Notez des films
Mon AlloCiné
    Mercenaire : "Le rugby a un potentiel cinématographique énorme"
    Par Brigitte Baronnet — 5 oct. 2016 à 21:45
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Rencontre avec Sacha Wolff, réalisateur du film puissant Mercenaire, remarqué à la Quinzaine des réalisateurs et au Festival d'Angoulême cette année. Le film offre une plongée à l'état brut dans le milieu du rugby océanien...

    Avec Mercenaire, Sacha Wolff, réalisateur de ce premier long métrage puissant, met au premier plan des rugbymen venus de Wallis et Futuna. L'histoire : Soane, jeune Wallisien, brave l’autorité de son père pour partir jouer au rugby en métropole. Livré à lui-même à l’autre bout du monde, son odyssée le conduit à devenir un homme dans un univers qui n’offre pas de réussite sans compromission. 

    Dans notre entretien vidéo ci-dessus, le cinéaste explique en quoi filmer le monde du rugby a un "potentiel cinématographique énorme", tout en mentionnant ses intentions et ses influences.

    Festival Angoulême 2016 : Ma vie de courgette et Mercenaire au palmarès

    Film choc, Sacha Wolff nous a également expliqué son rapport à la violence, à la noirceur : "J’avais envie de me confronter à cette violence. J'avais envie d’aller dans cette noirceur. De ne pas rester lisse. J’avais envie d’aller dans les aspérités, dans ce qu’il pouvait y avoir de rugueux. Mais j’avais aussi envie de contraster, que le film ne soit pas une sorte de brique qu’on se prenne sur le pied. J’aime beaucoup le cinéma japonais par exemple, dans les films de Kurosawa, il y a souvent des moments de comédie qui contrastent. Ou dans La Guerre des étoiles par exemple. C’est pareil. Les séquences avec les robots sont des moments où l’on se marre."

    Et d'ajouter : "Je n’avais pas la volonté véritablement de choquer. Après, je pense que ce qui est incroyable dans le cinéma, c’est que c’est un espace de liberté dans lequel on peut proposer des points de vue qui sont radicalement différents de ce qu’on présente ailleurs. Quant à la question de la violence, dans mon rapport au cinéma il y a beaucoup de films qui m’ont extrêmement marqué quand j’étais jeune, des films assez violents. Je me suis aperçu petit à petit qu’il y avait quelque chose là-dedans qui pouvait exister au cinéma de façon extrêmement intéressante."

    Mercenaire de Sacha Wolff, actuellement à l'affiche.

    Mercenaire - EXTRAIT "Elles sont où tes valises ?"

    Propos recueillis au Festival de Cannes 2016

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top