Notez des films
Mon AlloCiné
    En guise de préliminaires, retour sur le phénomène "50 Nuances de Grey" avant la sortie du film événement
    Par Jean-Maxime Renault — 7 févr. 2015 à 17:09
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Alors que "50 Nuances de Grey" s'apprête à titiller les spectateurs du monde entier, retour sur les origines de ce qui fut d'abord un phénomène littéraire planétaire ! Le désir va-t-il se propager jusque dans les salles de cinéma ?

    Aux origines de "50 Nuances de Grey" il y a... "Twilight" !
    Sans Bella Swan et Edward Cullen, les héros de Twilight, Anastasia Steele et Christian Grey n'auraient jamais existé ! En effet, l'histoire de Cinquante Nuances de Grey est née d'une fan fiction autour de la saga vampirique postée sur internet, écrite par une dénommée "Snowqueen's Icedragon". Face au petit succès de son oeuvre, déjà controversée de par son contenu hautement érotique, l'Anglaise cinquantenaire reprend son nom, E.L. James, et crée son propre site, FiftyShades.com, pour publier la suite des aventures coquines de son couple fétiche (et fétichiste).

    Elle les renomme alors tel que nous les connaissons aujourd'hui, retravaille ses textes (probablement pas assez), rallonge la sauce (probablement un peu trop) et les divise en trois romans, publiés d'abord sous forme d'ebook puis de véritables livres face à la demande qui se fait de plus en plus forte. Le bouche à oreille et la rumeur médiatique en font instantanément un succès planètaire sans précédent pour ce type de littérature. Au total, à ce jour, plus de 100 millions d'unités ont ainsi été vendues ! 

    "J'ai le souffle coupé, je suis Ève dans le jardin d'Eden, il est le serpent, et je ne peux résister."
    Universal International Pictures

    Comment expliquer le succès fou du "Porno de la ménagère" ?

    Les romans "50 Shades of Grey" ont séduit au-delà du cercle de la ménagère, et leur lectorat, bien que majoritairement féminin, a mêlé toutes les catégories socio-professionnelles en faisant exploser toutes les limites d'âge également. Il y a celles et ceux qui ont assumé leur lecture, brandissant leurs exemplaires tel un doigt d'honneur à la bienséance, dans les transports, dans les parcs, sur la plage.. tandis que les plus timides ont rougi face à la crudité de certains passages; et celles et ceux qui ont préféré assouvir leur petit plaisir coupable dans l'intimité de leur foyer, à l'abri des regards indiscrets.

    Certains ont lu les trois romans en marathon, d'autres ont abandonné en cours de route. Leur point commun : ils ont tous ressenti à un moment donné cette chaleur dans le bas ventre qui fait oublier le texte approximatif, maladroit, pour ne garder que le désir éphémère de cette histoire d'amour fantasmée, surréaliste. Si ça marche, c'est parce qu'ils fonctionnent comme une parenthèse libertine dans un quotidien souvent un peu terne, où la et les sexualités ne sont pas toujours aussi aussi vibrantes que chacun l'aimerait, voire comme un aphrodisiaque, qui inspire...

    Mais "Cinquantes nuances de Grey" c'est avant tout une histoire d'amour qui, les séances de sexe bondage hyper répétitives mises à part, résonne de façon universelle. Elle est d'une simplicité déconcertante. Elle raconte la fascination réciproque d'un jeune homme et d'une jeune femme évoluant dans deux univers opposés, le classique récit du bad boy riche qui tombe amoureux de la belle et naïve étudiante, et qui les conduit jusqu'à la jalousie qui dévore de toute part. L'amour fou qui fait mal. 

    La bande-originale du film est très fournie. Découvrez le titre phare :

    50 Nuances de Grey, un nouveau clip extrait de la BO : Ellie Goulding - Love Me Like You Do

     

    "J'ai écouté mon coeur : résultat, j'ai mal aux fesses et à l'âme."

    Universal International Pictures

    Que peut-on bien attendre du film ?

    Pour sûr, le buzz autour du film savamment entretenu depuis un an a fonctionné du tonnerre. Il y a d'abord eu la phase "rumeurs" pour l'incarnation des deux rôles principaux, puis la phase de confirmation, avec un abandon en cours de route (celui de Charlie Hunnam remplacé par Jamie Dornan); les successions de teasers d'abord vides pour faire monter la pression puis de plus en plus chauds pour faire péter le thermomètre; et bien sûr les véritables bandes-annonces. Sur AlloCiné, les deux premières ont été vues plus d'1 million de fois chacune alors que le film n'est même pas encore sorti ! C'est tout simplement exceptionnel. L'annonce de la classification du film aux Etats-unis (interdit aux moins de 17 ans non-accompagnés) a récemment créé la polémique

    Condamné avant même d'être sorti, tant par la critique que par une partie du public, Cinquante Nuances de Grey va-t-il réussir le tour de force de faire changer d'avis même les plus sceptiques ? Qui sait... Après tout, le long-métrage a été sélectionné pour faire l'ouverture du prestigieux festival de Berlin ! Et quoiqu'il arrive, rien n'indique qu'il ne va pas fonctionner au box-office, au moins en tant que plaisir coupable, et même devenir culte, au même titre que des comédies sentimentales comme Dirty Dancing ou plus érotiques comme 9 semaines 1/2, dont on a tendance à oublier qu'ils étaient à l'origine de qualité disons... douteuse. A regarder au premier ou au second degré, donc. Selon son humeur, sa capacité de résistance et son ouverture d'esprit !


    Découvrez la bande-annonce la plus récente, dévoilée lors du Superbowl:

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • stroobynox L.
      La suite est déjà en préparation http://stroobynox.fr/cinquante...
    • Attila Kovacs
      la chose positive c est le touchage de minou que peut procuré les média avec n importe quelle sujet,temps que c est axé cul et que ça finissent en amour ,film pour les femmes insatisfaites de leurs vies sexuelles.
    • fran?ois m.
      Vivement Kingsman.
    • Ace-24
      Vivement qu'il sorte qu'on en entende plus parler, il se passe pas une journée sans une news dessus.
    • Nower
      On veut pas savoir ce que tu fais avec des fruits de mer et des chaussures, hein !!
    • Nexia
      Le livre, loin d'être un chef d'oeuvre, n'est pas non plus la catastrophe que certains voudraient faire croire. quand on a vendu des millions d'exemplaires, c'est qu'il y a quand même des choses positives. Je suis toujours étonnée du bashing qui tourne autour du livre/film, comme si c'était de bon ton de critiquer.
    • Adrien Duke
      sarcasme quand tu nous tiens ;)
    • Adrien Duke
      j'ai bien rigolé sur ton commentaire xD et j'ai failli avoir la même réaction que toi xD mais je suis curieux donc j'ai lu tout l'article. Et on sent une implication de l'auteur dans l'article. Lui aussi serait de l'avis de dire " Meh, encore un truc qui semble bien pourri mais qui va engranger masse de thunes?"
    • Clem L17
      Le cinéma américain est extrêmement intéressant quand il ne tombe pas dans la facilité dans laquelle il est actuellement. Les Britanniques font des choses très intéressantes, les Canadiens aussi. Il y a des blockbusters très bon, j'aime beaucoup ce genre de films, mais quand c'est trop, c'est trop ! J'aime Nolan, Scorsese, Spielberg, Clint et beaucoup d'autres ! Un film parfait est un film qui arrive à lier le coté auteur, le grandiose du blockbuster parfois et une profondeur de récit intéressante.Voilà un peu mon point de vue ! Donc oui le cinéma m'intéresse ! :)
    • camille34
      Donc film d'auteur ennuyant? Film faciles et blockbusters nuls? Quel cinéma peut t'intéresser?
    • Clem L17
      Ben oui… on va en faire des bon petits moutons… Essayons de lutter un peu quand même.. non ? Ah non pitié, on a déjà centaines de films d'auteurs ennuyant à mourir en France ou des suites de suites de Blockbusters de super héros américains, on va pas en plus se taper des films faciles de genre à la pelle. Non !
    • camille34
      Plus ça va, plus les grandes chaine de cinéma iront vers se genre de films faciles... Cela dit, ça reste un créneau que les gens aime parce que justement c'est facile et ils ne réfléchissent pas quand ils sortent de leur quotidien.Cependant les films d'auteurs sont encore aujourd'hui présents et il y aura toujours un public pour aller les voir (je pense par exemple au festival du film méditerranéen dans ma région qui chaque année gagne en spectateurs...) le public est toujours la!!Il faut de tout pour faire un monde...
    • Nicolas T.
      Aux origines de "50 Nuances de Grey" il y a... "Twilight" !Je me suis arrêté là !J'ai lu le bouquin mais n'irai pas voir le film ! Je trouve le bouquin pas assez érotique, alors le film ... autant allez sur youp... je gagne 1h15 !!
    • Clem L17
      Ce qui est lourd, c'est le bourrage de crâne qu'il y a autour de ce film. Que le marketing de ce film (et du livre) joue uniquement sur l'esprit voyeuriste des gens pour remplir les caisses. Alors que derrière, c'est creux (beaucoup de lecteurs le disent eux même.) Et le pire du pire, c'est que les gens se laissent mener de cette manière par le bout du nez.Justement. Comme tu le dis si bien, c'est désolant. Mais pour les futurs cinéastes ! J'espère en faire partie et ça me révolte de voir ce genre de choses avoir un tel succès alors que c'est vide.On nous a appris les ficelles du métier, la difficulté de toucher un public, de travailler dur sans forcément être récompensé, d'inventer des choses intelligentes, subtiles, et là un truc comme ça sort et a un succès mondial ?!Ce qui est révoltant c'est que ce film joue justement sur la facilité et la faiblesse d'esprit pour assurer son succès et fasse preuve d'un manque total de subtilité dans le marketing. Ca c'est révoltant.Evidamment un spectateur lambda, il ne voit pas ça. Ca lui passe au dessus. mais pour quelqu'un qui envisage travailler là dedans ben… ça fait mal. Vraiment.
    • camille34
      Oeuvre littéraire plutôt facile? Oui.Film qui risque d'être décevant? Surement.Marketing intempestif? Clairement.Après, ça reste un engouement mondial qui peut quand même se souligner.Cependant ok la saga est érotique, maintenant de la à parler de scène de bondage répétées (avez vous lu le livre?!). Quand au film je suis persuadé que la plupart des séries américaine que nous regardons depuis des années (Nip Tuck, Spartacus, The L word, Californication... et j'en passe!) sont surement plus "pornographiques" que le film qui va sortir.Alors j'admet que ce n'est certainement pas LE film de l'année pour sa qualité, mais j'ai apprécié les bouquins et j'ai hâte de savoir comment il aura été adapté en film!
    • lordkaos
      dans le sondage, il manque :" je m'en tamponne le coquillard avec une babouche"
    • julien83
      Le bouquin ne vaut pas grand chose, son adaptation m'importe peu, ce n'est pas une grande attente, quand on voit le nombre d'acteurs-trices qui ont lâché le rôle, pas pour rien.
    • jeremy j.
      c'est quand même superbe, on est bien en france. je suis sur que la plupart des personnes qui ont commenté n'ont même pas pris le temps de le lireOn écoute ce que les autres pensent pour se faire son opinionvous n'aimez pas un film même pas sortie sans l'avoir vuevous devez etre certainement les meilleurs cinéastes au monde et les meilleurs critiques aussi.c'est désolant de voir ca,
    • Capitaine_Bigby
      Je pense que la parodie pornographique sera plus intéressante que le film en lui même :)
    • tomdd
      Vous oubliez 9 Semaines 1/2 qui est un film érotique et culte.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    #OnIraTousAuCinema Bande-annonce VF
    Tijuana Bible Bande-annonce VO
    The Hunt Bande-annonce VO
    Eté 85 Teaser VF
    Chacun chez soi Bande-annonce VF
    Filles de joie Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Toutes les actus Ciné
    Apple TV, Altice/SFR, YouTube : quels films et séries voir cette semaine (du 6 au 12 juin) ?
    NEWS - Films à la TV
    samedi 6 juin 2020
    Apple TV, Altice/SFR, YouTube : quels films et séries voir cette semaine (du 6 au 12 juin) ?
    The Mandalorian sur Disney+ : la saison 2 prévue pour octobre 2020
    NEWS - Tournages
    samedi 6 juin 2020
    The Mandalorian sur Disney+ : la saison 2 prévue pour octobre 2020
    Dernières news cinéma
    Films de la semaine
    du 3 juin 2020
    Sorties cinéma de la semaine
    Back to Top