Mon AlloCiné
Deauville 2017 : le cinéma américain vu par Abd al Malik
Par Corentin Palanchini — 5 sept. 2017 à 12:15
facebook Tweet G+Google

Le rappeur-slameur-réalisateur-écrivain Abd al Malik, membre du jury Révélation de la 43ème édition du festival de Deauville, a évoqué pour nous ses films américains favoris.

Denis Guignebourg / Bestimage

A l'occasion du 43ème festival du cinéma américain de Deauville, AlloCiné a rencontré les membres du jury pour leur faire évoquer leurs souvenirs de spectateurs de cinéma outre-Atlantique. Aujourd'hui, c'est au tour de Abd al Malik.

 

AlloCiné : Quel est votre premier souvenir de film américain ?

Abd al Malik : C'était un dessin animé, Blanche-Neige, et avant il passait Le Noël de Picsou. Ou de Donald. Bref. C'était mon premier souvenir de cinéma américain, j'ai vu ça au cinéma Vox à Strasbourg à 6-7 ans.

Quel est votre film de chevet ?

Le Parrain, le premier, de Coppola. Il m'accompagne depuis longtemps. Et j'ajouterais le documentaire Italianamerican. Je les regarde très régulièrement. Quand j'ai vu ces films, j'ai su que je voulais être cinéaste. J'ai trois passions dans la vie : la musique, la littérature et le cinéma. Et dans chaque j'ai mes oeuvres de chevet auxquelles je reviens.

D.R
Marlon Brando dans "Le Parrain"

Comme Camus par exemple...

Oui, Camus pour la littérature, Brel pour la musique ou Big Daddy Kane pour le rap. Et dans le cinéma, ce sont ces deux films-là. Parce que ce sont des films communautaires à dimension universelle. Ce sont des Italo-américains qui racontent leur vie, mais ils disent "voilà notre communauté qui fait partie de la grande communauté". Donc quand j'ai vu ces films ça a été bouleversant pour moi car je me disais "en fait, c'est nous". Voilà notre communauté ici en France : on est Français à part mais Français à part entière. (...)

Le film qui vous fait toujours rire, même après 1000 visions ?

Richard Pryor ou Eddie Murphy quand ils étaient plus jeunes, dans leurs premiers films. Ou le cinéma de Judd Apatow.

Et le film qui a traversé les époques ?

Pour moi, tous les grands films veillissent bien. On peut parler du Parrain, de Citizen Kane, de Mean Streets, d'Apocalypse Now... Les critères discriminatoires d'un grand auteur, c'est que ses films ne vieillisent pas. C'est pour ça qu'aujourd'hui on va écouter Mozart ou Bach et qu'on est ému pareil. Donc je ne vais pas répondre par des films mais par des auteurs.

Ciné Classic
Harvey Keitel et Robert De Niro dans "Mean Streets"

Ça marche aussi. Le film qui vous a fait le plus peur ? 

Tout le cinéma de Kubrick. Mais c'est de la peur subtile, pas la peur forcée (...). D'une manière générale c'est un cinéma que j'aime beaucoup, mais c'est un cinéma très noir. Pour moi, il y a Kubrick d'un côté et Terrence Malick de l'autre. Terrence Malick va magnifier la lumière même dans les moments difficiles. Alors que Kubrick, même dans les moments détendus, va magnifier l'obscurité.

Un film américain sur la musique que vous trouvez réussi ?

Récemment je dirais Les Misérables, mais aussi 8 Mile, Beat Street, le biopic sur les N.W.A. Les Américains sont assez bon avec ça. C'est éclectique.

Universal Pictures International France
Le groupe de rap N.W.A. version cinéma

A quel réalisateur diriez-vous oui sans même savoir quel est le personnage ou le scénario ?

Acteur, ça ne me fait pas du tout rêvé. J'admire les acteurs et les actrices, c'est fabuleux. Mais on m'a sollicité -je ne dis pas ça pour me vanter- et quelqu'un d'autre aurait accepté sans hésiter. C'est déjà arrivé. Mais ça ne m'intéresse pas.

C'est un film ou un projet dont vous pouvez parler ?

Non, pas besoin. C'est juste que je veux écrire et réaliser et pas faire l'acteur.

On a déjà évoqué des acteurs que vous aimez... Une actrice culte pour terminer ?

Meryl Streep, que j'adore. Mais il y en a beaucoup d'autres.

 

Découvrez la première réalisation Abd al Malik a déjà réalisé "Qu'Allah bénisse la France" :

Qu’Allah bénisse la France Bande-annonce VF

 

facebook Tweet G+Google
Commentaires
Voir les commentaires
Top Bandes-annonces
Sans un bruit Bande-annonce VO
Budapest Bande-annonce VF
Sponsorisé
How To Talk To Girls At Parties Bande-annonce VO
Une prière avant l'aube Bande-annonce VO
Capitaine Morten et la reine des araignées Bande-annonce VF
L'Ecole est finie Bande-annonce VF
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Festivals
Dragons, Ralph, Bao... Rencontres en dessins avec les artistes du festival d'Annecy 2018
NEWS - Festivals
samedi 16 juin 2018
Dragons, Ralph, Bao... Rencontres en dessins avec les artistes du festival d'Annecy 2018
Bande-annonce de Budapest : Manu Payet, Jonathan Cohen et Monsieur Poulpe en pleine débauche !
NEWS - Films à la TV
vendredi 4 mai 2018
Bande-annonce de Budapest : Manu Payet, Jonathan Cohen et Monsieur Poulpe en pleine débauche !
Sponsorisé
Dernières actus ciné Festivals
Meilleurs films à l'affiche
La Légende
La Légende
4,6
De Florian Hessique
Avec Florian Hessique, Géraldine Lapalus, Patrick Prejean
Bande-annonce
Avengers: Infinity War
Avengers: Infinity War
4,5
De Joe Russo, Anthony Russo
Avec Robert Downey Jr., Chris Hemsworth, Mark Ruffalo
Bande-annonce
La Révolution silencieuse
La Révolution silencieuse
4,3
De Lars Kraume
Avec Leonard Scheicher, Tom Gramenz, Lena Klenke
Bande-annonce
L'Île aux chiens
4,3
De Wes Anderson
Bande-annonce
Mon voisin Totoro
4,2
De Hayao Miyazaki
Bande-annonce
Deadpool 2
4,2
De David Leitch
Avec Ryan Reynolds, Josh Brolin, Morena Baccarin
Bande-annonce
Tous les meilleurs films au ciné
Back to Top