Mon AlloCiné
Simon et Théodore : un film sur "des gens qui se rendent le monde habitable" pour Félix Moati
Par Clément Cuyer — 15 nov. 2017 à 09:00
facebook Tweet G+Google

Rencontre avec l'acteur Félix Moati à l'occasion de la sortie en salles, ce mercredi, du touchant "Simon et Théodore".

Mona Films

Dans Simon et Théodore, en salles ce mercredi, l'acteur Félix Moati incarne un jeune homme hors-normes sur le point d'être père, mais qui peine à prendre soin de lui. Sa rencontre avec Théodore, ado attachant et teigneux élevé par sa mère, va sérieusement bouleverser ses… incertitudes. AlloCiné a rencontré Félix Moati pour évoquer ce long métrage attachant qu'il qualifie de "road-movie urbain pour s'accepter."

AlloCiné : Qu'est-ce qui vous a séduit dans ce personnage étonnant de Simon ?

Félix Moati : Le fait qu'il ne soit pas séducteur. J'ai aussi été séduit par sa brusquerie, son envie de demander trop à la vie, son illusion de vivre vite et son impatience. Le fait qu'il soit constamment dans l'épaisseur du monde, qu'il n'arrive pas à s'en sortir... Je pense que, quelque part, il est un peu le réceptacle de toute la violence du monde. C'est quelqu'un qui n'arrive pas à se protéger, qui est sans filets. Il me fait un peu penser à ces figures de grands obsessionnels maniaques, un peu à la Steve Jobs, à la Mark Zuckerberg. Sauf qu'eux ont créé des systèmes pour se protéger, à savoir des empires. Lui, non. C'est comme un empereur sans empire, Simon. Et c'est ça qui me plaît. C'est un tigre, mais qui n'aurait pas l'animalité suffisante pour se protéger.

Vous vous sentez proche de lui ?

Très. Dans son rapport à la violence du monde. Je ne pense pas que la société d'aujourd'hui soit plus violente qu'il y a 50 ans, par exemple, c'est juste qu'on y a plus accès. Et moi, je suis très sensible à la violence dont on nous abreuve quotidiennement. Par les images, les propos. Je pense que Simon, c'est exactement ça. Je men sens proche dans le sens où je ne suis pas hermétique à tout ça. Et je me sens proche de Simon, évidemment, dans son désir de paternité et dans le fait d'aimer une femme plus fort que sa propre vie. Ce sont des choses qui me touchent.

Mona Films

Simon est un personnage à part, car il se fait violence, au sens propre du terme. Il se fait mal en se cognant..

Au début, à la lecture, c'est comme dans Cherchez la femme, où je me dis que le premier obstacle, ça va être la voix de femme... Là, avec Simon et Théodore, je me dis que le premier obstacle, ça va être cette violence, qui est spectaculaire. Parce qu'on a toujours tendance, en tant que spectateur ou acteur, à s'arrêter à la montagne, à l'obstacle, à ce qui est spectaculaire. Et en fait non, ce qui est le plus dur, c'est de créer le personnage dans ses creux, ses moments de latence. Je pense que le personnage se situe plus dans les moments où il patiente sur un banc à Belleville, seul, que quand il se cogne la tête contre un poteau. Mais le fait qu'il se cogne la tête sur un poteau prendra toute sa densité si le moment sur le banc qui précède est réussi. J'en suis certain.

Si on devait retenir quelque chose des personnages du film, c'est qu'ils sont bienveillants...

Comme on est une société qui a peur du conflit, alors qu'une société saine est une société qui accepte le conflit, et bien on emploie le mot "bienveillance" à tire-larigot et on en perd le sens propre et littéral, à savoir veiller sur quelqu'un. Et c'est vrai que Simon et Théodore c'est exactement ça : ce sont des gens qui veillent les uns sur les autres et se rendent le monde habitable. C'est quelque chose qui me touche beaucoup.

Mona Films

L'un des grands thèmes du film, c'est évidemment la paternité...

Ca me touche énormément. Je pense déjà que dès lors qu'on est intéressé par la question de l'amour, la paternité nous touche, et moi je suis obsédé par l'idée de transmission. Qu'est-ce que ça veut dire essayer de donner la vie à quelqu'un qui n'a rien demandé ? Et comment se débrouiller pour que cette personne devienne la personne merveilleuse qu'elle doit être ? C'est quelque chose de terriblement angoissant d'essayer d'être à la hauteur de cette responsabilité, mais je pense que tous les pères y sont confrontés. Mais c'est joyeux comme angoisse !

Est-ce qu'on peut dire que Simon est un père de substitution pour Théodore ?

Je dirais plutôt un ami, je ne pense pas que Théodore cherche un père de substitution. Peut-être que par le truchement de Théodore, Simon devient progressivement père, occupe une fonction. Mais par contre, pas l'inverse, je ne pense pas que Théodore cherche un père de substitution. Les deux se regardent d'égal à égal, je trouve, et c'est ça qui est beau. Jamais, il n'y a la primauté de l'âge ou de l'expérience. Vraiment, ils sont égaux, et je trouve ça très beau.

Propos recueillis par Clément Cuyer le 8 novembre 2017 à Paris

La bande-annonce de "Simon et Théodore" :

Simon et Théodore Bande-annonce VF

 

facebook Tweet G+Google
Sur le même sujet
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous avec Passion
Top Bandes-annonces
<strong>Marvin ou la belle éducation</strong> Bande-annonce VF
Marvin ou la belle éducation Bande-annonce VF
159 933 vues
<strong>Jumanji : Bienvenue dans la jungle</strong> Bande-annonce VO
Jumanji : Bienvenue dans la jungle Bande-annonce VO
205 556 vues
Sponsorisé
<strong>Le Brio</strong> Bande-annonce VF
Le Brio Bande-annonce VF
145 349 vues
<strong>Battle of the Sexes</strong> Bande-annonce VO
Battle of the Sexes Bande-annonce VO
7 593 vues
<strong>Madame</strong> Bande-annonce VO
Madame Bande-annonce VO
303 604 vues
Sherlock Gnomes Bande-annonce VF
Sherlock Gnomes Bande-annonce VF
97 397 vues
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Interviews
Mudbound : trois questions à la réalisatrice Dee Rees
NEWS - Interviews
dimanche 19 novembre 2017
Jumanji dévoile les nouvelles règles du jeu dans la bande-annonce finale
NEWS - Vu sur le web
mardi 14 novembre 2017
Sponsorisé
Adeline d'Hermy, du théâtre à la tête d'affiche de Maryline : portrait d'une jeune actrice
NEWS - Interviews
jeudi 16 novembre 2017
Adeline d'Hermy, du théâtre à la tête d'affiche de Maryline : portrait d'une jeune actrice
Diane a les épaules : "Une sorte de mélange entre Sigourney Weaver et Mel Gibson dans L'Arme fatale !"
NEWS - Interviews
mercredi 15 novembre 2017
Diane a les épaules : "Une sorte de mélange entre Sigourney Weaver et Mel Gibson dans L'Arme fatale !"
Dernières actus ciné Interviews
Films de la semaine
du 15 nov. 2017
Justice League
Justice League
De Zack Snyder
Avec Ben Affleck, Henry Cavill, Gal Gadot
Bande-annonce
Happy Birthdead
Happy Birthdead
De Christopher Landon
Avec Jessica Rothe, Israel Broussard, Ruby Modine
Bande-annonce
Maryline
Maryline
De Guillaume Gallienne
Avec Adeline D'Hermy, Vanessa Paradis, Alice Pol
Bande-annonce
L'Etoile de Noël
L'Etoile de Noël
De Timothy Reckart
Bande-annonce
Le Musée des merveilles
Le Musée des merveilles
De Todd Haynes
Avec Oakes Fegley, Millicent Simmonds, Julianne Moore
Bande-annonce
M
M
De Sara Forestier
Avec Sara Forestier, Redouanne Harjane, Jean-Pierre Léaud
Bande-annonce
Sorties cinéma de la semaine
Jumanji : Bienvenue dans la jungle
Ça sort le mercredi 20 décembre au ciné !
Jumanji : Bienvenue dans la jungle
X
Back to Top