Mon AlloCiné
Battle of the Sexes : l'histoire vraie qui a inspiré le film
Par Léa Bodin — 24 nov. 2017 à 19:00
facebook Tweet G+Google

Retour sur la véritable "bataille des sexes" qui a opposé les deux champions de tennis Billie Jean King et Bobby Riggs en 1973 et qui a inspiré le film "Battle of the Sexes", sorti ce mercredi.

Twentieth Century Fox France

Houston, USA, le 20 septembre 1973. Plus de 30 000 personnes sont rassemblées dans le stade de l’Astrodrome et 90 millions devant leur poste de télévision pour assister à « la bataille des sexes », un match d'anthologie qui oppose la championne de tennis Billie Jean King à son compatriote Bobby Riggs, ancien champion à la retraite. Un affrontement historique, en grande pompe. A la clé, 100 000 dollars pour le vainqueur et rien du tout pour le perdant. 

Quelques mois plus tôt, le 13 mai 1973, Bobby Riggs, 55 ans, connu pour son goût des projecteurs et ses propos souvent provocateurs et machistes, propose une première fois à Billie Jean King de croiser le fer, pour prouver la supériorité du tennis masculin sur le tennis féminin. Elle refuse. Il défie donc la numéro 1 mondiale Margaret Court, qu'il bat en deux manches (6-2, 6-1). Militante féministe très engagée dans le combat pour l'égalité des sexes, notamment pour l'égalité des primes de match entre les hommes et les femmes, Billie Jean King est piquée au vif par la défaite de sa rivale. Elle ne peut plus se défiler et accepte de jouer contre lui dans un match d'exhibition qui deviendra légendaire. 

Les deux athlètes se prêtent complètement au jeu et font leur entrée dans le faste le plus total : lui arrive entouré de jeunes femmes, dans un survêtement rouge et jaune, aux couleurs de la marque Sugar Daddy. Elle débarque dans un char tiré par quatre jeunes hommes et offre à son concurrent un porcelet symbolisant la misogynie.

Twentieth Century Fox France
L'entrée de Bobby Riggs (Steve Carell) et Billie Jean King (Emma Stone) sur le court pour la "bataille des sexes"

C'est sur ce moment charnière dans la vie de Billie Jean King, de Bobby Riggs et de l'histoire du tennis féminin que revient le film de Jonathan Dayton et Valerie Faris, Battle of the Sexes. Le duo de cinéastes, en couple à la ville, avait réalisé en 2006 le petit bijou Little Miss Sunshine. Le premier admet qu'ils se sont « déchirés davantage encore sur ce projet que sur tous les autres ». Sa complice se souvient : « Je pense que, sans forcément se l’avouer, on considérait que j’étais la porte-parole des femmes et Jonathan le porte-parole des hommes, même si ce n’est pas vraiment comme ça qu’on a vu les choses. En réalité, il ne s’agit pas d’une compétition. C’est un dialogue ininterrompu qui aboutit à une vision commune. »

Ce 20 septembre 1973, au terme d'un match intense et de très haut niveau au meilleur des cinq sets, c'est la joueuse de 29 ans qui s'impose avec fermeté et avec panache, en trois sets, ne laissant aucun répit à son adversaire et lui infligeant le score implacable de 6-4, 6-3, 6-3 et triomphe sous les hourras de la foule. C'est le boxeur George Foreman qui le remet le chèque de 100 000 dollars. Billie Jean King déclarera plus tard à la chaîne History : « Je me suis dit que ça nous renverrait 50 ans en arrière si je ne remportais pas ce match. Cela aurait gâché la ligue féminine et touché l'estime de toutes les femmes. »

Twentieth Century Fox France
Billie Jean King (Emma Stone) vs. Bobby Riggs (Steve Carell) : un affrontement d'anthologie

A l'issue de la rencontre, certains détracteurs ont colporté diverses rumeurs sous-entendant que la rencontre aurait été truquée à la faveur de la championne ou que Bobby Riggs aurait fait exprès de perdre pour rembourser des dettes de jeu. Il n'en est évidemment rien, le match s'est déroulé dans le strict respect des règles habituelles« J'étais sur le court face à Bobby et je sais qu'il n'a pas balancé le match. Je pouvais voir dans son regard et son attitude qu'il voulait gagner. Les gens doivent accepter qu'il n'était pas dans un bon jour -tout comme Margaret Court quand elle a joué contre Bobby. C'était il y a 40 ans, j'ai gagné le match et je suis sûre à 100% que Bobby voulait gagner autant que moi », assurait King en 2013 sur Twitter. « Je t’ai sous-estimée », lui avouera Riggs. 

L'année suivante, les tournois masculins et féminins connaîtront la plus forte fréquentation jamais enregistrée et signeront leurs premiers contrats de diffusions avec des chaînes de télévisions nationales aux États-Unis. Quelques années plus tard, Billie Jean King sera la première sportive à faire son coming out. Elle perdra tous ses contrats publicitaires. Elle continera par la suite, et continue toujours, à se battre pour l'égalité entre les sexes et en faveur des droits LGBT. Bobby Riggs et elle resteront par ailleurs très amis, jusqu'à la mort de l'ancien champion en 1995. 

Retrouvez la bande-annonce de Battle of the Sexes, actuellement en salle : 

Battle of the Sexes Bande-annonce VO

 

facebook Tweet G+Google
Sur le même sujet
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous avec Passion
Top Bandes-annonces
<strong>Bright</strong> Bande-annonce VO
Bright Bande-annonce VO
45 500 vues
<strong>Ferdinand</strong> Bande-annonce VF
Ferdinand Bande-annonce VF
26 880 vues
Sponsorisé
<strong>Vers la lumière</strong> Bande-annonce VO
Vers la lumière Bande-annonce VO
115 vues
<strong>Sparring</strong> Bande-annonce VF
Sparring Bande-annonce VF
<strong>Shot Caller</strong> Bande-annonce VO
Shot Caller Bande-annonce VO
37 060 vues
<strong>Burn Out</strong> Bande-annonce VF
Burn Out Bande-annonce VF
99 108 vues
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus Culture ciné
Sony fait le plein de coffrets Blu-ray DVD pour Noël
NEWS - Culture ciné
vendredi 15 décembre 2017
Sponsorisé
Dernières news Culture ciné
Top films au box office
Ferdinand
Ça sort la semaine prochaine !
Ferdinand
X
Back to Top