Mon AlloCiné
Le Tournoi : "Les échecs ? Un côté magique à la Harry Potter !"
Par Clément Cuyer — 29 avr. 2015 à 05:30
facebook Tweet G+Google

Rencontre avec Elodie Namer, réalisatrice du long métrage Le Tournoi, étonnante plongée dans le monde des joueurs d'échec.

Diaphana Distribution

Avec le long métrage Le Tournoi, en salles ce mercredi, la jeune Elodie Namer évoque pour sa première réalisation un univers très peu abordé par le septième art : celui des échecs. AlloCiné a rencontré la cinéaste pour évoquer son parcours atypique et ce projet pas comme les autres emmené par Lou de Laâge (Respire) et le novice Michelangelo Passaniti.

AlloCiné : Un mot sur votre parcours. Vous n'avez pas du tout le cursus classique pour écrire et réaliser un long métrage, puisque vous venez de la télé-réalité : vous avez participé au lancement de Loft Story ! On imagine que la genèse du film a du être particulière...

Oui, je viens de la télé-réalité. On peut faire ça et finir par avoir l'avance sur recettes, ça existe ! Mais il faut travailler. En fait, pour Le Tournoi, tout s'est passé comme dans un rêve. J'étais en cours d'écriture, j'ai envoyé mon CV et mon projet pour l'aide à l'écriture, et on m'a dit non. J'ai alors développé le scénario sans argent, ce qu'on appelle "on spec", et trois ans plus tard, on a tout eu. On a été financés en six mois, ça a été très rapide. Je suis une énorme privilégiée, et en plus j'ai fait le film que je voulais faire, les gens m'ont suivi. Après, j'ai pris des risques que tous les scénaristes ne prennent pas non plus. Pendant trois ans, j'ai bossé seule, un film sur les échecs... Je faisais des trucs à TF1 pour gagner ma vie et dès que j'avais le temps, je prenais l'avion pour aller sur les tournois d'échecs. J'étais seule sur mon cheval et j'avais vraiment des chances que ça n'aboutisse jamais... Mais j'y croyais à fond.

AlloCiné : Qu'est-ce qui avous a attiré dans le monde univers des échecs ?

J'ai rencontré des joueurs d'échecs et deux choses m'ont frappé. D'abord, il y a un côté magique à la Harry Potter, cette espèce d'intelligence surhumaine quand tu vois un mec - toutes les scènes du film sont vraies - les yeux bandés affronter deux adversaires à la fois. Un côté magique, car ces combinaisons sont comme des formules magiques : E 4-5, Cavalier C-3, Cavalier 6... Tu comprends rien, tu te demande ce qui se passe et qui sont ces gens, qui sont ces freaks ? Et puis surtout, pour moi, les échecs, c'était des vieux monsieurs qui jouaient dans une bibliothèque avec des cigares, c'était des gens... chiants, quoi ! En fait, j'ai découvert que c'était de gros fêtards, ludopathes, accros aux jeux. Et j'ai plongé dans cet univers ! Maintenant j'ai beaucoup d'amis joueurs d'échecs, qui passent souvent chez moi...

Diaphana Distribution

AlloCiné : Vous avez écumé les tournois pour préparer le film ?

Avant d'écrire une ligne du scénario du Tournoi, j'ai fait un an et demi d'enquête. Les expressions, les modes de vie, tout est vrai. Je me suis dit qu'il y avait là un terrain cinématographique complètement inexploré. Ces gens-là existent, la communauté échiquéenne soutient beaucoup le film. C'est comme Harry Potter, comme s'il y avait un monde parallèle dont on ne soupconne pas l'existence, qui existe, qui vit avec ses codes. D'un seul coup, tu te penches sur eux et tu te dis : "Wouah, mais c'est quoi, tout ça ?" J'avais un doute sur la cinématographie des échecs, parce qu'effectivement, à la base, ce sont deux personnes derrière un échiquier qui jouent des coups. Mais pour le premier tournoi auquel j'ai assisté, le championnat de France jeunes, je suis tombé dans une salle ou il y avait 2000 enfants entre 4 et 16 ans. Tu n'avais pas un bruit, ils jouaient aux échecs dans un silence total, tous alignés, et là, tu te dis : "Ok, là, y'a un film !" J'ai alors commencé à me balader dans les tournois et je me suis rendue compte que quand tu te concentre sur les énergies, les regards entre les gens, tu comprends tout, et la dramaturgie existe.

AlloCiné : On sent que vous vous êtes impliquée à fond dans cet univers, qu'il y a eu une immersion totale..

Je pense que c'est aussi mon passé de journaliste télé qui fait que j'ai cette démarche de faire des enquêtes, d'aller chercher des gens. Une démarche que n'ont peut-être pas forcément les scénaristes de formation classique qui se reposent plus sur leur imagination. Je sais enquêter, et pour les films suivants, j'ai envie de faire découvrir aux gens des univers qu'ils ne connaissent pas. Je veux continuer à travailler sur ce principe d'immersion, de recherche, qui demande beaucoup d'énergie mais qui, au final, est super payant. Avec Le Tournoi, je voulais aller jeter un oeil dans un monde qu'on ne connaît pas, faire découvrir quelque chose aux gens, et j'ai envie de continuer à faire ça...

Plongez dans l'univers à part des échecs avec la bande-annonce du "Tournoi" :

Le Tournoi Bande-annonce VF

 

facebook Tweet G+Google
Commentaires
  • Deckard R.

    Un milieu méconnu. Cela fait plaisir d'en voir un film. J'avais déjà apprécié " Joueuse " avec Sandrine BONNAIRE.

    Pour avoir participé à quelques tournois d'échecs, je confirme qu'il y a matière à faire un film.
    J'ai vu un gamin de 10 ans en finale contre un russe d'une cinquantaine d'années.
    Il y avait aussi un punk à chien. le gars était dans les 10 premiers.

    Parfois, il n'y a pas besoin d'inventer des histoires. Elodie NAMER l'a bien compris.

  • Sunofureku

    C'est une très bonne chose d'avoir fait ce genre film, ça change un peu.

  • Bacta142

    C'est marrant qu'il fasse la comparaison. C'est en effet Harry Potter qui m'avait donné envie d'apprendre à jouer aux échecs étant gosse! ^^

  • OriginalKaa

    Projet de fou..en même temps c'est lui qui est le plus proche du Roi.

  • Xerkhal

    Franchement le projet ne me tentait pas, j'ai vu la BO et j'ai pas changé d'avis.

Voir les commentaires
Suivez-nous avec Passion
Top Bandes-annonces
<strong>Phantom Thread</strong> Bande-annonce VO
Phantom Thread Bande-annonce VO
17 006 vues
Sponsorisé
<strong>Eva</strong> Bande-annonce VF
Eva Bande-annonce VF
7 167 vues
Jusqu'à la Garde Bande-annonce VF
Jusqu'à la Garde Bande-annonce VF
80 771 vues
<strong>Les Tuche 3</strong> Bande-annonce VF
Les Tuche 3 Bande-annonce VF
52 502 vues
<strong>Cas de conscience</strong> Bande-annonce VO
Cas de conscience Bande-annonce VO
5 464 vues
<strong>Pentagon Papers</strong> Bande-annonce VO
Pentagon Papers Bande-annonce VO
413 174 vues
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Interviews
La Surface de réparation : "Montrer le foot autrement que les fantasmes qu'en font les gens"
NEWS - Interviews
mercredi 17 janvier 2018
La Surface de réparation : "Montrer le foot autrement que les fantasmes qu'en font les gens"
Le Rire de ma mère : "C’est un hymne à la vie"
NEWS - Interviews
mercredi 17 janvier 2018
Le Rire de ma mère : "C’est un hymne à la vie"
Dernières actus ciné Interviews
Films de la semaine
du 17 janv. 2018
Brillantissime
Brillantissime
De Michèle Laroque
Avec Michèle Laroque, Kad Merad, Françoise Fabian
Bande-annonce
Ami-ami
Ami-ami
De Victor Saint Macary
Avec William Lebghil, Margot Bancilhon, Camille Razat
Bande-annonce
In the Fade
In the Fade
De Fatih Akın
Avec Diane Kruger, Denis Moschitto, Numan Acar
Bande-annonce
24H Limit
24H Limit
De Brian Smrz
Avec Ethan Hawke, Paul Anderson, Rutger Hauer
Bande-annonce
3 Billboards, Les Panneaux de la vengeance
3 Billboards, Les Panneaux de la vengeance
De Martin McDonagh
Avec Frances McDormand, Woody Harrelson, Sam Rockwell
Bande-annonce
La Surface de réparation
La Surface de réparation
De Christophe Regin
Avec Franck Gastambide, Alice Isaaz, Hippolyte Girardot
Bande-annonce
Sorties cinéma de la semaine
Phantom Thread
Ça sort le mercredi 14 février au ciné !
Phantom Thread
X
Back to Top