Mon AlloCiné
Paddington 2 de Paul King : "Je me suis inspiré de Chaplin et Toy Story 2"
Par Propos recueillis par Laëtitia Forhan le 20 novembre 2017 à Paris — 6 déc. 2017 à 05:30
facebook Tweet G+Google

"Paddington 2" sort dans nos salles ce mercredi. A cette occasion AlloCiné a rencontré le comédien Hugh Bonneville, le réalisateur Paul King et le producteur David Heyman.

Paddington 2 Bande-annonce VF

AlloCiné : Le premier "Paddington" a été un succès. Sorti il y a un mois en Grande-Bretagne, le second volet est déjà le film familial - non produit par un studio américain - le plus rentable. Vous y attendiez-vous ?

Paul King : Mon premier film (ndlr : Bunny and the Bull, jamais sorti en France) a été un tel succès que je m’y attendais bien sûr… (rires) Sérieusement, Paddington est à la carrière de David Heyman ce que la salade d’accompagnement est à un plat de bistrot alors que pour moi c’est le plat principal d’un grand restaurant. Plus sérieusement, j'ai seulement fait de mon mieux. J’ai fait quelque chose qui me plaisait, qui me faisait rire et à sa sortie en salles j’ai constaté que de nombreuses personnes partageaient mon sens de l’humour. Ca fait toujours plaisir. 

David Heyman: Ce que j’apprécie dans le travail de Paul c’est qu'il arrive à injecter à la fois de l’humour et de l'émotion. Le film est drôle mais il y a surtout beaucoup de tendresse et ce qui me plaît dans Paddington 2, c’est que le film est encore plus émouvant que le 1er. Paul est doué en comédie mais il sait surtout mettre du cœur dans ses films. Et c’est, à mon sens, ce qui plaît au public.

Hugh Bonneville : Je ne m'attendais pas à ce que le 1er film ait autant de succès mais je comprends parce que l'histoire est vraiment bonne et respecte complétement le ton des livres. La première scène terminée que j'ai vu est celle où Paddington est dans la salle de bain et j'ai été totalement bluffé par la qualité de l'animation de l'ourson. Il semble vraiment réél. J'ai soudain compris ce que David Heyman voulait dire quand il m'a dit qu'il avait les droits de Paddington depuis plusieurs années mais qu'il attendait le bon moment pour lancer le projet. Il attendait que la technologie soit assez bonne pour que l'ours semble réél. 

Je ne suis pas surpris que le premier film ait fonctionné parce que beaucoup de gens à travers le monde connaissent et apprécient Paddington, ce qui me surprend plus c'est que le film ait été un si gros succès dans des pays qui ne connaissaient pas notre ours national.

AlloCiné : Hugh, vous lisiez les livres de Michael Bond étant enfant, faire désormais partie de l'univers de Paddington doit être tout particulier pour vous non ?

Hugh Bonneville : En effet, c'est assez étrange pour moi de faire partie de cette aventure parce que Paddington était très important pour moi quand j'étais enfant. J'avais imaginé sa voix, et j'inventais mes propres aventures à ses côtés. Quand j'ai eu vent du projet j'ai donc eu très peur qu'ils détruisent une partie de mon enfance. Je ne voulais pas voir cet ours, que j'avais tant aimé, transformé en quelque chose d'horrible. Et puis j'ai rencontre Paul King, et j'ai réalisé qu'il était l'ours Paddington... Si quelqu'un pouvait mettre en scène un film sur Paddington, qui est aimé de tant d'enfants dans le monde, c'était bien lui ! Et quand j'ai su que c'était David Heyman qui produisait je me suis dit banco ! Il a complétement respecté l'univers d'Harry Potter, on pouvait lui faire confiance. 

Ce que j'aime avec ces films c'est qu'ils permettent à un public qui ne connaissait pas du tout l'oeuvre de Michael Bond de la découvrir. C'est une nouvelle jeunesse pour Paddington.

AlloCiné : Si Paul décide de mettre en scène un 3ème film, êtes-vous prêt à reprendre votre rôle ?

Hugh Bonneville : C'est un peu tôt pour le dire mais Michael Bond a écrit tellement d'aventures à Paddington qu'il y a encore plein de choses à raconter et à porter à l'écran. Si Paul et David trouvent une nouvelle histoire aussi bonne que celle-ci et que je ne suis pas trop vieux, je serai en effet de retour. Mais Paul King a beaucoup travaillé sur ce film et il est un peu comme un ours, pour le moment il a besoin de faire une sieste.

StudioCanal

AlloCiné : Le film fait penser à Wes Anderson ou encore à "Toy Story 2". Quelles ont été vos sources d’inspiration pour "Paddington 2" ?

Paul King : Je me suis inspiré de Toy Story 2 car il s’agit d’une excellente suite, beaucoup plus riche en émotions que le premier film. Ca n’a pas été une inspiration narrative mais une sorte de contrôle de qualité. Concernant l’histoire je me suis appuyé sur Mr Smith au sénat : un héros avec des manières d’un ancien temps débarque dans un monde où les valeurs ont disparu. Pour les scènes en prison j’ai repris le costume que porte Charlie Chaplin dans Charlot s'évade et je l'ai coloré en rose pastel. La prison est un univers habituellement très fermé, très carré, très terne et j’ai voulu casser cette structure rigide avec les mouvements de caméra. La caméra fait des cercles et tourne autour des personnages afin de rendre l'espace plus harmonieux.

AlloCiné : David, vous avez produit "Harry Potter", "Gravity", "Paddington"… Comment choisissez-vous les projets sur lesquels travailler ?

David Heyman: Quand je cherche des projets, je m’intéresse surtout aux histoires, et si elles me plaisent je fonce. C’est ce qui s’est passé pour Harry Potter et PaddingtonRosie Allison, également productrice, m’a parlé de Paddington pour la première fois au beau milieu d’une soirée. Elle m’a dit « Tu as pensé à Paddington ? ». J’ai lu le livre, ça m’a vraiment plu et j'ai acquis les droits d'adaptation. 

Ce qui me plaît ce sont les histoires et travailler avec des réalisateurs que j’admire. J’adore faire des films familiaux mais je ne veux pas me limiter à ça. J’ai produit Gravity, je vais prochainement travailler avec Quentin Tarantino. Pour moi, le chemin parcouru pour faire un film est aussi gratifiant que de voir le film terminé.

AGENCE / BESTIMAGE

AlloCiné : Hugh, vous n'aviez pas retravaillé avec Hugh Grant depuis "Coup de foudre à Nothing Hill". Comment se sont passées vos retrouvailles ? 

Hugh Bonneville : Hugh est génial dans le film, d'ailleurs il vole un peu la vedette à l'ours... Ca fait 20 ans que nous n'avions pas tourné ensemble et c'était un plaisir de le retrouver. Il semble toujours jeune et beau et moi j'ai les cheveux gris. Mais c'est parce qu'il a dû faire quelque chose... (rires)

AlloCiné : Dans le film Mme Bird (Julie Walters) dit que les acteurs sont les êtres les plus démoniaques qui existent sur Terre, qu'en pensez-vous ?

Hugh Bonneville : C'est ma réplique préférée ! J'étais persuadé qu'ils ne la garderaient pas au montage mais c'était si drôle quand elle l'a dite. Ce qui l'est encore plus c'est que ça sorte de la bouche d'une des actrices les plus brillantes. C'est vrai que nous - les acteurs - passont notre vie à mentir pour vivre mais c'est mieux que d'avoir un vrai travail...

facebook Tweet G+Google
Sur le même sujet
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous avec Passion
Top Bandes-annonces
<strong>Wonder</strong> Bande-annonce VF
Wonder Bande-annonce VF
69 891 vues
<strong>Ferdinand</strong> Bande-annonce VF
Ferdinand Bande-annonce VF
203 202 vues
Sponsorisé
Tout là-haut Bande-annonce VF
Tout là-haut Bande-annonce VF
156 851 vues
<strong>La Promesse de l'aube</strong> Bande-annonce VF
La Promesse de l'aube Bande-annonce VF
195 989 vues
<strong>A Ghost Story</strong> Bande-annonce VO
A Ghost Story Bande-annonce VO
59 993 vues
<strong>Burn Out</strong> Bande-annonce VF
Burn Out Bande-annonce VF
171 067 vues
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Interviews
L'Intrusa de Leonardo Di Costanzo : "Il ne s’agit pas d’un film sur la Camorra mais sur des gens vivant à côté d'elle"
NEWS - Interviews
mercredi 13 décembre 2017
L'Intrusa de Leonardo Di Costanzo : "Il ne s’agit pas d’un film sur la Camorra mais sur des gens vivant à côté d'elle"
Lucky : "Harry Dean Stanton voulait dire quelque chose à travers ce film"
NEWS - Interviews
mercredi 13 décembre 2017
Lucky : "Harry Dean Stanton voulait dire quelque chose à travers ce film"
Dernières actus ciné Interviews
Films de la semaine
du 13 déc. 2017
Star Wars - Les Derniers Jedi
Star Wars - Les Derniers Jedi
De Rian Johnson
Avec Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac
Bande-annonce
La Deuxième étoile
La Deuxième étoile
De Lucien Jean-Baptiste
Avec Lucien Jean-Baptiste, Firmine Richard, Anne Consigny
Bande-annonce
Le Crime de l'Orient-Express
Le Crime de l'Orient-Express
De Kenneth Branagh
Avec Kenneth Branagh, Johnny Depp, Michelle Pfeiffer
Bande-annonce
Drôles de petites bêtes
Drôles de petites bêtes
De Arnaud Bouron, Antoon Krings
Bande-annonce
Girls Trip
Girls Trip
De Malcolm D. Lee
Avec Regina Hall, Queen Latifah, Jada Pinkett Smith
Bande-annonce
Casse-noisette (Bolchoï - Pathé Live)
Casse-noisette (Bolchoï - Pathé Live)
De Youri Grigorovitch
Avec Denis Rodkin, Anna Nikulina, Andreï Merkuriev
Bande-annonce
Sorties cinéma de la semaine
Ferdinand
Ça sort la semaine prochaine !
Ferdinand
X
Back to Top