Mon AlloCiné
Jamais contente : "Mon héroïne est un grand personnage de fiction au même titre que Astérix & Obélix"
Par Vincent Garnier - Propos recueillis par écrit le 10 janvier 2017 — 11 janv. 2017 à 13:00
facebook Tweet G+Google

Avec "Jamais contente", Emilie Deleuze met en scène une ado pas franchement aimable mais carrément grande gueule... Rencontre avec la réalisatrice d'une chronique mal polie d'une jeunesse française d'aujourd'hui.

Ad Vitam

L'une des forces de Jamais contente est de rompre avec le cliché de l'ado sympa. Votre héroïne, elle, se constitue dans la haine, particulièrement de ses parents. Ce personnage avait-il déjà cette rage en lui dans le roman ?

Emilie Deleuze : Absolument ! C’est même la raison pour laquelle j’ai eu envie de faire le film. La caractéristique d’Aurore, c’est sa colère mais c’est aussi la marque de sa drôlerie ! Aurore a 13 ans, elle a le sentiment d’être adulte, au même titre que ses parents et des autres adultes qui l’entourent. Pourtant, à son âge, on est toujours considéré comme un enfant. Quand on a envie de faire la fête, on n’a pas envie d’entendre « mange ta soupe et va te coucher » ! L’arme d’Aurore pour exprimer sa colère ce sont les mots, et ça, c’était déjà dans le roman de Marie Desplechin. Ce talent certain d’Aurore pour manier le langage fait qu’elle utilise les mots dont elle ne connaît pas bien le sens, mais dont elle connaît la portée, pour embêter le monde ! Et ça, elle en use à merveille et avec tellement d’humour ! Pour moi Aurore est un grand personnage de fiction au même titre que Astérix & Obélix ou des personnages qui marquent les esprits à partir du moment où l’on comprend comment ils fonctionnent. Et c’est justement ça qui les rend tellement attachants.

Vous tenez un discours très positif sur l'école à travers le professeur de français incarné par Alex Lutz. C'est un élan républicain assez réjouissant.

Merci beaucoup ! Je fais partie des chanceux qui ont eu dans leur vie un professeur qui leur a ouvert l’esprit ou qui comme Aurore, leur a permis de canaliser cette colère. Je souhaite à tout le monde ce qui m’est arrivé. Un professeur vous permet de vous sortir de la sensation d’enfermement que vous donne la famille, et d’y rentrer à nouveau avec tout l’amour que vous portez en vous ! Le talent d’Alex Lutz, ça a été d’interpréter ce rôle de manière à la fois fluide et puissante. Grâce à lui l’hommage était rendu !

On découvre Patricia Mazuy comédienne. Et ce n'est évidemment pas un hasard que vous ayez choisi cette actrice-réalisatrice pour jouer la mère. On sent une fraternité d'esprit. Comment avez-vous pris conscience de ses qualités d'interprète ?

Je connais Patricia Mazuy depuis longtemps et je l’ai toujours admirée en tant que metteur en scène. J’ai également eu peur d’elle tant sa réputation était impressionnante. J’avais besoin de trouver pour ce rôle quelqu’un qui soit exactement dans le même instant drôle, fou, et violent. Peu d’actrices en sont capables. J’avais pensé à Noémie Lvovsky mais je trouvais que le rôle ressemblait un peu trop au personnage qu’elle tenait dans le film Les Beaux Gosses. J’avais peur d’une redite, c’est donc à ce moment-là que j’ai pensé à Patricia, dont la bienveillance et la force de vie me donnaient la certitude qu’elle n’aurait pas peur de la caméra et qu’elle pourrait jouer un rôle même si c’était pour la première fois. Ma grande joie sur le tournage a été de me rendre compte que je ne m’étais pas trompée !

La bande-annonce de "Jamais contente" :

Jamais contente Bande-annonce VF

 

facebook Tweet G+Google
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Top Bandes-annonces
Otages à Entebbe Bande-annonce VO
Jurassic World: Fallen Kingdom Bande-annonce VO
Sponsorisé
Everybody knows Bande-annonce VO
Nous sommes l'Humanité Bande-annonce VO
La Reine d'Espagne Bande-annonce VO
Action ou vérité Bande-annonce VF
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Interviews
Nobody's Watching : "Il était très important de ne pas réduire l’immigration à une question de légalité"
NEWS - Interviews
mercredi 25 avril 2018
Nobody's Watching : "Il était très important de ne pas réduire l’immigration à une question de légalité"
Avengers : casting, répétitions, Comic Con, le parcours de Pom Klementieff alias Mantis chez Marvel
NEWS - Interviews
mercredi 25 avril 2018
Avengers : casting, répétitions, Comic Con, le parcours de Pom Klementieff alias Mantis chez Marvel
Dernières actus ciné Interviews
Films de la semaine
du 25 avr. 2018
Avengers: Infinity War
Avengers: Infinity War
De Joe Russo, Anthony Russo
Avec Robert Downey Jr., Chris Hemsworth, Chris Evans
Bande-annonce
Les Municipaux, ces héros
Les Municipaux, ces héros
De Eric Carrière, Francis Ginibre
Avec Eric Carrière, Francis Ginibre, Bruno Lochet
Bande-annonce
Amoureux de ma femme
Amoureux de ma femme
De Daniel Auteuil
Avec Daniel Auteuil, Gérard Depardieu, Sandrine Kiberlain
Bande-annonce
Comme des garçons
Comme des garçons
De Julien Hallard
Avec Max Boublil, Vanessa Guide, Bruno Lochet
Bande-annonce
Mika & Sebastian : l’aventure de la Poire Géante
Mika & Sebastian : l’aventure de la Poire Géante
De Jorgen Lerdam, Philip Einstein Lipski, Amalie Næsby Fick
Avec Jakob Oftebro, Bjarne Henriksen, Peter Frodin
Bande-annonce
Cendrillon (Met-Pathé Live)
Cendrillon (Met-Pathé Live)
De Laurent Pelly
Avec Joyce DiDonato, Alice Coote, Stephanie Blythe
Sorties cinéma de la semaine
Back to Top