Notez des films
Mon AlloCiné
    Mortal Kombat X : le retour en force d'une licence culte
    Par Olivier Pallaruelo — 23 avr. 2015 à 10:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Quatre ans après avoir opéré avec succès un Reboot de la franchise "Mortal Kombat", le studio de développement NetherRealm revient abattre son gros poing pour "Mortal Kombat X". Un passage à "l'âge adulte" réussi pour le plus beau jeu de la série.

    Le parcours et la destinée du studio géniteur de la franchise Mortal Kombat est assez exemplaire, sinon remarquable; qui plus est dans un contexte où les liquidations sans ménagement de studios par les éditeurs de jeux vont bon train. Car depuis 23 ans, NetherRealm Studios, anciennement Midway Studios Chicago avant son rachat par Warner, a réussi à péréniser son existence en capitalisant presque exclusivement sur une seule et unique licence, même si le studio s'offre de temps à autre, c'est-à-dire pas souvent, quelques récréations, comme en 2013 avec le réussi Injustice : les Dieux sont Parmi Nous. Une licence Mortal Kombat suffisamment forte en tout cas pour se vendre tout de même à plus de 35 millions d'exemplaires depuis sa création.

    Qu'elle semble loin l'époque où la petite équipe emmenée par Ed Boon et fan de films d'arts martiaux sortait l'ultra violent Mortal Kombat en guise de réponse à Street Fighter II. Après un reboot fort réussi en 2011, d'ailleurs sobrement baptisé Mortal Kombat, le studio revient plus en forme que jamais avec Mortal Kombat X, dans ce qui est sans doute le meilleur opus de la franchise. Un titre qui parvient habilement à concilier l'exigence de nouveau contenu pour ne pas donner l'impression de tourner sévèrement en rond et potentiellement élargir la base des fans, tout en donnant des gages de tradition et continuité propres à rassurer les plus intransigeants. Difficile exercice d'équilibriste donc, que NetherRealm réussit pourtant haut la main.

    Warner Bros. Interactive

    Beau comme un camion

    La première chose qui frappe, ou plutôt qui caresse la rétine, est le rendu visuel du titre, absolument magnifique. Ca fourmille de détails dans les arrières plans des environnements où les Kombattants s'affrontent, bénéficie d'effets météo du plus bel effet (le Stage du Temple fouetté par la pluie et le vent), tandis que les personnages profitent d'un traitement royal lorgnant doucement vers le photoréalisme, avec effets de sueur sur la peau, traces de contusions sur les visages, ect. On sent clairement que le studio a mis à profit les années de développement séparant les deux opus pour bichonner leur -monstrueux- bébé.

    Un traitement visuel / graphique dont profitent non seulement les spectaculaires et ultra violents coups en mode X-Ray qui reviennent et font toujours aussi mal, mais aussi bien entendu les fameuses Fatalities chères au coeur des fans, sans lesquelles un Mortal Kombat n'est rien. Et de ce côté-ci, on est servi : l'équipe de NetherRealm s'est surpassée dans l'horreur absolue. Têtes tranchées, corps suppliciés puis coupés en deux, éventration, corps dissous dans l'acide...Loin des vieilles polémiques autour de cette débauche de violence particulièrement gratinée qui enflammèrent les esprits lors du premier titre en 1992, elle apparait ici plus que jamais totalement décomplexée, tellement outrancière finalement qu'elle en est cartoonesque. Un peu à la manière d'un bon vieux Bad Taste de Peter Jackson.

    Warner Bros. Interactive

    Changement de génération

    Partie intégrante du cahier des charges de chaque Mortal Kombat, le mode histoire effectue logiquement son retour. Un passage très apprécié chez les fans pur jus, comme nous l'expliquait le producteur du jeu, Hans Lo, que nous avions rencontré lors de la présentation du jeu. Se déroulant 25 ans après les faits décrits dans le précédent volet et opposant toujours l'éternelle lutte entre le bien et le mal, l'histoire permet avant tout d'introduire les nouveaux personnages du jeu qu'on a successivement l'occasion d'incarner, et aussi souligner le passage de témoin d'une génération de Kombattants à l'autre. A l'image de Cassie Cage, fille d'un Johnny Cage aux tempes désormais grisonnantes et de Sonya Blade; ou encore la fille de Jax, le Kombattant aux bras bioniques.

    Mais force est de constater que question charisme, ils ont encore du boulot avant d'atteindre l'aura de leurs glorieux aînés, tant leur Design ne brille pas particulièrement. A la différence d'autres nouveaux personnages à l'identité visuelle forte, comme le chasseur de prime Erron Black tout droit échappé d'un western, la femme insecte D'vorah, l'étrange duo Ferra-Torr, ou encore Kotal Kahn, dont le look empreinte énormément à la culture aztèque.

    Warner Bros. Interactive

    Pensé et conçu comme un véritable petit film de 3h, le mode histoire, qui se regarde avec un vrai plaisir, est agrémenté de quelques séquences de combats dans lesquelles le joueur prend le contrôle de personnages bon ou mauvais, mais aussi de petites séquences de QTE qui n'ont pas d'autre fonction que de maintenir l'interactivité avec le joueur, et n'ont de toute façon aucune incidence sur le déroulé de l'intrigue.

    Bas gros poing

    Après cette copieuse mise en bouche, place au bain de sang, avec un line-up de Kombattants plutôt généreux de 24 personnages, +1. Le "+1" étant Goro, visible, mais non sélectionnable, à moins d'avoir précommandé le jeu. Ou bien de passer à la caisse pour le débloquer...Une petite perfidie de la part de Warner quelque peu agaçante, d'autant que d'autres personnages -et non des moindres- arrivent prochainement dans un pack, pour lesquels il faudra là aussi passer à la caisse : Jason de Vendredi 13, et surtout le Predator que Warner emprunte à la Fox, qui promet des parties bien saignantes.

    Warner Bros. Interactive

    On a pu lire ici ou là que Mortal Kombat X introduisait pour la première fois trois différentes variations de styles de combats pour chaque personnage jouable, avec leurs propres coups spéciaux, compétences et stratégies. Ce n'est pas tout à fait exact. En fait, il s'agit ici d'une (grosse) amélioration d'un système qui existait déjà dans Mortal Kombat : Deadly Alliance sorti en France en 2003, qui était le 5e volet "canon" de la saga. Pour mémoire, chaque personnage possédait trois techniques de combat : deux arts martiaux à mains nues, et une technique de combat avec une ou deux armes (épées, couteaux...). Le joueur pouvait basculer d'une technique à une autre avec un bouton. Chacune de ces techniques de combat disposait de coups qui lui était propre, offrant alors une grande diversité de gameplay.

    Warner Bros. Interactive
    Kotal Khan, un des nouveaux personnages.

    Quoi qu'il en soit, il vous faudra un bon bout de temps pour maîtriser les enchaînements de la palette de coups de votre personnage, d'autant que pour corser un peu les choses, en plus des Fatalities, les Brutalities font leur grande retour dans Mortal Kombat X. Soit, pour les non initiés, des mises à mort effectuées à l'aide d'une série de coups imparables. La salle d'entraînement sera incontournable, surtout si vous voulez vous frotter à des adversaires joueurs qui ne manqueront pas de vous corriger violemment en place publique.

    Généreux sur son contenu, Mortal Kombat X l'est assurément. Déjà avec le retour de la Krypte, gorgées de croquis, artworks et autres bonus plutôt sympas sur les coulisses de la création du jeu; contenus qu'il faudra déverrouiller en récoltant des pièces de monnaie lors des combats. Mais surtout l'excellente idée des Living Towers. Il s’agit en fait de trois tours de défis en ligne qui changent tout le temps, en fonction de l’heure, du jour, et même du calendrier, de sorte que les défis sont constamment renouvelés.

    Warner Bros. Interactive

    A cela s'ajoute aussi le mode "guerre de factions", une sorte de meta-game: les joueurs doivent choisir une faction parmi cinq disponibles en ligne, qui permet de relever notamment des challenges quotidiens et hebdomadaires. Un système de comptage des points hebdomadaire permet d'attribuer des récompenses à la faction gagnante, comme des contenus déblocables ou des récompenses personnalisées. Bref, on ne va pas tout détailler par le menu, mais le jeu est vraiment bardé de contenus franchement sympa qui prolongent très nettement sa durée de vie et donc sa replay value.

    Plus belle que jamais, la licence Mortal Kombat affiche avec ce 10e opus une forme olympique. Vu que le reboot de son pendant cinéma semble être quelque peu ensablé, les fans vont donc encore passer un bon moment sur le jeu... En attendant le prochain. Pas grave, c'est peut-être mieux ainsi.

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Blazphem
      FINISH HIM !!!
    • AlloCine
      Pour vous faire plaisir, effectivement : un article récent autour du dernier film de Michael Mann, Hacker : http://www.allocine.fr/article...En espérant que le lien fonctionne, car il y a quelques soucis avec les URL postés dans les coms.Cdt,OP
    • StarLord528
      Vous êtes vraiment Allociné ?^^#QuestionBête
    • Laethorz
      Allociné wins ! Fatality !
    • Doctor Nico
      Merci de votre réponse, claire et argumentée ! :) Et très logique surtout.
    • Montana-5993
      Bon ben donc j’attends encore une réponse des modos quant à ce problème récurrent...
    • Capitaine_Bigby
      Les news JV ne me dérange pas non plus.Quand on voit des jeux comme Last of us, Metal Gear Solid, Mass effect, Spec ops the line et bien d'autres... difficile de bouder ce média.
    • Soso V.
      Moi je suis pour les News jvIl faut pas oublier que mk a la base devait être un jv avec jcvd et Bruce lee, donc très cinéma heinEt je pense que ta autant de fan de movie que de jv sur allo ciné 😉
    • warior117
      Je veux bien y mettre du miens... mais sur vos 3 liens y'en à que 1 qui est valide... c'est un très bel article effectivement, mais il date du moi d'octobre, avouer que c'est pas top, ça date un peut. (je compte sur vous pour me donner des nouveaux liens valides... :D )Mais c'est de ce genre d'article don je vous parle effectivement, j'aimerais en lire plus souvent sur votre site.Et votre article sur MK est pas mauvais et j'ai bien compris le rapprochement avec le cinéma. Mais concentrez vous-donc à sortir des articles aussi complet sur des films plutôt. certains sites sont dédiés aux jeux vidéos laissons-les parler de Mortal K.Je viens pas sur allociné pour savoir si la prise en main du jeux est facile et si il est simple ou non de maitriser la palette des coups des personnages...Berf... je retourne bosser , Merci d'avoir répondu à mes com' en tout cas ça m'a fait très plaisir.La Bise
    • I Fucking Like Movies
      Yen aura bien pour critiquer le fait que c'est un article sur un jeu vidéo, mais vu qu'il est très bien rédigé et que les liens avec le cinéma existent ça ne me pose pas de problèmes
    • Deckard R.
      " Le sort de la Terre va dépendre de vous Hein Hein hein....Pardon ".
    • ServalReturns
      Ben ouais, ça racole bien.
    • AlloCine
      Et bien il y a des Top 5 sur les roux, certes, mais aussi d'autres contenus. Vous pourriez par exemple jeter un oeil sur cet article : http://www.allocine.fr/article... mis en ligne à l'occasion de la journée mondiale de la femme en mars dernier. J'attends avec impatience vos commentaires que je n'ai pas vu postés sur ces articles / dossiers :-) Cdt, OP.
    • warior117
      OK je viens de me faire tacler bien comme il faut^^. En faite je n'ai jamais dit que c'était une mauvaise idée en sois ou que vous étiez incompétents... J'aimerais simplement que vous vous concentriez plus sur des articles aussi complet que celui-ci mais pour des films. car pour faire des "top 5" des roux au cinéma y'a du monde, mais pour avoir des articles qualitatif et complet sur des films y'a plus personnes. Je trouve tout de même que qualitativement parlant, vous avez pas mal régressé depuis 1 an environ. Vos news sont pas mal à la traine concernant d'autres sites de cinéma. Voilà :D
    • AlloCine
      Warner a vraiment pris un virage dans la gestion de ses licences vidéoludiques. Il y a encore quelques années, les jeux vidéo étaient considérés comme des produits dérivés (par ex les jeux sous la licence "Harry Potter") de licences cinéma. Avant qu'un certain "Batman Arkham Asylum" ne change cela : il s'agit au contraire de déconnecter le JV de son pendant ciné, et que la licence soit "autonome". Prochaine démonstration de ce principe : Batman Arkham Knight et en septembre, le jeu Mad Max en open World, qui sort donc 3 mois et demi après le film. Là où il y a encore une poignée d'années, le jeu serait sorti en même temps que le film. Cdt, OP
    • Sultane Of Swing
      Bon,moi je retourne sur ma Super Nintendo.
    • AlloCine
      Pour votre parfaite information, la suppression et / ou modération des commentaires n'est pas du ressort des auteurs d'un article. Cdt, OP
    • -NAIROLF-
      Bim... ça c'est un tacle bien placé!"Finish him!" XD
    • Skol_Vikings
      En lisant cette news, j'ai repensé au rire de Christophe Lambert dans le film :(
    • Skol_Vikings
      Cinéma et jeux vidéo, même Kombat !
    Voir les commentaires
    Back to Top