Notez des films
Mon AlloCiné
    Pirates des Caraïbes 5 : comment faut-il interpréter la scène post-générique ? [SPOILERS]
    Par Thomas Imbert (@Thomas_Theory) — 24 mai 2020 à 19:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Comment faut-il interpréter les toutes dernières secondes de "Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar", disponible aujourd'hui sur Disney+ ? Retour sur une scène post-générique énigmatique et sur le grand retour d'un personnage clé...

    Disney Enterprises, Inc. All Rights Reserved.

    SPOILERS - Attention, l'article ci-dessous dévoile de potentiels spoilers. Si vous ne souhaitez pas en connaitre la teneur, merci de ne pas lire ce qui suit...

    Exactement comme pour le nouveau Marvel, il faut toujours rester jusqu'aux dernières secondes du générique lorsqu'on découvre un épisode de la saga Pirates des Caraïbes. Le cinquième et dernier en date, La Vengeance de Salazar, disponible sur Disney+ depuis aujourd'hui, ne fait pas exception à la règle. Alors que le Trident de Poséidon a libéré Will Turner de la malédiction qui l'obligeait à écumer les océans sans répit à la tête du Hollandais Volant, il peut enfin revenir auprès d'Elizabeth Swann et couler des jours paisibles à ses côtés. 

    Dans la scène post-générique du film, ils apparaissent ainsi, tous deux, paisibles et profondément endormis dans leur lit conjugal. Pourtant, une ombre ne tarde pas à planer dans la chambre : une ombre dotée d'une pince et de tentacules, celle de Davy Jones, précédent capitaine du Hollandais Volant, et antagoniste essentiel de la saga Pirates des Caraïbes.

    MAIS... IL ÉTAIT PAS MORT, DAVY JONES ?

    Walt Disney Pictures

    Au terme de la séquence, Will se réveille en sursaut, ce qui laisse supposer que l'apparition de Davy Jones n'était qu'un mauvais rêve. Pourtant, juste avant de se couper, la caméra révèle des traces de crustacés sous le lit. La possibilité que le grand méchant des deuxième et troisième opus soit vraiment de retour perdure. 

    Après tout, ce n'est pas la première fois qu'un ennemi de Jack Sparrow revient d'entre les morts. Barbossa lui-même, terrassé à la fin du premier film, s'était vu ressusciter par Tia Dalma dans le second. Si Davy Jones, dont le cœur avait été poignardé par Will Turner, est réellement de retour lui aussi, il faut probablement mettre ça sur le compte du Trident de Poséidon, dont les effets bénéfiques sont censés avoir débarrassé les océans de toutes leurs malédictions. 

    Walt Disney Pictures

    Les compteurs seraient donc remis à zéro en vue d'une nouvelle virée dans les Caraïbes. 

    Le seul mystère qui persiste est celui de l'apparence de Davy Jones, qui semble avoir conservé, s'il faut en croire son ombre dans la scène post-générique, sa pince de crabe et sa barbe tentaculaire. Or, si toutes les malédictions ont bel et bien été levées, il aurait dû recouvrer son apparence humaine.

    QUE SAIT-ON SUR PIRATES DES CARAÏBES 6 ?

    C'est en août 2018, un an après la sortie en salles de Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar, qu'un projet de sixième opus commence à être évoqué. Très vite, on comprend qu'il ne sera pas vraiment question d'une suite mais bien d'une sorte de reboot à la célèbre saga, et que Jack Sparrow (ou en tout cas Johnny Depp) cèdera a priori le commandement du Black Pearl à un(e) autre protagoniste.

    Plusieurs scénaristes se succèdent alors à la barre de ce nouveau Pirates des Caraïbes. Le duo Rhett Reese-Paul Wernick, qui avait écrit Deadpool, cède ainsi sa place au vétéran Terry Rossio, spécialiste de la saga. A son tour, ce dernier finit par quitter le navire en octobre 2019 au profit de Craig Mazin (créateur de la série Chernobyl) et de Ted Elliot (un autre ancien qui avait participé aux quatre premiers volets de la franchise).

    Walt Disney

    Tout récemment, on apprenait que l'actrice Karen Gillan (star des Gardiens de la Galaxie et de Jumanji) était pressentie pour le rôle-titre du nouveau film. A partir de là, on entre dans le domaine de la pure spéculation, mais selon certaines théories avancées par le site DisInsider, elle pourrait y incarner Redd (alias La Rouquine), personnage emblématique de l'attraction originale dont le rôle a récemment été modifié.

    En effet, dans les premières versions de Pirates des Caraïbes, la jeune femme faisait partie des prisonnières vendues aux enchères par les pirates qui avaient pris la ville portuaire d'assaut. Aujourd'hui, le parcours et les animatroniques se sont adaptés à l'évolution des mentalités : la vente aux enchères concerne donc désormais des bijoux, et Redd, armée jusqu'aux dents, fait partie intégrante de l'équipage pirate.

    Se pourrait-il qu'au cours de son aventure, l'héroïne qu'incarnera Karen Gillan croise la route d'"anciens" de la saga, tels qu'Elizabeth Swann, Will Turner, Barbossa, Jack Sparrow ou encore Davy Jones (comme la scène post-générique du cinquième film pourrait le laisser penser) ?

    En attendant d'en savoir davantage sur le sujet, retour sur les épisodes précédents et sur la célèbre attraction qui les a inspirés...

    Give Me Five - Pirates des Caraïbes

     

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Mr._Arno
      Comment on peut faire un reboot alors que l'un des personnages étaient interprété par le même acteur ?L'idée d'un reboot, de ce que j'en comprend, est de reprendre de nouveau acteur (plus jeune, de sexe oppposé et de couleur différente généralement) pour relancer la franchise.Comme fait avec les séries (Charmed par exemple..)
    • LeMeilleurPseudoDuMonde
      En attendant les critiques de cinéma ont une certaine expertise, certains ayant par exemple eu l'occasion de s'essayer à la recherche universitaire pour accumuler un savoir esthétique et théorique. Donc si, ils ont bien plus de légitimité à mettre à l'épreuve ce vaste sujet qu'est le cinéma.
    • Fenrir .
      Les critiques de cinéma se plantent autant que n'importe qui. Ils n'ont strictement aucune légitimité supplémentaire, car ils ont tous des goûts différents comme tout le monde. Ce n'est même pas un vrai métier d'ailleurs, ce truc.
    • cyril b.
      comme une très mauvaise idée??
    • LeMeilleurPseudoDuMonde
      L'argument facile du relativisime c'est pas comme si je m'y attendais pas. En attendant sur la question des critiques y'a plus de chances que 3 mecs random se plantent qu'une dizaine de critiques de cinéma désolé pour toi :)Ensuite même si j'adore le premier film, c'est quand même dans le deuxième épisode que la saga prend toute la mesure de sa mythologie et se permet de prendre des virages dramatiques bienvenus. Sur la question de Depp c'est quand même cocasse de dire que le 1er est plus pertinent alors que ses meilleures scènes sont dans le second film. Le personnage de Will Turner est aussi plus creusé, de même que celui d'Elisabeth qui dépasse son rôle de princesse banale du premier film. Par ailleurs Barbossa prend plus d'épaisseur, comme tu le dis, au lieu d'être l'idiot utile.Être fan du 1 pour se donner un style ne doit pas te rendre aveugle des qualités du 3ème et surtout du 2ème épisode. Pirates des Caraibes c'est 3 excellents films, un 4ème sympathique mais dispensable et un 5ème au ras des paquerettes.
    • Muad Dib
      c'est pas parce que 50 millions de mecs font la même connerie que c'est pas une connerie Jean Paul BelmondoEt oui le 1 est bien meilleur, plus pertinent plus logique, plus original. Les suites ne seront finalement que des redites malhabiles qui donnent la part belle à Depp qui se contentera de reprendre son Sparrow sans plus d'originalité. Ils auront également la palme de rendre leur propre univers incohérent comme Barbossa qui n'était que le second de Jack avant les événements du 1 avant de finalement se révéler être un roi des pirates dans la suite (logique).
    • LeMeilleurPseudoDuMonde
      Non, non je t'assure.C'est pas pour rien que les deuxième et troisième films sont plus souvent cités comme les meilleurs de la saga que le premier.
    • Madolic
      C'est Calypso qui l'explique il me semble, quand ils sont dans l'antre de Davy Jones dans le 3 et qu'elle parle au pirate avec un œil en moins et à son pote rondouillard.Elle dit que c'était sa mission, donné par Calypso elle-même et qu'il s'en est détourné et que depuis il est maudit.Un truc du genre ^^Mais c'est bel et bien dit dans le film.
    • Muad Dib
      sisi
    • Hairpeace
      Réponse : il ne faut pas.
    • LeMeilleurPseudoDuMonde
      Horrible cette scène post-générique, c'était vraiment enfoncer le clou après ce cinquième épisode qui constitue ce qui s'est fait de pire dans la saga Pirates des Caraïbes. Davy Jones avait une fin parfaite dans le troisième épisode, à l'image de celle de Cutler Beckett.Le seul avenir que cette saga peut avoir c'est sous la houpette d'un réalisateur avec une vraie vision, un sens artistique marqué et surtout une équipe d'acteurs charismatiques comme pouvaient l'être en leur temps Johnny Depp, Orlando Bloom et Keira Knightley.
    • LeMeilleurPseudoDuMonde
      Euh non....
    • chips493
      J'allais répondre exactement la même chose sur ces deux points ; c'est fou, j'ai l'impression d'avoir un jumeau.
    • PSEUDO
      De toute façon, seul le 1er film est un bon film.
    • Fenrir .
      Cette règle comme quoi la transformation n'arrive que si on abandonne sa tâche, il faut vraiment que l'on m'explique a quel moment des films s'est expliqué ...Je ne vois vraiment pas d'ou vous sortez ça ...J'ai beau avoir regardé les 3 premiers films 5-6 fois, a aucun moment une telle règle n'est énoncée.
    • Guillaume B.
      En effet, dans les premières versions de Pirates des Caraïbes, la jeune femme faisait partie des prisonnières vendues aux enchères par les pirates qui avaient pris la ville portuaire d'assaut. Aujourd'hui, le parcours et les animatroniques se sont adaptés à l'évolution des mentalités : la vente aux enchères concerne donc désormais des bijoux, et Redd, armée jusqu'aux dents, fait partie intégrante de l'équipage pirateEst-ce à dire que l'évolution des mentalités suppose qu'aujourd'hui cela ne se fait plus de montrer l'existence de l'esclavage ou la traite des femmes? faut-il éviter de suggérer quoique ce soit de plus répréhensible que le vol de bijoux quand on fait une attraction sur les pirates?Un peu consternant à mon sens de vouloir tout héroïser sans nuances. A ne vouloir choquer personne, on dérive dans une tendance non moins dangereuse de formatage de la façon d'appréhender le monde. On peut juger le passé au vu du chemin parcouru socialement depuis mais l'ignorer et le réécrire pour coller à des standards moraux modernes, c'est à mon sens problématique, même si on parle d'attraction familiale.Sinon, nul besoin de chercher une cohérence scénaristique particulière; on interprète la scène finale avec un seul élément pertinent et dont le nom est opportunisme.Comme la saga ne parvient plus à passionner comme elle le faisait lors de la trilogie initiale, on nous ressort des vieux personnages appréciés pour miser sur la nostalgie (une certaine trilogie de SF nous a fait le même coup, avec toutes les critiques que ça a amené...). A coup de magie nébuleuse, ils peuvent a peu près tout nous justifier sans se fouler et nous ramener le Jones sous forme maudite tant qu'à faire, d'autant qu'on regarde pas (ou plus) du Pirates des caraibes pour autre chose qu'un festival de gags, de SFX et d'action.Personnellement, qu'ils suivent une direction en suite directe facile ou qu'ils rebootent avec héroïne féminine, je suis très dubitatif sur ce que la saga peut encore offrir quand on voit quelle machine à fric calibrée et formatée elle est devenue (certes, c'en était déjà une au départ mais Depp et Verbinski lui ont évité de sombrer dans une banalité commerciale sans saveur cinématographique. Pas sûr qu'avec un studio de plus en plus en pure exploitation de filon sans prise de risque on ait droit à un 2eme miracle).
    • Romain D
      Comment faut-il interpréter les toutes dernières secondes de Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar, disponible aujourd'hui sur Disney+ ?La sponso s'arrète jamais ici, même si l'article remonte a 1 siècle c'est pas grave
    • The Prestige
      C'est tout simplement une ouverture. Si le 5 marche on continue avec cette base et si il ne marche pas, ça reste une scene post générique, rien qu'un rêve.
    • Yassine S.
      nan tout les méchants qui réssucitent nan , tout mais pas ça , ce sera le pire qu'ils puissent faire
    • singeou7
      Plait-il ? Explique-toi, parce que là ça devient long.
    Voir les commentaires
    Back to Top