Notez des films
Mon AlloCiné
    Isabelle Adjani, Marion Cotillard... Les actrices françaises témoignent sur le harcèlement et Harvey Weinstein
    Par La Rédaction — 17 oct. 2017 à 14:23
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Les actrices françaises font entendre leurs voix à propos du harcèlement dont elles ont été ou font encore l'objet dans leur profession, et témoignent sur l'affaire Harvey Weinstein.

    Philippe Doignon / Bestimage + COADIC GUIREC / BESTIMAGE

    Les actrices du cinéma français réagissent à l'affaire Harvey Weinstein, certaines ont même été parmi les premières à témoigner des harcèlements ou des tentatives de viol dont elles ont été l'objet de la part du producteur américain. Aujourd'hui, de Marion Cotillard à Isabelle Adjani en passant par Elisa Tovati ou Léa Seydoux, les actrices de l'Hexagone se mobilisent, et certaines confirment que les affaires de harcèlements sexuels ne se cantonnent pas au cinéma américain.

    "Plus d'une fois dans ma carrière, j'ai eu à esquiver des prédateurs. Toutes les braves femmes qui ont parlé vont je l'espère ouvrir un nouveau chapitre (...). Il est temps d'interroger nos consciences et à quel degré nous avons toléré les abus. C'est aussi le moment de guérir. Ce qui se passe actuellement est capital. Pour tout le monde. Capital pour Harvey Weinstein. Il doit faire face à ce qu'il a commis trop longtemps et a besoin de comprendre qu'il est répugnant et criminel et qu'il doit se racheter. J'espère, je souhaite que cela l'aide à devenir une meilleure personne. C'est aussi capital car espérons-le, cela en dissuadera d'agir en toute impunité. Le pouvoir ne donne pas le droit au crime (...)"

    • Léa Seydoux, sur une agression de la part d'Harvey Weinstein (source Guardian) :

    "Nous parlions sur le canapé lorsqu'il s'est soudainement rué sur moi et a tenté de m'embrasser. J'ai dû me défendre. Il est gros et grand, donc j'ai dû être forte pour lui résister. Il a tenté plus d'une fois. Je l'ai repoussé physiquement. Je pense qu'il m'a respectée car je lui ai résisté".

    Tout savoir sur les origines de l'affaire Weinstein

    • Elisa Tovati sur le moment où elle a été victime de ses premiers harcèlements en France (au Parisien) :

    "Quand j’ai commencé les castings entre 15 et 18 ans, trois ou quatre fois. Comme c’est arrivé à presque toutes les jeunes actrices qui sont les proies de gros porcs. Ce sont des castings où l’on vous demande de vous foutre à poil sous prétexte que c’est pour le rôle d’une fille un peu sulfureuse. Moi, je répondais au réalisateur : 'Sur le tournage, si le rôle le justifie, on verra. Mais là, dans une salle blanche, devant vous et une petite caméra, ça va pas être possible'. Mais j’étais tétanisée. Dans ces cas-là, vous ne savez pas à quel moment ça va déraper… Ça m’est même arrivé de partir en courant. Je me souviens aussi d’un comédien très connu sur le tournage d’une fiction télé qui a bloqué la porte de ma loge et m’a dit : 'Viens, je vais te faire un petit détartrage.' Il était âgé, j’étais jeune. J’ai été très choquée. Vous arrivez à vous en sortir avec une pirouette, un sourire, un coup de coude pour ouvrir la porte. Mais vous êtes en panique"

    "J'étais si naïve et prise au dépourvu". A l'étage, [Harvey Weinstein] lui demande de lui faire un massage. Elle refuse. Il lui dit que c'est une coutume américaine. (...) La chose dont je me souviens ensuite, c'est qu'il se presse contre moi et m'enlève mon pull (...)."

    Puis réclamant de l'aide à une productrice de la Weinstein Company, l'actrice raconte : "ils m'ont mis la tête sur l'affiche" avec le commentaire suivant : "On est chez Miramax, vous ne pouvez rien dire".

    • Emma de Caunes, extrait de l'article du New Yorker, après que Harvey Weinstein l'ait convié dans sa chambre d'hôtel :

    (...) "Lorsque j'ai raccroché le téléphone, j'ai entendu la douche dans la salle de bain. Je me demandais ce que c'était que ces conneries, pourquoi il prenait une douche. Weinstein est sorti nu et en érection. 'Qu'est-ce qui se passe ?' a-t-elle demandé. Weinstein lui a demandé de s'allonger sur le lit et que beaucoup de femmes en ont fait ainsi avant elle.

    "J'étais pétrifiée, mais je ne voulais pas le lui montrer, car je sentais que plus j'avais peur, plus ça l'excitait. C'était comme un chasseur avec un animal sauvage. La peur l'excitait. (...) Nous n'avons rien fait !"

    Affaire Weinstein : quelques exemples de fiction montrant que tout le monde savait !

    • Isabelle Adjani a fait entendre sa voix dans le JDD, et parle également de la France :

    "Pour la plupart des gens, si une actrice doit coucher pour y arriver, ça reste naturel, voire normal, selon l'idée qu'il faut bien donner un peu de soi quand on veut obtenir beaucoup. Et cette question est trop peu souvent considérée sous l'angle du harcèlement et du viol : 'Et quand bien même, ne l'aurait-elle pas un peu cherché, elle qui affiche et montre son corps dans des tenues sexy, glamour, affriolantes?' Le pire, c'est que certaines femmes le pensent aussi et j'ai été abasourdie par les propos de la styliste Donna Karan qui a pris la défense de Harvey Weinstein en invoquant cet argument sordide. Alors si un tycoon du cinéma comme Weinstein use et abuse de cette situation, ce n'est pas si grave ? Même s'il est prêt aux chantages les plus odieux pour empêcher ses victimes de parler ?

    "(...) En France, c'est autrement sournois. En France, il y a les trois G : galanterie, grivoiserie, goujaterie. (...) Dans les maisons de production ou chez les décideurs, j'ai souvent entendu : 'Toutes des salopes, toutes des putes de toute façon, ces actrices !' Quand une actrice se fait séduisante pour décrocher un rôle, ce n'est pas pour se faire violer ! Mais ce n'est pas un jeu et il est grand temps de rappeler que dans libertinage il y a liberté et que quand une femme dit non, elle dit non, que son corps lui appartient et qu'elle seule est libre d'en disposer.

    "Je pense que cette histoire, l'impunité et le silence qui entourent encore le harcèlement sexuel, malgré l'évolution de la loi qui le réprime de plus en plus sévèrement, expriment profondément une inégalité radicale qui perdure entre les femmes et les hommes : celle du choix et de la maîtrise de sa sexualité. Laissons savoir à ces messieurs les harceleurs que les actrices, tout comme les ouvrières, les agricultrices ou les ingénieures, les commerciales ou les institutrices, les mamans ou les putains, sont toutes libres de baiser, libres d'avorter. Et libres de parler !"

    "Il m'a parlé d'un film qu'il voulait faire sur la guerre 39-45 puis il s'est mis à me dire qu'il me trouvait très attirante et qu'il voulait avoir des relations avec moi. Je lui ai dit que j'étais très amoureuse de mon compagnon. Il m'a répondu que ça ne le gênait pas du tout et m'a proposé d'être sa maîtresse quelques jours par an. Comme ça, on pourrait travailler ensemble. En gros, si tu veux continuer en Amérique, passe par moi."

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • cooltarget
      Ça y est, l'autre il a inventé les couleurs et les arcs en ciel qui vont avec. T’inquiètes pas pour moi je ne suis pas naïf et je vois très bien à qui j'ai à faire, tu vas pas me la faire à l'envers.Pour le # cela ne me pose aucun problème que mon nom apparaisse. Et toi? Comme je l'ai déjà dit plus haut chacun ses priorités et je vois très bien où sont les tiennes.parce qu'une emma de caune qui l'a juste vue sortir de sa salle de bain a poil... c'est peut être moi en tant que male qui pense comme ça, mais je vois pas ou le traumatisme et pourquoi elle l'a pas balancer direct en le qualifiant de gros dégelasse.C'est le genre d'argument qu'aurait très bien pu pensé un type comme Weinstein: je vais sortir à poil, après tout si ça la gêne elle n'a qu'a appelé la police. Pitoyable. #Qdlesmasquestombent.
    • sptz
      pour le ashtag, si tu ne vois pas ou est le mal je ne peux rien pour toi, on en reparle le jour ou ton nom finiras sur le #denoncetonporc parce que tu as regarder une femme de travers et qu'elle c'est sentit agresser. si tu ne comprend pas le danger de la délation sur les réseaux sociaux je ne peut hélas rien faire pour toi, si ce n'est te conseiller d'aller jeter un œil sur internet sur toute les histoire de suicides et de dépression ou autre du au harcèlement sur les réseaux sociaux. d'ailleurs c'est assez ironique de créer un ashtag qui pousse a la délation et aux harcèlement (car oui, étonnamment, internet est remplis de personne qui ce feront une joie d'aller pourrir les gens ce retrouvant sur ce ashtag, qu'il soit coupable ou non de ce qu'on les accuse, et donc ce feront bel et bien harceler) donc pousser aux harcèlement pour combattre le harcèlement... je trouve ça assez ironique...je le répète le meilleur moyen est d'aller voir la police, c'est d'ailleurs le seul moyen efficace, car parlons de ce #denoncetonporc, on le dénonce après il ce passe quoi? hormis le fait que la personne va ce faire pourrir dans les réseaux sociaux, il pourra porter plainte contre sa victime pour de fausse accusation (et oui, ça reste la parole de l'accusatrice face a celle de l'accusé) voir préjudice moral celons le harcèlement qu'il subira sur ce réseaux social, et tout ce que ça apporteras a la personne qui a dénoncer c'est plus de problème... donc encouragé à ça me parait vraiment, pardonne moi, mais débile, car d'un point de vue juridique c'est zéro et ne servira a rien, a part a ce que la communauté internet lui mette la misère... qu'il soit coupable ou non, je le rappel.mes préoccupation sont donc dans la recherche de vrai solution, et non dans cette écran de fumé qui donne l'illusion d'être utile. le terme scandaleux est peut être un peu fort je te l'accorde, je trouve juste ça lâche et facile.... les vrais héroïnes sont les deux journaliste et la cadre qui a fait le mémo dénonçant les agissement de weinstein, mais je n'ai aucune sympathie pour la plupart des actrices célèbre qui n'ont rien fait pendant des années. et ne mettons pas toutes ses victimes dans le même sac, oui il y en a qui ont subit un réel traumatisme, et elles ont tout mon soutient et ma sympathie, mais il est incroyablement naïf de penser que c'est le cas pour toute ces femmes. Non, beaucoup savaient et ont laisser faire pour servir leur intérêt... et ça oui, ça me scandalise. parce qu'une emma de caune qui l'a juste vue sortir de sa salle de bain a poil... c'est peut être moi en tant que male qui pense comme ça, mais je vois pas ou le traumatisme et pourquoi elle l'a pas balancer direct en le qualifiant de gros dégelasse.en fait je sais pourquoi tu trouve mon propos confus, c'est juste parce qu'il est nuancer ;) et ça les gens qui voit la vie en noir et blanc ont du mal a le comprendre ;)
    • cooltarget
      Ton discours est toujours aussi confus.Je vois toujours pas le pb pour le #. Je constate que tu es bien plus préoccupé par d'éventuels dommages collatéraux que par le fait qu'il y a des femmes qui souffrent au quotidien et qui ne peuvent pas se défendre. Chacuns ses préoccupations, je vois où sont les tiennes.Oui je confirme, tu ne comprends rien aux femmes. C'est scandaleux en quoi qu'elles parlent maintenant? Le pb qd tu dis que c'est scandaleux (mis à part que tu utilises un mot disproportionné) c'est que tu légitimise tout ce qu'il s'est passé avant. Dans ce genre de situation il n'est jamais trop tard pour parler. Moi ce que je trouve scandaleux c'est qu'elles n'ont pas pu parler avant car elles en étaient empêchées. Qu'elles puissent le faire maintenant je dis bravo continuer.
    • sptz
      si ça permet a des femmes de dénoncer des mecs qui ne sont pas des porcs je suis contre, si ça permet au femme qui prenne mal juste qu'un mec les regarde, les siffles ou les accoste je suis contre, si ça permet même juste a des petite c*nne de mettre le nom des victime du collége pour qu'il ce prenne la misére je suis contre, ce genre de délation n'apporte rien de bon, et les ashtag encore moins . tu veux vraiment aider la société et que ta plainte serve a quelque chose, tu va voir la police, tu crée pas un ashtage ou on peut mettre tout le monde et n'importe qui sans aucune preuve que cette personne est vraiment un porc.pour ce qui est de mon commentaire qui s'en prendrais plus au victime qu'a l'harceleur, tu as du me lire de travers, mais comme beaucoup de personne , tu préfère comprendre ce que tu veux comprendre plutôt que de réfléchir a ce que je dit.donc je le répète, je n'ai aucune pitié pour weinstein et il mérite ce qui lui arrive, il a perdue sa femme, ses potes et sa société, et est poursuivis par la police de new York il me semble donc le mec a pas finis d'en baver et c'est tant mieux. je met juste en avant l'hypocrisie du milieu. Tu dit que je comprend rien au femme? pardon de penser que non, les femmes ne sont pas des être faible, des victimes, et que non, toute les femme ne l'ont pas fermer vis a vis de weinstein par peur, mais bel et bien parce que... tant pis, c'est comme ça dans le milieu et qu'elle l'ouvre toute maintenant est pour moi scandaleux.
    • cooltarget
      Ton discours n'est pas claire, je trouve que tu préfères plus t'en prendre aux victimes qu'à l'harceleur. Il te faut quoi de plus, que l'on découvre des cadavres au fond d'un jardin pour que les choses soient moins compliquées.Tu trouves que son comm est naïf et monochrome, au contraire il est sensible, nuancé et parle vrai. Ta réaction ne démontre qu'une chose, tu ne comprends rien aux femmes.C'est quoi le pb avec le #denoncetonporc? J'ai l'impression que ta réaction est juste préventive, oh non faites pas ça, cela m'arrive aussi d’être lourd avec les femmes. Perso ce # ne me gène pas du tout. Si ça permet aux femmes qui subissent des brimades de mieux vivre au quotidien je suis pour. Si ça permet à certains lourds de se remettre en question je suis pour.
    • sptz
      c'est une histoire compliqué... premièrement, personne ne nie les fait, en tout cas il me semble. oui weinstein est un porc. je suis un de ceux qui dénonce le manque de courage, et je ne parle pas du manque de courage des petites actrices ou autres, je parle du manque de courage d'actrice de renom qui produise leur propre film ou qui ont des carrière quasi exclusivement en France, qui on une popularité tel qu'elle sont écouté, des féministe accomplie qui combatte pour de grande cause tel que chastain ou angelina jolie, et qui attendent qu'une secrétaire qui a sans doute beaucoup plus a perdre qu'elles lance cette procédure pour toute commencer a affirmer que oui, c'est un porc.personne ne confond une invitation au resto et un homme qui sort de la douche avec une éréctionpersonne ne trouve ça suspect, ou en tout cas pas dans les commentaire que j'ai lu, a vrai dire tout le monde trouve surtout ça moche qu'elle n'ai pas parlé avant, mais personne ne remet en cause que weinstein à essayer de ce les faires... de plus, tu parle de ne pas vouloir avoir un statut de victime, mais beaucoup de témoignage de star que j'ai lu ont refuser ses avances.... donc je ne vois pas a quel moment elle passe pour des victimes.il est très naif de ta part de penser en monochrome, qu'il y a weinstein le porc d'un coté, et qu'absolument toute ses victimes ont été traumatisé, choqué, et ont vécue dans la peur et le remord de ce moment choquant.moi c'est hélas ce genre de commentaire bien pensant et non réfléchis qui m'écœure, ce genre de commentaire qui donne lieu a des #denoncetonporc qui va peut être aider a dénoncer, mais va aussi avoir son lot de faux témoignage pour aller défoncer tel ou tel mec.... et je ne vois pas ou est le courage sur le fait de tiré sur l'ambulance.
    • Kupper2
      Aux US aussi, hein? La preuve, c'est que ça se savait depuis des années et que ça ne 'est dit qu'aujourd'hui a la suite d'une enquête faite par des journalistes. Le pouvoir appelle le pouvoir.Sinon je trouve le texte d'Adjani, a défaut d'être originale, bien construit et assez juste.
    • Thomas D.
      Ce qui m'étonne c'est qu'on s'intéresse aux avis d'internautes sur ce sujet sur un site dédié au cinéma (qui est au final un simple réseau social).
    • andiran23
      C'est là qu'on voit la limite d'une communauté de site de cinéma/séries. Parler de ça, et c'est tout. Pour le reste, la réflexion ne va pas bien loin ...
    • cooltarget
      Il harcèle les femmes depuis trois décennies, ce n'est pas assez pour toi?
    • cooltarget
      Tout à fait d'accord.Hélas il y aura toujours quelqu'un pour trouver des excuses à l'inexcusable.
    • Rommie
      Exactement. Ça fait du bien de lire ton message.
    • Therythmblade
      Très bonne analyse, j'aurais pas dit mieux, et puis cette chasse aux sorciere sur tweeter... tweeter ce cancer de la pensée! le féminisme actuel pue vraiment également avec ce genre d'initiatives débiles, alors je ne dis pas qu'il faut pas en parler quand ça arrive a une femme, mais certainement pas de cette façon la et puis se servir de ça pour une femme est tout a fait possible aussi.. donc non
    • Du H.
      Ce qui me parait énorme c'est de ne pas croire des faits lorsqu'ils ont été relayé par un nombre très important de témoins. Ce qui me parait énorme c'est de dénoncer un manque de courage lorsque l'on est caché derrière son clavier.Ce qui me parait énorme c'est un internaute qui confond une invitation au restaurant et un homme qui sort de la douche avec un sexe en érection.Ce qui me parait énorme c'est qu'encore aujourd'hui une victime qui n'ose pas parler devienne suspecte. Avoir peur, avoir honte, ne pas souhaiter dévoiler un épisode très désagréable et qui nous donne un statut de victime alors qu'on n'a pas envie d'en être une. Ne pas oser passer pour la chieuse qui se plaint. C'est le cas dans toutes les professions.Et quand on lit vos réactions on comprend pourquoi les femmes hésitent à prendre la parole.Vos commentaires m’écœurent.
    • Nico1480
      Je ne dis pas que Harvey Weinstein est un saint, mais ça me parait un peu énorme le nombre d'actrice qui ont été harcelé.
    • MemoVenenifer
      Bien sûr que cette affaire pue dans les deux sens, entre l'un qui en aura profité impunément pendant des décennies et les autres qui auront aussi profité des promos-canapé en jouant maintenant les justicières genre #balancetonporc (qui pourrait servir à accuser faussement des gens dans le seul but de les détruire avec un simple tweet, quelle trouvaille...), bref pas un sou de décence d'un côté comme de l'autre...
    • sptz
      exact, je troue que toute cette histoire pu vraiment, que ça soit dans un sens ou dans l'autre, et tout ces témoignage après coup, vraiment, surtout venant d'actrice de renom que les gens aurait automatiquement suivie si elle l'avait dénoncer plus tôt, actrice de renom pour certaine française et bien insérer dans les production française ou, sauf erreur de ma part, weinstein n'a aucun pouvoir (je sais pas stuido canal, pathé Gaumont et autre europacorp n'ont aucun lien avec lui non? si jamais il dit interdit de donné des rôles à celle la y'auras vraiment quelqu'un, en France, pour lui obéir? je n'y connais pas grand chose en production de film, n'hésitez pas a me corrigez si je me trompe, ça m'intéresse) la ça fait un peu tout le monde profite du bad buzz pour lancer sa petite pic féministe type il faut que ça cesse....ça me fait penser a ces mairies qui ne font des travaux dans une zone dangereuse qu'après qu'il y ai eu un accident mortel... du style jusqu'ici tout va bien
    • sptz
      quel courage, toute ces déclarations après coup....on noteras qu'elles ne dénoncent personne cela dit... malgré le ne ce cantonne pas au cinéma hollywoodien...je m'y connais mal en production cinéma, mais est ce qu'un producteur américain a autant de pouvoir en France? pouvait il empêcher ces actrices française de parler, vraiment? parce que sinon leur silence est encore plus inacceptable, et l'ouvrir maintenant c'est juste de la lâcheté... ou alors faut balancer d'autre nom...et arrêté la langue de bois.
    • Julien B.
      Weinstein est un obsédé sexuel, ça c'est sur. Mais pour un autre producteur, réalisateur, etc, comment cela se passerait-il?Où commence et s'arrête le délit de harcelement sexuel (pénalement)?Isabelle Adjani a fort bien dit: son corps lui appartient et qu'elle seule est libre d'en disposer. Du coup, pourquoi le producteur -ou autre- qui trouve une femme belle ne tenterait-il pas sa chance (une invitation au restaurant est-elle synonyme d'harcelement)? Est-ce le fait qu'il y ait un risque patron/subordonnée par la suite est un problème? Ce genre de harcelement intervient-il dès la première fois? Difficile d'émettre un jugement puisque je suis un homme et que ce sont surtout les femmes qui en sont malheureusement les victimes. Mais ne risque-t-on pas -à l'avenir- un lynchage médiatique pour une parole déplacée à vouloir en mettre trop sur la place publique avec le #balancetonporc?(ce post est bien entendu contre le harcelement quel qu'il soit...)
    • Rommie
      Marion aurait pu écrire son message en français aussi. Ce n'est pas une sous-langue.Je doute qu'une telle affaire puisse éclater en France où les hommes puissants sont surprotegés.
    Voir les commentaires
    Back to Top