Mon AlloCiné
    DGA Awards 2015 : Inarritu élu Meilleur Réalisateur pour Birdman
    Par Maximilien Pierrette — 8 févr. 2015 à 12:45
    facebook Tweet

    Après les producteurs et les acteurs, le syndicat des réalisateurs américains a lui aussi récompensé "Birdman", en sacrant son metteur en scène Alejandro Gonzalez Inarritu aux DGA Awards. Un pas de plus vers les Oscars ?

    Twentieth Century Fox France

    Les producteurs, c'est fait. Les acteurs aussi, donc c'était au syndicat des réalisateurs de récompenser l'un des siens, lors de la 67ème cérémonie des Directors Guild of America Awards. Et un an après Alfonso Cuaron, c'est son compatriote Alejandro Gonzalez Inarritu qui a été le grand gagnant de cette édition, grâce à son impressionnant travail sur Birdman. Un sacre qui en fait plus que jamais le favori des Oscars, surtout que 9 des 10 derniers vainqueurs des DGA Awards ont ensuite remporté la statuette du meilleur metteur en scène. Seul Ben Affleck, pas nommé par l'Académie, avait fait exception avec Argo en 2013.

    Un aperçu de la mise en scène d'Inarritu sur "Birdman"

    Birdman Bande-annonce VO

    Nommée deux fois cette année (Meilleur Réalisatrice pour une Série Comique avec Orange is the New Black, et pour une Série Dramatique grâce à House of Cards), Jodie Foster est repartie bredouille, battue par Jill Soloway (Transparent) et Lesli Linka Glatter, qui remporte le deuxième trophée de sa carrière, grâce à l'épisode 6 de la saison 4 d'Homeland, et confirme la poisse de True Detective, encore absente d'un palmarès.

    Côté Téléfilm et Mini-Série, c'est Lisa Cholodenko qui a été la grande gagnante avec la très acclamée Olive Kitteridge, tandis que Laura Poitras reçevait le prix de la Meilleure Réalisatrice de Documentaire grâce à CitizenFour. Prochaine étape de la saison des récompenses : les BAFTA Awards, ce dimanche 8 février.

    "Olive Kitteridge", la mini-série d'HBO primée aux DGA Awards

    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • 007bond
      Merci :)
    • Big Mac S.
      Y a pas de souci ;)
    • 007bond
      On arrive pas à faire changer certaines mentalités, moi aussi, cela me dérange fortement. Je peux tout à fait comprendre que l'on aime le cinéma de détente (j'ai adoré de très grands films de ce genre) mais en tant que passionnée de cinéma, j'en demande un peu plus au niveau scénar. Tout repose sur des fonds verts, des boums...et rien d'autre. Ils sont totalement en manque d'inspiration à Hollywood, seul le fric compte à l'arrivée et l'Art dans tout cela. Le cinéma est fait aussi pour s'enrichir, tout comme la littérature ou la peinture, bref... tu as raison, on perd de notre précieux temps à argumenter dans le vent. Mais heureuse de voir que cela bouge tout doucement vers un retour au très bon cinéma. Bonne fin de soirée Big Mac :)
    • 007bond
      Tu avais raison hier soir Big Mac, on se plussoie bcp en ce moment :))) désolé pour hier soir - au fait - je n'ai pas répondu à certains de tes coms, j'ai eu un souci d'ordi. A très vite :)
    • 007bond
      Très bien répondu Big Mac :)
    • 007bond
      Je dis simplement la vérité et cela dérange. De rajouter, je ne prétends pas être meilleure (je suis une fille au passage) qu'une autre (ou autre) mais j'aime passionnément le 7ème Art dans le sens noble du terme et je me désole de voir que tous ces blockbusters, pour la grande majorité, détruisent un magnifique Art. L'on pourrait exécuter des oeuvres de divertissements sans insulter notre intellect (à nous tous), alors bravo à Monsieur Inarritu (comme d'autres grands cinéastes) de dénoncer cette mal bouffe filmique et d'essayer de faire ouvrir les yeux à certains cinéphiles qui j'espère fortement seront de plus en plus nombreux à souhaiter de la qualité.
    • Big Mac S.
      Je plussoie ^^
    • Big Mac S.
      Personne ne se croit au dessus des autres ! On distingue juste deux types de cinéma. L'un nous paraît meilleur que l'autre, je vois pas où est le problème ?!
    • Le Plaisant Jack
      Ouais ben t'étonnes pas de te faire supprimer tes coms, à force de traiter les gens de moutons et d'abrutis.^^Tu te rends même pas compte du genre de discours que tu tiens, à toi seul avec tes coms tu résumes et illustres par la même occasion tout ce que je viens de dire.Arrêtez de vous croire meilleur que le commun des mortels, ça devient saoulant.
    • Big Mac S.
      Ah je suis content de voir que certains soutiennent encore la diversité du cinéma. Quand je vois des gens qui dénigrent le cinéma artistique, et donc l'art en général, parce que c'est pas assez "amusant", ça me révolte ! Je trouve ça scandaleux ! Bon pas besoin d'argumenter avec eux xD Bonne nuit ;)
    • 007bond
      Je ne sais pas pourquoi mon com a été supprimé Allo ??!! je voulais juste faire remarquer à cette personne : que la société actuelle ultra-consumériste du "rien" engendrait des moutons se gargarisant, s'abrutissant d'objets filmiques (et non d'oeuvres cinématographiques) fabriqués comme de la mal bouffe (effet de mode) : ne voulant ni s'enrichir et encore moins apprendre... mais qu'au final - peu importe nos divergences - resteront les chef-d'oeuvres comme "Les temps modernes" ou "Brazil" (pour ne citer qu'un exemple) ou des noms comme Brando, Chaplin voire un Murnau. Je croyais que nous étions dans un pays libre : la France, pays de l'expression non ???
    • 007bond
      Je re plussoie Big Mac ^^ Il y a peu le grand Robert Redford a fait lui aussi la même constatation en dénonçant ce système filmique qui tente à faire disparaître le 7ème Art mais il a rajouté qu'un vent (petit pour l'instant ^^) se lève et que les amoureux du cinéma artistique, entre autre les cinéastes dignes de ce nom, partent en guerre : t'inquiètes le 7ème Art n'est pas encore enterré :)
    • 007bond
      Dons, tu résumes parfaitement ce que je pense des soi-disants cinéphiles de notre époque : des moutons !! Tu parles de mode : vous consommez rapidement puis vous jetez avec une rapidité confondante !! nous, nous te parlons de 7ème Art et c'est où le bas blesse ! Je ne suis pas contre (comme Big Mac ^^) un excellent film de divertissement, j'apprécie cela aussi mais ce dernier a lui aussi tendance à disparaître, englouti (de même) par ces produits industrielles filmiques fabriqués, telle de la mal-bouffe, dont vous vous gargarisez tous ! De rajouter, si un film d'auteur ne marche pas (ce qui n'est pas tout à fait vrai : Boyood et The Grand Hotel Budapest ont très bien fonctionné) c'est qu'il devient la réponse via notre société moderne ultra-consumériste prônant une culture du "rien", abrutissant le peu d'intellect qui nous restent...Mais au final de tout cela, peu importe nos avis divergents : resteront pour les années futures (tout comme pour la littérature, au passage merci Big Mac de citer Madame de Bovary ^^) les chef-d'oeuvres cinématographiques et non ces purs objets/Kleenex dont la plupart ne ne souviendront même pas du noms de ces pseudos acteurs et l'on continuera à citer encore des Brando... ou des Charlie Chaplin voire un Murnau !
    • Big Mac S.
      L'art ce n'est pas plaire à un maximum de gens et gagner plein d'argent, bien au contraire. Ces deux types de films n'ont pas la même ambition, tu peux pas comparer ça à des produits mis sur le marché ! Comment le cinéma (tout comme la musique ou la littérature) a pu à ce point devenir une histoire de rentabilité, ça me sidère. Encore une fois je n'ai rien contre les blockbusters car certains sont d'excellentes factures et peuvent se montrer originales. Bordel, on peut aussi faire du bon divertissement. Peut-être que tu t'ennuies devant les films indépendants, et bien moi (et beaucoup d'autres crois-moi) on s'ennuie devant les blockbusters qu'on a l'impression d'avoir déjà vu des centaines de fois. Au bout d'un moment ça ne fonctionne plus. T'enlèverais juste un million de budget à n'importe quel blockbuster (somme dérisoire pour eux) ça permettrait de produire au moins 10 films différents qui plairaient à un autre public (peut-être plus exigeant). Parce que tous les films ne sont faits pour plaire au "Plaisant Jack", il y a des gens qui n'ont pas les mêmes goûts et veulent faire ou voir les films qu'ils ont envie sans être obligé de se taper les films à la mode.Le cinéma de divertissement se soit d'être rentable, le cinéma plus artistique n'a pas besoin de l'être. Et le fait qu'il dérange montre son utilité. Tu crois que "Madame Bovary" était un best-seller ?!
    • Le Plaisant Jack
      Et alors ? Si les Blockbusters sont autant présent, c'est que ce genre marche non ? Et si ce genre marche, c'est bien parce que les gens vont en masse dans les salles de cinéma pour les voir, non ? Et si les gens vont en masse voir ce genre de films, c'est bien parce qu'ils adorent ça et en redemandent, non ?Tout le problème est là, à mon avis. Les amateurs de théâtre et de film indépendant sont aigris, aigris que les gens ne plébiscitent par LEUR genre de film, comme si ils se plaçaient au dessus du lot du genre "les amateurs de blockbusters sont tous des décérébrés qui n'aiment que le pan pan boom boom, pas comme nous, l'élite du cinéma qui comprenons le moindre angle de caméra et la moindre intention du réalisateur". Et Inarritu là-dedans ? Et bien ce réalisateur est exactement ce type de personne, tout du moins est-il facile de le constater dans Birdman.Franchement, j'adore les blockbusters, j'adore en prendre plein la tête avec des étoiles plein les yeux, j'adore me dire "wow la vache c'est énorme cette séquence" même si je sais qu'elle est 100% artificielle. Mais les blockbusters ne s'arrêtent pas seulement à ça, il y a autant d'intentions et de messages à comprendre que dans n'importe quel film indépendant. Alors oui c'est sûr, les blockbusters prônent des valeurs comme la justice, le patriotisme, la bonté, l'altruisme, la famille, l'amour etc. tout plein de valeur "bateau" certes mais qu'il est bon de rappeler aussi souvent que faire se peut vu le monde dans lequel on vit.Quand à "l'intellectuel" de ton message, il illustre à merveille tout ce que je viens de dire à propos des amateurs de films indépendants: films indépendants=élite intellectuelle ; blockbusters=majorité décérébrée (expliqué très clairement dans Birdman). Un blockbuster, que tu le veuilles ou non, c'est de l'art, un art que TU n'aimes pas, mais un art quand même.Alors c'est sûr, on est loin du mal être et de la pseudo-philosophie de comptoir des films comme Birdman, mais ce n'est pas une raison de chier littéralement sur la concurrence sous prétexte que oui, encore une fois, les blockbusters et les stars qui les composent, c'est ce que la majorité des gens souhaite et plébiscite.Bref, le clivage et le mal-être des amateurs de film indépendant (moi j'appelle ça "films chiant") perdurera tant qu'ils n'auront pas comprit que les gens fonctionnent par mode, et qu'aujourd'hui les blockbusters et l'industrie Hollywoodienne fonctionnent de même, l'histoire de l'offre et de la demande.Enfin, je ne dirai qu'une chose pour boucler ma plaidoirie: un film qui marche n'est pas un blockbuster ou un film indépendant, c'est avant tout un film qui plaît aux millions de gens qui vont se déplacer pour aller le voir. Si un film ne marche pas, c'est avant tout parce qu'il ne plaît pas, pas la peine de chercher des excuses comme quoi l'indépendance est phagocytée par le blockbuster, car lesdits films indépendant sortent bel et bien en profitant du système hollywoodien qu'ils écorchent, mais ne fonctionnent pas car, au final, tout le monde s'en tape, point.
    • 007bond
      Je plussoie totalement Big Mac ^^ il faut qu'il reste encore des cinéastes de la trempe des Malick, des Herzog, des Paul Thomas Anderson, des Inarritu, des Wes Anderson, des Lynch, des Lars Von Trier... et j'en oublie pour que le vrai cinéma, ce bel et noble 7ème Art perdure et ne soit pas "avalé" par tous ces blockbusters répétitifs et sans une once d'originalité. Re merci pour ton com :)
    • 007bond
      Heureusement qu'il reste des réalisateurs du talent de Inarritu pour mettre en évidence (et avec intelligence) tous ces blockbusters (à quelques exceptions près) qui détruisent le 7ème Art et annihilent le cerveau du spectateur : avec des cahiers de charges ultra-remplis des années à l'avance ! on parle plus d'Art là, on parle de grosse, très grosse machine industrielle fabriquant des long-métrages à la chaîne sans âme ! on discute business, rendements... avec à la clef des acteurs (en effet) pour la plupart mauvais, qui ne pensent qu'à se faire du fric (au passage, je regrette que l'excellent Robert Downey Jr, tout comme Liam Neeson - entre autres - ont vendu leurs âmes pour le fameux dollar), de fonds verts à écoeurement.... Alors oui, il demeure de vrais cinéastes qui se battent encore pour délivrer le meilleur du cinéma et je suis plus qu'heureuse de voir que des long-métrages comme Boyhood, The Grand Budapest Hotel, Birdman honorent de leur précieuse présence les Oscars 2015 : parce que le 7ème Art, c'est avant tout cela et ces trois films en sont la plus belle représentation !
    • Eren J?ger
      pour moi c'est Fincher qu'il le mérite en attendant de voir le film de Nolan
    • Big Mac S.
      Ce n'est pas du tout le message du film. Le film dénonce le fait que les blockbusters sont trop présents et détruisent le cinéma plus "intellectuel". Hollywood manque d'imagination et nous pond toujours les même films certes divertissants mais souvent idiots. Inarritu prône un retour du vrai cinéma original et artistique. Je ne peux qu'approuver ce message ! J'ai rien contre le fait d'aller voir un "Fast and Furious" de temps en temps pour me vider la tête mais je n'oublie pas que le cinéma c'est avant tout de l'art. Je veux voir de l'art ! Sauf que Hollywood met tout son pognon dans des films qu'on oublie au bout d'une semaine et des mecs comme Lynch ou même Soderbergh galèrent à sortir leurs films parce que c'est pas assez commercial. Et pis, le film touche à bien d'autres sujets, s'arrêter là-dessus, c'est ne pas avoir compris l'essence même du film...
    • Gya F.
      Je ne peux qu'être d'accord avec toi ! Je n'en reviens toujours pas pour Prisoners, ou même pour Night Call cette année ! (Pas encore vu Gone Girl)
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Little Monsters Bande-annonce (2) VO
    Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque Bande-annonce VF
    Sponsorisé
    Queens Bande-annonce VO
    Vitis Prohibita Bande-annonce VF
    Angry Birds : Copains comme cochons Bande-annonce VF
    Matthias & Maxime Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Festivals
    La-Roche-sur-Yon 2019 : Play en ouverture, Polanski, Costa-Gavras, Baumach, Kore-Eda au programme
    NEWS - Festivals
    dimanche 13 octobre 2019
    La-Roche-sur-Yon 2019 : Play en ouverture, Polanski, Costa-Gavras, Baumach, Kore-Eda au programme
    Bande-annonce Shaun le mouton 2 : rencontre du 3ème type pour les animaux de la ferme
    NEWS - Vu sur le web
    jeudi 4 juillet 2019
    Bande-annonce Shaun le mouton 2 : rencontre du 3ème type pour les animaux de la ferme
    Sponsorisé
    Dernières actus ciné Festivals
    Meilleurs films à l'affiche
    Joker
    Joker
    4,6
    De Todd Phillips
    Avec Joaquin Phoenix, Robert De Niro, Zazie Beetz
    Bande-annonce
    Donne-moi des ailes
    Donne-moi des ailes
    4,4
    De Nicolas Vanier
    Avec Jean-Paul Rouve, Mélanie Doutey, Louis Vazquez
    Bande-annonce
    Toy Story 4
    Toy Story 4
    4,3
    De Josh Cooley
    Bande-annonce
    Pour Sama
    4,2
    De Waad al-Kateab, Edward Watts
    Bande-annonce
    Papicha
    4,2
    De Mounia Meddour
    Avec Lyna Khoudri, Shirine Boutella, Amira Hilda Douaouda
    Bande-annonce
    Les Hirondelles de Kaboul
    4,1
    De Zabou Breitman, Eléa Gobbé-Mévellec
    Bande-annonce
    Tous les meilleurs films au ciné
    Back to Top