Notez des films
Mon AlloCiné
    Ça, Mon Garçon, L'un dans l'autre... Les sorties de la semaine !
    Par Vincent Formica et Laurent Schenck — 20 sept. 2017 à 05:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Anecdotes de tournage, notes d'intention, informations cinéphiles : chaque semaine, découvrez les coulisses des sorties cinéma.

    Ça de Andy Muschietti

    Avec Bill Skarsgård, Jaeden Lieberher, Finn Wolfhard...

    Le saviez-vous ? Un certain Cary Fukunaga devait à l'origine réaliser Ça, mais le metteur en scène qui avait fait des merveilles avec la première saison de True Detective a finalement quitté le projet suite à quelques désaccords artistiques avec les producteurs de New Line. Le film sera finalement chapeauté par Andrés Muschietti, récompensé à Gerardmer en 2013 pour son premier long métrage Mamá.

     

    Mon Garçon de Christian Carion

    Avec Guillaume Canet, Mélanie Laurent, Olivier De Benoist...

    Le saviez-vous ? Christian Carion et son équipe ont beaucoup discuté des films de Michael Mann en amont et pendant le tournage de Mon garçon, plus précisément de Révélations pour son côté emporté et rapide.

     

    L'un dans l'autre de Bruno Chiche

    Avec Louise Bourgoin, Stéphane De Groodt, Pierre-François Martin-Laval...

    Le saviez-vous ? Bruno Chiche et PEF avaient déjà travaillé ensemble il y a... 25 ans ! Les deux hommes ont tourné une publicité pour les céréales Frosties de Kellog’s : "Je m’en rappelle bien car je n’ai fait que deux pubs dans ma vie. C’est un réalisateur très agréable. Il a un comportement qui peut passer pour de la désinvolture, mais en fait, il est détendu car il sait parfaitement où il va. C’est quelqu’un qui adore les acteurs", déclare le comédien.

     

    American Assassin de Michael Cuesta

    Avec Dylan O'Brien, Michael Keaton, Taylor Kitsch...

    Le saviez-vous ? Lorsque le projet en était à ses débuts en 2012, il était question que Chris Hemsworth et Bruce Willis jouent les personnages respectivement tenus par Dylan O'Brien et Michael Keaton.

     

    Gauguin - Voyage de Tahiti de Edouard Deluc

    Avec Vincent Cassel, Tuheï Adams, Malik Zidi...

    Le saviez-vous ? Dans la seule interview que Paul Gauguin ait accordée en 1890 au Figaro, l'artiste est décrit comme un homme robuste, aux yeux clairs et au parler franc. C'est dans cette optique que Vincent Cassel, qui est en plus lui aussi curieux des autres et agité par le goût du lointain, a été choisi. "Comme Gauguin, il s’affranchit des conventions, se montre entier, quitte à déplaire", précise Edouard Deluc.

     

    Dieu n’est pas Mort de Harold Cronk

    Avec Shane Harper, Kevin Sorbo, David A.R. White...

    Le saviez-vous ? Dieu n’est pas mort a connu un réel succès aux Etats-Unis. Avec un budget de 2 millions de dollars et un box-office de 62.8 millions, ce film a été classé n°4 de tous les films sortis le week-end du 23 mars 2014. Il était présent sur 780 écrans au cours de son premier week-end.

     

    Revanche de Stéphane Roquet

    Avec Jean-Yves Bourgeois, Marie Delmas, Emmanuel Bonami...

    Le saviez-vous ? Stéphane Roquet a voulu faire de Revanche un polar urbain à la frontière entre le film noir américain (avec son héros intègre et solitaire) doté d'une ambiance sombre et les films d'action brutaux. Le metteur en scène explique : "Un film dans la lignée des grands polars "hard boiled" tels que L'Inspecteur Harry de Don Siegel, la série Braquo d'Olivier Marchal ou encore l'excellente trilogie Pusher de Nicolas Winding Refn."

     

    Des rêves sans étoiles de Mehrdad Oskouei

    Le saviez-vous ? La principale difficulté de tournage pour Mehrdad Oskouei a été d'obtenir la confiance des jeunes filles mais aussi des autorités. Si le cinéaste avait gagné par le passé la confiance de l'Organisation de Prison d'Etat grâce à ses deux premiers films, Les Derniers jours de l'hiver et "It's always late for freedom", il a dû promettre à l'instance que Des rêves sans étoiles ne serait pas diffusé à la télévision en Iran et qu'il serait réservé aux festivals, aux universités et aux centres culturels.

     

    Les Hommes d'argile de Mourad Boucif

    Avec Miloud Nasiri, Magaly Solier, Tibo Vandenborre...

    Le saviez-vous ? Après des études psycho-sociales, Mourad Boucif oeuvre depuis 1996 dans le tissu associatif bruxellois et travaille également avec différentes associations humanitaires belges et internationales. Son expérience est forgée sur le terrain, à partir de réalités qu’il rencontre à travers différents publics « fragilisés ». Très vite, il s’intéresse au 7ème art et y conçoit ses nouvelles armes. Sa principale préoccupation : l’exclusion sociale générée par les mécanismes inégalitaires. Il réalise plusieurs films : L’Amour du Désespoir (CM-1995), Kamel (MM-1996), Au-delà de Gibraltar (LM-2003) et La Couleur du Sacrifice (MM-Documentaire-2006) qui circulent énormément à travers les réseaux associatifs. Ses films sont également couronnés de prix dans des festivals internationaux. Les thèmes abordés gravitent autour de la condition humaine... Les Hommes d’argile (2015) est son deuxième long métrage et premier long
    métrage fiction.

     

    Laetitia de Julie Talon

    Le saviez-vous ? La réalisatrice Julie Talon revient sur le parcours de la championne du monde de boxe thaïe, Laetitia Lambert. Elle suit la sportive durant son combat pour perdre 12 kilos afin de pouvoir remettre les gants pour se battre à nouveau sur le ring et défendre son titre.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top