, l'administration rejette le projet en partie parce qu'il n'a pas d'utilité militaire et ne sert pas la sécurité nationale. Et lorsqu'en 1963, est signé le traité d'interdiction partielle des essais nucléaires, Orion est définitivement enterré.

    En partant de cette base, Ascension change la donne en créant une réalité alternative dans laquelle Orion aurait été adoubé par JFK et le gouvernement en 1963 et dont le but aurait été de préserver la survie de l'humanité... 

    SyFy
    Bloqués dans le temps et l'espace

    Créé par Philip Levens et Adrian A. Cruz, le parti pris d'Ascension a donc de quoi intriguer, sans compter que l'espace clos de l'USS Ascension est voué à créer tout un tas de décalages et de conflits.

    Sans contact avec la Terre, les membres du vaisseau ignorent en effet tout des évolutions sociales et culturelles qui ont eu lieu sur Terre. A bord, rien n'a vraiment évolué depuis les années 60, créant un joli décalage entre l'aspect très moderne du vaisseau, l'idée même d'exploration spatiale et l'enfermement dans une capsule hors du temps. Les passagers n'ont pas connu d'avancée dans la mode, la musique ou le cinéma. De même, la plupart étant nés dans le vaisseau, ils ignorent tout des champs d'action qui  leur sont soudainement confiés, à l'image de l'officier Gault (Brandon P. Bell) qui va devoir résoudre le meurtre de la jeune femme sans avoir aucune idée de ce que doit faire un détective...

    Entre Downton Abbey et Le Transperceneige ?

    Loin de la Terre, de sa culture et de ses avancées, le Vaisseau est toutefois bien enclin à créer des différences sociales. La série devrait en effet imposer une grande thématique de classes sociales, entre ceux qui vivent sur le pont supérieur et ceux qui vivent sur le Pont inférieur. De même, les mariages sont arrangés et les grossesses régulées. Lors des Upfronts de mai dernier, un journaliste américain avait d'ailleurs demandé à Bill McGoldrick, le responsable des programmes de la chaîne, si Ascension ressemblait à un Mad Men dans l'espace. Ce dernier avait alors répondu qu'il la voyait plus comme un Downton Abbey dans l'espace. Si ces questions de classes sociales rappellent effectivement le show britannique, elles rappellent aussi le Transperceneige, qui aborde non seulement ces questions de classes mais aussi la naissance dans un endroit clos destiné à un futur incertain.

    SyFy
    Un parfum de Battlestar Galactica

    Si tous les fans aimeraient en être assurés, il est beaucoup trop tôt pour dire si Ascension a vraiment de quoi succéder à Battlestar Galactica. Dans tous les cas de figure, cette dernière cherche à s'en approcher. C'est tout de même Tricia Helfer, la Numéro 6 de la série culte, qui tient l'un des rôles principaux du show, celui de l'épouse de William Denninger, le capitaine du Vaisseau interprété par Brian Van Holt. En marge de la présence de l'actrice au casting, la stratégie de lancer Ascension en minisérie fait penser à la stratégie en deux phases engagée par Battlestar en 2003, avec le lancement de la minisérie suivie du lancement de la série en 2004.

    Il ne reste plus qu'à voir comment Ascension sera accueillie aux Etats-Unis avant de pouvoir envisager un quelconque futur pour cette nouvelle humanité de l'espace. Mais, pour le moment, ça donne envie d'y croire, non ?

    Les premières images d'Ascension, déjà aux USA et bientôt en France sur SyFy

    Ascension - Les premières images de la série

     

    facebook Tweet
    Commentaires
    • guzu
      Super série ! A quand la suite?
    • Gbove
      C'est vrai que le cinéma ils ont les moyens du coup ya une surenchere d'effets speciaux mais les dialogues ou autre ont une place moins importantes.Battlestar Galactica j'ai vu l'intégrale il n'y a pas longtemps et elle est vraiment bien cette série ! Même s'il y a un aspect psychologique très marqué et parfois ca tourne peut être un peu en rond mais les personnages sont super attachants quand même ! Et c'est du vrai Space opera (surtout quand on joue a des jeux comme Eve online en même temps lol).Mais ouais Firefly c'est typiquement la série qui pourrait marcher encore de nos jours: Supers acteurs, scénarios divertissants, beaucoup d'humour et un aspect space opéra bien prononcé !J'aimerai bien qu'ils fassent une série basé sur Valerian et Laureline tien j'aimais bien le dessin animé ^^JJ abrams ouais je mate souvent ses séries (réal ou produite) même si j'ai l'habitude d'en avoir que la première saison... ^^"Ils peuvent faire un remake de Reddwarf aussi ! Quoique ca ne sera jamais aussi con que l'original x)
    • Gbove
      Ouais je me suis peut être mal exprimé mais je parlais des séries Sci Fi en général quoi ! 4400 c'est scifi... fantastique... enfin un peu des deux X)
    • AntiNoob T.
      Ce que j'ai pas aime sur SGU les aller/retour entre la terre et le vaisseau cela ventiler trop le coter oppressant d'etre sur un vaisseau de plus les sujet étaient vraiment gonflant sans oublier les décors des feux de l'amour pour reproduire l’extérieur des autre planete , sur SG la plupart des épisodes étaient tourné à l’extérieur.
    • AntiNoob T.
      Faut bien admettre à l'époque ils avaient plus de burne que nos producteur actuel sur le genre science fiction space opera , et encore le dernier Battle stars gallactica c'est un repompage malgré qu'elle soit une des meilleurs serie de ce genre surtout au niveau des effet spéciaux tres réalisme car la plupart des serie qui se passe dans l'espace les effet spéciaux de playstation on ne passe pas trop bien.Et pourtant il y aurait quoi faire sur le space opera comme Ulysse 31 , Robotech , ce n'est pas qu'une question de coup le savoir faire compte.Cela fait un moment que je préfere les serie TV au Film le manque de moyen est compensé par la profondeur.Si JJ Abram compte nous faire un Robotech avec les effet spéciaux de Gallactica sur des saison courte de 12 épisodes j'en serais ravi.
    • RoseRosenberg
      Les 4.400, ce n'est pas une série Space Opéra.
    • RoseRosenberg
      Sauf que BG (2003) a renouvelé le genre en mêlant drama, psychologie, politique, religion, drogues et space opéra. Pour moi c'est la meilleur série au niveau écriture qui soit comme sa petite sœur qui est plus "trash".Star Trek et SG ne sont que des séries d'aventures. Surtout que la série SG est vraiment moins bonne que le film.
    • protana
      J'ai toujours trouvé les séries de SF un peu cheap. Ici cette série fait plus dans du fantastique technologique que de la SF j'ai l'impression.
    • I Fucking Like Movies
      Ouais... Mais nous on veut surtout du space opera parce que ça c'est quand même un peu déjà vu.
    • Heisenberg...
      Ak oki, j'avais pas compris sa comme ça.
    • Heisenberg...
      En tout cas ouep le Trailer est sympa, puis il y a le très bon P.J. Boudousqué et Gill Bellows(Billy D'Ally Mcbeal)...a voir.
    • Kiwiluche
      A tester, j'espere juste que l'espace n'est pas un pretexte a en faire du Downton Abbey dans un vaisseau et que l'univers sera quand meme bien exploite. Sinon j'aime bien l'idee a priori, ca change un peu.
    • manon_who
      Ça n'a pas l'air mal du tout, mais bon je vais essayer de ne pas trop attendre de cette série parce que Syfy ne fait que me décevoir depuis quelques années... et puis ''entre Downtown abbey et le transperceneige'' ça me parait un bien étrange mélange... à voir!
    • hcfan
      Ils font référence à Syfy (pas BG) en tant que "vétérante" du genre série SF en expliquant qu'elle s'en était éloigné ces dernières années
    • Gbove
      J'ai quand même peur ! Les vieilles séries SF avaient quand même l'air plus originales alors que les effets speciaux étaient moins avancés et plus cher à réaliser surement.. Tu prend une série comme Firefly ou Stargate il y avait une grosse mythologie de développé et un aspect Space opéra très prononcé ! Là les séries SF de nos jours on dirait qu'ils essaient d'étirer un concept un peu faible et de voir ce qu'il va se passer...The 100 est agréable à regarder je dis pas mais bon tu te dis des fois "ah ouais en fait ils sont tout le temps dans la fôret" x) enfin je sais pas on perd l'aspect aventure je trouve...
    • MrYouss
      Ça m’intéresse beaucoup...
    • Amandemma
      Ouep, tu as raison. Mais j'aurai aimé découvrir plus de nouvelles planètes.Et puis, c'est surtout l'intrigue avec les drones que j'ai trouvé assez répétitive en fait. L'un des gros points forts de Stargate SG-1 et SGA était d'avoir su inventer des antagonistes hyper inintéressants et originaux : Goa'ulds, Réplicateurs, Wraiths, Oris, que d'idées toutes plus géniales les unes que les autres. Je regrette de ne pas avoir retrouvé la même inventivité dans SGU.
    • FineLame_46
      c'est normal que il y est moins de vie a l'autre bout de l'univers, car les différentes galaxies visités dans SGU n'ont pas étais "terraformer" et peupler par les anciens, comme la Voix Lactee ou Pégase, mais juste cartographiés. De plus l'espace, c'est très grand, on y rate facilement des choses.
    • Heisenberg...
      A voir, peut être sympa...mais dire que BG est la vétérante...je suis très SF/SO, et pour moi c'est(outre Star Trek), Stargate sg1(en 1996), qui a remis au gout ce "genre"...surtout pour le grand public.
    • Heisenberg...
      Pareille.The 100 est vraiment LA bonne surprise de la CW(surtout cette saison 2), a voir pour celle si.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Meilleures séries US
    Game of Thrones
    De D.B. Weiss, David Benioff
    Avec Emilia Clarke, Kit Harington, Peter Dinklage
    Drame, Fantastique
    Chernobyl
    De Craig Mazin
    Avec Jared Harris, Stellan Skarsgård, Paul Ritter
    Drame
    Breaking Bad
    De Vince Gilligan
    Avec Bryan Cranston, Anna Gunn, Aaron Paul
    Drame
    Dans leur regard
    De Ava DuVernay
    Avec Asante Blackk, Caleel Harris, Ethan Herisse
    Drame
    Meilleures séries US
    News séries Tops | Flops
    Doctor Sleep : la bande-annonce finale de la suite de Shining par le réalisateur de Haunting of Hill House
    NEWS - Vu sur le web
    lundi 9 septembre 2019
    Doctor Sleep : la bande-annonce finale de la suite de Shining par le réalisateur de Haunting of Hill House
    Sponsorisé
    Stranger Things : un clin d'oeil à Dark Crystal dans la saison 3
    NEWS - Tops | Flops
    vendredi 11 octobre 2019
    Stranger Things : un clin d'oeil à Dark Crystal dans la saison 3
    Stranger Things : les erreurs et faux raccords de la saison 3
    NEWS - Tops | Flops
    samedi 5 octobre 2019
    Stranger Things : les erreurs et faux raccords de la saison 3
    Game of Thrones : les petits détails cachés de la saison 8
    NEWS - Tops | Flops
    mercredi 2 octobre 2019
    Game of Thrones : les petits détails cachés de la saison 8
    Dernières news séries Tops | Flops
    Buzzometer Séries
    Les plus importantes variations de la semaine du Top Séries
    City on a Hill
    +565
    Avec Kevin Bacon, Aldis Hodge, Jonathan Tucker
    Drame, Policier (2019)
    Bande-annonce
    A Million Little Things
    +298
    Avec David Giuntoli, Romany Malco, Allison Miller
    Comédie dramatique, Drame (2018)
    Bande-annonce
    Alexandra Ehle
    +142
    Avec Julie Depardieu, Bernard Yerlès, Xavier Guelfi
    Drame, Policier (2018)
    Bande-annonce
    Séries TV les plus tendances
    Nouveaux épisodes
    The Burden of Our Choices
    New York Unité Spéciale
    Saison 21 Episode 4
    The Burden of Our Choices
    jeudi 17 octobre 2019 sur NBC
    Mall Closing
    Superstore
    Saison 5 Episode 4
    Mall Closing
    jeudi 17 octobre 2019 sur NBC
    Nouveaux épisodes à la télé ce soir
    Back to Top