Mon AlloCiné
    Le jour où Dustin Hoffman a giflé Meryl Streep...
    Par Laetitia Ratane — 7 janv. 2018 à 12:00
    facebook Tweet

    Interrogée par le New York Times, Meryl Streep a confirmé avoir été réellement giflée par Dustin Hoffman lors de la première scène qu'elle a tournée avec l'acteur, sur le mythique "Kramer contre Kramer"...

    D.R.
    Streep contre Hoffman

    Depuis novembre dernier et les premiers témoignages de harcèlement à son encontreDustin Hoffman est sous le feu d'accusations de plus en plus étayées, condamnant ses gestes obscènes et ses agressions envers cinq de ses partenaires de cinéma. Interrogée à son sujet par le New York TimesMeryl Streep a confirmé les faits révélés il y a un an dans sa biographie non autorisée (Her Again: Becoming Meryl Streep de Michael Schulman), faits selon lesquels son célèbre partenaire de Kramer contre Kramer l'aurait réellement giflée lors d'une scène du film mythique. Un comportement condamnable selon la comédienne, très engagée contre toute forme de harcèlement depuis le séïsme de l'Affaire Weinstein.

    "C'était quand on tournait Kramer contre Kramer. C'est un peu délicat car lorsqu'on est acteur et qu'on joue une scène, il faut se sentir libre. J'ai moi-même certainement fait mal à certaines personnes sans le vouloir au cours de scènes physiques. Mais l'on se pardonne d'une certaine façon. Là c'était mon premier film, et c'était la première prise de mon premier film, et il m'a giflée. On le voit dans le film.  [NDLR : Si on ne voit pas la gifle à l écran, le bouleversement soudain de Meryl Streep d’un plan à un autre est indéniable dans la fameuse scène ]. Il a dépassé les bornes", avoue-t-elle. Avant de poursuivre confiante : "Je pense que les choses sont en train de changer en ce moment. On va remédier à tout cela, parce que les gens ne l'acceptent plus. Et c'est tant mieux."

    DR
    D'un plan à l'autre...

    Le silencé brisé

    Déjà dans une interview du Times datant de 1979, l'actrice oscarisée avait confié avoir été victime d'un comportement inapproprié de l'acteur qui, lors d'une audition pour une pièce de théâtre, lui aurait touché les seins. Elle avait par la suite minimisé les faits. A noter que Meryl Streep est, malgré elle, dans le viseur de l'opinion publique depuis quelques semaines, après avoir été interpellée (notamment par Rose McGowan) sur son silence prétendu complice au sujet du producteur Harvey Weinstein, avec qui elle a beaucoup travaillé. Ces derniers jours, elle a eu encore à se défendre à se sujet : 

    "Je ne savais pas qu'il abusait des gens, de quelque façon que ce soit. Il ne m'a jamais invitée dans sa chambre d'hôtel.... (...) En apprenant l'affaire je n'ai pas tout de suite parlé car je devais réfléchir (...) Parce qu'en plus de ma propre ignorance, j'ai compris à quel point l'homme était maléfique, profondément malsain, et en même temps un champion dans l'industrie du cinéma, où il faisait du très bon travail. Vous faites des films, vous pensez connaître les gens. Il y a tellement de rumeurs. En réalité vous ne savez rien parce que les gens sont impénétrables et c'est un choc (...)" 

    Des propos fermes tenus par l'actrice qui n'a pas hésité à surenchérir : "Aujourd'hui je ne veux plus entendre parler de mon silence. Je veux entendre celui de Melania Trump, écouter ce qu'elle a à dire, elle dont les propos ont aujourd'hui, de par sa position, une plus grande valeur...". A bon entendeur ?

    Redécouvrez (d'un autre oeil...) le chef d'oeuvre réunissant Meryl Streep et Dustin Hoffman :

    Kramer contre Kramer Bande-annonce VO

     

    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Christophe C.
      Au début de l'affaire Weinstein beaucoup l'ont pointé du doigt sur son silence en l’accusant d'être complice... Elle a été prié de se manifester, comme prise en otage par Hollywood et l'opinion public... Elle a corrigé ça, maintenant suite une biographie non autorisée publiée il y un an c'est le New York Times qui lui pose la question si c'était réellement une vraie gifle. Elle doit dire que oui ou que non selon les sensibilités des uns et des autres ? C'était une vraie gifle et elle n'a pas été prévenue point barre. Et je rappelle que Offman s'est quand même permis de la peloter donc il n'a pas l'air si innocent que ça le bougre... Streep est sur la défensive depuis les histoires de harcèlement son statu ne lui permet pas de se taire et elle a compris le dicton : Qui ne dit mot consent.
    • David D.
      Ok je me suis peut être mal exprimé.C'est une actrice qui a beaucoup d'influence, et je respecte qu'elle ait été choquée par cette claque (en effet comme elle le raconte ça a du être déstabilisant).Ce que je lui reproche c'est de faire comme tout le monde et sortir ça je ne sais combien d'années après pour surfer sur la vague du hashtag metoo...
    • skins44
      Il ne faut pas oublier qu'il ne s'agit pas là que d'une gifle, beaucoup de misogynes primaires dans les commentaires semblent avoir oublier que Meryl Streep a également subit un attouchement de la part de Hoffman, qui lui a touché les seins lors d'une audition.
    • skins44
      Si vous exécrez la plupart des actrices américaines (usa) d'aujourd'hui alors je crains que cela révèle davantage de choses sur vous que sur elles. A bon entendeur.
    • skins44
      Qu'est-ce qui vous gène exactement dans sa déclaration? Briser le silence vous dérange à ce point que vous aimeriez voir une violence se reproduire? Mon pauvre ami.
    • Mr. Piggy
      au contraire il ne faut surtout pas qu elle le sache car elle va forcément moins bien le jouer si elle l anticipe ou l appréhende ... je rappel tout de même que Madame Streep et Monsieur Hoffman sont tout deux issus de la méthode Actors Studio et qu ils ont tout deux été Oscarisés pour ce film .
    • Mr. Piggy
      je n ai jamais dit que ça se résumait à cela mais lors d un tournage de cinéma il faut quand même avouer qu ils passent beaucoup de temps assis à attendre et certains d entre eux (dont Madame Streep) sont vraiment exagérément trop payés pour attendre ... la plupart des gens bossant à l usine turbinent toute la journée à la chaîne pour le SMIC , c est plus du tout la même limonade ... j ai moi-même fait des boulots extrêmement physique et pénible au points de m abîmer la santé pour des salaires ridicules , j aurais préféré gagner ce que gagne Madame Streep même si ça implique de me prendre quelques gifles .
    • Cuderoy
      Je suis bien d'accord, on oublie Twitter et on file chez les gens compétents au tribunal.
    • ServalReturns
      Je n'ai pas parlé de toi en particulier, mais de tous ceux qui rejettent systématiquement et par défaut la faute sur ceux et celles qui se prétendent victimes. Tu les défends donc je te mets dans le même panier. Tu dis prôner la prudence et le respect des deux parties mais tu ne t'insurges pas contre ceux-là. Par contre tu t'en prends à moi quand je dénonce de tels comportements. Logique donc que je t'associe à eux non ?Vu.Car contrairement à ce que tu répètes sans me lire depuis plusieurs messages, je n'ai jamais pris de parti. J'ai juste dénoncé ceux qui remettent en cause les accusateurs qui se prétendent victimes, allant jusqu'à les accuser eux-mêmes (les exemples que j'ai donné ont été lus sur ce site ces dernières semaines, et pas qu'une fois). Alors, oui soyons sérieux et arrête avec ton discours à deux balles sur la présomption d'innocence. Je ne l'ai jamais remise en question. Les messages que je pointe du doigt, eux par contre remettent en cause la présomption d'innocence des victimes !Ah mais attend, je ne prends pas parti non plus, à ce rythme-là, hein. Je ne dis pas qu'untel ou unetelle est innocent ou coupable. Je demande simplement que l'on respecte les accusés. Mais excuse-moi encore de prôner la présomption d'innocence. C'est fou quand même. Tu qualifies de malsains les commentaires accablant les accusatrices, mais quid des commentaires accablant les accusés ? Ils ne sont pas malsains, eux ? Tu réalises que n'importe qui peut accuser quelqu'un sur Twitter ? Et que tu vas d'office prendre sa défense sans avoir aucune info ? En te taisant sur les commentaires sacrifiant les accusés, tu prends parti si. Assume-le. Par ailleurs, je te signale que la présomption d'innocence concerne les accusés, pas les victimes.Ben alors, Le monde à l'envers. Car même en faisant preuve de prudence, difficile de ne pas penser qu'il y a une bonne partie de ces accusations qui soient fondées, au moins en partie. Et ce même si je pense que cette affaire Meryl Streep n'en est sans doute pas une. mais qui sait ? Encore une fois ce ne sont pas les affaires que je commente.Oui, une bonne partie de ces accusations sont fondées, je suis bien d'accord. Et l'autre partie ne l'est pas. D'où la prudence. Ne lynchons pas tous les hommes accusés, merci. Et je dis les hommes, mais ce n'est pas par sexisme, je préfère le signaler. Simplement parce que tous les cas de ces dernières semaines concernent des hommes. A l'exception de Mariah Carey. Dommage d'ailleurs que ce cas n'ait pas fait l'objet d'un article sur ce site, j'aurais été curieux de voir si tu te serais offusqué de la même manière des commentaires accablant le garde du corps. Ou le tournant en ridicule (olol un mec qui refuse les avances de mariah carey il est fou lui mdr).Je ne lis pas de tels commentaires à propos de Kevin Spacey. Peut-être parce que la majorité des pseudos à l'origine de ces commentaires semblent être masculins. Donc oui il y a du sexisme dans ces commentaires. Car je parlais bien des commentaires et pas des affaires en elles-mêmes. Relis-moi, tu es fatigué...Tu n'as pas lu de commentaires équivalents sous les articles de Spacey ? Tu rigoles ? La majorité des commentaires ont exprimé la même défiance vis-à-vis du mec accusant Spacey que pour les accusatrices des acteurs hétéro-sexuellement impliqués (c'est moche, je sais). Donc non, contrairement à ce que tu affirmes, il ne s'agit pas de sexisme. Lorsque Spacey est accusé par un homme, ce dernier est remis en cause par beaucoup comme le sont les femmes accusatrices d'autres acteurs. Alors range ton Méchant Sexisme, parce que le problème est plus vaste que ça.J'ai peut-être mal choisi le terme société, soit. Disons l'Europe et les USA qui semblent seuls concernés par ces affaires. Pour l'instant. On reste loin de la seule France dont tu parles, non ? C'est d'ores et déjà un phénomène de société.L'Europe et les USA, voilà. Parce que les pays africains, sud-américains et asiatiques sont bien loin de ce débat. Quant à la guerre des sexes, elle est bien là et depuis longtemps. Et oui, elle a bien des points communs avec la lutte des classes. Aucun des deux ne m'enchante, mais ça n'en reste pas moins une réalité. Tant qu'il y a des opprimés, il y a risque de lutte à plus ou moins long terme, ne crois-tu pas ? En matière de rapports hommes-femmes, il semblerait que cela prenne une nouvelle tournure depuis quelques semaines. Je ne crois pas que ce soit juste anecdotique. Et d'une certaine manière ce n'est sans doute pas plus mal.Je crois surtout que les hommes et les femmes ne sont pas ennemis, et que se déchirer ainsi fait bien le jeu des élites. Pendant que le prolétariat se déchire dans une lutte absurde entre hommes et femmes, il fout une paix royale à la bourgeoisie qui continue de s'enrichir sur leur dos. Crois bien que des hommes et des femmes pétés de thunes sont bien au-dessus de cette lutte des sexes. Et que si tu as l'impression de défendre toutes les femmes, certaines t'écraseraient sans sourciller pour leurs intérêts.Suffit de lire le nouvel article d'aujourd'hui sur l'affaire James Franco. Réactions unanimes pour dénoncer ceux qui se présentent en victimes. Effrayant. Et tu y participais activement, je crois... Les juges n'ont même plus besoin de faire leur boulot, vous connaissez déjà la vérité. Pour quelqu'un qui se veut prudent et neutre, c'est impressionnant...Oui, j'y participais activement, effectivement. Maintenant, lis mes commentaires, et tu verras que la moitié relèvent de ce que l'on appelle communément le troll.Quant à mes messages sérieux, tu noteras que la majorité portent sur un twitt en particulier : celui d'une actrice ayant signé un contrat portant sur des scènes de nu, qui ont été coupées au montage, et qui vient désormais afficher James Franco. Elle a été rémunérée, et vient désormais chialer sur la twittosphère. C'est lamentable.Et au contraire, je t'ai dit que je ne connaissais pas la Vérité, et que j'étais d'avis d'attendre un jugement. Parce que Franco, comme Spacey, comme Carey, n'a pas été condamné.
    • -Nomade-
      Et moi donc... Je viens de me taper une déprime en lisant le fil des commentaires sur l'article Allociné à propos des tweets dénonçant les comportements de James Franco...J'imagine aussi que la plupart sont des commentaires d'hommes.*soupir*
    • Chocasse
      Meryl qui essaie de détourner l'attention avec une anecdote minable pour écrasé un homme déjà à terre ...
    • Sicyons
      Il y en a tellement sur ce site qui devraient lire ton message. Je suis juste atterré de constater qu'en 2018 ils soient encore si nombreux...
    • Sicyons
      Je n'ai pas parlé de toi en particulier, mais de tous ceux qui rejettent systématiquement et par défaut la faute sur ceux et celles qui se prétendent victimes. Tu les défends donc je te mets dans le même panier. Tu dis prôner la prudence et le respect des deux parties mais tu ne t'insurges pas contre ceux-là. Par contre tu t'en prends à moi quand je dénonce de tels comportements. Logique donc que je t'associe à eux non ?Car contrairement à ce que tu répètes sans me lire depuis plusieurs messages, je n'ai jamais pris de parti. J'ai juste dénoncé ceux qui remettent en cause les accusateurs qui se prétendent victimes, allant jusqu'à les accuser eux-mêmes (les exemples que j'ai donné ont été lus sur ce site ces dernières semaines, et pas qu'une fois). Alors, oui soyons sérieux et arrête avec ton discours à deux balles sur la présomption d'innocence. Je ne l'ai jamais remise en question. Les messages que je pointe du doigt, eux par contre remettent en cause la présomption d'innocence des victimes ! Le monde à l'envers. Car même en faisant preuve de prudence, difficile de ne pas penser qu'il y a une bonne partie de ces accusations qui soient fondées, au moins en partie. Et ce même si je pense que cette affaire Meryl Streep n'en est sans doute pas une. mais qui sait ? Encore une fois ce ne sont pas les affaires que je commente.Je ne lis pas de tels commentaires à propos de Kevin Spacey. Peut-être parce que la majorité des pseudos à l'origine de ces commentaires semblent être masculins. Donc oui il y a du sexisme dans ces commentaires. Car je parlais bien des commentaires et pas des affaires en elles-mêmes. Relis-moi, tu es fatigué...J'ai peut-être mal choisi le terme société, soit. Disons l'Europe et les USA qui semblent seuls concernés par ces affaires. Pour l'instant. On reste loin de la seule France dont tu parles, non ? C'est d'ores et déjà un phénomène de société.Quant à la guerre des sexes, elle est bien là et depuis longtemps. Et oui, elle a bien des points communs avec la lutte des classes. Aucun des deux ne m'enchante, mais ça n'en reste pas moins une réalité. Tant qu'il y a des opprimés, il y a risque de lutte à plus ou moins long terme, ne crois-tu pas ? En matière de rapports hommes-femmes, il semblerait que cela prenne une nouvelle tournure depuis quelques semaines. Je ne crois pas que ce soit juste anecdotique. Et d'une certaine manière ce n'est sans doute pas plus mal.Suffit de lire le nouvel article d'aujourd'hui sur l'affaire James Franco. Réactions unanimes pour dénoncer ceux qui se présentent en victimes. Effrayant. Et tu y participais activement, je crois... Les juges n'ont même plus besoin de faire leur boulot, vous connaissez déjà la vérité. Pour quelqu'un qui se veut prudent et neutre, c'est impressionnant...
    • Sicyons
      Moi je trouve juste malvenu qu'on rejette par défaut la faute sur ceux ou celles qui se prétendent victimes. Le mieux est peut être de ne rien en dire avant de savoir, non ?
    • C?venole30
      C'est édifiant de voir la véritable personnalité de toutes ces femmes qui au cinéma jouent les douces, les amoureuses, les sensuelles et qui ne le sont absolument pas, bien au contraire, s'avérant pour certaines de féroces harpies, incroyablement rancunières et haineuses et calculatrices bien souvent. Quelle déconfiture ! Elles ne font plus du tout rêver. Je ne pourrai plus voir un film avec une Meryl Streep dans un rôle de ce genre ou juste sympathique, je n'y croirai plus du tout. En voulant faire du tort aux hommes, elles se sont grillées elles aussi.
    • C?venole30
      Faut qu'elle change de métier, la mère streep ...
    • ServalReturns
      Mais où ai-je dit que c'est trop tard (alors que l'on sait aujourd'hui que le traumatisme provoqué par un tel événement peut déclencher un oubli ou un refoulement de plusieurs années/décennies) ou elles font ça pour profiter de la vague (profiter de la vague ? Sérieusement ? A quel moment on profite de quoi que ce soit quand on vit dans le traumatisme depuis des années ? Même lors de la condamnation de son agresseur, je doute que l'on en profite) ou elles s'acharnent toutes sur le même pauvre acteur (remarque assez cocasse quand on sait que la moitié des acteurs hollywoodiens ayant été accusés).Oui, accuser les victimes réelles de mentir, de profiter, de calomnier, ou juste de se plaindre, c'est immonde. Comme c'est immonde d'accuser un innocent d'avoir commis un viol ou du harcèlement sexuel. Les deux sont immondes. Et à défaut de connaître la Vérité, souffre que l'on attende l'issue du procès pour lyncher publiquement le ou la coupable (si condamnation il y a).Le problème que me posent tes interventions, c'est que tu te places par défaut du côté des gens qui accusent les autres, comme si le mensonge et les accusations calomnieuses n'existaient pas. Comme si la présomption d'innocence n'existait pas. Comme si ce genre d'accusation n'avait aucune conséquence sur l'accusé. Comme si une simple accusation lancée sur les réseaux sociaux aujourd'hui n'était pas de nature à salir la mémoire, le nom, et à détruire la carrière (la vie ?) de l'accusé.De mon côté, je prône la prudence, et le respect des deux parties. On attend. Des aveux, des preuves, un jugement. Tu imagines deux secondes si tu étais une personnalité publique et qu'une femme ou un homme t'accusait publiquement un jour de l'avoir violé(e) ? Et que soudain, la moitié du grand public te crachait dessus, que tous tes collègues se désolidarisaient de toi, que ta femme ou ton mari te quittait, et que tous tes proches te tournaient le dos ? Alors qu'en fait, cette accusation était fausse ? Parce que oui, les êtres humains mentent... et pas seulement les voleurs, les violeurs et les assassins pour se couvrir. Mais aussi un autre type de pervers qui vont mentir pour cinquante autres raisons. Attirer l'attention sur eux, dénigrer un tiers, nuire à la réputation et à l'image d'une personne publique, obtenir des indemnités financières... Ça aussi, ça existe.Mon discours moralisateur à deux balles... je t'en prie. Un peu de sérieux.Quant au sexisme, c'est juste le coeur du sujet. Le fait que tu ne le vois pas est édifiant. C'est la raison même des accusations, et sans aucun doute la raison même des réactions douteuses sur ce site et ailleurs.Et donc le cas de Kevin Spacey, qui est accusé par des hommes de les avoir attouchés ? Où est le sexisme là-dedans ? Un homme abuse des hommes. Trop sexiste, effectivement.Mariah Carey accusée par son garde du corps de harcèlement sexuel, tu t'en offusques aussi, j'espère ? Ah mais non, pardon, ça ne relève pas de l'oppression systémique du méchant patriarcat, c'est ça ? Où avais-je la tête. J'oubliais qu'une femme qui fait du mal à un homme, c'est un cas particulier, alors qu'u homme qui fait du mal à une femme, c'est l'expression d'une oppression sociétale envers les femmes. Alors heureusement que la société (pas seulement la France, encore une fois c'est toi qui dis portenawak) que vous représentez est très minoritaire. Sinon les victimes n'auraient jamais aucune chance d'être entendues. Vous seriez toujours en train de leur cracher dessus.Ça ne veut rien dire, la société. C'est quoi, la société ? La société française ? Le monde occidental ? Le monde ? La société... tu es au courant qu'il n'y a pas une société. Et que la société française est différente de la société allemande, de la société italienne, de la société grecque, etc...Et je ne crache pas sur les victimes. Défendre le respect et la présomption d'innocence des accusés, ce n'est pas cracher sur les accusateurs... la vie n'est pas si binaire.Mais c'est en train de changer. Et ça ne va sans doute pas vous plaire de voir que les femmes reprennent du poil de la bête. Tant mieux. C'est bien ça que tu ne comprends pas (toi et les autres) : il ne s'agit pas d'une poignée de femmes délirantes qui agissent ponctuellement. C'est un phénomène de société. Un début. Les comportements s'en trouveront forcément changés. Les mentalités aussi. Enfin, encore une fois, pour ceux qui sont suffisamment évolués pour...Rolala... les femmes reprennent du poil de la bête... misère... la guerre des sexes me fait vraiment regretter la lutte des classes... on dresse les hommes contre les femmes, et on sent évolué... c'est du délire... Enfin bon, pendant que vous êtes occupés à monter les femmes contre les hommes, des femmes et des hommes un peu plus malins que vous avancent ensemble.PS : désolé pour le pavé, mais bon, un tel sujet nécessite de la nuance et un minimum de développement, tu en conviendras.
    • sptz
      toujours les même commentaire bien pensant qui voit les choses en tout noir ou tout blanc et qui ne savent ni relativisé, ni faire la part des choses dés qu'on aborde ce sujet c'est pas spécialement mieux.... des baffes au ciné y'en a eu des centaines, mélanger ça avec des polémique de harcèlement, viol etc, c'est tout sauf une bonne évolution de notre société, et si mélanger tout et n'importe quoi et signe de progrès, je préfère encore qu'on dise de moi que je suis rétrograde...
    • sptz
      bah peut être pas demander son accord, parce que pour le coup la surprise de meryl streep est réel la ou si elle avait été prévenue elle l'aurait su et aurait feint la surprise... mais s'excuser après oui par contre :s
    • ServalReturns
      Les rédacteurs des articles sur les sites de cinéma. La majorité des internautes dans les commentaires. Parce qu'aujourd'hui, un mec qui se prend une tarte, c'est amusant. Alors qu'une fille qui s'en prend une, c'est révoltant.Mais vous allez me rassurer et me dire que vous condamnez aussi fermement et sans ambiguïté les gifles collées à des hommes par des femmes ? Que Carrie Fisher qui gifle Oscar Isaac sur le tournage de Star Wars 8, c'est un acte odieux ?
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Doctor Sleep Bande-annonce VO
    Sponsorisé
    Pavarotti Bande-annonce VO
    Notre dame Bande-annonce VF
    L'Audition Bande-annonce VF
    Le Traître Bande-annonce VO
    J'accuse Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Stars
    Marvel : Kevin Feige va désormais tout superviser !
    NEWS - Stars
    mercredi 16 octobre 2019
    Catwoman : qui est Zoë Kravitz, nouvelle alliée de Batman ?
    NEWS - Stars
    mercredi 16 octobre 2019
    Catwoman : qui est Zoë Kravitz, nouvelle alliée de Batman ?
    Alyssa Milano : victime d'un viol sur un tournage, elle brise le silence
    NEWS - Stars
    mardi 15 octobre 2019
    Alyssa Milano : victime d'un viol sur un tournage, elle brise le silence
    Dernières actus ciné Stars
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top