Notez des films
Mon AlloCiné
    Cassandre sur France 3 : "une série policière centrée sur l'humain" selon la comédienne Gwendoline Hamon
    Par Propos recueillis par Clément Cusseau à Monte-Carlo le 13 juin 2016 — 18 févr. 2017 à 11:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Gwendoline Hamon et Dominique Pinon sont à l'affiche de "Cassandre", la nouvelle série policière de France 3 diffusée le samedi soir. Nous les avons rencontrés lors du dernier Festival de Monte-Carlo !

    AlloCiné
    Cassandre, c'est le nouveau rendez-vous policier du samedi soir pour les téléspectateurs de France 3. Mettant en scène une femme flic partagée entre ses responsabilités de gardien de l'ordre et de mère célibataire, ce feuilleton réunit notamment Gwendoline Hamon et Dominique Pinon, tous deux présents lors du dernier Festival de Monte-Carlo. AlloCiné est allé à leur rencontre pour en apprendre un peu plus sur la série.

    AlloCiné : Que pouvez-vous nous dire sur la série ?
    Gwendoline Hamon : Cassandre est un commissaire de police parisien du 36, quai des orfèvres qui au tout début de l’épisode 1 est promue directrice mais qui, parallèlement rencontre de gros problèmes avec son adolescent de 17 ans. Elle décide alors de donner sa démission pour vivre à Annecy où un juge a envoyé son fils dans une maison de correction. Elle pense arriver en province dans un petit commissariat facile mais il y a des morts à Annecy, figurez-vous ! Elle va donc rencontrer sa nouvelle équipe, mais elle ne va pas être très aimée au départ parce que c’est une parisienne un peu chic hautaine, c’est en tout cas l’impression qu’elle donne alors qu’au fond c’est une fille plutôt profonde. Elle va devoir dealer avec cette nouvelle équipe et puis avec son jeune garçon qui est en post-adolescence, avec toutes les difficultés que cela comporte.

    Qu’est-ce qui vous a attiré dans ce scénario ?
    Gwendoline Hamon : Dans la vraie vie, je suis l’inverse d’une femme flic, je n’ai d’autorité que dans ce que je laisse paraître, c’est-à-dire une forme d’hystérie assez familière, car je suis quelqu’un d’assez extravertie. Mais je ne suis pas une femme autoritaire, donc ça m’amuse de jouer ce que je ne suis pas. Et puis aussi j'ai aimé la dichotomie entre un métier de force, d’autorité, où l’on est confronté à la violence, comparé à la vie privée du personnage, à savoir celui d'une femme perdue, seule, sans histoire d’amour qui vogue entre un amant paternaliste et un ancien mari avec qui cela se passe mal. Il y a aussi la relation avec son fils, qu’elle n’arrive pas du tout à gérer, alors que dans son job, elle assure parfaitement. C’est ça qui était vraiment intéressant. La force d’un côté, et la faiblesse de l’autre.

    Dominique Pinon : Moi je joue un inspecteur de police qui baigne dans le jus de son commissariat, c’est un gars du coin. Moi ce qui m’a attiré c’est que dans cette série, l'histoire des personnages est mise en avant au fur et à mesure des épisodes. On découvre leur vie privée, ils ont chacun leurs contradictions et les relations entre eux se découvrent au fur et à mesure des enquêtes.

    Gwendoline Hamon : Petit à petit, on va vraiment apprendre à connaitre chaque personnage, ils sont tous très différents les uns des autres. Ces gens vivent ensemble mais ne se ressemblent pas du tout bien qu’il y ait malgré tout une cohésion. Après, il y a une enquête à chaque épisode, la chaîne n’a pas voulu d’un format feuilletonnant, donc on peut regarder les épisodes séparément pour découvrir qui est chaque personnage. C’est ce qu’on appelle du polar familial, c’est-à-dire que ce n’est pas trash, ce n’est pas notre intention, et tout le monde peut regarder. Il y de vraies enquêtes, un vrai suspense, et en même temps on est touchés par ces gens qui sont comme nous tous. On montre souvent des héros dans leur surpuissance mais là ce qui nous a intéressés c’est de faire l’inverse. Ils prennent des coups, mais c’est comme ça dans la vraie vie.

    Un mot sur les épisodes à venir ?
    Gwendoline Hamon : Nous tournons actuellement l’épisode 4, je peux vous dire que l’épisode 3 se passe en pleine montagne et qu’on s’est un peu pris pour James Bond car on a fait des trucs assez déments. Il va y avoir de très belles images, mais également de belles enquêtes et de l’action. C’est aussi ça qui est intéressant avec Cassandre, on tourne en Haute Savoie dans de magnifiques paysages, mais on ne peut pas cependant pas en profiter à chaque épisode, donc certains sont un peu plus "huis clos" que d’autres. Nous avons de très beaux invités, notamment Bruno Putzulu, Phillippe Duclos, Patrick Catalifo, et nous allons bientôt accueillir Jérôme Anger. On a la chance que de très bons acteurs aient envie de nous voir. Car la base d’une série, c’est l’écriture et les acteurs. Il y a évidemment la mise en scène et le reste, mais en général quand il y a un bon casting, le reste suit.

    Cassandre, la nouvelle série policière de France 3 :

    Cassandre - saison 1 - épisode 1 Teaser VF

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top