Notez des films
Mon AlloCiné
    Trois Spider-Man en 15 ans ? L'histoire derrière les reboots de la franchise
    Par Léa Bodin et Olivier Pallaruelo — 12 juil. 2017 à 13:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    En l'espace de 15 ans, entre 2002 et 2017, le studio Sony a produit trois versions différentes de la franchise Spider-Man et le super-héros a été incarné par trois acteurs. Explications.

    De Spider-Man 4 au reboot The Amazing Spider-Man

    Début janvier 2010, les fans de l'homme araignée retiennent leur souffle : la production de Spider-Man 4 est annulée par Sony, qui annonce le reboot de la franchise. Une décision d'autant plus étonnante qu'en général, les studios préfèrent laisser un peu refroidir les franchises avant de lancer un Reboot.

    Comment Sam Raimi, maître d’œuvre entre 2002 et 2007 d'une formidable trilogie qui a largement contribué à déclencher la vague des films de super-héros à Hollywood, s'est-il retrouvé évincé ? Officiellement, il a quitté le navire pour cause de divergences artistiques avec la Major, notamment sur le scénario, qui a connu trois versions différentes. Le cinéaste souhaite en effet mettre en scène l'homme araignée aux prises avec le personnage du Vautour, tandis que la production préfère un adversaire plus sombre comme Carnage ou le Lézard.

    Officieusement, la pression exercée par le studio sur les délais de production, particulièrement serrés, au gré du développement dans la douleur de Spider-Man 4, précipite l'abandon de Raimi, suivi par Tobey Maguire, l'interprète de "Spidey". Leur départ se double de problèmes d'ordre contractuels : les droits de Sony sur la licence Spider-Man stipulent que la Major doit continuer à faire des films – en l'occurrence au moins deux –, faute de quoi ces droits retourneront dans le giron de Marvel Studios.

    Columbia TriStar Films
    Tobey Maguire en Spider-Man, Sam Raimi et Kirsten Dunst

    Le reboot répond également à une nécessité de faire des économies. Après trois films, Tobey Maguire, Kirsten Dunst et Sam Raimi ont obtenu de revoir leur salaire à la hausse et les budgets de production sont de moins en moins maîtrisés. Spider-Man coûtait déjà 139 millions de dollars, Spider-Man 2 200 millions et Spider-Man 3 plafonnait à 258 millions de dollars. Par recoupement de différentes estimations, le budget de production de The Amazing Spider-Man est d'environ 215 millions. En castant des acteurs peu connus du grand public à l'époque, donc nettement moins chers, comme Andrew Garfield et Emma Stone, le studio fait de grosses économies, et s'offre un nouveau réalisateur quasi-inconnu et malléable à souhait en la personne de Marc Webb.

    Un projet d'univers étendu Spider-Man avorté

    Le projet de Sony est alors d'adapter certaines intrigues de la série de comics Ultimate Spider-Man, avec un Peter Parker jeune, dynamique, devant sans cesse jongler entre ses problèmes d’ado et ses devoirs de super-héros. Au final, The Amazing Spider-Man est loin de toute cela et la réception est plus que mitigée, malgré des recettes de 757 millions de dollars à l'international. Spider-Man y est jugé trop sombre et le public regrette d'avoir affaire à une nouvelle présentation d'un personnage qu'il connaît déjà.

    Sony Pictures Releasing France
    Andrew Garfield, un Spider-Man plus sombre, dirigé par Marc Webb

    Avec The Amazing Spider-Man : le destin d'un héros, Sony réfléchit au développement d’un Spider-Man Cinematic Universe, avec le développement de projets autour de Sinister Six ou Venom, stratégie laissée de côté après la sortie du film, qui réalise un score moins bon que le précédent au box-office. En parallèle, Marvel enchaîne les succès. Après Iron Man, Thor et Captain America, le studio, qui appartient désormais à Disney, acte le lancement de son MCU (Marvel Cinematic Universe) avec les Avengers.

    En novembre 2014, le Sony Leak révèle au public des milliers d'échanges confidentiels, notamment une tentative de rapprochement avec Marvel Studios. Tout cela pousse Sony à accélérer les négociations pour signer un accord avec Marvel qui permette de relancer la franchise. Une troisième fois. 

    Un Spider-Man plus jeune

    Ce que veulent les fans, c'est un Spider-Man plus jeune et/ou remplacer Peter Parker par un autre personnage de l'univers Ultimate, alter-ego de Spider-Man, Miles Morales. D'ailleurs, dès 2010, le comédien Donald Glover, que l'on retrouve par ailleurs dans Homecoming, évoque dans ses spectacles de stand-up son envie d'incarner un Spider-Man noir au cinéma.

    Sony Pictures Releasing France
    Spider-Man et son mentor Iron Man dans Spider-Man: Homecoming

    C'est finalement un tout nouveau Peter Parker jeune, immature, qui n'a pas la langue dans sa poche - et blanc -, qui reprend du service sous les traits de Tom Holland. L'enjeu de ce nouveau reboot est d'éviter à tout prix de retomber dans une origin story et d'intégrer le personnage de "Spidey" au MCU, car Sony a obtenu que son héros apparaisse dans Captain America : Civil War et dans les deux prochains Avengers en plus des films de la nouvelle saga. On retrouve dans Spider-Man: Homecoming l'atmosphère de l'univers Ultimate Spider-Man, avec un Peter Parker formé par un personnage très populaire de Marvel : Tony Stark, qui fait figure de mentor. Une recette qui semble avoir convaincu le public de se déplacer en salles, car rien qu'aux Etats-Unis, le film a engrangé plus de117 millions de dollars de recettes en un week-end et plus de 250 millions dans le monde. 

    Retrouvez la bande-annonce de Spider-Man: Homecoming, actuellement dans les salles : 

    Spider-Man: Homecoming Bande-annonce officielle VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Bacta142
      Je parlais du ton du film, que je trouve plus mature dans la trilogie de Raimi.
    • L M.
      Je suis d'accord, Raimi est un bon réalisateur, mais il n'aurait pas dû s'obstiner à vouloir caster Tobey Maguire, qui ne connaissait absolument rien au personnage de Spider-man, ce qui, du coup, en fait un Peter Parker peu convaincant...
    • L M.
      TRÈS teen-movie ?Mais Spider-Man n'est-il pas sensé être un ado de quinze ans ?Dans la trilogie de Raimi ou TASM, les acteurs on près de la trentaine !Je préfères quand même la prestation d'Andrew Garfield à celle de Tobey Maguire, mais Spider-Man campé par Tom Holland, c'est the best thing ever !C'est un fan, il a les qualités physiques et il est jeune, comme Peter Parker est sensé l'être...Parce que je ne sais pas vous, mais moi, je trouve ça plutôt louche de voir des ados de trente ans au lycée...
    • L M.
      Perso, je préfères Tom Holland, il a plus de charisme, il est plus jeune, donc plus fidèle au personnage et en plus, son Spider-Man fait vraiment le Homecoming (Retour à la Maison en français) qui désigne à la fois la cérémonie de fin d'année des étudiants aux lycées des USA et le retour à la maison de Spider-man chez les Avengers.
    • lolomatrix
      Je sais pas d'où ils sortent ça, le problème du 1er TASM c'est pas qu'il est trop sombre, c'est juste qu'il est totalement raté...Je ne connais pas grand monde qui lui reproche d'être trop sombre... Personne ne fait.
    • Chuck Carrey
      Oui, clairement il y avait quelque chose à découvrir dans leur passé. Un mystère qui ne se sera jamais dévoilé.
    • Joanny972
      et les parents de Peter. Je passe mon temps à répéter à qui veut l'entendre que creuser leur passé aurait pu être vraiment intéressant.
    • shield
      Alors pour Dunst je suis assez d'accord qu'elle fait rose bonbon, par contre Maguire je le trouve excellent au contraire,il incarne parfaitement les deux personnages. Et pour finir Franco qui est parfait dans son rôle et qui est un très bon acteur.
    • Bacta142
      Ils se torturent un peu l'un l'autre c'est sûr. On pense leur relation enfin conclue à la fin du 2 et au début du 3, jusqu'à ce que Peter soit victime du symbiote. Leur relation méritait une meilleure fin. Malgré tout leur baiser du 1 restera mythique!
    • The Prestige
      Tobey Maguire est et restera le meilleur Peter Parker / Spiderman. Sam Raimi a fait une trilogie géniale. Spiderman : Homecoming est trop lié aux Avengers mais c'est volontaire.
    • andiran23
      Bah tu vois, j'ai jamais supporté la romance entre Peter et MJ. J'ai toujours trouvé ça ridicule, affreusement cliché, niais, prévisible, et limite malsain, par rapport au fait qu'ils continuent à aller l'un vers l'autre plusieurs fois alors qu'ils arrêtent pas de rompre, et que leur relation marche clairement pas. Tu me diras, oui, Peter-Gwen se séparent aussi, mais ça marche, comme relation quand ils sont ensemble ils sont heureux.Mais bon, chacun son trip.
    • Helkhyria31
      pour ma part je connais tous les film de spidey et je prefere qd meme les amazing.j'ai prévu de voir le tout nouveau à voir.
    • Bacta142
      C'étaient les premiers mais le public s'est vachement attaché au cast des persos principaux, et ça a joué dans le succès, rien qu'en France. Après ta critique semble aussi porter sur l'adaptation des comics et de certains personnages secondaires (comme les méchants). Ceux qui s'en foutent des comics ne retiennent pas ça, mais le film en lui-même. Tu dis par exemple qu'Octopus est en dessous de ce qu'il devrait être par rapport au Bouffon vert par exemple, pourtant il est considéré comme le meilleur méchant grâce à Molina et perso je le préfère largement à la caricature de méchant joué par Willem Dafoe.
    • Capugino
      Oui, car c'était les premiers. Je ne dit pas que Sam Raimi a fait des films mauvais, mais il y a énormément de défauts, mais il a le mérité d'avoir été le premier à avoir fait de tels films à son époque. De plus, le public était jeune durant le visionnage, il y a tout un sentiment de nostalgie qui s'inscrit chez la personne durant le visionnage. Raimi a fait des films niant niant, avec des excellentes choses mais surestimées. Il n'y a pas que le côté émo, Venom est à peine aperçu, Gwen inutile, Octopus en dessous de ce qu'il devrait être mais j'accorde un Spider-Man (pas un Peter Parker ) excellent et un bouffon vert tout autant. Cependant, à cause de tout ceci, on ne pourra pas avoir un film Spider-Man jugé à sa juste valeur, tu auras toujours des gens pour penser à Raimi, alors qu'il est plus facile de ne pas comparer en permanence. C'est la nouveauté de notre époque, la comparaison, on nous y encourage tout le temps dans un but de consommation, mais c'est un autre débat.
    • Earnada
      Vénom je l'aime bien mais c'est vrai qui aurait pu faire mieux et totalement d'accord avec la scène dans la rue qui me donne envie de vomir
    • Bacta142
      La version Maguire l'était aussi, mais lui était juste timide et quelque peu maladroit, pas non plus dyslexique. Qu'il nous agace ou nous amuse, Maguire et sa tête d'ahuri était nettement plus plaisant à voir pour ma part, alors que Garfield m'a laissé indifférent.
    • Bacta142
      À ceci près que la trilogie de Raimi avait des personnages joués par des acteurs attachants, ce qui n'est pas forcément le cas de The Amazing... Le traitement des persos et notamment du trio était quand même de haute volée dans les 3 films. En tout cas on a plus tendance à s'en souvenir (même des défauts il est vrai) que de la romance très teen-movie entre Garfield et Stone dans The Amazing.
    • Bacta142
      Peut-être, il n'empêche que la trilogie de Raimi aura fait en sorte d'exploiter la dramaturgie de l'histoire de Peter de façon efficace. Dans The Amazing..., Garfield cabotine je trouve et ne fait rien ressentir en tant que perso. La mort de l'oncle Ben est bien évacuée dans le premier, celle de ses parents (pour la première fois exploitée c'est vrai) ne prend pas tellement, et même s'il se remet de la mort de Gwen pendant 6 mois, on a juste pas le temps de ressentir son deuil puisqu'il est évacué au terme d'une ellipse afin de conclure le film dans la joie et la bonne humeur. En plus de ça, d'après les rumeurs de l'époque, je ne suis même pas sûr qu'ils auraient réexploité pleinement le deuil de Gwen par la suite puisqu'ils envisageaient de réintroduire une Mary-Jane dans le 3.
    • Bacta142
      Ce sont pourtant ces personnages qui ont fait le succès de ces films, et pas le Peter joué par Andrew Garfield et la Gwen jouée par Emma Stone (même si j'avoue que son perso était sympa, en tout cas beaucoup mieux que la cruche de Spider-Man 3). Tobey Maguire restait très attachant pour la plupart du public (bon, excepté peut-être ce passage du 3 où il vire emo), et MJ alias Kirsten Dunst était l'icône des jeunes à l'instar d'Emma Watson dans Harry Potter.
    • Ethan M.
      TROP SOMBRE ?!!!C'est sûr que à côté de Monghul qui lui bouffe l'œil. Le Gobelin Vert qui le torture. Le docteur Octopus qui laisse son esprit croupir dans son corps mourant. C'est du niveau Mon Petit Poney tout ça !On a pas fini de s'enfoncer dans le monde des bisounours chez la doctrine Marvel !
    Voir les commentaires
    Back to Top