Notez des films
Mon AlloCiné
    Richa Chadda : l'héroïne de Masaan évoque le statut des femmes en Inde
    Par Ariane Hermelin pour Terrafemina — 24 juin 2015 à 10:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Doublement primé au dernier Festival de Cannes où il était dévoilé dans la section Un Certain Regard, le choc "Masaan" dresse un portrait de la jeunesse indienne à travers les destins croisés de personnage en quête d'amour. Rencontre.

    Masaan Bande-annonce VO

    Masaan montre la manière dont les jeunes Indiens sont écartelés entre modernité et tradition. Le tableau que fait le film de la jeunesse indienne est-il fidèle à la réalité ?

    Richa Chadda : L'Inde a évolué de manière incroyable au cours des quinze dernières années. Par exemple, moi, qui ai grandi dans les années 90, je constate ce changement à travers la télévision. Il y a une énorme différence entre ce que je regardais petite et ce que les enfants regardent aujourd'hui : Hannah Montana, des Anime japonais... C'est comme en Europe, on assiste à une globalisation d'un point de vue culturel qui fait que nous consommons tous aujourd'hui ce que fabrique Hollywood. Ce qui ne me dérange pas, à condition que nous puissions conserver certaines de nos traditions.

    Pathé Distribution

    Et en ce moment, en Inde, il y a une grande tension entre tradition et modernité car les jeunes gens ont aujourd'hui tous accès à Internet. Quand j'étais adolescente, je n'avais aucune idée de ce qu'était la pornographie. Mais mon frère, qui a seulement quatre ans de moins que moi, y a eu accès en grandissant. Et cela change tout. Le défi auquel notre pays fait face, c'est de garder les bonnes traditions tout en se débarrassant des mauvaises. Et il est également essentiel de se battre pour l'indépendance des femmes. De nombreux journalistes m'interrogent au sujet de la véracité des faits divers indiens qui font la Une des médias, et je comprends leurs questions.

    Pathé Distribution

    Prenons le harcèlement que subissent Devi (le personnage que joue Richa Chadda, ndr) et Piyush : ces deux jeunes gens sont violentés par la police parce qu'ils ont été découverts en train de faire l'amour dans une chambre d'hôtel au début du film. Bien sûr, c'est de la fiction, mais ce type de situation arrive fréquemment en Inde. Si deux jeunes Indiens sont surpris en train d'avoir des relations sexuelles hors mariage, leur vie entière peut être brisée du jour au lendemain. Car c'est leur réputation qui est en jeu, et c'est précisément l'arme que la police utilise contre Devi dans le film. C'est ainsi que la police fait chanter son père qui ne veut pas que les frasques de sa fille soient rendues publiques. Et celui-ci accepte parce que cela ternirait sa réputation, et ce d'autant plus que c'est un prêtre.

    Pathé Distribution

    Dans la première partie du film, on voit Devi changer de tenue avant de retrouver Piyush. Mais attention, elle ne fait pas cela pour se faire belle, mais pour avoir l'air mariée. Car, en Inde, les femmes mariées portent des saris et des bindis, ainsi qu'un collier noir qui est comme une sorte d'alliance. De son côté, Piyush porte des vêtements d'adulte pour faire plus vieux que son âge. Le but de cette mascarade, c'est de faire en sorte que personne à l'hôtel ne les soupçonne. Malheureusement cela ne fonctionne pas, et finalement la police fait irruption. Et ces opérations ont certes pour but de contrôler la prostitution, mais elles peuvent mal se terminer, comme dans le film.

    Avez-vous vous-même souffert de harcèlement en tant que femme ?

    La suite de l'interview sur Terrafemina

    Masaan - Sortie le 24 juin 2015
    Réalisé par Neeraj Ghaywan - Avec Richa Chadda, Vicky Kaushal, Sanjay Mishra...
    Bénarès, la cité sainte au bord du Gange, punit cruellement ceux qui jouent avec les traditions morales. Deepak, un jeune homme issu des quartiers pauvres, tombe éperdument amoureux d'une jeune fille qui n’est pas de la même caste que lui. Devi, une étudiante à la dérive, vit torturée par un sentiment de culpabilité suite à la disparition de son premier amant. Pathak, père de Devi, victime de la corruption policière, perd son sens moral pour de l’argent, et Jhonta, un jeune garçon, cherche une famille. Des personnages en quête d'un avenir meilleur, écartelés entre le tourbillon de la modernité et la fidélité aux traditions, dont les parcours vont bientôt se croiser...

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Alan S. Reynolds
      Les politiciens disent que l'Inde s'est beaucoup amélioré, les cinéastes disent que les indiens n'ont pas beaucoup changé. [mmm... peut être que c'était un peu fort comme commentaire]
    Voir les commentaires
    Back to Top