Notez des films
Mon AlloCiné
    La Belle et la Bête : comment l'équipe du film a-t-elle créé la Bête ?
    Par Thomas Imbert — 25 mars 2017 à 17:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    L'un des défis les plus importants de "La Belle et la Bête", en salles cette semaine, a sans nul doute été de recréer le monstrueux personnage principal. En interview, le réalisateur Bill Condon est revenu avec nous sur ce procédé complexe et inédit.

    Walt Disney Pictures

    De tous les personnages qui peuplent l'univers Disney, le héros de La Belle et la Bête est sans nul doute l'un des plus marquants et l'un des plus mythiques. Pour lui donner vie, les artistes des années 90 s'étaient inspirés de nombreux animaux sauvages pour créer un visage de monstre hybride dont l'humanité était pourtant conservée dans deux pupilles imperturbablement bleues. La voix du personnage avait elle aussi constitué un défi créatif important, puisque celle de son interprète avait été mixée avec les cris de plusieurs animaux. 

    En toute logique, l'équipe de la version live, en salles cette semaine, a elle aussi dû faire face à de nombreux défis pour recréer le légendaire personnage, et rivaliser d'ingéniosité pour lui redonner vie sur grand écran. Alors que nous avons pu le rencontrer en interview, le réalisateur Bill Condon est revenu avec nous sur l'exigeante conception du personnage :

    Walt Disney Pictures

    Nous avons construit la Bête, nous l’avons conçue. Il a existé, j’aurais pu le faire venir ici, il mesurait plus de 2 mètres.

    "Je voulais un rendu qui soit le plus réel possible, donc nous avons construit la Bête, nous l’avons conçue. Il a existé, j’aurais pu le faire venir ici, il mesurait plus de 2 mètres. C’était une combinaison et un masque que Dan Stevens revêtait. Nous répétions avec et nous savions de quoi il avait l’air physiquement, comment il se déplaçait… Puis, quand est venu le moment de tourner, Dan portait une combinaison de motion capture et d’incroyables échasses pour atteindre une taille de plus de 2 mètres. Mais il y avait aussi ce procédé relativement nouveau au cours duquel à la fin de la journée, Dan entrait dans une sorte de capsule façon Star Trek. On lui appliquait un spray sur le visage afin que chaque pore de sa peau puisse être capturé, il s’asseyait dans une chaise et il refaisait la scène. Voilà pourquoi Dan Stevens transparait à ce point dans la performance," nous a ainsi raconté le réalisateur, en insistant sur le caractère inédit de la technique utilisée.

    "Ce n’est pas la technique habituelle que l’on retrouve dans de nombreux autres films en CGI, où on essaye de reproduire ce qui se passe sur les lèvres de la personne pendant qu’elle parle. Ici, chaque détail est capturé. Puis il s’agissait simplement de prendre cette forme réelle, et de la placer sur le visage de Dan [Stevens]. C’est un procédé qui a quelque chose de magique, mais je ne pense pas qu’un autre acteur ait à ce point transparu dans un tel procédé auparavant."

    En attendant de pouvoir découvrir le résultat en salles dans son intégralité, en voici un petit aperçu...

    La Belle et la Bête EXTRAIT VO "Invitation à dîner"

     

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top