Mon AlloCiné
Au Nom de ma fille : Sebastian Koch rêvait de jouer avec Daniel Auteuil
Par Brigitte Baronnet — 20 mars 2016 à 14:30
facebook Tweet G+Google

Rencontre avec Sebastian Koch à l'occasion de la sortie d'Au nom de ma fille. Il campe l'inquiétant Docteur Krombach dans l'adaptation de l'affaire Bamberski par Vincent Garencq, actuellement au cinéma.

AlloCiné : Comment avez-vous abordé le rôle ?

Sebastian Koch : Je ne connaissais pas l’affaire avant de découvrir le scénario. Ce qui m’intéresse avant tout, ce sont des personnages profonds, qui ont une double vie, ce qu’est certainement le cas du Docteur Krombach.

Il faut bien voir ce personnage dans son contexte historique, car à l’époque, dans les années 80, les médecins étaient très reconnus, très respectés dans la société. Ils avaient un statut de confiance qu’on pouvait comparer à celui d’un prêtre. Il y avait une relation de confiance. A l’époque, c’était plus fort qu’aujourd’hui. Cette confiance s’est détériorée. Dans la petite ville dans laquelle Krombach habitait, il avait un environnement idéal pour pouvoir faire ce qu’il a fait, cette double vie.

Au début du film, votre interprétation parvient vraiment à nous faire douter sur l’innocence de cet homme, puis il évolue et on découvre son vrai visage. Comment avez-vous travaillé cet aspect ?

Je pense que ces personnages vivent vraiment dans deux mondes. C’est comme une sorte de schizophrénie. Il ne peut pas maintenir ce jeu pendant longtemps. On n’y croirait pas vraiment.
Pour jouer un rôle comme celui-là, il faut arriver à se créer une forme de logique menant à cette schizophrénie, pour se fondre dans ce genre de personnage.

StudioCanal

Au début, il est assez doux quand on le voit en tant que médecin, et ça fait peur. S’il est évident dès le début qu’il est un violeur, ça ne peut pas tenir sur la durée. Mais les gens le croient au début, ils ne se rendent pas compte. Ils ne veulent pas se rendre compte.

Diriez-vous qu’un rôle comme celui-là sont les plus intéressants à jouer ?

Absolument. Parce que ce n’est pas blanc ou noir. C’est gris. Lui ne pense pas être malade, mais évidemment il l’est. C’est un cauchemar ce qu’il a fait. Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans sa tête, qui cloche. C’est intéressant de trouver une sorte de logique pour rendre ça crédible, possible.

StudioCanal

Vous tournez beaucoup pour l’international. Vous avez participé à la saison 5 de Homeland. Comment êtes-vous arrivé sur cette série et pouvez-vous nous parler de cette expérience ?

Ils m’ont approché. On a eu un entretien. Les gens de Homeland sont très sympa, intelligents, concentrés, très pro-européens. J’étais impressionné par cette équipe. Comment ils s’entendent entre eux. C’est une grande famille.

Mais en même temps, je dois dire que je suis un homme de cinéma. J’adore le cinéma, le grand écran. Le rythme des séries est différent. La pression est beaucoup plus forte. Dans une série comme Homeland, c’est si actuel, qu’on n’a pas trop de temps pour se préparer. J’aime bien pouvoir me préparer pour être le plus fin possible. On reçoit le scénario 6 jours avant ; ce n’est pas beaucoup pour s’immerger.

Au nom de ma fille vu par Daniel Auteuil : "Il y a un devoir d'être à la hauteur" 

Au nom de ma fille vu par Daniel Auteuil

 Propos recueillis à Paris le 7 mars 2016

facebook Tweet G+Google
Commentaires
Voir les commentaires
Top Bandes-annonces
Action ou vérité Bande-annonce VO
Sponsorisé
En Guerre Bande-annonce VF
La Fête des mères Bande-annonce VF
Mika & Sebastian : l’aventure de la Poire Géante Bande-annonce VF
Mutafukaz Teaser (3) VF
Abdel et la Comtesse Bande-annonce VF
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Interviews
Avec Allons enfants, Stéphane Demoustier voulait "ancrer le conte dans le réel"
NEWS - Interviews
mercredi 18 avril 2018
Avec Allons enfants, Stéphane Demoustier voulait "ancrer le conte dans le réel"
"Plus c'est juste, plus c'est drôle" : rencontre avec Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri
NEWS - Interviews
mercredi 18 avril 2018
"Plus c'est juste, plus c'est drôle" : rencontre avec Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri
Dernières actus ciné Interviews
Films de la semaine
du 18 avr. 2018
Love addict
Love addict
De Frank Bellocq
Avec Kev Adams, Mélanie Bernier, Marc Lavoine
Bande-annonce
Place publique
Place publique
De Agnès Jaoui
Avec Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri, Léa Drucker
Bande-annonce
Larguées
Larguées
De Eloïse Lang
Avec Miou-Miou, Camille Cottin, Camille Chamoux
Bande-annonce
Escobar
Escobar
De Fernando León de Aranoa
Avec Javier Bardem, Penélope Cruz, Peter Sarsgaard
Bande-annonce
Game Night
Game Night
De Jonathan Goldstein (XII), John Francis Daley
Avec Jason Bateman, Rachel McAdams, Kyle Chandler
Bande-annonce
Strangers: Prey at Night
Strangers: Prey at Night
De Johannes Roberts
Avec Christina Hendricks, Martin Henderson, Bailee Madison
Bande-annonce
Sorties cinéma de la semaine
Films Prochainement au Cinéma
  • Avengers: Infinity War
    Avengers: Infinity War

    de Joe Russo, Anthony Russo

    avec Robert Downey Jr., Chris Hemsworth

    Film - Aventure

    Bande-annonce
  • Jurassic World: Fallen Kingdom
  • Les Municipaux, ces héros
  • Rampage - Hors de contrôle
  • MILF
  • Abdel et la Comtesse
  • Solo: A Star Wars Story
  • Amoureux de ma femme
  • Comme des garçons
  • En Guerre
Les films à venir les plus consultés
Action ou vérité
Ça sort le mercredi 2 mai au ciné !
Action ou vérité
X
Back to Top