Notez des films
Mon AlloCiné
    Selma sur Cine + Emotion : savez-vous pourquoi le célèbre "I have a dream ..." n'est pas présent dans le film ?
    Par La Rédaction — 2 févr. 2017 à 22:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    À l'occasion de la diffusion ce soir à 20h45 sur Cine + Emotion de Selma d'Ava DuVernay, AlloCiné revient sur cinq anecdotes à savoir sur le biopic relatant la marche historique de Martin Luther King.

    Selma - réalisé par Ava DuVernay - sortie le 11 mars 2015

    Avec David Oyelowo, Tom Wilkinson, Carmen Ejogo, Giovanni Ribisi, Lorraine ToussaintCommon

    De quoi ça parle ?

    Selma retrace la lutte historique du Dr Martin Luther King pour garantir le droit de vote à tous les citoyens. Une dangereuse et terrifiante campagne qui s’est achevée par une longue marche, depuis la ville de Selma jusqu’à celle de Montgomery, en Alabama, et qui a conduit le président Jonhson à signer la loi sur le droit de vote en 1965.

    Lecture multiple

    Selma offre une multitude de points de vue, comme l'explique le producteur Jeremy Kleiner : "On peut avoir plusieurs lectures de Selma : expliquer comment nos gouvernements peuvent être contraints par le peuple à prendre des décisions morales ; montrer un militantisme sans glamour avec un souci de réalisme brut ; célébrer le sens stratégique d’un mouvement luttant pour l’égalité des droits ; ou bien rappeler l’histoire de la lutte contre une doctrine bien enracinée, celle de la suprématie blanche. Selma est une oeuvre complexe qui ne s’appréhende pas d’un seul tenant : elle fait écho aux multiples aspects de notre histoire."

    Studio Canal

    Sur le bout des doigts

    Très tôt, David Oyelowo a souhaité incarner Martin Luther King. De 2007 à 2014, l'acteur britannique s'est imprégné du personnage pour pouvoir un jour se glisser dans sa peau. Il précise : "Ce fut un périple qui dura sept ans. Tout ce temps m’a permis de m’immerger dans le rôle, de tout apprendre sur King, sur le mouvement pour les droits civiques et son impact sur l’histoire américaine. Je n’ai pas grandi avec Martin Luther King comme figure mythique, ce qui m’a permis de l’appréhender comme un être humain, un personnage autrement complexe. Pour autant, l’admiration que j’éprouvais envers lui n’a fait que croître à mesure que j’en apprenais davantage sur sa vie."

    Difficultés d'interprétation

    Il a parfois été difficile pour Tim Roth d'incarner George Wallace, gouverneur d'Alabama, fervent défenseur de la ségrégation. L'acteur parle notamment d'une scène en particulier qui l'a mis mal à l'aise : "La première fois que j’ai vu David Oyelowo, c’était lors d’une scène où je prononce un discours ultra raciste. Il portait les habits de Martin Luther et il m’observait : c’était un moment assez incroyable."

    Studio Canal

    Une chanson d'actualité

    La chanson originale Glory de John Legend, qui a remporté l'Oscar de la Meilleure chanson le 22 février 2015, fait référence à la lutte pour les droits civiques des Noirs dans les années 1960. Mais elle est également très actuelle puisqu'elle évoque des événements plus récents, comme la marche de Ferguson, qui eut lieu en novembre 2014, suite à la mort d'un jeune noir dans la ville, tué par un policier.

    He had a dream ...

    Vous n'entendrez pas le célèbre discours "I have a dream" ainsi que ceux prononcés lors de la marche de Selma dans ce biopic. En effet, les descendants de Martin Luther King ayant vendu les droits des discours à Dreamworks et Steven Spielberg, Ava DuVernay n'a pas pu les utiliser. Les discours entendus dans Selma ont donc été réécrits.

    == > Toutes les anecdotes sur Selma

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top