Mon AlloCiné
Une nouvelle tribune polémique dans le cinéma français lancée par Nathanaël Karmitz (MK2)
Par Thomas Destouches — 29 sept. 2015 à 14:30
facebook Tweet

Dans une interview accordée du Figaro, Nathanaël Karmitz, directeur du groupe MK2, s'attaque aux subventions allouées aux salles par la commission du CNC. La tribune risque de faire du bruit dans la profession... L'ARP lui a d'ailleurs déjà répondu !

Agence / Bestimage

Interrogé par Le Figaro (dans son édition du 28 septembre 2015), Nathanaël Karmitz (Président du groupe MK2) a créé une onde de choc au sein des exploitants de salles et du milieu du cinéma en général, le jour même de l'ouverture de leur congrès à Deauville. Retour en deux temps sur la dernière polémique en date dans le monde du 7ème Art...

Nathanaël Karmitz dénonce l'opacité des subventions

Au micro du Figaro, Karmitz attaque son propos avec la gestion et l'attribution des 700 millions d'euros d'aides du Centre National du Cinéma et de l'Image Animée (CNC) et cible plus précisément l'opacité des ressources allouées aux salles. L'exploitant dénonce en outre le "romantisme autour des salles qu'il faut soutenir à tout prix" alors que deux de ses salles viennent de subir un déclassement du label "art et essai" (MK2 Quai de Seine et MK2 Parnasse)

Le fils de Marin Karmitz dénonce par ailleurs une ingérence inacceptable de la commission du CNC. Les exploitants y siégeant ont, selon lui, exigé de connaître le détail des recettes publicitaires de ses salles - des chiffres qu'il considère comme faisant partie du "secret des affaires" - et ont "appliqué un abattement pour "appréciation générale"" ayant pour conséquence la "suppression totale des aides" pour les deux salles MK2 citées plus haut.

"J'ai été surpris par l'opacité qui règne sur la distribution de l'argent public", Nathanaël Karmitz dans Le Figaro

Stupéfait par ce qu'il considère comme un manque de transparence du CNC, Karmitz a donc enquêté pour savoir comment étaient réparties ces subventions. Outre un maillage indéchiffrable (des aides pouvant aller du simple au triple dans une même zone géographique), il dénonce le fait que ces aides ont été détournées de leur objectif culturel initial; une situation née de l'"impartialité" de la commission, "composée en majorité d'exploitants (...) à la fois juges et parties." Pour cette raison, Karmitz en appelle à Fleur Pellerin (Ministre de la Culture) et Frédérique Bredin (présidente du CNC) afin de remettre de l'ordre dans ces subventions et de retrouver plus de transparence.

"Attribution" et "détournement" des subventions de la commission du CNC minée par son "impartialité" et son manque de "transparence" : le discours de Karmitz est offensif. Et fait du bruit...

Le Figaro
L'interview de Nathanël Karmitz du Figaro (édition du 28/09/2015)

La réponse de l'ARP

La société civile des Auteurs-Réalisateurs-Producteurs s'est fendue d'une lettre ouverte en réponse justement aux propos de Karmitz. Signée par Arnaud Boufassa, le directeur du Cinéma des Cinéastes, la missive débute par l'expression de la "tristesse" et de la "colère" de son auteur.

"Ce sont tes arguments et la méthode que je condamne" déclare Arnaud Boufasse

Selon lui, Karmitz ne joue pas le jeu de la "transparence" depuis deux ans, pourtant capitale car elle permet justement de "mesurer la hauteur de l’aide dont [il aurait] besoin et donc, par conséquent, celles pouvant être attribuées aux autres salles" et de préserver "les valeurs telles que la mutualisation, la répartition, la solidarité" au coeur de ce système d'aides. La "tristesse" de Boufassa naît du "mal" que vient de causer Karmitz à "l’ensemble de l’exploitation indépendante pour [son] propre compte."

Boufassa, qui argumente que le système d'aides est effectivement à "repenser", dénonce enfin le "coup de communication" de Karmitz le jour de l'ouverture du Congrès des Exploitants avant de lui demander de "mener [ses] affaires comme bon [lui] semble" et de l'inviter à les "rejoindre pour régler les dysfonctionnements d’un système qui a permis à Mk2 d’être jadis la fierté de l’Art et Essai."

ARP
La lettre ouverte de l'ARP à Nathanaël Karmitz

Est-ce que ce coup de pied donné par Nathanaël Karmitz va bien déboucher sur une remise à plat des subventions du CNC ? Réponse dans les semaines qui viennent... En attendant, les exploitants, réunis à Deauville jusqu'au 1er octobre, doivent à coup sûr parler de cette tribune !

Et pour continuer dans cette thématique de la "polémique", découvrez ci-dessous les affiches chocs de films qui ont été censurées !

Voir le diaporama
Diaporama
Sexe, religion... Ces affiches chocs de films qui ont été censurées !
22 photos
facebook Tweet
Sur le même sujet
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Top Bandes-annonces
Roma Bande-annonce VO
Bienvenue à Marwen Bande-annonce VO
Sponsorisé
Yentl Bande-annonce VO
Edmond Teaser VF
ASAKO I&II Bande-annonce VO
L'Empereur de Paris Bande-annonce VF
Bandes-annonces à ne pas manquer
Meilleurs films à l'affiche
Bohemian Rhapsody
4,7
De Bryan Singer
Avec Rami Malek, Gwilym Lee, Lucy Boynton
Bande-annonce
Sauver ou périr
4,5
De Frédéric Tellier
Avec Pierre Niney, Anaïs Demoustier, Chloé Stefani
Bande-annonce
A Star Is Born
4,5
De Bradley Cooper
Avec Lady Gaga, Bradley Cooper, Sam Elliott
Bande-annonce
Capharnaüm
Capharnaüm
4,5
De Nadine Labaki
Avec Zain Alrafeea, Cedra Izam, Nadine Labaki
Bande-annonce
Spider-Man : New Generation
Spider-Man : New Generation
4,4
De Bob Persichetti, Peter Ramsey, Rodney Rothman
Bande-annonce
Mauvaises herbes
Mauvaises herbes
4,4
De Kheiron
Avec Kheiron, Catherine Deneuve, André Dussollier
Bande-annonce
Tous les meilleurs films au ciné
Back to Top