Mon AlloCiné
Maryline - Guillaume Gallienne : "Il y a beaucoup de gens qui n'ont pas les mots pour se défendre"
Par Brigitte Baronnet - Propos recueillis au Festival du film francophone d'Angoulême 2017 — 15 nov. 2017 à 05:50
facebook Tweet G+Google

4 ans après "Les Garçons et Guillaume, à table !", Guillaume Gallienne revient ce mercredi avec "Maryline", porté par Adeline d'Hermy de la Comédie Française. Un drame librement inspiré d'une histoire vraie qui a bouleversé Guillaume Gallienne.

AlloCiné : Après Les Garçons et Guillaume, à table, il ne s'agit plus d'un film autobiographique, mais vous vous intéressez à quelqu'un dont vous avez croisé la route...

Guillaume Gallienne, scénariste et réalisateur : Maryline est une histoire qui m'a été inspirée. Mais l'écriture fait que je n'ai pas cherché à faire un documentaire sur cette femme qui m'a inspiré cette histoire. Son histoire m'a bouleversée il y a 15 ans. C'est une femme modeste et humble, et elle n'a pas les mots pour se défendre. C'est quelque chose qui m'a toujours touché.

J'ai eu la chance qu'on m'ait donné l'aisance du verbe, presque trop d'ailleurs ! Mais il y a beaucoup de gens qui n'ont pas les mots pour se défendre. A chaque fois, je suis interpellé par la violence que, eux, peuvent ressentir, et la violence que ça peut provoquer chez les autres : le mystère, l'inconnu, l'incompréhension. Ça donne soit de la violence, soit de la bienveillance. Le film raconte ça aussi. Comment tout d'un coup on a de l'empathie pour quelqu'un, ça ne s'explique pas. C'est comme le désir. C'est assez inexplicable et je trouve ça beau ce mystère là.

Comment, tout d'un coup, on a de l'empathie pour quelqu'un, ça ne s'explique pas

Mais j'ai vraiment fait l'effort de ne pas expliquer les choses, juste de créer des contextes, un peu comme des tableaux qui se succèdent, avec ce lien qu'est Maryline. Pour cela, il me fallait une actrice comme Adeline d'Hermy. Je savais qu'elle pouvait être ce lien. Car le danger d'une chronique est justement de n'être qu'une succession d'étapes. Il faut viser le drame. Je savais qu'Adeline pouvait porter le drame, l'incarner tout le long du film et ne jamais lâcher le spectateur. Je le voyais déjà sur les planches à la Comédie française, elle s'inscrit toujours dans l'oeuvre. (…) Elle est assez impressionnante.

Guillaume Gallienne nous présente Maryline, son nouveau long métrage

Guillaume Gallienne nous présente Maryline, son nouveau long métrage

 

Pouvez-vous nous parler de votre collaboration avec Guillaume Gallienne ?

Adeline d'Hermy, comédienne : Avec Guillaume, on s'est rencontrés à la Comédie française, où nous sommes tous les deux comédiens. On a travaillé ensemble il y a peut être 6 ans sur une pièce d'Alain Françon, la trilogie de la villégiature. Mais nos personnages ne se parlaient pas beaucoup. Ensuite, on a travaillé plusieurs fois au cinéma. Guillaume avait réalisé un film pour la télé, dans lequel je jouais, Oblomov.

Guillaume Gallienne est comme un parrain

On avait déjà une connaissance l'un de l'autre et une reconnaissance très forte, ce qui a permis de commencer ce tournage de manière plus détendue parce qu'on ne se découvrait pas. Et puis, juste avant de tourner, on a travaillé ensemble sur les Damnés à Avignon, au Palais des papes. On s'est vraiment soudés à ce moment. C'est quelqu'un pour moi qui est comme un parrain. 

Maryline : une scène hommage à Jeanne Moreau

Maryline : une scène hommage à Jeanne Moreau

 

facebook Tweet G+Google
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Top Bandes-annonces
Sans un bruit Bande-annonce VO
Budapest Bande-annonce VF
Sponsorisé
How To Talk To Girls At Parties Bande-annonce VO
Une prière avant l'aube Bande-annonce VO
Capitaine Morten et la reine des araignées Bande-annonce VF
L'Ecole est finie Bande-annonce VF
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Interviews
Sicilian Ghost Story : "l’horreur de la Mafia a transformé notre terre en une terre sordide" selon les réalisateurs
NEWS - Interviews
mercredi 13 juin 2018
Sicilian Ghost Story : "l’horreur de la Mafia a transformé notre terre en une terre sordide" selon les réalisateurs
3 jours à Quiberon :  "La règle la plus importante était de ne jamais être dans l’imitation"
NEWS - Interviews
mercredi 13 juin 2018
3 jours à Quiberon : "La règle la plus importante était de ne jamais être dans l’imitation"
Dernières actus ciné Interviews
Films de la semaine
du 13 juin 2018
Ocean's 8
Ocean's 8
De Gary Ross
Avec Sandra Bullock, Cate Blanchett, Anne Hathaway
Bande-annonce
Midnight Sun
Midnight Sun
De Scott Speer
Avec Bella Thorne, Patrick Schwarzenegger, Rob Riggle
Bande-annonce
Comment tuer sa mère
Comment tuer sa mère
De David Diane, Morgan Spillemaecker
Avec Vincent Desagnat, Chantal Ladesou, Julien Arruti
Bande-annonce
Hérédité
Hérédité
De Ari Aster
Avec Toni Collette, Gabriel Byrne, Alex Wolff
Bande-annonce
Le Cercle littéraire de Guernesey
Le Cercle littéraire de Guernesey
De Mike Newell
Avec Lily James, Michiel Huisman, Matthew Goode
Bande-annonce
Johnny Hallyday - Olympia 2000 (Pathé Live)
Johnny Hallyday - Olympia 2000 (Pathé Live)
De Bernard Schmitt
Bande-annonce
Sorties cinéma de la semaine
Back to Top